[FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Message  Lelouch Lamperouge le Lun 3 Oct - 21:22

09 Octobre 2016

France; Marseille; Base N.U.I.T.

Un peu de repos était bien mérité pour mon esprit après ce dure calvaire cérébrale que j'ai dû subir en allant à New Raccoon City l'autre jour. Ailein Bartley, et tout ça. Pourtant je m'y connais en choses complexes qui me font travailler mon esprit, mais là c'était d'un haut niveau.
Ça faisait plaisir, je dois bien l'avouer. Un bon moyen de prouver que je suis aussi le Meilleur Stratège de cet univers là.
Mais je ne suis pas là pour parler de ça, j'aurais d'autres occasions pour le faire.
Non là je vais plutôt vous parler d'un autre sujet, très différent, mais tout aussi étrange, qui m'est arrivé un jour, alors que je lisais tranquillement dans mon coin spécial dans la base où nous étions assigné.
J'étais seul dans la pièce. Cosmétique de l'ennemi était mon ouvrage de lecture.
Il faut dire que cette Amélie Nothomb est une belle surprise que j'ai découvert depuis mon arrivé ici.
Elle n’existe pas dans mon monde, dû moins pas à ma connaissance.
Et je me régale, c'est déjà le 5ème roman que je dévore d'elle et je suis conquis.
Je dois avouer que j'aimerais beaucoup la rencontrer, et peut être en profiter pour faire un tour en Belgique par la même occasion.
Même si je parle souvent du monde dont je viens, je me suis quand même un peu attaché à celui là, et tout ce que je découvre me fascine en général.
Enfin généralement que je le dis.
Il arrive que certaines choses ne me font guère moufter d'un sourcil.
François Hollande par exemple.
A coté de lui, j'étais très apprécié quand j'étais un horrible dictateur qui dirigeait le monde.
Ce fut une belle époque, révolue mais belle quand même.
Mais ce n’est pas ce que Nunnally voulait, j'ai donc rectifié le tir.
Merci Suzaku de m'avoir tué.
Et Jeremiah d'avoir joué le jeu.
Je vous reverrai peut être un jour.
En effet, UNIT semble très intéressé à l'idée de découvrir le monde dont je viens, donc qui c'est, ils parviendront peut être parvenir à leur fin. Ils n’auront néanmoins plus l'aide du Major Dufeuille, ce dernier était malheureusement mort. C'est triste.
Il savait trop, c'est dommage, on aurait peut être pu s'entendre.
Je me demande comment va ce Naru maintenant ?
Très bonne question, j'aurai surement ma réponse un jour.
Revenons à ma lecture, puisque là je ne fais qu’étirer le sujet loin de l'intrigue principale.
Je lisais donc ce bel ouvrage quand j'entendis la porte s'ouvrir près de moi.
Ce n'est pas un de ces petits clowns qui patrouillaient dans le coin, non, ça ne m'aurait pas coupé dans ma lecture si ça avait été le cas.
A votre avis quelle est la seule personne présente dans cette base avec moi qui pourrait me faire quitter des yeux la page que je léchais du regard ?
Oui, C.C., ma sorcière adorée.
Mais ne lui répétez pas ce que je viens de vous dire.
Elle me tourmenterait avec ça pendant 1 mois.
En tout cas, elle était comme à son habitude, une part de pizza entre ses lèvres avec un petit sourire à mon attention. Ce fameux sourire dont je ne savais jamais trop quoi en penser.
En effet il signifiait quand même même que j'allais prendre un peu cher pour ma pomme dans la minute qui suivait, mais en même temps, ça voulait dire qu'elle était de bonne humeur puisqu'elle voulait jouer avec moi.
Certes durant l'époque où j'étais Zero, je n'avais point le temps de satisfaire tous ses besoins, je pensais à autre chose, et elle m’importunait souvent. Mais j'ai appris a accepté son caractère, et maintenant j'ai tout le temps pour elle, et je commence à m'ouvrir de plus en plus dans ce qu'on appelle communément l'Amour.
Que faire donc dans cette situation ? Fermer son livre et prendre la parole en premier.
Comme ça je la met en échec, et je risque fort de finir vainqueur.
Comment ça, pour la page ? Oh ne vous en faites pas, je ne suis pas débile, j'ai mis à marqueur, vous croyez que je sors d'où ?
Je suis le Plus Grand Stratège de tous les temps tout de même, un peu de respect.
Il me faudrait néanmoins rencontrer le Plus Grand Tacticien pour faire une superbe équipe.
A moins que ma joyeuse camarade soit cette personne en question, je n'y avais jamais pensé auparavant.
Hm...
Intéressante supposition, à méditer.
Voici maintenant ma phrase.

"Qu'as tu préparé pour moi sorcière aujourd'hui ?"

Elle poussa un petit rire en finissant ce qu'elle avalait.
Ceci fait, elle me répondit.

"Rien de spécial, je suis juste aller manger une Pizza chez Nico.
- Tiens donc, tu me trompes déjà avec quelqu'un de ce monde ? Tu es plutôt rapide dans ton genre.
- Tu es jaloux ?
- Peut être."

Je me retins de rire, un vrai rire joyeux, et pas juste cynique ou psychotique comme je sais faire aussi.
Elle de même, la situation collait bien pour une bonne rigolade.
Mais sa prochaine question allait casser cette belle ambiance.
Dommage, pour une fois que je me marrais réellement.
Mais le bonheur est court.

"C'est quoi ce titre bizarre ? Tu as de drôles de goûts en matière de lecture."

J'étais surprise de cette question car même si c'est vrai que le titre sortait de l'ordinaire, ça collait à mon style de lecture. Elle devrait le savoir, mais elle ne semblait pas bien s'y connaître.
C'est ce que je supposai du moins, avant de jeter à œil au titre de mon livre...
Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait !
Qu'est ce que c'est que ce titre ?
D'où sort ce livre ? Ce n'est plus celui que j'avais juste avant.
Quelque chose d'anormale se passait.
C.C. le remarqua.
Seulement, sans m'en rendre compte, ce bouquin m'appelait.
J'avais une étrange envie de le lire, je ne saurai dire pourquoi.
Mais c'est ce que je fis, en compagnie de ma sorcière bien aimée.
Je vous laisse admirer la note de l'auteur en début d'ouvrage.

Helli Hello Héloïse ! C'est Maxime Moulin qui vous parle !
Ou qui vous écrit plutôt !
Vous avez aimé mes 3 premiers livres, et les films qui en ont découlé !?
Ça tombe bien, on m'a paillé pour... J'ai eu une soudaine envie de vous faire un 4ème opus totalement déjanté, encore plus que les précédents trop sérieux à mon gout !
Donc sans trop m'attarder, je vais vous prier d’éteindre votre cerveau et de chier dans le ventilo !
C'est fait ? Bien...
ENNNNNNNNNNNJOOOOOYYYYYYYYYY !!!!!!!!!!
avatar
Lelouch Lamperouge
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 68
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/08/2016
Localisation : Britannia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Message  Lelouch Lamperouge le Mar 4 Oct - 0:12

On commence par un Flash-Back, comme dans tous les films de merde de maintenant, et même des bons.

12 Mars 1975

Allez, un lieu sympa pour l'intro !

Pologne; Auschwitz

Sympa, j'ai dis !
Ah merde, je me parle tout seul comme d'hab, enfin je m'écris tout seul quoi.

Belgique; Mexico; Maison Montagné

Il était une fois au pays des frites et de la bonne humeur, la plus tout jeune auteur à succès Amélie Nothomb qui allait rendre visite à ses vieux amies, Gilbert et Shiho E. Montagné qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps. pour l'occasion elle ramena un bouquet de fleur, qu'elle 'avait trouvé en tabassant quelqu'un complètement au hasard dans la rue. Elle sonna à la demeure et celle ci lui répondit.

Demeure : Pour entrer, tu dois répondre à l'énigme suivante.

Amélie : Les énigmes ça me connait, j'en ai bouffé par la racine quand j'étais à l'"Ecole Thierry Popo" !

Demeure : Je suis le mal incarné...

Amélie : Nicolas Sarkozy !

Demeure : Et merde !

La porte s'ouvrit, elle put entrer.
Gilbert alla l'accueillir, à poil comme pour ne pas changer.
Shiho est en arrière plan, en peignoir, mais surtout en carton pour des raisons budgétaires.
Le célèbre chanteur était extrêmement content, il avait envie de chanter une Chanson Disney mais comme il avait peur que Mickey qui mousse fasse irruption chez lui pour lui casser la gueule, il préféra parler normalement.

Gilbert : Hé bah alors, qu'est ce que que tu deviens !?

Amélie : Oh tu sais, les impôts.

Gilbert : Ah je comprends, allez assis toi.

Elle prit place sur un beau fauteuil avec des cranes partout et qui émanait une aura sombre, alors que Gill avait plutôt indiqué la chaise juste à coté. Résultat ce dernier commença à paniquer et fit se relever de force la romancière.

Gilbert : Mais qu'as tu fais malheureuse !?

Amélie : Comment ça ?

Gilbert : C'est le Fauteuil de Helmut Strachblublublublublu ! Il ne faut pas s'y asseoir, sinon le Balais à Chiotte va sortir des waters pour tous nous tuer !

Amélie : Oh mais c'est des conneries !

Gilbert : Ah bon !? Lis ça pour voir !

Il lui tendit une feuille de papier cul qu'elle s’empressa de lire.

En vertu du 72ème amendement, ce que dit Gilbert Montagné est vrai, même quand c'est du pipeau.

Amélie : Mais c'est n'importe quoi !

Gilbert : Ah ouais !?

Un Juif apparut de nul part pour protéger son client puisqu'il était avocat.

Gerald : Mon client est innocent ! Et il insulte votre maman !

Amélie : Mais je n'ai jamais de maman !

Gerald : Il... Quoi !?

??? : Je viens pour tous vous niquer vos gueules !

La porte des WC explosa de l'intérieur, c'était le Grand Méchant Balais à Chiotte qui déboula, truffé d'explosifs bons marchés.

Gerald : Oh bon dieu, c'est comme en 40 !

Gilbert : Shiho, faut partir ! Merde c'est vrai, elle est en carton pâte !

L'aveugle tenta le tout pour le tout et ouvrit la porte d'entrée pour tomber nez à nez avec le groupe J-rock super connu, Hangry & Angry, dont les chanteuses étaient en train d’interpréter en direct leur tube Lady Madonna.

Gilbert : Ah ces japonais ! Ils sont trop fort !

Soudainement, il se fit attraper par derrière par le balais à chiotte qui commença à lui récurer méchamment les cheveux. Et malheureusement pour Gilbert, son avocat s'était tiré par la fenêtre, tandis que son invitée était adossée à un mur en savourant cette scène. Mais le mur explosa en étant percuté de l'autre coté par une voiture de police pilotée par Frank Drebin qui finit par faire exploser l'ennemi, mais avec lui avec, ainsi que Gill.
Il ne restait qu'au final qu'Aémlie...
Ah bah non, elle a atterri dans le ventilo au plafond et elle est morte à cause du vertige, dommage pour elle.
Donc au final ils ne restaient que les deux rockeuses qui revendiquèrent la maison et gagnèrent plein de fric.
Dû moins c'est ce qu'elles croyaient.
Pourtant la Malédiction était lancée, et rien n'allait pouvoir l'arrêter...
A moins que... ?
avatar
Lelouch Lamperouge
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 68
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/08/2016
Localisation : Britannia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Message  Jackie Estacado le Mar 4 Oct - 11:04

04 Octobre 2016

La date actuelle, c'est vraiment sympa !

Allemagne; Forêt-Noire

Nous retrouvons Sherry Birkin, la célèbre agent de la DSO, mais moins célèbre que son compère Léon qui bosse pour le même service. Elle se trouvait à l'arrière d'une vieille Citroën XM piloté par deux flics de la Schutzpolizei, un plutôt barbu, et l'autre avec des lunettes. Ils portaient des HK P2000 sur eux, ainsi que la tenue verte traditionnelle des Landespolizei.
Actuellement ils ne faisaient pas attention à elle, et ils étaient plutôt occupé à écouter Sadistic Dance à la radio en dansant limite dessus, c'est pour dire.
Mais l'Agent Fédérale, elle, elle avait la tête posée contre la vitre, à regarder les arbres défilés. En effet elle était en pleine réflexion, la preuve en vous montrant ses pensées.
Agablablablaguuuuuuuuuuudidichandouidoui !
Après une petite secousse, elle sortit de son état de mort cérébrale pour avoir enfin des pensées claires et correctes.
Est ce que j'ai éteint le gaz avant de partir ?
Finalement elle pensa à la mission.
Les Dangereuses Terroristes, Hitomi Yoshizawa et Rika Ishikawa ont été repéré dans cette forêt, voila.
Je devrais peut être un peu plus détaillé.
Je me rappelle d'Umbrella Corporation, ils sont responsables de la mort de mes parents...
Un peu trop long.
Ma mission est de sauver Haruhi Suzumiya, la fille du Président Naru, et on sait que ce sont elles qui l'ont enlevé et amené dans cet forêt. Malheureusement pour moi, je vais devoir me coltiner ces deux flics.
Le flic barbu entendit cette pensée et se tourna vers la jeune femme et rigolant comme un con.

Flic Barbu : Tu sais, à ton age, je portais déjà des culottes en dentelle !

Sherry : Quoi !?

Flic Barbu : Ah ces américaines, tu comprends Immanuel, pourquoi je suis gay ?

Immanuel : Bien sur Claus, depuis ce terrible accident en piscine.

Sherry : Qu'est ce qui s'est passé là bas ?

Claus : Oh trois fois rien, juste une histoire de concombre et de yoyo.

Immanuel : Depuis, t'es plus le même.

Hé bien, ces poulets me semblent assez sympathique au final.

Claus : Mais je sens que tu veux te la taper l'autre derrière, n'est ce pas !?

Immanuel : Ouais !

Je retire ce que j'ai dit.

Claus : Arrête toi là, j'ai ma vessie qui va bientôt se faire sauter.

Immanuel : Ouais, c'est depuis quelle est revenue de Syrie, bon courage.

L'homosexuel quitta le véhicule pour aller faire cracher Francis qui a trop bu d'eau, laissant son pote en mode chaud beau gosse à l'intérieur. Celui ci rehaussa ses lunettes, rajusté le rétro du milieu pour bien voir Sherry qui lui faisait des fucks en douce, puis il se tourna vers elle avec deux paquets de clopes, des Gauloises dans la main gauche et des Marlboro dans l'autre. Il fit son sourire de gros beauf en faisant des drôles de signes avec ses sourcils.

Immanuel : Tiens t'en veux une ?

Sherry : Non merci, je ne fume pas.

Claus : Oh la vache, ça caille ici !

Immanuel : Il faut toujours une première fois tu sais.

Sherry : C'est gentil, mais non ça ne m’intéresse pas, je tiens trop à mes poumons pour ça.

Claus : Ma bite est en train de geler !

Immanuel : Oh t'es vraiment sûr que tu ne veux même pas une seule ?

Sherry : Sûre et certaine.

Claus : Je sens plus son cœur !

Immanuel : Allez !! Juste une seule !!

Sherry : J'ai dis non c'est non !

Claus : Oh putain des vaches avec des haches !

Immanuel : C'est pas gentil ça !!!

Sherry : Tu casses les couilles tu sais, non ?

Claus : Et j'ai laissé mon flingue sur la banquette arrière, aidez moi !

Immanuel : Bon si c'est comme ça, tu peux crever !

L'allemand à lunette rangea son matériel et pressa l’accélérateur, percutant son collègue qui fit un super double triple salto retourné dans les airs avant d'atterrir sur ses pieds et de voir la voiture partir au loin.

Claus : Hé, mais moi alors !?

Il entendit alors des ruminements tout autour de lui tandis qu'il pensa enfin à remettre son pantalon en place.
Il vit les Bovin de l'Enfer l'entourer, et leur chef le Roi Vache arriver. Mais ce roi n'était autre que Christine Boutin. La plus grosse meuhmeuh de France s'approcha avec sa hache et menaça le pauvre flic avec.

Christine : Moo moo moo moo moo, moo, moo moo !

Claus : Huh !?

C'était mal barré que lui.
Mais pour Sherry, l'aventure ne faisait que commencer.
avatar
Jackie Estacado
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 60
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Message  Paul Duquart le Mar 18 Oct - 17:34

La voiture traversa un pont qui se détruisit juste derrière elle, empêchant tout retour en arrière, et puis bon c'était ça ou le mur invisible, le choix était vite fait.
Notre agent secrète préféré eut fini de se repoudrer le nez qu'il était le moment de partir, elle lança alors une dernière phrase au flic qui lui avait cassé les couilles dans l'épisode précédent.

Sherry : Souhaitez moi bonne chiasse !

Immanuel : N'oublie pas le PQ, schlampe.

Elle quitta la voiture, serrant son arme dans la main gauche, prête à aller de l'avant, vivre l'aventure... Mais avant un appel de son agent de liaison, Crunnigan, pour voir si tout va bien.

Agrid : Helli Hello Héloïse !

Sherry : Encore un con.

Agrid : Bon déjà le con il a un nom et c'est Agrid Crunnigan.

Sherry : On se croirait dans Harry Potter.

Agrid : Ouais enfin quand je regarde là où vous êtes, c'est plutôt la cabane perdue dans les bois.

Sherry : Vous savez où je me trouve exactement là ?

Agrid : En Allemagne.

Sherry : Bravo Sherlock.

Agrid : Ecoutez, je vais faire quelques recherches, fouillez les environs, et trouvez la fille du président, je vous recontacte plus tard.

La Femme de la DSO se rendit sur le pont alors qu'il n'y en avait plus, et ça, le flic dans la bagnole le remarqua.

Immanuel : Mais qu'est ce que tu fous espèce d'idiote !?

Sherry : Ah merde !

Elle tomba subitement à la flotte comme dans un cartoon puis elle appuya sur la touche Y pour se téléporter sur la terre ferme, juste à coté du gars à lunette, elle alla le voir pour demander de l'aide.

Sherry : Excuse moi pervers, je dois aller où ?

Immanuel : J'sais pas moi, va voir cette cabane là bas, je suis sur que c'est sans crainte... Scheißkerl...

Sherry : Si c'est tellement sans crainte, pourquoi tu viens pas avec moi ?

Immanuel : Faut bien quelqu'un pour garder la voiture, les arabes sont partout, ils pourraient me la voler à n'importe quel moment.

Sherry : OK, bon là je crois qu'on a plus rien à se dire.

Immanuel : T'as de la chance d'avoir un beau cul, et sinon tu veux une clope ?

Trop tard, elle était déjà au pied des première marches de bois que cette drôle d'habitation dans les bois. Notre héroïne n'avait pas fait attention soit disant passant au fait que le proprio de celle ci l'avait observé en train de s'approcher à travers une fenêtre, et qu'il était près à l'accueillir.
La porte d'entrée était grand ouverte, elle entra, l'arme au poing, prête à tirer si la situation l'exigeait.
La tension était à son comble, elle put progresser jusqu'au salon, et là...
C'était Bruce Campbell assis à une table, les bras grands ouverts, le sourire radieux, le dentier tombant et avec une place de disponible pour l'invitée prestigieuse qu'il avait en face de lui.
La blondinette ne savait pas où y donner de la tête, elle pensa alors à sortir une photo de Haruhi qu'elle avait sur elle pour la montrer à cette stars de série B pour voir si il l'avait vu, d'ailleurs...

Sherry : Est ce que vous avez vu cette jeune femme par ici ?

Malpolie !
En réponse, Bruce acquiesça de la tête en remémorant de très bons souvenirs.

Bruce : Yes, c'est une Martine celle là, je me la suis faite cet été, j'ai même des photos souvenirs, je vais vous les chercher, installez vous j'en aurai pour pas longtemps.

Et il se leva de table pour partir dans une autre pièce de la baraque.
Sherry fut intriguée à ses dires et regarda la photo.
C'était une image de Martine Aubry sur la Lune avec un pyjama Marsupilami. Elle s'était plantée de photo, elle se facepalma pour l'occasion.
C'est à ce moment là qu'elle reçut un nouvelle appel de Crunnigan.

Sherry : Bon alors, vous avez réussi à me localiser ?

Crunnigan : Non, franchement entre nous, c'est comme si vous étiez dans une autre dimension hors du temps, de l'espace, du menton des frères bo...

Sherry : Ouais bon, je vous rappelle plus tard !

Crunnigan : Hé mais non je...

CRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIC !!! C'est raccroché !
Pour patienter au retour de l'hôte, elle regarda les différents objets du décors et découvrit un étrange ouvrage dans la bibliothèque, celui ci était intitulé Necronomicon. Elle commença à le feuilleter en rigolant car il y avait des dessins avec des pieux et des gens morts, voila.
Et pendant ce temps juste à l'extérieur, Maître Corbeau était sur son arbre perché, avec se grenade à main dans son aile gauche, et sa grosse barbe de terroriste. Il regarda la voiture juste en bas d'un mauvais œil, il s'apprêtait à passer à l'acte, mais il manquait juste la célèbre phrase d'un penseur arabe.

Corbeau : Allahu akbar !

Il dégoupilla l'objet e d'un coup d'aile d'envoya finir sa route dans la caisse car un con avait laisser la vitre ouverte.
Ce même con était en train de mater un magazine Playboy spécial Fumeuses du Dimanche avec en exclusivité, Sarah Lombardi, ou aussi connu comme "Sarah La P'tite Salope".
Tout ceci le faisait bandé sec, comme un taureau.

Immanuel : Ya, ya, YAAAAAAA !!!!

Puis vint la grenade qui lui fit un petit clin d’œil au passage car elle était sympa.

Immanuel : Nein, nein, NEIIIINNNN !!!!

BOOOOMMMMM !!! Fit la quatre roue.
Ho ! Fit Sherry en regardant l'explosion à travers la vitre dont s'était servi son hôte pour l'observer précédemment. Il y avait même un reste de sperme qui dégoulinait dessus.
D'ailleurs en parlant du loup, celui ci revint avec une surprise plutôt inattendu.
C'était un collier de nouille, mais avec des foetus humains à la place des nouilles car il en avait plus commandé depuis longtemps. Et puis c’est cher les gars, comprenez ?
Sauf que la dame elle n'était pas ravis et elle se cassa par la porte d'entrée sans même le regarder.

Bruce : Hé mais attendez, je ne vous ai pas montré ma collection de cranes de zombies !

Elle se précipita dans un chemin à gauche, toujours dans ces bois paumés.
Elle passa à coté d'un panneau "Achtung" avec pleins de pictogrammes pas très nets.
L'endroit où elle se dirigeait était clairement dangereux. Le chouchou de Sam Raimi le savait très bien car c'était là bas qu'il avait perdu un autre groupe d'amis insouciants lors d'une terrible soirée poker.
Ce lieu où même la mort n'oserait pas réserver un motel se nommait...

Bruce : Le Bled...

Elle ne savait pas dans quoi elle mettait les pieds.
avatar
Paul Duquart
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 57
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Message  G-Man le Mar 25 Juil - 23:42

Sherry Birkin était toujours sur la trace de la Fille du Président mais était complètement perdue et le chemin qu'elle avait suivi ne menait à rien. En plus l'autre flic était partie en fumé et elle n'avait pas envie de recroiser Mister Strangly.
Donc, n'ayant rien à perdre, elle demanda son chemin à un arbre qui fumait la pipe comme un vieux sage.

Sherry : Excusez moi, est ce que vous sauriez quel chemin prendre pour rejoindre la civilisation la plus proche ?

Arbre : Pardonnez moi jeune damoiselle, je n'ai point la réponse cette courtoise question, mais cet énergumène là bas pourra peut être vous aider.

Il pointa de la branche le Banquier avec un gros cigare dans la bouche qui avait son pied droit pris dans un piège à riches. C'est la même chose qu'une piège à loup ordinaire mais avec un lingot d'or posé dessus pour attirail la victime dans le coup mortel.

Sherry : Merci bien !

Arbre : Vous aussi.

A mots, il se déracina et rentra à sa maison après une dure journée de boulot pour voir sa femme, ses enfants et l'oncle débile. Vous savez, celui qui fait honte à toute la famille.
Même les arbres en ont, c'est un fléau.
Elle l'aida à se libérer du piège et celui en remerciement, lui vole tout son fric et sa barra dans les bois, sans espoir de retour. Après quelques insultes en allemand, ce qui lui donnait +10 en Persuasion, elle suivit le chemin.
N'ayant rien pas d'autres choix, la girl passa entre les pièges à loup, les fils explosifs, les bouseux du coin qui étaient en mode super vénères et bien évidemment les loups alcooliques dépressifs.
Elle arriva à une porte qui la mena à un étrange de chargement, celui la menant de l'autre coté.
Oui, c'est parfaitement logique.
C'est à ce moment que son talktalkwalkwalk éternua, c'était surement son contact qui l'appelait.

Crunnigan : Bon j'ai enfin des infos sur votre position.

Sherry : Je suis où là.

Crunnigan : Si je crois le Scénario, vous êtes arrivés au Bled.

Sherry : Et c'est sympa le Bled.

Crunnigan : Oh ben vous allez mourir, donc je vais préparer vos funérailles, on se revoit donc jamais, salut !

Il se moucha pour couper la conversation, laissant l'agent perplexe.
Néanmoins elle hésitait à se barrer d'ici.
Après tout, quitte à mourir dans les bois, autant mourir dans les bois !
Ouais bon, c'est peut être un peu trop pessimiste.
Allons trouver la Fille du Président, c'est par là !
Elle s'avança vers le Bled où déjà de loin elle vit des tags un peu partout et des mégots de cigarettes en train de suffoquer à même le sol. Elle les écrasa pour achever leur souffrance.
Quels monstres ont pu faire ça !?
Faire du mal à des cigarettes inoffensives !
Je déteste ces gens là qui ce moques de la souffrance des animaux !

Beau discours engagé.
Mais l'heure n'était pas à ça, elle entendit du bruit de devant et elle sortie ces jumelles super sonique pour regarder les activités au loin.
On pouvait voir une mère en Burqa en train de noyer son fils avec Volvic car c'est mieux pour la santé.
Les vieux du village étaient en train de causer en arabe tout en manger du porc halal.
Et les jeunes frimaient pour les garçons, tandis que les femmes se pliaient à leur exigence.
Mon dieu, nous sommes revenu à la Préhistoire !
Elle n'avait pas tort.
C’est à ce moment qu'elle remarqua un truc pas bien.
Oh non !
J'vais pas être payé !

Haruhi Suzumiya se trouvait sur un bûcher, morte d'épuisement avant tenter d'allumer le feu pendant 5 heures wallouf !Résultat c'était maintenant elle qui baignait dans le feu et c'était notre héroïne qui était bien emmerdée.
Mais je peux pas revenir bredouille au pays !
Il faut que je revienne avec quelqu'un !
Même si c'est la fille du président, il faut que je trouve une autre personne à faire venir avec moi.
Mais où trouver ça ici ?
Ces gens ont l'air très peu recommandable.

Ayant la flemme de rebrousser chemin, elle devait passer par le Bled.
Elle devra donc faire preuve de ruse et de... Oh et puis non !
Elle s'avance calmement, l'air sur de soi, juste qu'à un Imam qui traînait au coin du feu et qui se leva pour lui faire ça.

Imam : Mon enfant, veux tu faire le Jihad ?

Sherry : WESCH ALORS !!!

La puissance du Jul coulant dans ses veines, elle propulsa l'ancêtre sur Jupiter.
Ses fidèles, n'étant pas fier de ça, encerclèrent vite leur proie, prêts à l'abattre.
J'vais tous les niquer !
Eu... C'est pas Chris non plus, faut pas déconner.
Ou pas... Je crois que je suis cuite.
Non, elle était bien cuite.
Heureusement pour elle, une voix se fit entendre au loin, résonnant entres les feuilles enrhumées.
Tous les blédards se tournèrent vers la Mosquée visible au loin et ils s’avancèrent tous vers elle comme des zombies en murmurant de drôles de chose dans une langue ancienne mais inoubliée.
Ils entrèrent tous dans une vieille baraqua qui s'en alla à son tour, les emportant avec elle.
Laissant Sherry seule au milieu du Bled.
Scénarium !

Crunnigan : Toujours vivante, toujours debout ?

Sherry : Ouais ça va, mais c'était quoi ça ?

Crunnigan : C'était l'appel à la prière.

Sherry : Ah tu veux dire, l'appel Allah prière.

Sa radio explosa dans sa main, lui causant de terribles brûlures à celle ci.
Faut pas déconner avec les blagues de merde !
Ça peut être très dangereux, je vous ai prévenu !
En tout cas, elle devait maintenant chercher de quoi soigner sa main, pauvre buse.
avatar
G-Man
Arrivants
Arrivants

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Rêve d'Adolescent 4, ah bah il était pas mort en fait ! [En cours]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum