[FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Jeu 5 Fév - 10:06

Ça fera plaisir à l'Admin

Vous ai je déjà raconté la première fois que j'ai rencontré un zombi ?
Bien sur que non, et ceux qui disent le contraire me prenne vraiment pour un con Mad

16 Mars 2014

Ah le jour des élections législatives en Serbie et du référendum en Crimée, on s'en souvient comme si c'était hier, merci Wikipédia.
J'étais tranquille, assit sur un siège dans un tram à destination je ne sais plus où. J'étais détendu et serein, encore un peu endormi, il était environ 8 heures dans mes souvenirs et c'était le Samedi, j'avais pas cours.
Je baillais la bouche grande ouverte tel un malpropre, ce qui dégoutta l'homme à la mallette à coté de moi qui se leva pour aller ailleurs dans le véhicule.
A Strasbourg, on a quand même les plus beaux tramways du monde.
Je ne sais même plus pourquoi j'étais là mais en tout cas j'y étais.
A un moment donné, la musique "Libérée, Délivrée" de La Reine des Neiges se lança dans tout le compartiment.
C'était la sonnerie de mon phone, c'était Holt Valentine qui m'appelait, je décrochai.

"Hey Maxime ! Tu veux faire un Bowling ?
- Mais bien sur Holt, pourquoi pas.
- On se retrouve dans 1 heure au Bowling à l'Elsau. A plus."

Ça faisait très GTA IV mais pas grave, ça allait me faire plaisir de le revoir.
Par contre j'étais pas très rassuré, il y avait un black accrochait à une barre, entrain de me regarder avec des gros yeux de merlan fris. Ça foutait grave les boules. J'arrêtais le regarder pour me sortir ça de la tête.
A coté de lui se trouvait une vieille dame qui n'arrêtait pas de donner des coups de sac à main, sans faire exprès, à un gros juif derrière elle.
Mais vous allez dire : "Ah mais t'es antisémite" Et moi je vais vous répandre que c'est un obèse qui porte une kippa sur la tête, alors pour moi c'est un gros juif.
Et puis assit dans la rangée de sièges à ma gauche, se trouvait un jeune avec sweat-shirt à capuche et les écouteurs sur les oreilles avec le son très fort, je pouvais même entendre de là où j'étais que c'était du rap dur.
Tout ce beau monde resta quand le tram s'arrêta, ce qui me fis grave plaisir à moi. Je déconne, j'avais envie de me lever pour dire au noir : "Hé qu'est ce que tu regarde comme ça !?"
Mais je préférai me retenir.
Un autre homme monta dans le wagon, ch'ais pas comment qu'on dit pour les trams.
Bref il semblait mal en point, il était tout blanc, toussait fortement et était en sueur.
Super, faites qu'il s’assoit pas à coté de moi, j'ai pas envie d'être contaminé.
Oui évidemment, il se posa sur le siège en face de moi avec son gros imperméable tout en continuant de montrer des signes d'une grosse maladie. Il avait même des morceaux de peaux mortes qui tombaient... Comment ça, un zombi ? Non mais taisez vous, ne gâchez pas le suspense.
J'étais très mal à l'aise d'être près de cet homme d'un age moyen. Heureusement il finit par s'endormir au bout d'une minute.
C'est alors que je vis les passagers commencer à stresser, je regardais derrière moi, pour voir deux contrôleurs arrivés et vérifier les billets.
Eu... Où est mon billet ?
Quel con j'étais, j'avais oublié de faire valider mon billet, j'allais surement avoir une amende.
Il y a des jours comme ça où t'as pas de chance, en plus le tram ne voulait pas s'arrêter.
Finalement l'un des contrôleurs arriva à mon niveau.

"Billet s'il vous plait.
- Comment ? Je suis un peu dur de la feuille, vous dites ?"

J'espérais que ça allait marcher, mais alors que je pensais être foutu.
Voila que l'homme en imperméable qui avait l'air de s'être réveillé, sauta sur la contrôleur avant de planter ses crocs dans son cou.
Bon soit c'était un vampire, soit c'était un zombi.
Je préférais quand même relever en vitesse et me diriger en vitesse vers l'une des porte où la grand mère appuyer 300 fois sur le bouton pour l'ouvrir.
Heureusement le gros juif eut la bonne idée de tirer la corde pour signaler au conducteur de frapper sur l'arrêt d'urgence.
Le tram s'arrêta alors non loin de la Place de l'Homme-de-Fer (Map), et tout le monde descendit directement sans poser de question. Même si le zombi avait eut le temps de s'en prendre aussi au jeune wesch à capuche, ce qui me dérangea absolument pas.
Une fois dehors je m'en alla en longeant la Rue de Noyer pour m’éloigner le plus que possible de ce carnage.
C'est ainsi que j'ai rencontré mon premier zombi, et ce n'était que le début....
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Sam 7 Fév - 20:34

Dora L'Exploratrice

Gilbert était tranquillement entrain de regarder la téloche dans sa petite résidence de campagne.
Sa canne dormait sur ses genoux.
Il regardait TF1 où il passait un épisode de Dora l'Exploratrice, il aimait ce programme, surtout tout en buvant de la bonne bière. Là Dora était bloqué dans une maison close et Babouche était mort, tué par Ebola. Et là il y a Violeur le proxénète qui arriva pour tenter de se la faire.

Dora : Violeur arrête de violer, violeur arrête de violer, violeur arrête de violer.

Violeur : Oh mince !!!

Gilbert : Ouais, c'est bien fait pour sa gueule.

Dora : Bon nous avons passé la maison close, où allons nous maintenant ?

Gilbert : Dans ton cul !

Dora : Oui, bien sur !

Malheureusement, Gilbert reçut un message sur son portable, c'était du boulot.
Le BSAA l'envoyer s'occuper d'une attaque de zombi à Strasbourg où il y a eut 3 morts en comptant le zomzom d'origine.

Gilbert : Bon bein désoler chérie, mais je vais devoir y aller, le travail m'appel.

Canne : Hein ? D'accord, rentre pas trop tard.

Gilbert la posa sur la table basse et se leva, il alla alors à la buanderie chercher sa tenue du BSAA avec les logos et tout le tralala puis il prit ses armes avant de sortir. Dehors, il vit un camion de la poste arriver et s'arrêter près de lui. Un postier en sortit avec un colis dans ses mains, ça avait la forme d'un fusil sniper.

Postier : Tenez votre colis, monsieur Montagné.

Gilbert : Veuillez signer ici.

Gilbert sortit donc son stylo Barbie et signa sur la papier puis l'homme fit demi tour, retourna dans sa camionnette et se rebroussa chemin. Gill se dépêcha alors de déballer son nouveau joujou, un FR-F2 puis visa le camion avec. Grâce à la lunette il put se centrer sur l'une des roues arrières et tira.
Le véhicule fit alors un triple roulé boulet sur le coté avant de finir sa route dans le champ de blé juste à coté.
Montagné était fier de son coup, il s'approcha de la carcasse tel un chasseur flairant sa proie, pour voir le postier, encore vivant, s'extirper du véhicule.
Ce dernier était salement amoché à une jambe et voyant son meurtrier s'approcher, tenta de s’enfuir en contresens tout en boitant.
Mais l'agent du BSAA prit bien le temps de cibler sa tête avant de tirer le coup final, faisant s'envoler un groupe de corbeaux se trouvant à coté.
Ça c'était fait, Gilbert pouvait maintenant aller à son véhicule pour se rendre à Strasbourg.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Dim 8 Fév - 21:13

Traumatisme

J'étais complètement bouleversé.
Je harponnais les rues d'un pas lent, je suais à mort et mes yeux guettaient tous ce qui bougent.
Les passants me regardaient bizarrement et moi j'étais super méfiant, j'avais l'impression que dernière chaque personne que je croisais, un zombie se cachait.
A croire que l'attaque du tram m'avait traumatisé.
Je tremblais de tout mon corps, on avait l'impression en me regardant que j'allais faire une attaque.
J'arrivai alors Parc du Contades, à coté de la Grand Synagogue et je décidai de m'asseoir un peu contre l'un de ses murs pour me reposer un peu et souffler.

(Map Synagogue)

Je n'en venais toujours pas de se je venais de voir, un vrais zombi, vrais de vrais.
Sauta à la gorge d'un mec juste devant moi et me sauvant au passage d'une amende.
Ça aurait pu être moi à la place du contrôleur, j'avais une chance de cocu.
Alors je me remémorais ce passage dans ma tête, un drôle de type arriva et me voyant assis s'approcha de moi avant de s'exprimer.

Homme : UN MEC ASSIT !? J'adore pisser sur les mecs assit.

Et là il baissa sa braguette et commença à m'uriner dessus pendant 10 secondes, puis il se fit fracasser la tête par quelqu'un venu à sa ma rescousse.
Cette personne, c'était Jill Valentine, la sœur de Holt qui savait mieux écrire français que son frère.
Elle m'aida à me relever, et faut dire qu'elle restait bonne malgré son age, ouais bon j'exagère elle est pas si vieille que ça mais bon.

Jill : Hé, Max, j'allais me rendre au bowling pour retrouver mon frère, il m'avait dit que tu serais là-bas.

Maxime : Ouais mais j'avais pas prévu qu'un zombi s'incruste dans le tram que j'ai pris.

Jill : Quoi !? Il y a eu une attaque bioterroriste ?

Maxime : Je pense, il est peut être encore tôt pour dire ça.

Jill : Fuck my brother, il peut attendre, let's go, on doit parler ailleurs.

Maxime : Eu OK.

Max suivit alors l’héroïne du BSAA tout en se séchant un peu.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Jeu 12 Fév - 22:11

Un aveugle à Strasbourg

Aux alentour de 10 heures, Gilbert Montagné était arrivé à Strasbourg, capitale européenne, pour le cadre de son enquête. Il conduisait tranquillement quand il décida de prévenir le QG de son arrivé.

Gilbert : QG, je suis bien arrivé dans le ville.

Agrid (Oreillette) : Ouais je sais que la coutume c'est de nous appeler QG, mais tu peux m'appeler par mon nom, Agrid Crunnigan. Je suis ton contact "QG" pour cette mission.

Gilbert : Eu... OK.

Agrid (O) : Bon la Brigade criminel de la sûreté du Bas Rhin machin chouette est sur l'enquête, mais tu ne bosseras pas vraiment avec eux, plutôt en parallèle.

Gilbert : Cool, je préfère bosser seul.

Agrid (O) : Par contre, tu bosseras avec un mec de la Sous direction.... la Police Judiciaire, qui est chargé d'enquêter pour savoir si c'est du terrorisme ou pas.

Gilbert : Rhoooo !

Agrid (O) : Je vois que ça te ravi, bref tes lunettes de soleil contiennent des micro caméras et je peux voir tout ce que tu fais. J'ai même fais un test avant pour voir que tout marché et faudra que tu m'explique pourquoi t'as tué ce postier.

Gilbert : Longue histoire.

Agrid (O): On reste en contact via les oreillettes.

Gilbert arriva finalement place de l'Homme de Fer connu pour son espèce de préau en forme de donuts.
La police était déjà et avait bouclé l'endroit, personne n'avait le droit de passé les cordons même les journalistes qui étaient entrain de filmer du mieux qu'ils pouvaient de là où ils étaient.
Gill qui avait garé sa voiture, en sortit et bouscula tout le monde jusqu'à arrivait devant un policier et il montra son badge.

Policier : Vous pouvez passé Montagné, hé hé hé, jeu de mot !

Gill fit comme si il n'avait rien entendu et après être entré sur la scène de crime, s'approcha du Tram où l'attendait un homme habillait sobrement avec un brassard "Police Judiciaire".

Homme : Tu dois être Gilbert Montagné ?

Gilbert : Et toi le gros con dont on m'a parlé.

Carl : Oui bon je m'appel Carl Manson, SDAT, je viens car on aurait affaire à un cas de terrorisme.

Gilbert : Ouais bon Truc, dis moi ce qu'on a.

Carl : Hé bien d'après ce que m'a dis le Brigadier Normikwawal, il y a à peu près 1 heure 30, un des passagers du train s'est transformé en zombie a tué un autre passant plus un contrôleur, tous devenus zombies à leur tours. Ensuite la suite je la connais car je suis arrivé à ce moment là et j'ai aidé la police a tué les macchabées. Et là le légiste est entrain de les examiner, allons le voir.

Gilbert : OK.

Agrid (O) : Des zombies, tache de savoir de quel virus ils proviennent.

Les deux enquêteurs montèrent dans l’espèce de wagon pour retrouver le médecin légiste à coté du corps du zombi d'origine. Ils les attendaient et leur déballa tout de suite toute la sauce.

Légiste : Vous voyez ce petit trou, ça a été fait par une seringue, il y a environs 3 heures, mais je ne sais pas encore quel souche de virus est responsable de ça.

Gilbert : Nous pouvons éliminer le Virus C, il ne se transmet pas par morsure.

Gill s'agenouilla sur la victime, prit son bras et lui arracha un morceau de viande pour le déguster avec délice.

Légiste : Mais qu’est ce que vous faites !?

Agrid (O) : Hé les gars, vous allez rire, l'autre, il bouffe le cadavre !

Gilbert : C'est du Virus T, ça se reconnait au gout.

Légiste : Mais vous devriez être contaminé !

Gilbert : Non, je résiste aux virus, c'est bien je tombe jamais malade.

Il se relève en pleine forme.

Gilbert : Crunnigan, cherche moi si il est fait mention d'activité lié au Virus T dans les environs.

Agrid (O) : Ouais attends faut que j'aille pisser, Thomas fais le à ma place.

C'était un grand moment de tension, le moment idéal pour passer à Maxime Moulin.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Jeu 12 Fév - 23:50

L'Ex de Holt

Aux alentours de 10 heures, dans le bar de Wessraven, situé près de la Cathédrale, se trouvaient Maxime Moulin et Jill Valentine.... Tin tin tin !
Bon je crois que je suis près pour les polars, bref, bon j'étais avec la sœur de Holt.
Je picolais du Ice Tea et elle, de la Vodka.
On était entrain de rigoler comme des malades, on ne savait même plus pourquoi on riait.
Mais la conversation put continuer.

"Et sinon, alors avec Chris comment ça se passe ?
- Bof bof, j'ai envie de mettre un terme à notre relation.
- Ah bon pourquoi ?
- Because, il fait comme si j'existais pas, il ne pense qu'à ses muscles.
- Bon si tu crois faire le bon choix.
- Je me rappel encore il y a 1 an quand il avait disparu après avoir perdu son équipe. Heureusement j'ai pus le géolocaliser quelques mois après et j'ai prévenu Piers pour qu'il le cherche, paix à son âme."

A ce moment là, je demandai au barman deux doigts, mais il n'avait pas très bien comprit et il en coupa d'eux à un de ses clients qui se vida ensuite de son sang, alors je reformulai et il comprit. Il me servit un autre verre et je changea de sujet.

"Et Holt, toujours avec Erza ?
- Ouais, dommage.
- Tu ne l'aime pas ?
- Pas trop, je préférais son ex, la prostitute, elle était plus sympa, je crois qu'elle est au chômage maintenant.
- Qu'est ce qui te plait pas chez Erza hormis que c'est une grosse rousse ?
- Son air garçon manqué, ça me dérange, puis je me rappelle de la fois que je l'ai surprise avec Holt sur le canapé entrain de batifoler alors que je rentrée d'une séance de muscu avec Chris.
- Tue la, ou fais la tuer.
- Non, je sais que Holt est très protecteur envers moi mais il m'en voudrait si je faisais ça.
- Tu tue Holt.
- Oui oui c'est ça, t'es pas bien toi."

Après il y a un petit passage dont je me souviens pas mais ce qui est sur, c'est qu'à la fin je me retrouvais entrain de jongler avec des verres encouragé par tous les clients. Et j'avais réussis à tous les faire empiler à l’atterrissage. Une question me vint à la tête ensuite.

"De quoi tu voulais me parler avant ?
- Quand ?
- Mais à la synagogue quand je t'ai parlé des zombies.
- Ah oui, j'avais pensé à Wesker, il habite maintenant dans le coin et anime le "Wesker Show" sur Canal Plus à 11 heures. Si il y a bien quelqu'un qui c'est ce qui se trafic niveau virus, c'est bien lui.
- Mais pourquoi personne ne l'arrête ?
- On ne peut pas officiellement. Ses dossiers ont mystérieusement disparus il y a 1 an et donc toutes les preuves contre lui aussi. Bon après ça n'empêche pas mon frère et Chris de chercher à le coincer au moindre faux pas. Mon frère à toujours était quelqu'un de discret, il me dit jamais dans quoi il se mêle pour ma sécurité, comme pour ce qui est de la Cobratoile.
- Ah oui la Cobroile, il m'a rien dis non plus, ou j'ai pas écouté.
- Bon on y va.
- Ouais, mais d'abord un coma éthylique."

Je crois que je me suis écroulé sur la table, c'était marrant, ou pas.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Ven 13 Fév - 19:54

L'Ennemi Inattendu

Gilbert était à nouveau sur le cadavre de l'homme inconnu, mais il s'en branlé complètement de qui ça pouvait bien être.
A première vue c'était un type lambda à qui on avait fait un sale coup, lui injecter subtilement le virus.
M'enfin bon Montagné reprit la bras et arracha un autre bout de chaire pour continuer la dégustation.

Légiste : Mais arrêtez de bouffer le corps !!!

Gilbert : On ne gâche pas la bonne nourriture.

Carl : C'est pas de la nourriture !

Gilbert : Oh c'est que vous avez jamais goutté.

Carl retira le cannibale de la victime pour qu'il arrête ses sauvageries, Gilbert sortit alors son gun, un Browning, et braqua le pauvre médecin sans défense.

Gilbert : Ah ah ! Qu'est ce que tu fais maintenant !?

Agrid (O) : Mais Gilbert arrête, on va avoir des problèmes.

Carl : Et ça t'apporteras quoi de tirer ? On te descendra et t'auras rien gagné.

Gilbert : Ah oui c'est vrais, bon bein, je vais m'aérer un peu.

L'agent du BSAA quitta le tram pour se promener à quais historie de se dégourdir un peu les jambes.

Agrid (O) : Hé Gilbert, Thomas a trouvé une vidéo posté il y a 10 minutes par Al-Qaïda, regarde c'est intéressant.

Notre pas vraiment aveugle pouvait donc voir la vidéo grâce à ses lunettes.
On voyait un barbu islamiste, à première vue un lieutenant assez important parler à la caméra avec le drapeau du mouvement juste derrière. Il tenait une fiole de Virus T dans sa main gauche.

Lieutenant : Vous, peuples infidèles, vous pensez vous moquer de nous, être les plus forts et nous battre. !الأوباش Comme vous le voyez dans ma main, Al Qaida est en possession du Virus T et s'en est déjà servi pour infectés 3 personnes, évidemment ce n'était qu'un avant gout pour la suite des événements. !الله أكبر  Nous détenons une toute nouvelle bactérie, baptisé 78Allah409, que nous avons prévu de lâcher dans Strasbourg mais où ? Ça c'est à vous de le trouver. .إخواني، معنا

La vidéo se coupa ensuite en montrant en gros plan le drapeau d'Al Qaida, Gilbert était consterné par tout ça.

Gilbert : Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ça, Al Qaida n'a jamais utilisés d'armes biologiques, fallait qu'ils s'y mettent.

Agrid (O) : Je comprend ton étonnement, mais il faut trouver où ils vont frapper et vite.

Gilbert : Quel événement important il y a t-il aujourd'hui ?

Agrid (0) : Hé bien il y a le Secrétaire d'État des États-Unis, John Kerry, qui est actuellement au Parlement Européen où il va tenir une discutions sur le Bioterrorisme.

Gilbert : Putain c'est ça, faut alerter tout le monde, un attentat va être commis.

Agrid (O) : OK, je vais prévenir le maximum de monde.

Montagné retourna voir Manson à la va vite pour lui parler.

Gilbert : Machin, préviens tes supérieurs qu'Al Qaida va faire une attaque bioterroriste sur la parlement, il faut le plsu grand nombre de personne pour surveiller le site !

Carl : Quoi ?

Gilbert : Mais bouge ton cul !!!

Mécontent, notre héros s'en alla à son véhicule en traversant les banderoles et défonçant tout le monde sur le chemin.
Il se rendit le plus vite que possible au Point G de l'attaque.
Entre temps Carl encore un peu perdu sentit une démangeaison au niveau du bras et retroussa sa manche gauche, révélant un bandage. Sa blessure lui piquait beaucoup, il allait devoir la passer sous l'eau. Hé oui, il s'était fait mordre par l'un des zombies lors de l'intervention mais ne l'avait dit à personne, quel con.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Sam 14 Fév - 0:17

Wesker Show

On était en route pour Hautepierre, où se trouvait le studio du "Wesker Show" où Wesker devait être, on espérait sinon on allait faire choux blanc.
J'étais très content de pouvoir enfin rencontrer ce célèbre bioteroriste, oui je sais, j'avais déjà raconté une autre première rencontre avec lui dans une autre FIC.
Mais 1 an s'est ecoule depuis, on avait oublié notre précédente rencontre.
Là ? J'étais entrain de faire du tamtam sur mon jean en écoutant la radio de la mini de Jill.
C'est elle qui conduisait, super bien en plus.
Elle m'annonca que nous sommes arrivées.
L'endroit foutait les j'tons.
Plusieurs mecs habillés en noir avec Rayban guettaient les alentours. C'étaient ses hommes, ça ne faisait aucun doute, mais aucune trace de l'équipe TV alors que son émission devrait commencer dans même pas 5 minutes.
Je trouvais ça louche, Jill me conseilla de prendre le flingue dans la boîte à gant, c'était un Glock.

"On fait quoi Jill ?
- On trouve Wesker et si besoin, on pète la gueule à ses gars.
- C'est pas que ça ne me plait pas comme plan mais j'ai jamais utilisé de flingue de ma vie.
- Contente toi de presser la détente."

J'aimais pas ça dû tout, mais c'est alors que le terrifiant visage du mal apparu à ma vitre, je sursautai.
Puis je la baissais pour le laisser s'exprimer.

"Bah ça alors ! Qu'est ce que vous faites là !? L'émission d'aujourd'hui est annulé, vous ne le savez pas ?
- Eu non, beuglais je, pour quel raison ?
- Oh rien de grave, juste un technicien qui s'est suicidé.
- Nous venons vous parler d'une affaire grave, enchaina Jill.
- OK, j'ai juste un truc à finir. Freug, emmène les a mon bureau."

Albert s'en alla et nous, nous sortimes du véhicule.
Le dénommé Freug arriva à son tour. Il avait un coté froid qui ferait pâlir Poutine.

"Suivez moi."

On avait vachement envie de le suivre.
J'avais l'impression qu'il me menait tout droit à l'abattoir.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Lun 16 Fév - 22:37

Discours Interrompu

John Kerry était dans sa loge de se faire repoudrer par une maquilleuse, hé oui, il fallait se faire beau pour passer devant tous ces représentants des divers pays de l'Europe.
N'allez pas croire qu'il avait l'habitude de ce genre de discours, non, ça le stressé toujours autant de se tenir devant les députés européens.
Heureusement, son ami Martin Schulz (Photo) allait se tenir à ses côtés tout du long.
Justement le voilà qu'il rentre dans la loge avec un téléphone dans la main.

Martin : John, le BSAA vient d'appeler. D'après eux, Al Qaida risque de frapper durant le discours. Ils préconisent de tout annulé.

John : Tout annulé !? Ce serait crier défaite ! Je le ferais ce discours, s'ils veulent m'empêcher de parler, qu'ils le fassent !

Martin : Ils envoient quand même une de leurs équipe pour te protéger.

John : Tant mieux.

Martin : Bon en route, tout le monde t'attend.

John se leva et suivit son ami hors de sa loge puis ils suivirent un long chemin jusqu'à l'hémicycle du Bâtiment Louise-Weiss (Photo) où il traversa toute la pièce pour se rendre à son pupitre, balayé par les regards des parlementaires et des journalistes qui étaient là juste pour enregistrer le discours. Et des questions il en reçut tout du long de leur part.

Journaliste N°1 : Monsieur Kerry, combien de temps durera votre discours ?

Journaliste N°2 : John Kerry, est ce que vous êtes ami avec Barack Obama, le célèbre trafiquant de Kebab américain ?

Journaliste N°3 : Que penses le Président Welson de tout ceci ?

Journaliste N°4 : Dites bonjour au Petit Journal !

Finalement il arriva au lieu prévu avec son ami et ses gardes du corps et Martin tapota sur le micro pour calmer tout le monde.

Martin : Le discours de John Kerry.

Député : Où est la grosse sardine obèse !?

Martin : Monsieur Hollande à eut un empêchement de dernière minute, il ne pourra pas assister à cette conférence. John, à toi.

John : Bonjours à tous, je me tiens aujourd'hui devant vous au nom de Peter Welson qui vous le savez, combat fermement le bioterrorisme. En même temps vous n'êtes pas sans savoir que son prédécesseur, Adam Benford, est mort au cours de cette lutte, lâchement assassiné par une sinistre organisation nommé "La Famille" qui serait toujours en fonction. Bien que le bioterrorisme existe depuis des lustres, c'est l'incident de Raccoon City qui aura fait démarrer un enchaînement d'attaque biologique.

Pendant qu'il continuait à papoter, un étrange journaliste sortit du lot et commença à se diriger vers la sortie.
Cet homme basané et barbu sortit discrètement une fiole de sa poche et la jeta en arrière, elle explosa au contact du sol, juste à coté d'un député qui ne remarqua rien. Puis le vil homme s'en alla avant que le drame arrive.

John : Et puis je lui dis "Adrien Johnson, qu'est ce que vous faites dans mon lit !?" Et là il sort sa grosse...

Député : Il fait un arrêt cardiaque, vite un médecin !

En effet le député qui était a coté de la fiole brisé eut un malaise et commença à avoir des spasmes à bouger dans tous les sens. Son camarade qui était à ses cotés tenta de l'aider quand soudain le malade lui sauta à la gorge et la lui arrache sous les yeux de tout le monde dans la pièce, le tuant sur le coup, puis mordit un agent de sécu juste à coté avec une rapidité phénoménale et très vite l'infection de répandit dans toute la pièce.

John : ... Pipe.

Martin : John ne reste pas là, c'est trop dangereux.

Accompagné de ses gardes du corps, le politique américain s'en alla mais très vite il se retrouve seul bien seul et la zone fut très vite mise en quarantaine, plus personne ne pouvait sortir.
Et l'infecter était à son summum.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Ven 27 Fév - 20:41

Chez Wesker

Jill et moi, nous étions entrain de suivre Freug dans les coulisses bien éclairés du studio TV, ça faisait bizarre de ne voir aucun technicien, membres de l'équipe TV. Juste quelques gardes à la solde de Wesker, patrouillant dans les recoins. En parlant de lui, nous arrivions enfin devant son bureau avec marqué en gros "Big Boss" sur la porte.
Le Sbire toqua et on nous invita à entrer.
A peine le seuil passé, que je constatais déjà de la porcherie qu'était le lieu en question.
Des petites culottes traînaient à droite, à gauche, il y avait de la poussière partout, des déchets par terre et des Kleenex s sur le bureau du Bad Guy.
A part ça, je remarquai aussi une étagère à trophée, je me mis à les regarder.
Il y en avait un en forme de bite avec marqué dessus "Meilleur Réalisateur Film X en 2013", il y avait aussi celui du Meilleur Terroriste en 2009 et celui d'Ennemi Public N°1 en 2006.
Je voulais en toucher un mais ça ne plus pas au proprio.

Albert : Non mais c'est ça, servez vous tant que vous y êtes ! Non met ! Ici on touche qu'avec les yeux !

Jill : Max, mieux vaut s'asseoir.

Albert : Freug, où en est Sandra avec la surveillance de l'usine Peugeot à Sarcelles ?

Freug : Ça avance, elle a trouvé un pare-choc rouge.

Albert : Ah ah ! Je m'en doutais, ce sont des pédés !

Max : Msieur Wesker, nous aimerions vous parler.

Albert : Je suis tout à vous.

Maintenant assit, on put entamer le cœur du sujet.

Jill : Une personne infecté par un virus, surement le T, a causé un bain de sang dans un tram plus tôt this morning. Nous nous doutons qu'étant donné votre place dans le marché, vous devriez savoir qui a acheté cet échantillon de virus.

Albert : Vous ne venez pas m'arrêter ?

Max : Non.

Albert : Bon, bien, oui ça me dit quelque chose, il y a deux jours, j'ai vendu un échantillon de Virus T à un groupe Islamiste... Ah leur nom m'échappe !

Max : Daesh ?

Albert : Ah non ! Déjà c'est un état, et en plus c'est des cons, non c'était.... Ah oui ! Al Qaida !

Jill : Al Qaida !?

Albert : Hé oui, ils ont payés gros et ils ont dit qu'ils l'utiliseraient pour créer une diversion et déployer une nouvelle bactérie qu'ils ont développé, mais je sais pas où.

Max : Vous savez où ils se planquent ?

Albert : Non mais dans un quart d'heure, j'ai un échange avec des clients, la Famille Sicilienne Millione, leur dirigeant Carmine Millione sera là en personne et il sait où ils se trouvent, il me l'a dit hier au téléphone.

Max : Ils sont potes ?

Albert : Non, ennemis; Carmine a d'ailleurs prévu de les attaquer dans les jours qui viennent.

Jill : On le fera à leur place, en espérant qu'il accepte de révéler leur cachette.

Albert : Bon comme ils vont bientôt arriver, suivez moi.

Tout le monde se leva sauf Freug qui était déjà debout, on se dirigea vers le lieu du rendez vous.
Ce qui est assez drôle mais que je ne savais pas ce jour là, c'est que la Famille Sicilienne à qui on cherchait de l'aide était celle qui avait zigouillé la femme de Gilbert.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Sam 28 Fév - 19:22

Arrivé au Parlement

Gilbert était coincé dans les bouchons, il y avait en face un Chauffeur de Taxi qui s'était arrête en plein milieu de la route pour s'engueuler avec un éboueur.
Notre Montagné klaxonnait comme un fous en hurlant des insultes.

Gilbert : Bon les deux vieilles mémés, vous arrêtez de jacasser merde ! J'ai un monde à sauver !

Chauffeur : Hé on t'as pas sonné toi !

Gilbert : Oh putain, je vais me le faire !

Gilbert enclencha la sono à fond, c'était Make It Bun Dem de Skrillex & Damian "Jr. Gong" Marley (Chanson), il voulait faire comme dans Far Cry 3.
Il ouvrit la coffre de sa voiture et prit la lance flamme tout en rigolant comme un malade mental.

Agrid (O) : Oh non, tu vas pas faire ça ?

Gilbert : Brûle avec moi !

Éboueur : Hé moi j'ai rien dis !

Il enclencha son arme et brûla le pauvre chauffeur de taxi qui courut chercher un point d'eau avant de mourir calciner.
Les autres personnes dans leur véhicules, les quittèrent pour fuir à pied à cause du bouchon. Mais Gilbert crama tous ceux qui passèrent à cotés de lui avec sa machine à mort.
Il avait l’âme du Pyro dans Team Fortress 2, et était aussi dérangé que lui.
N'oubliez pas que c'était la période où Gilbert était fous, mais je pense que vous vous en étiez rendu compte dans les précédents chapitres.
En tout cas notre aveugle avait fait un assez bon score, 15 victimes et que des civils, c'était marrant.

Agrid (O) : Ça y est, t'as fini ?

Gilbert : Encore un peu.

Il dépassa le camion benne et le taxi pour voir une voiture de police arriver, c'était que des Municipaux... Qui renversèrent au passage, sans faire exprès, l'éboueur qui tentait de fuir la scène de crime.
Gilbert fit feu, jolie jeu de mot, sur leur voiture et sauta dessus quand ils arrivèrent à son niveau.
Il crasha les flammes à l'intérieur du véhicule, transforment en cendre les agents de l'ordre qui n'étaient même pas équipés d'armes mortelles, les pauvres, ils ne pouvaient rien faire.

Agrid (O) : Bon en espérant que là c'est bon, je tiens à te signaler que pendant que tu faisais mumuse avec ton joujou, un attentat vient d'avoir lieu au Parlement, au moins 20 victimes d'après les autorités. Ils ont placé en quarantaine le lieu.

Gilbert : Bon, c'est plus très loin, je peux m'y rendre à pied.

Et c'est justement ce qu'il fit, après avoir lâché son jouet qui n'avait plus de cartouche.
Il arriva peu de temps après devant le Parlement Européen où se trouvaient moult personne, des journaleux, des flics nationaux bougeant dans tous les sens et aussi le GIPN à coté de leur fourgon.
Gilbert alla se présenter devant leur chef qu'il reconnu car c'était le seul qui avait sa cagoule retroussé pour faire un bonnet.

Gilbert : Gilbert Montagné du BSAA.

Commandant : Je sais qui vous êtes, ma grand mère écoute tout le temps vos chansons.

Gilbert : Hé bien figurez vous que vous, je vous connais pas.

Alex : Alex Terrieur, je suis le Commandant du GIPN de Strasbourg.

Gilbert : Et comment se présente la situation ?

Alex : Hé bien mal, comme vous le savez John Kerry tenait son discours malgré qu'on est était informé d'un possible acte terrorisme. Et beau milieu de tout ça, un des députés s'est retrouvé infecter par la Bactérie machin dont vous nous aviez prévenu. Après ça l'infection s'est répandu comme une gastro durant une panne d'ascenseur.
Là, les scientifiques s'occupe des enregistrements pour chercher qui a répandu l'entité bactériologique tandis que nous on va s’introduire à l'intérieur pour chercher d'éventuelle survivant. Faut savoir que John Kerry et Martin Schulz ne sont pas sortis, ce sont les personnes les plus "importantes" à faire sortir si ils sont encore vivant.

Gilbert : Hollande n'était pas là ?

Alex : Non en retard, mais il devrait arriver dans 10 minutes pour tenir un discours devant le bâtiment. Enfin bref, je vous préviens dés qu'on fait le raid, parce que je penses que vous voulez vous joindre à nous.

Gilbert : Un peu mon neveu !

Gilbert était très content, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas zigouillé d'armes biologiques.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Sam 28 Fév - 20:25

L'Echange

Le trac que j'avais à ce moment là. En même temps les échanges entre gangsters, j'avais vu ça qu'au cinoche, et là j'allais être acteur à la scène.
En parlant de scène, le lieu de l'échange avait lieu sur le plateau du "Wesker Show" qui ressemblait à un Talk Show ordinaire avec la scène, le faux arrière plan montrant l'extérieur et 3 entrés, à gauche, à droite, et une entre les rangées de gradins, cette dernière mené à la sortie arrière du studio.
Nous, on arriva de la gauche et on monta les petits escaliers pour se retrouver sous les projecteurs.
Même si le lieu était vide à par nous.

"Freug, t'as l'argent ?
- Oui patron, tenez."

Il lui fila une mallette avec pleins de billets de 500 euros.
On entendit alors des pas résonner au loin et arriver par la droite. C'était le Parrain Sicilien avec un de ses larbins. Javier, je crois.
Ils avaient vraiment des habits de gangsters des années 50, très colorés.
Ils montèrent nous rejoindre sur le centre du plateau.

" Tu as l'argent, dit Carmine.
- Oui, regarde."

Wesker ouvrit brièvement la mallette, montrant l'étincelle des gros billets.

"Et toi ?
- Les bombes sont là. Javier !"

Il fit signe à son larbin d'ouvrir la mallette que eux avaient, montrant, 3 bombes, des que j'avais jamais vu de ma vie mais qui devaient faire mal.
Ils s'échangèrent ensuite leur biens, tout avait l'air de se dérouler comme sur des roulettes.

"J'aime faire affaire avec toi? annonça Albert.
- De même."

Soudain, on entendit une porte s'ouvrir et vla qu'un zigoto déboula de la sortie arrière en braquant un flingue sur nous.

"Police ! Brigade Criminel ! Les mains en l'air !
- Tu m'as dénoncé à la Police ordure ! Cria Carmine.
- Mais non, c'est pas mon genre, répondit Wesker."

Les mafieux repartirent rapidement de là où ils étaient venus. Wesker et Freug firent de même sauf que l'agent de police se lança à leur poursuite.
Moi, j'étais scotché par ce que je venais de voir, mais Jill vint me remettre les pendules à l'heure.

"C'est Normikwawal, un ami, je vais aller lui parler. Toi rattrape Carmine, il doit nous dire où se planque les mecs d'Al Qaida.
- OK"

Et on se sépara à ce moment là, j'allais regretter d'avoir accepter cela.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Dim 1 Mar - 19:36

Le Raid

Gilbert était assis sur l'arrière du fourgon dont les portes étaient ouverte et il attendait le signal pour rejoindre les autres.

Agrid (O) : Désoler d'avoir été un peu sec tout à l'heure.

Gilbert : C'est pas grave, je t'en veux pas.

Agrid (O) : Par contre c'est l'anarchie en ville, les flics sont déployés un peu partout, entre ça, l’incendie que ta provoqué et un conflit armé au studio du Wesker Show, ils ne savent plus où donner de la tête.

Gilbert : Ah j'ai créé un incendie, c'est donc ça les lueurs rogues et la fumée que je vois au loin depuis tout à l'heure, j'ai d'ailleurs l'impression que ça s'approche.

Agrid (O) : Il y a d'ailleurs autre chose qui s'approche, un Flanby.

Justement un convoi de véhicules en noir arrivèrent et les vautours se ruèrent dessus pour filmer, photographier et interroger le Président de la République française qui venait donc d'arriver.
Hollande quitta son véhicule et fut accompagné par ses gardes du corps jusqu'à l'endroit où il avait prévu de parler au nom des français, Gilbert fut tellement curieux qu'il décida d'aller voir de quoi ça retourné.
Il réussit à se frayer un chemin dans la masse humaine où il se trouvait jusqu'à trouvait un emplacement idéale pour écouter le président parler.

François : Française, français. Je me tiens aujourd'hui devant vous car les droits nationaux viennent d'être bafoué en ce jour du 16 Mars 2014, et je tiens à dire aux terroriste qui ont commis ce crime envers la liberté : Gné hé !

Agrid (O) : C'est tellement touchant, si seulement j'avais un mouchoir pour essuyer mes larmes.

Gilbert : On va s'aimer !!!!! Comme sur un bateau entrain de couler !!!!

Tout le monde se tourna vers Gilbert, même Hollande, et ce dernier se sentit un peu gêné.

François : Vous souhaitez dire quelque chose, monsieur Montagné !

Gilbert : Il y a Julie Gayet à poil là bas !

Journalistes : Où ça !?

François : Hé non, elle est à moi !

Notre héros profita du grabuge qu'il venait de faire, pour s'éclipser et rejoindre Alex qui se trouvait avec ses hommes, en effet il n'y que des hommes dans son équipe... Excepté une seule femme.
Le commandant prit alors la parole à voix haute.

Alex : Ecoutez moi bien tous, Gilbert Montagné du BSAA sera avec nous pour notre opération, c'est un spécialiste, il devrait nous être très utile. J'aurais besoin que de Franck et Anna avec nous pour aller à l'intérieur, les autres vous vous occuperez d'empêcher quiconque de sortir du Parlement sans mon autorisation. C'est comprit, et si vous vouyez un infecté possiblement dangereux, vous l'éliminez. OK ?

Agents : Oui commandant !

Alex : Allez en route.

Le chef s'approcha de la porte d'entré et la défonça à grand coup de rangers et armé de son fidèle fusil à pompe il entra ne premier et braqua un peu partout son joujou.

Alex : Rien à signaler, vous pouvez venir.

Gilbert et les 2 autres mentionnés au dessus entrèrent à leur tour.
Ils ne pouvaient plus faire demi tour, ils étaient arrivés en Enfer.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Lun 2 Mar - 1:01

Le Kidnapping

Me voila entrain de poursuivre un grand ponte de la mafia Italienne, dans les coulisses d'une émission débile. J'entendais des coups de feux au loin, j’imaginais les batailles sanglantes qu'il devait y avoir, je doutais un peu que l'ami de Jill s'en sorte vivant.
Quand à moi, je vis une sortie de secours devant moi.
Je la poussai violemment avec coup d'épaule élancé en avant pour me retrouver dehors.
Aucun sbires de Wisky à l'horizon mais je vis un 4X4 démarrer à toute allure et s'en aller sans que je puisse lever le petit doigt.
J'avais été trop lent et j'avais laissé fuir notre seule chance d'avancer dans l'enquête.
Mais si ça pouvait me consoler, une berline était encore là. 5 mafieux en sortirent, tous armés de pistolets mitrailleurs, et ils se mirent à me canarder en me voyant.
Je me planquais derrière une benne en évitant de justesse une balle qui m'eut aurait été fatale.
Il fallait que je réfléchisse à haute voix à un plan pour me tirer de ce merdier.

"Génial, d'abord des zombies, maintenant des mafieux. Il faut que je fasse comme dans mes parties de Mafia II. Eu non, tout bien réfléchi, je ne dois pas tuer d'armurier."

Je regardais le pistolet que Jill m'avait filé, je devais m'en servir. Alors je me levai et me mis à tirer comme un fous furieux en hurlant, et en vidant mon chargeur au passage, je réussis à en tuer un, mais j'avais plus de balle.
Après m'être replanqué, je vis ma vie défiler.

"J'aurais dû être plus cool avec Stive.... Pourquoi j'ai toujours envie de chier dans des moments pareils."

J'entendis alors une salve différente que d'habitude puis plus rien.
Intrigué, je jetais un bref coup d’œil pour voir que les malfrats étaient morts, mais qu'à la place se tenaient 6 Islamistes armés d'AK 47 et de Skorpions VZ61.
Ils étaient entrain de regarder ma cachette et leur chef, un lieutenant d'Al Qaida prit la parole.

"Sors de ta planque !
- Et ça fait quoi si je sors pas ?
- Nous te ferons écouter "Let It Go" dans les 25 langues.
- OK je sors !"

Je me levais doucement, les mains en l'air et l'un d'eux s'approcha de moi et m’entraîna vers leur pick up en me criant : "Chien d'infidèle !", puis une fois dans ce véhicule, on m'assomma d'un coup de crosse.
Je vivais vraiment une journée de merde.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 231
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Lun 2 Mar - 15:58

Silence de Mort

Un calme pesant pesait sur le Parlement, il était était déjà 15 heures mais il faisait très sombre, on avait l'impression qu'il faisait déjà nuit c'est pour dire.
Notre quatuor de personnes avançaient lentement dans les lugubres couloirs du lieu sans croiser personne, juste quelques cadavres.
Mais arriva un embranchement, deux chemins s'offraient à eux, gauche ou droite ?

Alex : Anna, tu viens avec moi, on va par la droite. Franck et Gilbert, à gauche. Et évitez de vous séparer. deux groupes de 1, c'est une mauvaise idée.

Et Gilbert se retrouva juste avec un simple membre du GIPN à continuer la fouille.
Ils arrivèrent par leur chemin à des bureaux d'administrations et Franck chercha d'un coté, Gilbert lui de l'autre.
Il tomba sur le bureau de Martin Schulz et décida de s'y aventurer pour voir si il trouvait quelque chose d’intéressant.
De brief rayons de soleils traversés les rideaux, donnant une ambiance angoissante à l'office.
Gill se posa sur le fauteuil et regarda les différentes fournitures du bureaux, un crayon, des papiers administratives et une vieille photo de famille. Laissant transparaître la vie du locataire.

Gilbert : Cette endroit me fout les boules.

Agrid (O) : Si ça peut te rassurer, l'équipe Tango vient d'arriver à Strasbourg et il ne devrait plus tarder à venir ici vous épauler.

Gilbert : J'espère qu'ils se dépêcheront.

Agrid (O) : Si t'avais pas fais cramé la moitié de la ville, ça aurait aidé aussi.

Gilbert : Pour une fois que je regrette d'avoir fais une connerie.

L'aveugle se leva de son reposoir et sortit du bureau et remarqua une lampe qui clignotait au plafond.
Ça l'hypnotisait si on pouvait dire.
Et ça ne renforcé pas du tout l'ambiance du coin.
Un main vint alors sep oser sur son épaule, c'était que Franck.

Franck : Notre chef nous a dit de ne pas faire de groupe de 1.

Gilbert : Ça j'étais juste dans la pièce d'à coté.

Franck : Je connais quelqu'un qui est mort, parce qu'il était "juste dans la pièce d'à coté".

Gilbert : Gloups.

Franck : Allez vient, il n'y a plus rien à voir ici.

Les deux gaillard voulaient partir mais c'est alors qu'une porte s'ouvrit devant eux et c'était Martin qui en arriva, il saignait et semblait ne pas aller bien.

Franck : Martin Schulz !

Martin : Ne vous approchez pas !

Ce dernier eut alors des spasmes violents avant de s'arrêter subitement comme si il était en transe.
Franck garda le doigt sur la gâchette, se doutant de ce qu'il allait se passer.
Le Président du Parlement se rua alors sur lui mais fut cloué au sol après quelques balles dans le thorax à la grand surprise de tout le monde.

Franck : Je pensais qu'il fallait toucher le cerveau pour tuer un zombi.

Gilbert : C'était pas un zombi. Et soit content sinon tu serais mort vu comme tu vise mal.

Agrid (O) : En effet c'est beaucoup plus rapide et moins résistant qu'un zombi.

Gilbert : Tu les appellerais comment Crunnigan ?

Agrid (O) : Infecté.

Franck : Tu parles à qui ?

Gilbert : A mon contact.

Alex (R) : Franck, tu me reçois ? C'était quoi ces coups de feux ?

Franck : On a croisé Martin Schulz, il était devenu un infecté, j'ai dû l'abattre.

Alex (R) : Bien reçu, RAS de notre coté.

Franck : En route !

Le duo se remit en route, allez savoir combien de ces infectés il y avait dans cette zone de quarantaine.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mar 3 Mar - 0:53

Un autre point de vue

Alex et Anna étaient de leur cotés entrain de s'aventurer dans les loges des visiteurs venant juste pour un passage.
L'homme guettait l'avant et la femme surveillé leur arrières.
Ils avancèrent prudemment, ne sachant pas vraiment sur quoi ils pouvaient tomber.
Le cœur battante et le front suant.
Mais des coups de feux retentirent au loin, Alex fit halte et écouta leur origines.
Ça venait de l'Ouest, c'est vers là qu'étaient Gilbert et Franck.
Le chef d'équipe prit sa radio pour tenter de les contacter.

Alex : Franck, tu me reçois ? C'était quoi ces coups de feux ?

Franck (R) : On a croisé Martin Schulz, il était devenu un infecté, j'ai dû l'abattre.

Alex : Bien reçu, RAS de notre coté.

Anna : Hé commandant, j'ai cru voir quelque chose entrer dans cette loge !

Alex : OK, couvre moi.

Alex se rua pour se planquer sur le coté de la porte et actionna la poignet pour ouvrir ensuite la porte avec le dos de la main. Anna entra en première et braqua son arme et sa torche partout pour voir un homme assit au fond.
Ça avait l'air d'être John Kerry.
Elle fit à son chef de lui parler.

Alex : John Kerry, vous allez bien ?

John : Laissez moi, je n'ai pas pu protéger mon meilleur ami et tous ces gens, sont morts... A cause de mon insouciance. J'aurais annulé le discours...

Alex : Allons écoutez vous, ne faites pas semblant d'être un lâche, vous en êtes pas un, alors venez avec nous pour sortir de cette endroit et témoigner de ce que vous avez vécu.

John : Vous avez peut être raison.

Kerry se leva alors et s'avança vers ses protecteurs, Alex reprit alors sa radio.

Alex : C'est bon, on a Kerry vivant, vous pouvez faire demi tour.

Franck (R) : Bien reçu.

John : Je suis content d'enfin quitter cette endroit.

Anna : On est pas encore dehors.

Alex : Et on sait tous qu'il y a toujours des surprises sur le chemin du retour.

Le trio quitta alors la loge mais après quelques mètres ils entendirent à nous des coups de feux, ce qui n'était pas bon signe.

Alex : Franck, qu'est ce qui se passe !?

Pas de réponse.

Alex : Faut faire sortir en priorité Monsieur Kerry d'ici puis les aider !

Le petit groupe se remit en route, il n'y avait pas de temps à perdre.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum