[FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mar 3 Mar - 11:50

Les Infectés

Franck et Gilbert étaient arrivés à l'hémicycle qui était entièrement vide mais en bazar, des papiers et documents jonchaient le sol, il y avait aussi du sangs et quelques cadavres.
Ils descendirent les petits escaliers pour se rendre à l'endroit où le politique américain tenait son discours.
Franck regarda alors les étages, on pouvait facilement se faire encercler dans un endroit pareil.

Franck : C'est calme, trop calme.

Alex (R) : C'est bon, on a Kerry vivant, vous pouvez faire demi tour.

Franck : Bien reçu. Temps mieux, j'ai pas envie de rester une seconde plus dans cet endroit.

Gilbert : Attends regarde en haut.

En effet on pouvait voir un infecté arrivé par une des entrés, puis un autre et un autres.
Ensuite se fut à leur niveaux qu'il y en arrivèrent.
Ils se firent rapidement encerclés par une centaine de ces créatures, quelle ironie.

Franck : A trois on se fraie un chemin jusqu'à la sortie en leur tirant dessus. 1, 2...

Soudain un des monstres sauta de l'étage sur Franck et le cloua à terre, les autres se mirent alors à foncer sur nos deux amis.
Gilbert dû laisser à son pauvre sort, Franck, et tira dans le tas en fonçant vers la sortie.
Il dû repoussa par des attaques de mêlés les ennemis trop proches.
Il réussit malgré tout à quitter la salle, mais poursuivit par une horde de députés.
Il retraversa les bureaux précédemment visités à la hâte
Il arriva finalement, le cœur battant la chamade et avec un point de coté, à la sortie où se trouvaient déjà Alex, ainsi qu'Anna qui était entrain de faire sortir Kerry.

Alex : Qu'est ce qui se passe ?

Gilbert : Je suis poursuivis par une horde d'infectés, voila ce qu'il se passe !

Entendit les grognements et cris de ces derniers arriver comme un Train à Sarcelle.
Les deux humains quittèrent le parlement et Alex cria à ses hommes.

Alex : En joue, faut pas les laisser passer.

Tout le monde se mit en position sauf Anna qui s'occupa de s'enferma dans le fourgon avec Kerry et Gilbert.
Hollande de son coté fut précipité dans son véhicule pour quitter la zone à toute blinde.
Et pour ce qui est des journalistes, ils s'en foutaient, scoop avant tout.
Et l'armée des non morts arriva, sortant de leur cachette au grand jour et se ruant sur les hommes du GIPN tentant, tant bien que mal à les empêcher répandre l'infection dehors.
Mais c'est que les infectés étaient nombreux, très nombreux, et certains réussirent à passer les mailles du filets pour s'en prendre à la couche et flics normaux et de journaleux derrière.
Puis le nombre des membres de forces de l’ordre diminua rapidement et pas aussi rapidement que ceux des ennemis.
Alex réussit à tenir assez longtemps mais il fut stopper par l'émotion.
En voyant Franck, maintenant complètement dominé par la Bactérie, arrivé pour le croquer.
Il voulut reprendre sa concentration mais c'est déjà trop tard, il se fit mordre par son ancien compagnon d'arme et se se transforma à son tour.
Les défenses diminuèrent et nos 3 loulous dans le fourgon commencèrent à se poser des questions.

Gilbert : Crunnigan, tu me reçois !? Putain il est où c'te con !?

John : On va tous mourir !

Anna : Calmez vous bordel ! Votre pessimisme va pas nous sauver la vie.

De nouvelles rafales de tirs se firent finalement entendre, ça redonna espoir à tout le monde.

Anna : Des renforts !

Gilbert : Je pense savoir qui c'est.

Et la porte du fourgon s'ouvrit, révélant un visage familier.
Le Capitaine Holt Valentine du BSAA et son équipe au grand complet.
Il fit signes à tout le monde sortir et serra la main à son vieil ami.

Holt : On peut jamais faire un Bowling tranquille.

Gilbert : Content que tu sois là.

Holt : Bon, Cooper et Floyd, fouillez le secteur, j'ai vu des infectés se marrer à notre arrivé. Quincy gare mon Humvee steuplé. Ailein occupe toi des survivants. Les autres commencez à fouiller le parlement sans moi et éliminer toute trace d'infection.

Gilbert : C'est vraiment une journée chaude aujourd'hui.

Holt : Ah ça, tu l'as dis.

Alors que Kerry était emmené en lieu sur par Anna, Holt et Gilbert s'éloignèrent un peu de Parlement et ils virent alors une voiture du Police arriver et Jill sortir du coté passager en hâte pour aller les rejoindre.

Holt : Sœurette, qu'est ce que tu fais là ?

Jill : On a un problème, Al Qaida à enlevé Maxime Moulin.

Gilbert : Quoi !?

Et un nouveau problème sur le dos, c'était vraiment une journée à emmerde.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Mar 3 Mar - 23:53

Torture

Quand je me réveillai enfin, j'avais les yeux bandé et donc je ne pouvais rien voir.
J'entendis nettement le bruit d'un plic ploc tombant sur le sol.
Ca devait venir qu'une canalisation qui avait besoin d'être réparé.
Je devais être dans un endroit assez délabré, genre immeuble à l'abandon.
Et compte tenu du faites que j'entendais presque aucune circulation, on devait être dans la périphérie de Strasbourg.
Finalement j'entendis des voix, mais ils semblaient parler en arabe, turc ou un truc du genre.
On m'enleva enfin le bandeau et je pouvais voir, voir que j'avais raison depuis le début de ce chapitre sur mes déductions.
Devant moi se tenaient deux hommes, un simple soldat djihadiste d'Al Qaida et un autre qui portait une tenue un peu différente, ce devait être le chef.
D'ailleurs je le reconnu, c'était le Lieutenant qui était là à mon enlèvement.

"Bien réveillé ?
- Non, il faudrait pensé à changer vos oreilles, les AK, ça marche pas très bien.
- Tu as dû cran de faire de l'humour dans une telle situation.
- Ouais bon, vous me voulez quoi ? Savoir mon signe astrologique ? C'est Gémeaux.
- Ça on s'en fiche. Je tiens à découvrir tout ce que tu sais sur nous après t'être renseigné auprès de Wesker.
- On ne s'est pas présenté, moi c'est Maxime Moulin.
- Moar Al Barousi.
- C'est original.
- Maintenant dis moi tout ce que tu sais.
- Je sais : Jouer aux jeux vidéos, draguer, compter jusqu'à 5, dormir...."

Et là il me frappa au visage d'un coup de crosse de son pistolet, un Steyr M-A1, et moi je crachai du sang sur son visage en rigolant.

"Tu frappe comme une fillette.
- Tu commence à m'énerver.
- Et vous n'avez rien vu.
- Rah !"

Le mec s'en alla laissant juste le garde seul avec moi, ce dernier me regardait étrangement.

"Qu'est ce qui a, tu veux ma photo !?"

Je vis finalement le Lieutenant revenir avec un chariot contenant un tas d'objets de torture. Je vous laisse deviner ce qui allait m'attendre.

"Je suis un Moulin, je ne parlerais pas.
- C'est ce qu'on va voir."

J'avais froid dans le dos, on passait à l'étape supérieur.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 232
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mer 4 Mar - 12:30

Faut le retrouver

Gilbert était entrain de faire les cents pas, Jill lui avait raconté tout ce qu'ils avaient fait avant la disparition de Maxime.
Personnellement il ne l'avait jamais rencontré mais savait que c'était un ami de Holt et donc il voulait le retrouver pour ça.
Après tout les amis de nos amis sont nos amis.. Enfin ça dépend.
Finalement une voix vint réveiller sa curiosité.

Agrid (O) : Désoler de l'absence, j'étais parti aux toilettes. Me dis pas que j'ai raté les scènes intéressantes ?

Gilbert : Un ami d'un ami, Maxime Moulin s'est fait enlevé par Al Qaida parce qu'il avait apprit des infos à leur sujet via Albert Wesker.

Agrid (O) : Je vais voir ce que je peux faire pour le retrouver.

Soudain une détonation se fit entendre au loin, comme une explosion, ça fit sursauter Montagné.

Gilbert : C'est quoi ça ?

Agrid (O) : Quelqu'un a fait sauter une bombe à la Grande Synagogue de Strasbourg, surement encore un coup de nos amis barbus.

Gilbert : Ouais bon laissons ça aux flics, faut bien leur laisse quelque chose, nous on s'occupe de Maxime.

Agrid (O) : Je vais chercher les endroits où Al Qaida pourrait se planquer, surement un endroit à l'abandon et désaffecté.

Notre aveugle regarda alors les alentours, la ville brillait en rouge suite à tout ce qui s'était passé aujourd'hui et le soleil laissa une trace orange sur la pénombre.
Une journée d'horreur allait bientôt laissé place à de l'espoir.
Heureusement Agrid revint pour le rassurer.

Agrid (O) : C'est bon je l'ai trouvé, grâce à des caméras de surveillances situés dans le Port autonome ) l'Est de Strasbourg. On y voit plusieurs hommes armés sortirent d'un pick up avec un jeune homme et l’entraîner dans un vieil immeuble en ruine. Je te file l'adresse.

Gilbert : OK, merci Crunnigan.

Gilbert s'approcha au niveau de la route où il vit une voiture banalisé arriver et Carl Manson en sortir.
Il était très pale et en sueur, d'un blanc vif, et il toussait beaucoup.
Il n'avait pas l'air d'être en forme, mais Gilbert s'en foutait.

Gilbert : Faut se rendre à cette adresse là, en route.

Carl : OK...

Gilbert : Bon t'as pas l'air en forme, je vais prendre le volant.

Gilbert se mit donc en mode conducteur et Carl alla à ses cotés.
Ils se rendirent vers le repère des méchants pour leur péter la tronche.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Jeu 5 Mar - 1:04

L'Assimilateur

3 barbus crétins étaient entrain de surveiller l'entré de la planque, ils étaient entrain de discuter de tout et de rien.

Terroriste : Regarde, ça c'est ma femme.

Terroriste 2 : Elle est jolie avec son voila intégrale, faudrait que j'achète le même pour la mienne.

Terroriste 3 : Faudrait que je pense à nourrir la mienne, hi hi hi hi !

C'est alors que quelque chose s'approcha d'eux, on se sait pas d'où elle sortait.
C'était une créature humanoïde, visqueuse, sans visage et de la taille d'un être humain.
Malgré ce qui avait l'air d'un gros défaut mais qui n'en était pas un, elle pouvait "voir", en tout cas savoir où se trouvaient exactement les 3 malotrus.
Elle se stoppa à 3 mètres d'eux, ils flippèrent et l'un d'entre eux se mit à lui tirer dessus avec son AS Val (Photo) et lui vida son chargeur, sans rien lui faire.
Elle contrataqua en sortant les sortes de tentacules pointus de tout son corps et elle les tua en les empalant de part en part sans qu'ils ne puissent rien faire.


J'étais toujours attaché et je saignais un peu, j'avais un oeil amoché, 1 dent en moins mais à par ça, ça pouvait aller.
Le mec en face commençait à désespérer.
Mais vla que quelque chose vint me rassurer, des coups de feux.
Les renforts sont là !
J'étais content ,je me doutais que c'était quelqu'un venu me chercher, par contre machin il était pas content.

"Toi, vas voir ce qui se passe !"

Le garde s'en alla de la pièce et on resta ensemble moi et le trou duc.

"Les renforts sont là.
- Toi, ferme là !"

Finalement le garde revint tranquillement.

"Alors ?
- Oh rien, juste des drogués du coin qui ont essayés de s'en prendre à nous.
- Ouf, on peut reprendre la torture."

Le lieutenant prit des cisailles sur son chariot et s'apprêta à me baisser le pantalon pour me casser les noisettes.
Mais c'est alors que je vis quelque chose le transpercer le torse, une sorte de tentacule. Le barbu tomba raide mort et renversa son matériel au passage.
Le coupable c'était ce garde chelou qui fit revenir sa tentacule en bras normal.
Là j'avais très peur, je secouais la chaise comme un malade pour tenter de m'enfuir mais la chose prit la parole.

"N'ais pas peur, j'ai pas l'intention de te tuer, pas tout de suite.
- Oh mon dieu, The Thing !
- On m'a envoyé ici pour tuer un certain Gilbert Montagné, qui ne devrait plus tarder à arriver.
- Mais vous êtes quoi à la fin !?
- Je suis ce que mon maître appel un Assimilateur.
- Un alien ?
- Une arme biologique comme ils l’appellent, je me considère néanmoins comme humain."

Ce truc me faisait grave flippé, mais d'un coté je savais que Gilbert allait venir à ma rescousse, en tombant dans un piège.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 232
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Jeu 5 Mar - 1:18

It's a trap !

Gilbert arriva enfin à l'immeuble abandonné, l'endroit était entièrement recouvert de végétation, ce qui donnait un petit coté Last of Us renforçant le coté abandonné depuis un moment. Mais Gill remarqua que la zone semblait déserte alors qu'il s'attendait à un comité d'accueil.
Il se gara à coté de l'entré et remarqua d'ailleurs 3 cadavres sur le sol de là où il était, ça puait le piège.
Il détacha sa ceinture et coupa le moteur.

Gilbert : J'ai l'impression quelqu'un est passé avant nous.

Carl : On fait quoi ?

Gilbert : Tu reste ici et tu appel des renforts. Et profite en pour te reposer, t'as une sale mine.

Carl : D'accord....

Gilbert : Souhaite moi bonne chance.

Notre agent quitta la caisse banalisé et referma la portière derrière lui. Il s'approcha des corps et vit qu'ils avaient étaient transpercés de tous les cotés par quelque chose d'inconnu.

Gilbert : C'est pas humain, ça.

Agrid (O) : Je vais essayer de chercher qu'est ce qui a pu faire ça. Mais sinon je tiens à dire que l'équipe Delta et Echo sont arrivés en ville pour soutenir les forces de Police et l'équipe Tango.

Gill entra alors dans le bâtiment désaffecté, il avança dans les couloirs remplies de cadavres et de lierres. Il dû éviter de marcher sur les deux. Il y avait aussi des endroits où on voyait que le sol était fragile et donc fallait pas marcher dessus.
Le lieu délaissé faisait peine à voir, on ne pouvait même pas reconnaître que ce fut un immeuble dans le temps.
Finalement Gilbert trouva la salle où se trouvait Maxime qui était attaché mais non ballonné. C'était trop simple, ça puait vraiment.

Gilbert : C'est un piège c'est ça ?

Maxime : Oui.

Terroriste : Bouge plus !

Un barbu arriva par derrière et poussa Gilbert sur le sol, juste à coté de la chaise, et braqua les deux hommes avec son arme.

Maxime : Fais gaffe Gilbert, l'autre monstre, il est capable de prendre leur apparence.

Terroriste : Quel monstre !?

Maxime : Celui qui a tué tout le monde.

Terroriste : C'est pour ça ces étranges blessures, j'étais parti chercher à bouffer, merde !

Maxime : Bon je crois que c'est pas le monstre lui, par contre le vrais doit pas être loin.

Assimilateur : En effet.

Le méchant islamiste se retourna pour faire fasse à ce qui semblait être son chef, mais qui était enfaîte la créature qui transforma son bras en tentacule.
Aussitôt fait, l'homme tomba dans les pompes sous le coup de l'émotion. L'Assimilateur fut déçu.

Assimilateur : J'ai même pas eu le temps de jouer avec lui, par contre avec vous.

Et il s'approcha dangereusement de Gilbert qui recula en rampant pour éviter son assaillant.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Jeu 5 Mar - 18:02

Le Point Faible

J'étais mal barré si vous voyez ce que je veux dire, vous vous demandez bien comment je m'en suis sorti ?
Mais d'abord je vais vous raconter ce que j'ai pensé du film The Voices de Marjane Satrapi que j'ai télé... que j'ai regardé légalement au cinéma.
Hé bien.... Quoi, vous vous en foutez complètement ?
Bon OK.
Donc je récapitule, j'étais attaché à ma chaise et impossible de m'en libérer.
Gilbert Montagné était toujours à terre et le Monstre toujours entrain de s'avancer vers lui avec sa tentacule, ne sortez pas cette phrase du contexte.
Vous êtes sur que vous voulez pas que je vous raconte Kingsman ? Bon OK, si vous voulez.
Alors une idée de génie me vain, elle était tellement forte que je l'annonçais à voix haute.

"Gilbert, cherche un point faible, un Boss comme ça à toujours un point faible, les balles c'est mort, trouve autre chose.
- Vous croyez que j'ai un point faible, vous vous trompez."

Je vis Gilbert sortir un crucifix se sa poche et il la brandit devant comme lui comme dans un exorcisme.

"Vade retro satanas, je te renie toi au nom imprononçable mais qu'on appelait autrefois Gérard.
- Tu crois vraiment que ça marche contre moi.
- Mais pourquoi tu vas aussi lentement pour me laisser une chance de trouver ton point faible.
- Parce que j'adore te voir te ridiculisé et puis mon créateur veut que je te tue aujourd’hui, ça va on a encore du temps devant nous, il ne fait même pas encore complètement nuit."

Mon possible sauveur sortit alors un briquet et l'alluma et le brandit devant lui.
Et le prie ça marcha la créature recula de peur en poussant des cris horribles.

"AHHHH !!! Enlève ça de moi !
- Ça marche !"

Et l'Assimilateur s'en alla par la seule sortie, nous laissant enfin seul. Gilbert rangea son truc et prit son taser au cas où puis me délivra de mes liens.

"Ça va Maxime ?
- Ouais bein heureux d'enfin te rencontrer Gilbert.
- Ouais moi aussi.
- Je te payerais un verre après ça.
- Ouais."

On put alors enfin s'en aller, mais ce n'était pas aussi facile.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 232
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Jeu 5 Mar - 18:19

Mort ?

Gilbert et Maxime quittèrent la pièce et coururent vers la sortie, Max prit de l'avance mais malheureusement en arrivant près de la sortie, l'Assimilateur tomba devant l'homme du BSAA, les séparant.

Gilbert : Maxime, cours dehors, j'ai un ami, il te feras sortir d'ici.

Maxime : OK.

Et Maxime se barra au grand étonnement de Gilbert.

Gilbert : Je pensais qui me crierait Non, je ne peux pas t'abandonner !

Agrid (O) : On est pas dans un film.

Gilbert : Dommage.

Agrid (O) : Bon occupe toi de l'autre chose.

Gilbert pointa son taser vers la créature à 1 mètre de lui et lui foutu un coup.
Malheureusement ça ne fit rien. Il voulut sortir son briquet mais le monstre sortit une tentacule de son bide et planta sa cible dans le torse.
Gill eut un haut le cœur et dégueula du sang avant de tomber en arrière.
Son briquet tomba de la poche et glissa loin, très loin de son possesseur.

Agrid (O) : Gill, bon inutile de se faire de faux espoir, j'ai été heureux d'être ton contact pour cette mission, ta dernière.

Gilbert : Merci... Crunnigan.

Gilbert ferma les yeux, c'était à priori la fin.
Mais quand il les rouvrit, il allait mieux.
Sa blessure était guérit.
Par terre se trouvait le corps de l'Assimilateur, il était mort, mais étrangement il n'avait pas de blessure corporelle.
Et sa posture suggéré qu'il était mort d'un arrêt cardiaque, mort de peur.

Gilbert : Agrid, qu'est ce qui s'est passé ?

Agrid (O) : T'es vivant ? Je sais pas, j'étais parti annoncer la nouvelle à tout le monde, bein je pourrais le dire que finalement t'as survécu. T'as fais comment ?

Gilbert : Je ne sais pas.

Montagné resta là déboussolé, même quand les renforts du BSAA arrivèrent pour l'aider.
Qu'est ce qui avait bien pu se passer ?
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Maxime Moulin le Jeu 5 Mar - 19:10

Fallait bien qu'il y passe.

Je courais le plus vite que je pouvais et j'arrivais à la sortie, trébuchant sur une branche et me rétamant la face par terre.
Je me relevai du mieux que je pouvais mais m'étais foulé la cheville, je dus aller à cloche pied jusqu'à la voiture garé non loin d'ici.
Une fois arriva à ses cotés, je me m'accrochais à la portière et l'ouvris d'un geste vif et je rentrais rapidement à l'intérieur.
Je fermais ensuite la portière et le verrouillai même si je savais que ça n'arrêterait pas sa bestiole.
Je pris la parole pour parler à l'autre mec dans le véhicule.

"Mec, prend le volant, faut se barrer d'ici."

Mais il ne me répondit pas.
Je le regardais, il semblait dormir, je le poussai un peu pour le réveiller.
Mais c'est alors qui tourna la tête vers moi avec son teint blanc et ses yeux vitreux.

"Putain, son ami, c'est un zombi !"

Et le mort vivant s'approcha de moi et voulut me mordre mais moins je reculais au Maxime, me collant contre la vitre pour tenter de le semer.
Mais comme j'avais verrouillé la portière, ça allait être dur.
Et les coups de chaussures, ça ne lui fit presque rien, il allait bientôt me croquer, c'était sur.
Quand c'est pas un monstre pouvant prendre l'apparence des gens qu'il bouffe et tentaculer ses ennemis, c'est un putain de fucking zombi !
Heureusement le gong me sonna, enfin un coup de feu pour être précis, une balle qui traversa la vitre avant pour se loger dans la tête du monsieur qui tombe vraiment mort à mes genoux.
Je me dépêchai d'ouvrir la porte en déverrouillant au passage et je pus enfin sortir en rétamant encore une fois.
Un mec du BSAA arriva pour me relever et m'aider à me stabiliser.
Et un autre, surement le capitaine vint à son tour pour me parler.

"Vous n'avez pas été mordu.
- Non m'sieur. Comment vous avez su pour ici ?
- Un certain Crunnigan nous a prévenu du danger que vous courriez. On est venu aussi vite qu'on pouvait.
- Gilbert est à l'intérieur avec la créature, il aura surement besoin d'aide. Mais faites gaffe elle peut prendre votre apparence mais son point faible c'est qu'elle craint le feu.
- J'en prend note. Bon les gars, allez à l'intérieur, je reste avec le jeune homme."

J'avais réussis à survivre.
Finalement alors que la nuit tombé, on m'emmena à une cellule psychologique où je ressortis sans aucun vrais traumatisme, malgré tout ce que j'avais vécu.
Je m'étais fais enlevé, j'avais commis mon premier meurtre et je m'étais fais attaqué par des zombies. Il y a plus sympa comme journée.
Puis je retrouvai ma famille et ma vie quotidienne même si je sentais que ce jour était le jour qui changea ma vie lassante.
avatar
Maxime Moulin
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 232
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Jeu 5 Mar - 23:02

Mauvais Présage

Gilbert était assit sur le capot de la voiture banalisé du défunt Carl.
Il regarda de terroriste survivant se faire embarquer par la Police et il poussa de rire en le pointant du doigt.
Puis il reprit son sérieux, enfin il essaya.

Agrid (O) : Je suis désolé pour ton ami.

Gilbert : OH je venais juste de le rencontrer, et puis i la été con de ne pas me prévenir qu'il avait été contaminé, je lui aurais filé mon échantillon de Daylight.

Agrid (O) : Mais je me demande quand même, qui a envoyé cette Assimilateur te tuer ?

Gilbert : Je sais pas, mais cette personne doit me détester.

Gilbert leva son cul et s'en alla, il avait encore du souci à se faire.

Pendant ce temps aux abord de New Raccoon City, dans l'Usine de traitement des eaux usées, se trouvait Jérôme Colonel, un terroriste notoire ayant une haine prononcé envers Gilbert Montagné.
C'était lui qui avait envoyé l'Assimilateur pour le buter.
Il était entrain de marcher dans les couloirs du labo qu'il dirigeait, il était en compagnie du Baron Wolfgang von Strucker, le Principal Dirigeant l'organisation Hydra.

Jérôme : C'est bien gentil à vous, Baron, d'être venu me rendre visite.

Wolfgang : C'est bien normal, nous Hydra, sommes intéressé par vos travaux et nous saurions ravis si vous décidiez de bosser pour nous.

Jérôme : Ce serait un plaisir, mais il faudrait faire d'abord quelque chose pour moi ?

Wolfgang : Quoi ?

Jérôme : Éliminez les scientifiques qui ont travaillé sur ça, ils en savent trop, et puis les données sont conservés en lieu sur, il ne nous sont plus utile.

Wolfgang : Ar ! Je vous aime bien. Ce sera fait. Mais pourriez vous me montrer votre dernière création ?

Jérôme : Bien sur, la voici.

Il montra une capsule où dans laquelle se trouvait un grand humanoïde de type Tyrant endormi dans le formol.

Jérôme : Mon Tyrant 222.

On se demandait bien quand serait utilisé une telle arme.

[Fin de la FIC]
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Enquête à Strasbourg [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum