[FIC] Nouveau Syndicat Russe [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Nouveau Syndicat Russe [Terminé]

Message  Jackie Estacado le Mar 4 Oct - 16:24

01 Décembre 1999

Etats Unis; New York; Lower East Side

Une limousine roulait à faible allure sur les routes sombres et très peu éclairés de ce quartier de Manhattan.
A son bord se trouvaient de hauts représentants de la Mafia Italienne en ville, en dehors des Cinq familles, bien évidemment.
C'étaient en premier lieu Carmine Millione qui représente les Siciliens et qui à nom assez important en Europe, il est au passage accompagné de Marco, son plus fidèle homme de main.
Il faisait face à une tête moins importante en Europe, mais bien plus sur le continent américaine, à la fois aux Etats Unis et en Argentine, c'était Paulie Franchetti, qui avait graissé la patte à pas mal d''officiers de police de la ville, dont le Capitaine Eddie Shrote qui a une très bonne réputation en ville malgré qu'il soit aussi corrompu qu'un Balkany. Il représentait ici les Napolitains, les experts en règlement de compte.
Mais il n'était pas venu seul, en effet à ses cotés se trouvait le jeune Jackie Estacado, âgé de seulement 13 ans, et qui était déjà en formation pour devenir son meilleur homme de main, et c'était pour cela qu'il l'avait emmené ici cette nuit là.
En effet, aujourd'hui c'est réunion en terrain neutre entre les représentants des différents groupes mafieux de la ville, le tout en territoire neutre bien évidemment.
Cette réunion était comme d'habitude organisé par le Caïd de la Ville, Kingpin ou Wilson Fisk suivant comment vous voulez l'appeler. Mais c'était grâce à lui que c'était la foire aux meurtres en ville, dû moins pas comme dans les années 50-60. Et il faut dire que ça marchait, la "criminalité" reculait à New York.
Du moins visiblement, elle était toujours présente mais plus organisé et mieux ciblé.
On évitait les dérapages avec lui, sinon ça finissait mal pour vous.
En tout cas le petit Jackie avait beaucoup le traque à l'idée de rencontrer ce personnage populaire, et ça son "oncle" l'avait remarqué, il le tapota à l'épaule du poing pour lui faire signe qu'il voulait lui parler.

Paulie : Ne fais pas cette tête Jackie, avec Kingpin, tu ne crains rien.

Carmine : Il a raison, justement si tu veux être quasiment sur de ne courir aucun risque, mieux vaut être avec Fisk, c'est une ambassade à lui tout seul.

Jackie : Et il y aura d'autres personnes ?

Paulie : Oui en effet, les différentes mafias de cette ville, ainsi que les gangs les plus importants. Ça au moins une vingtaine de têtes à tout cassé, voir une trentaine. Et c'est sans compter leurs hommes de mains qui attendront à l'extérieur.

Carmine : Ah ça me fait penser, Paulie, t'es au courant pour les Russes ?

Paulie : Le Nouveau Syndicat ?

Carmine : Je vois que tu en as entendu parlé.

Paulie : En même temps, les rumeurs ne parlent que de ça en ce moment. Le Syndicat Faustin arrive en ville et reprend le territoire laissé par les Japonais dans le Queens. Maintenant c'est à croire que les russes commencent à envahir cet arrondissement. Il y a juste les Irlandais et les Chinois qui se trouvent aussi là bas, ainsi que quelques gangs.

Carmine : Nous on est presque pénard de notre coté.

Paulie : Enfin je trouve quand même que les Portoricains se lâchent un peu trop dernièrement, et ils cherchent des noises aux gangs afro-américains.

Carmine : Pour ne pas changer.

Paulie : C'est quand même plus qu'il y a quelques années.

Jackie était toujours intrigué par ce genre de conversations de mafieux, et il tentait à chaque fois de retenir le plus de détails que possible. Même si c'était pas souvent facile.

Carmine : Donc ce Faustin possède une bonne part du Queens, Petrovic une grosse partie de Brooklyn, ça fait pas mal quand même. Quoi d'autre ?

Paulie : Les Grecs et les Coréens prennent place dans le Queens, tandis que pour Brooklyn, il y a les Juifs.

Carmine : Personne ne leur cherchent des ennuis à eux, mais bon en même temps on nous traite de néonazi après alors que rien à voir, si on les élimine, c'est parce qu'ils ont essayé de nous entuber avec les diamants.

Paulie : C'est du vécu on dirait.

Marco : On est presque arrivé on dirait.

Pilote : Je confirme.

En effet, les italo-américains parlant anglais venaient d'arriver devant un immeuble où allait avoir lieu la réunion. Celui appartenait à Fisk et abritait officiellement une agence de com, oui oui.
La limo se gara entre deux voitures, là où il y avait de la place, et déposa les deux pontes, ainsi que le garde du corps de Carmine et le neveu adoptif de Paulie.
La première chose qu'ils virent, et entendirent, en sortant, c'est les deux Russes qui étaient en train de s'engueuler juste en face de l'entrée, le tout dans leur langue natale. Ce qui faisait que les italiens ne comprirent rien à se qui sortaient de leurs bouches.
Pour les deux concernés, nous avions d'un coté Yegor Petrovic, l'une des grandes figures de New York dans le domaine du Crime Organisé, et il était la Mafia Russe par excellence du coin. Ce dernier était plutôt sur la défensive, et il avait plusieurs sbires qui l'entouraient et qui gardaient leurs mains au niveau leur vestes pour dégainer en cas de besoin.
Juste en face se trouvait le nouveau venu en ville, aka Makari Faustin qui était lui au contraire centré sur l'attaque et qui avait son grand colosse avec lui, ainsi que sa raclure de lèche botte qui était aussi son ami d'enfance.
De leur noms respectifs, Vladimir Groskof et Dimitri Rascalov.
Vu comme c'était parti, ils pouvaient se foutre sur la gueule à tout moment, et ça, ça pouvait leur coûter très cher aux deux. Heureusement la voix de la trahi.. raison vint se mettre en eux pour les séparer et les résonner, toujours en Russe.

Dimitri : Makari, calme toi, on est venu ici pour discuter, pas pour s'entre tuer, et Monsieur Fisk pourrait très mal le prendre !

Le concerné commença à respirer un peu, et à baisser sa tension.
Il remarqua alors l'arrivée des Dons Italiens, et il s'adressa à son rival, en anglais cette fois.

Makari : On règlera ça à l'intérieur, Dimitri reste là pour les surveiller.

Et il se tira dans l'immeuble avec Vladimir, laissant son larbin auprès des autres. Yegor alla alors s'adresser à lui.

Yegor : Je ne comprends pas que tu puisses bosser pour ce crétin Dimitri.

Dimitri : C'est pas un crétin, il est juste un peu sur les nerfs en ce moment, depuis que nous avons quitté le pays surtout.

Yegor : Tu devrais quand même faire gaffe à ton cul.

Dimitri : Je sais.

Paulie : Buenasera Tutti !

Les Russes se tournèrent vers les Italiens, ils sa saluèrent en de bons termes, puis engagèrent la discutions.

Paulie : Yegor, je te présente Jackie, mon neveu, celui dont je t'ai parlé.

Yegor : Ah oui, l'élite de tes hommes de mains, enchanté de rencontrer.

Jackie : Moi aussi.

Dimitri : Je suis navré de l'impression qui pu vous donner Monsieur Faustin, il est cran en ce moment.

Carmine : Ça s'est vu.

Paulie : Vous semblez bien vous connaître.

Yegor : En effet, on s'est côtoyer à une époque, pendant la guerre, et nous n'étions pas dans le même camp. Longue histoire en sommes.

Paulie : Je vois.

A ce moment là, le Caid sortit de l'immeuble, avec son meilleur ami et second, James Wesley, ils ouvra grand les bras à ses invitées, comme il était de bonne humeur cette nuit là.

Wilson : Bienvenue, vous pouvez entrer, nous attendons encore les quelques retardataires.

Dimitri : C'est pas très sérieux.

Carmine : Surement encore la Triade de Chinatown, avoir une femme en chef, ça doit pas être facile,

Paulie : Ouais c'est sur.

Ils entrèrent donc tous à l'intérieur sauf Jackie qui fut retenu par Fisk et Wesley pour un petit mot en tête à tête.

Wilson : Alors c'est donc toi Jackie Estacado.

Jackie : Oui m'sieur.

Wilson : Hé bien tache de devenir un bon exemple dans la Pègre, pas comme ton oncle et les idiots qui l'accompagne, qui ne font qu'abuser de leur position sans rien apporter à la ville. Et ça ce n'est pas ma vision des choses. Tu penses être un bon modèle plus tard ?

Jackie : Oui ! Parfaitement !

Wilson : Bien, tu peux rentrer.

Il s’exécuta et disparut de leur vu.

Wilson : La Pègre part en miette mon cher James, il faut que la jeunesse sache faire correctement leur tache, sinon on assistera encore à des massacres inutiles et qui ne font que nous donner une mauvaise image.

James : On pourrait se débarrasser des Russes et des Italiens, non ?

Wilson : Oh ne vous en faites pas, ils sont déjà en train d'amorcer leur bombes à retardement.

James : Belle image.

Wilson : Merci.

Ils se rendirent en suite au chaud, en attendant les derniers arrivants.
Finalement ces bombes ont pour la plupart explosé entre 1999 et 2016, et vous en connaissez quelques unes.
avatar
Jackie Estacado
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 38
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Nouveau Syndicat Russe [Terminé]

Message  Martin Walker le Ven 7 Oct - 11:22

Elle est dispo en entier ! =)
avatar
Martin Walker
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 181
Réputation : 0
Date d'inscription : 09/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum