[FIC] Gilbert est dans la place [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Gilbert est dans la place [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Lun 30 Nov - 11:44

21 Février 2009

Alors les enfants, vous voulez une histoire farfelu de Gilbert Montagné ?
Bien, c'était un soir orageux qui régnait dans la base de Turteron situé dans l'Etat de Washington.
Le Lieutenant-Général Thaddeus E. Ross se trouvait tranquillement dans le poste de commande avec 7 de ses soldats en fumant le cigare tout en regardant ce magnifique extincteur à seulement 130 dollars sur Ebay, livré avec tous les CD de Serge le Lama.
Soudain le bruit de l'ouverture auto de la porte se fit entendre, 7 têtes tombèrent et le haut gradé militaire se retrouva collé contre le mur par un chanteur français muni d'une canne épée qui parle et de lunettes de soleils trop fashion !

Gilbert : Où t'as planqué la coke Misty Knight !?

Thaddeus : Mais qu'est ce que vous racontez !?

Gilbert : Rhooo t'as loupé ta réplique ! Laissez la lumière ! On va rester ensembleeeeuuuu... Car j'ai très envie de passer la nuit avec toi !

Thaddeus : Vous êtes fous !

Gilbert : Chut ! J'entends quelqu'un venir par ici ! Esma, surveille le !

Esma : A vos ordres Captain Harlock !

Gill lâcha sa canne qui continua à flotter puis il sortit un magnum de sa poche avec un canon long de 8 mètres qui put atteindre pile poil la porte d'entré et braquer le front de la jeune femme venant d'entrer.

Gilbert : La pizza, pas avant minuit !

Femme : Je...

Gilbert : Chut, tu entends ça ?

Pan, et le cerveau de la dame s'étala sur le mur derrière elle.

Gilbert : Autant pour moi, c'était rien.

Thaddeus : Pourquoi !? Pourquoi ma fille !?

Gilbert : Oh fais pas la gueule, je t'en rachèterais une, ça coûte combien ?

Thaddeus : Je vais vous crever sale ordure !

Gilbert : Ah c'est cher putain ! Je voyais plutôt ça à 10 euros. Tu voudrais pas un canari à la place ?

Thaddeus : Ordure !

Gilbert : Rhooo, ta gueule !

Un coup bien placé dans la mâchoire et le militaire fut sonné.
Esma regarda Gilbert avec attention, elle semblait attendre quelque chose.

Esma : Bon, on va où maintenant ?

Gilbert : Par là, derrière ce mur se trouve un passage secret, il faut chanter Hukuna Matata pour l'ouvrir.

Esma : Comment tu sais ça ?

Gilbert : J'ai lu le script... Bon allons y ! Hakuna Matata, quelle phrase magnifique ! Hakana Matata, quel chant fantastique ! Ces mots signifient que tu vivras ta vie, sans aucun soucie, philosophie, Hakuna Matata !

Le mur s'ouvrit, montrant un passage menant dans une zone secrète.
C'était d'ores et déjà l'heure de s'y aventurer.
Ils descendirent un étroit escalier délabré avec des renfoncements dans les murs où se trouvaient des bougies qui éclairaient l'endroit.
Cela débouchait dans une sorte de cachot avec des cellules presque toutes vides.
Sauf une ! Une seule et c'est là qu'étaient venues chercher l'aveugle et sa canne.
Devant celle ci, un simple soldat en surpoids avec des grosses lunettes rondes, d'un teint légèrement bronzé. Il était assis sur une chaise et se leva en voyant les intrus arriver, sa M16A2 braquée sur eux.

Soldat : Bouboubougez plus !

Gilbert : Oh c'est marrant, il bégaye.

Soldat : Ne vous momomoquez pas de moimoimoi !

Gilbert : Roooooooooxane !!!

Il fit un bond en arrière et se cogna la tête contre le mur et perdit connaissance.
Gill lui prit les clés et en utilisa celle qui convient à la cellule occupée.
En entrant, il put voir la personne qu'il était venu chercher se lever pour le saluer.

??? : Tu en as mis du temps.

Gilbert : Les embouteillages, tu connais ça Barbus ?

Le prisonnier nommé Barbus rigola, c'était un vieil ami du chanteur.
Mais il n'était ni un humain, ni un terrien.
C'était un Turien venant de la planète Palaven, et il mesurait 2m20, et pesait 245 kg, ce qui était la "norme" dans son espèce.
Leur espèce était connu des Archives UNIT pour avoir un gouvernement de type militaire, ouvrant des méfiances entre les deux espèces pourtant similaires.

Gilbert : T'as encore fait quoi ?

Barbus : Du shopping....

Gilbert : Ouais ouais...

Esma : On fera mieux de partir avant l'arrivé des renforts.

Gilbert + Barbus : Bonne idée !

Heureusement, une prote avec l'icone "Issue de Secours" marqué juste au dessus attendait sagement à sa place.
Le Mec du BSAA l'enfonça à coup d'épaule et ils se retrouvèrent tous les 3 sur une passerelle extérieur, sous la pluie très fine, celle ci s'étant calmée.
Cependant tout cela semblait trop simple, ils le sentaient.
Et justement en arrivant au milieu du pont, des projecteurs se braquèrent sur eux.
La lumière venant de 10 mètres en dessous où était maintenant visible un régiment de soldats de UNIT, près à attendre l'ordre de leur colonel de faire feu.
Deux soldats arrivèrent devant le trio et deux autres sortirent de derrière, les encerclant, tous équipés de MP5SD1.
Ajoutons à cela l'hélicoptère Bölkow Bo 105 arrivant à son tour, bruyamment, et se mettant sur le flanc gauche pour laisser une bonne vue au tireur d'élite s'y trouvant.
Et il rigolait pas, il possédait du lourd, un PGM Hécate II, un vrai monstre capable de défoncer un Tyrant et faire jouir Piers Nivans.
Gillou resta assez dubitatif devant tout ce monde et se tourna vers son pote.

Gilbert : Sérieux ? Ils te veulent quoi ?

Barbus : Disons qu'ils n'ont pas aimé que je fouille leur Archive Noire.

Esma : L'un des endroits les mieux protégés du monde, comment t'as fais ?

Killgrave : Taisez vous ! Colonel Mace, ici le privé Killgrave, nous les tenons.

Mace (R) : Parfait, conduisez les en bas pour le transport.

Killgrave : Vous avez entendu, vous venez avec nous, et tachez de ne faire aucune bêtise.

Gilbert : Et si on ne veut pas ?

Killgrave : Vous mourrez.

Barbus : Bon excusez moi mais mon taxi m'attends.

A ce moment là un missile toucha le queue de l'appareil qui tournoya sur lui même, faisant chuter le sniper, avant de crasher en contrebas et faire pas mal de dégâts.
Dans le ciel éclairé par la pleine lune, apparu un vaisseaux spatial aussi grand que le Turtle de Cobra qui venait d’ôter son champ d'invisibilité.
Gilbert siffla, ce fut le signe pour sa futur femme de couper en deux, horizontalement, les deux mecs près de la porte, au niveau du ventre.
La moitié supérieur de leur corps tomba en avant, laissant les boyaux sortir, tout comme la partie du bas qui elle tomba en arrière.
Après ce passage bien gore, Gilbert fonça sur les deux mecs en face en hurlant inutilement tel un barbare.
Il se jeta sur l'arme du seul des deux avec un nom et le força à battre son compagnon anonyme, puis il lui fit un coup de coude dans le pif, lui arracha sa MP5 des mains et le poussa contre la petite barrière de force, la faisant céder.
Le soldat Killgrave tomba malencontreusement dans une chute d'où il ne reviendrait surement pas, plus exactement pile poil dans une grande cuve ouverte et portant pleins de pictogrammes signalant un produit dangereux à l'intérieur.
Il disparut dans le liquide pourpre s'y trouvant.
Le taxi du VIP quand à lui s'était approche, ouvrant ses portes aux 6 hors la loi qui s'y fourguèrent avant de disparaître au loin, loin de UNIT.
Le Colonel Mace, sur le sol, ayant survécu aux objets tombant du ciel, grinça des dents.

Mace : Où est le Valiant !?

Soldat : Désoler, il était trop loin pour...

Mace : Prévenez le Lieutenant-Général Sanchez de notre échec.

Soldat : Tout de suite monsieur !

UNIT avait perdu la bataille mais elle ne perdrait pas la guerre.
Pendant ce temps dans l'autre camp, les 3 aventuriers fêtèrent leur victoire dans le vaisseau turien.

Barbus : Merci à toi CACA, sans toi nous serions mort.

CACA : Ne dites pas ça, vous allez me faire rougir !

Gilbert : J'aime cette I.A. !

Esma : Tu vas faire quoi maintenant ?

Barbus : Je vais un peu emmerder les Asgardiens, et vous, je vous dépose où ?

Gilbert : Il y a 'En attendant l'modo" au TNS de Strasbourg, ça te dis Esma ?

Esma : Oui bien sur, dépose nous là.

CACA : Compris !

Ceci dis, ceci fait, ils se firent descendre de la Théâtre National de Strasbourg devant les regards confus des gens dans le Tram B entrain de passer au même moment.
Le vaisseau quitta la zone avec son camouflage, abandonnant le couple.

Esma : Bon entrons avant de nous faire plus remarquer.

Gilbert : Ouais.... J'aurais dû lui demander pourquoi il avait été gardé par l'armée, mais bon....

Ils montèrent l'escalier puis passèrent la porte mettant un terme à cette histoire.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum