[FIC] The Grudge [Terminé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [FIC] The Grudge [Terminé]

Message  Adrien Normikwawal le Dim 14 Juin - 22:01

Les Morts Reviennent

Il était maintenant 5H30 du matin.
J'arrivais enfin au parking avant de l'Hotel de Police qui était quasiment vide de véhicules.
J'avais cette putain de sensation d'être regardé et suivi pendant tout le trajet, c'était perturbant.
J'entrais et saluais le flic chargé de l'accueil puis je montais au premier pour arriver dans l'open space où seulement 3 personnes s'y trouvait dont Bigballs qui vint me voir.

Adam : Salut Adrien, toi aussi t'es matinale on dirait, je suis là depuis 4 heure du mat.

Moi : Pourquoi il n'y presque personne ici ?

Adam : Ah l'équipe de nuit est occupée actuellement, un braquage de banque pas loin d'ici, ils ont quasiment tous y été envoyé.

Moi : L'endroit fout un peu les boules comme ça.

Adam : Ouais surtout avec ces nouvelles lampes qui éclairent moins bien que celles d'avant.

Moi : Bon je prend mon uniforme et mon flingue puis je pars.

Adam : Ah oui, Richmond est revenu de son voyage il y a une heure, il m'a dit qu'il voulait te voir et il s'est enfermé dans son bureau depuis.

Moi : OK, j'irais le voir.

Je partis alors vers mon bureau, m'habillais sous les regard étonnés des deux autres agents, c'est sur j'étais arrivé en caleçon.
Puis je pris mon flingue et partit vers le bureau du Capitaine.
Je toquais à sa porte et l'ouvrit pour entrer dans son bureau qui semblait lugubre à cause de ces lampes et vue qu'il faisait encore nuit dehors.
Il me demanda de m'asseoir et à peine sur la chaise, je pris la parole.

Moi : Ça va mal, ma femme a été agressé par ces fantômes, je dois aller à Tokyo pour cramer cet maison et ne finir une bonne fois pour toute avec ça !

Richmond : Arrêtez de dire des conneries !

Moi : Quoi !? Comment ça !?

Richmond : Cette maison est tout à fait normal, je l'ai visité moi même avec la police, tout est dans l'ordre, j'ai juste perdu mon temps.

Moi : Et Gill, il a disparu !

Richmond : UNIT doit êtree ntrain de traiter son cas, il reviendra sous peu.

Moi : Et pour Bernard, il a disparu dans l'avio....

Richmond : Dites pas de conneries ! Il est là.

A ce moment là, je pris peur.
Je tournais ma tête vers ma gauche et vit assit à la place de Gill deux jours plus tôt, le fantôme de Bernard avec un teint pale et les yeux noirs comme tous les fantômes de la famille Saeki.
Je sursautai et tombai de ma chaise.
J'entendis alors un cri inhumain venir du bureau et remarquait le Capitaine Richmond arborer le même aspect que Bernard et poussant donc ce cri de cochon zombie avec la bouche grande ouverte.
Je me levais en vitesse et je me cassais de ce putain de bureau de merde en laissant la porte grande ouverte.
En traversant l'open space, je bousculais sans prendre attention, Bigball qui me regarda intrigué, puis je m'en allais très très loin d'ici.

Adam Bigballs regarda Adrien sans trop comprendre ce qui se passait.
Il décida d'aller voir au bureau du capitaine.
En arrivant dans le couloir, il remarqua Gill sortir du bureau du capitaine et avancer tout doucement avec une démarche de mort vivant vers l'opposé d'Adam.
Ce dernier remarqua la traînée de sang que son ami laissa derrière lui et il fit intrigué.

Adam : Gill, qu'est ce qui t'es arrivé mon pote ?

Gill se stoppa et se retourna lentement, laissant son partenaire ouvrir grand les yeux et commencer à trembler, limitte paniquer, puis finalement hurler de peur.
En effet le fantôme de son ami avait la mâchoire inférieur qui manquait, je vous laisse imaginer la scène gore que ça donne.
(Voici la scène qui a inspiré celle là ^^)
Ce qui est sur c'est que l'Hotel de Police venait de prendre une allure plus effrayante que précédemment.


Dernière édition par Adrien Normikwawal le Dim 14 Juin - 22:33, édité 2 fois
avatar
Adrien Normikwawal
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 193
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] The Grudge [Terminé]

Message  Adrien Normikwawal le Dim 14 Juin - 22:31

La Fin de la Malédiction

Nous y voila enfin, au moment tant attendu.
Me voila devant cette Maison là où tout a commencé.
Il faisait nuit, il était déjà 21 heures ici.
J'avais deux bidons remplies d’essences dans chacune de mes deux mains.
j'étais près à faire partir cet endroit en fumé.
J'ouvris le portail avec mon pied puis la porte d'entré d'un coup d'épaule, elle se referma derrière moi.
Je posais mes deux bidons dans le coin à ma droite puis je commenças enlever leur bouchon, j'avais hâte de finir tout ceci.
J'entendis alors du bruit venir du salon, ça m'intrigua.
Et je vous jure je ne sais pas pourquoi mais une petite voix dans ma tête me disait d'aller voir alors que je savais pourtant que c'était une très très mauvaise idée.
Je me levais malgré tout m'avança un peu pour arriver au niveau du salon, je descendis la petite marche pour m'y retrouver.
Je sentis alors une sensation étrange me parcourir le cœur et d'un coup on se retrouva en plein jour sans aucune raison comme si j'avais voyagé dans le temps.
J'entendis alors du bruit venant de l'extérieur, je me planquais contre le mur pour écouter et ne pas être vu.
J'entendis la porte s'ouvrir et deux personnes entrer en ricanant, je connais leur voix, c'étaient Bernard Fuiseur et Gill Maronier.

Gill : Hé, ça te dis qu'on se planque quelque part et qu'on attend que Adrien vienne nous chercher pour lui faire peur ?

Bernard : Bonne idée !

Gill : Allons en haut pour voir si on le trouve tu sais les greniers de ces maisons japonaises.

Bernard : Ah ouais là on va lui foutre la peur de sa vie.

Je les entendis monter jusqu'au premier et je soupirais une phrase.

Moi : La peur de ma vie, ça c'est sur....

A ce moment là, je vis Toshio traverser le couloir en courant et monter vers le premier.
Instinctivement, j e me mis à sa poursuite, un peu comme au début sauf que là je connaissais les pièces du haut.
Arriver au couloir en lui même, plus aucune trace de lui.
Je vis seulement la porte du fond entre ouverte, ce qui m'attira.
J'entrais dans la salle de jeu pour trouver Takeo entrain de lire le journal intime de sa femme avec une rage immense.
Il se mit soudainement à regarder en ma direction, je pensais que c'était moi qu'il regardait.
Mais en me retournant et me décalant, je remarquais Kayako qui commença à prendre peur.
Le mari laissa tomber le journal et commença à trembler comme un psychopathe.
Elle tenta de s'enfuir mais il la rattrapa très vite et la chopa dans le couloir avant de réussit à la foutre à terre.
Elle commença à ramper le long de l'escalier en U pour échapper à son dangereux conjoint.
Quand à moi je me trouvais au rebord de la balustrade au coté du môme qui était assit à contempler cette scène à travers les barreaux sans rien pouvoir faire.
Le Futur Tueur agrippa par les cheveux alors qu'elle avait atteint le rez de chaussé et et commença à étouffer et la bloquer avec son autre bras.
Je compris alors ce qu'il allait faire, lui briser la nuque.
Aussitôt je sortis mon flingue et je tirais sur le mec, le touchant à 4 reprise, le tuant au passage.
Je descendis ensuite l'escalier en vitesse pour aller au coté de la jolie femme.
Elle reprit son souffle et me prit les mains.

Kayako : Merci.

Et elle afficha de la joie dans son regard.
Une odeur de brûlé commença alors à me parvenir au nez après une fraction de seconde un peu déconcentré, je me retrouvais à nouveau en pleine nuit.
Sauf que là, la Maison était en feu, ça sentait le roussi pour moi.
Voici la vidéo de mort de la Famille Saeki dans le film The Grudge ^^)
avatar
Adrien Normikwawal
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 193
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] The Grudge [Terminé]

Message  Adrien Normikwawal le Lun 15 Juin - 16:52

After End

23 heures, une nuit plutôt froide pour la saison.
Je me trouvais au coté de l'Inspecteur Kanagawa que j'avais rencontré il y a deux jours.
Nous étions assis sur le capot de sa voiture et regarder les pompiers éteindre les flammes de la maison.
Mais c'est lui qui coupa le silence.

Kanagawa : Heureusement que j'avais remarqué que vous étiez retourné au pays et que vous aviez acheté deux bidons d'essences, c'est ce qui m'a permis de savoir ce que vous alliez faire et je suis venu en 4ème vitesse. Si je n'avais pas été là, il n'y aurait eu personne pour vous sortir des flammes.

Moi : Je vous dois la vie.

Kanagawa : Heureusement vous n'aurez pas de poursuite pour incendie criminel, surtout que beaucoup d'habitants sont contents que cette maison parte enfin en fumé.

Moi : Une malédiction de levé.

Kanagawa : Je ne veux pas savoir comment vous avez fait mais ce qui est sur, c'est qu'ils sont partis.

Moi : Ouais l’atmosphère du coin est plus calme maintenant.

J'entendis un véhicule arriver, je regardais en arrière et je vis une Jeep de UNIT venir et 4 hommes en sortir, 3 simples soldats et 1 Colonel.
Ce dernier s'approcha de nous.

Takahashi : Taisa Takahashi kara UNIT. (Colonel Takahashi de UNIT)

Kanagawa : Yorimo ware hoshīdesu anata ? (Que me voulez vous ?)

Il lui fit alors signe de parler en privé et donc on me laissa seul sur la voiture.
Je reçu alors un appel de Miguel, je décrochai.

Miguel (T) : Hé Adrien, je matte les infos japonais, je comprend rien mais ils ont l'air de parler de toi et cette maison Saeki.

Moi : Ouais, ça y est, j'ai réussis à apaiser les mauvais esprits.

Miguel (T) : En tout cas notre coté, le procès impliquant Rémy et Skarzon s'est terminé, notre notre collègue qui a gagné, Skarzon a remit sa plaque et va faire un peu de prison car il a tenté de corrompre le Procureur et les jurys.

Moi : Bonne nouvelle alors.

Miguel (T) : Par contre Bigballs est entrain de passer une thérapie car il a été un peu traumatisé pour ce qui lu iest arrivé.

Moi : Il lui est arrivé quoi ?

Miguel (T) : Les présents à l'Hotel de Police juste après ton départ l’ont entendu crier comme un malade et ils l'ont retrouvé dans le bureau du Capitaine, roulé en boule dans un coin de la pièce. Alors que les corps de Richmond, Gill et Bernard étaient assit, les deux derniers devant le bureau et le capitaine à sa place derrière. C'était horrible, ils étaient dans un état de décomposition avancé et lui manqué sa mâchoire inférieur à Gill. Bon évidemment UNIT a tenté de mettre son grain de sable mais on les a jarreté parce que ça suffit le manque de respect.

Moi : OK, tu me diras si Adam va mieux.

Miguel (T) : D'accord, ta femme a hâte de te revoir.

Moi : Moi aussi j'ai hâte de la revoir, à plus.

Je raccrochais et rangeais mon portable.
Ce cauchemar était enfin fini, c'était la fin d'un vrais film d'horreur.
avatar
Adrien Normikwawal
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 193
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] The Grudge [Terminé]

Message  Sulfura W./Angel C. le Lun 15 Juin - 18:24

super magnifique sublime ta fic j'ai vraiment adorais

Sulfura W./Angel C.
Anciers
Anciers

Messages : 364
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] The Grudge [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum