[FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Aller en bas

[FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Paul Duquart le Lun 24 Oct - 17:16


Et si Gilbert s'était planté de voisin ?

Gilbert arriva alors sur le seuil de la porte de maison et sonna. Il était content, il n'y avait aucun paparazzi dans le coin, il entendit alors la porte s'ouvrir.

Gilbert : Bonjour, je suis votre nouveau voisin !

Il vit alors la mine déconfite d'Erza qui était pourtant sur de le connaître mais fit comme si c'était un parfait étranger.

Erza : Cool.

Elle lui referma la porte au nez, sans ménagement. La réaction de l'aveugle fut étonnante.
Ses yeux devinrent rouges et il fit BWAAAAA !!! avant de foncer vers la maison, se prenant la porte au passage, le tuant sur le coup dû à ses vieux os très peu résistant.

Et si Gilbert s'était vraiment planté de voisin ?

Gilbert : Bonjour, je suis votre nouveau voisin !

Patrice Mouligeot, nu et fier de l'être, tendit les bras vers son nouveau voisin de très loin quartier.

Patrice : Mais entrez, toute ma famille est là !

Gilbert : Et elle est aussi peu vêtu ?

Patrice : Oui !

Gilbert : Chouette !

L'aveugle entra chez les naturistes pour vivre une expérience qui le changea à jamais.

Et si Gilbert avait un très mauvais sens de l'orientation ?

Gilbert : Bonjour, je suis votre nouveau voisin !

Le Marsupilami était en mode défensif tandis que sa femelle s'occupait de protéger les gosses, il roula ensuite sa queue en boule, près à frapper. Gill sentait que quelque chose clochait.

Gilbert : Je savais bien que j'aurais dû prendre à gauche au dernier rond point !

Il se mangea un sale coup dans la mâchoire, le faisant tomber de l'arbre, le tuant sur le coup. C'est con.

Et si Gilbert s'était intéressé aux photo sur le Mur ?

En effet, il y avaient des photos sur le mur du salon qui représentaient les différentes personnes qu'il avait rencontré dans sa vie. Il y avait par exemple la photo d'Ada lui braquant un flingue sur la gueule dans le parking souterrain du commissariat en 98, celle qui allait devenir sa femme dans quelques mois.
Autres exemples à classer avec des tirets pour pas perdre de temps :
- L'attaque du zombie sur le siège arrière de la voiture de flic, avec Claire à ses cotés, où il sourit à la caméra.
- Lui et la fille du Président Graham sur le jet ski avec notre bon agent secret qui lui touche la culotte et sa prend une baffe.
- Lui et Angela Miller faisant l'amour dans l'herbe, près d'une maison en feu.
- Lui, en train de draguer Jill Valentine, devant Chris mécontent, durant le Mariage entre Reiji Arisu et Xiaomu.
- Lui se faisant tabasser par Jake Muller pour avoir oser toucher à Sherry Birkin, Helena Harper en morte de rire en arrière plan.
- Lui au pieu avec toutes les femmes d'Echo Six et de la Delta Team dans le même lit.
- Encore lui, décidément, pissant sur Jack Krauser sous le regard médusé de Manuela Hidalgo.
Et pour finir, la meilleure photo, qui est celle où il est en train d'embrasser son ami Alexander d'Europe de l'Est sur la bouche, et avec la...

Léon : Mais pourquoi j'ai mis cette photo ici !?

Gilbert : C'était bon au moins ?

Léon : Ta Gueule !

L'Agent Pas Très Secret décida que la meilleure solution à faire, c'était de...

Et si Léon avait eu une réaction plus que normal en voyant la canne parler ?

Léon demanda ce que son invité voulait boire, ce dernier lui répondit, sa canne aussi.
L'Hôte se leva d'un bond, les yeux exorbités et il poussa un grand cri d'effroi avant de se jeter sur son Silver Ghost, posé sur un petit meuble.
Il braqua ensuite l'objet animé d'une puissance inconnue, et il sortit une punchline.

Léon : Tu vas voir si tu vas voir ce que tu vas voir si tu vas voir, va voir !

Il tira et toucha malencontreusement la Tour Eiffel, mais oui !

Et si Léon avait facturé tout ce que Gilbert a pété chez lui ?

Gilbert : 900 004 975 euros !!!

Il fait un infarctus et se noie dans sa bave.

Et si les verres s'étaient rebellés contre Gilbert ?

Sur le comptoir de la cuisine, une haine montait, et toute la Famille Verre s'était réuni autour d'une assiette.

Verre 1 : Cet enfoiré a tué Renée et Charles, il faut le tuer !

Verre 2 : Venger notre famille !

Verre 3 : Ah j'ai une petite soif !

Léon assista à cette drôle de scène et retourna au salon, la visage assombri, avant de s'adresser à Gilbert.

Léon : Je pense que tu devrais partir.

Gilbert : Mais non, on s'amuse !

Gill ne remarqua pas la corde à piano s'enroulant autour de son cou, et crac, il mourut !

Et si Léon était comme une prof de Yandere Simulator ?

Gilbert chercha le visage de Léon avec ses mains, et lui fit sans faire exprès une claque.
Instantanément, le blondinet lui attrapa la main et le défia d'un regard autoritaire..

Léon : Que penses tu faire !?

Gilbert : T’essuyer la bouche, t'as de la sauce tomate.

Léon : Ah...

Il lâcha sa main, un peu gêné de sa réaction excessive.

Et si Gilbert avait sauté dans la piscine à la mauvaise période de l'année ?

Sous un air de Roxanne, Gillou traversa barrières et jardins pour finalement sauté dans l'eau glacée devant lui.
Il se brisa littéralement les jambes et ajouta donc une autre tare à son bien être déjà si fragile. Il se traîna ensuite jusqu'au cadavre gelé de Erza qui était à moitié dans, et moitié hors de l'eau.
Il l'embrassa fougueusement et ils eurent plein d'enfants glaçons dans leur pop-corn.

Et si Gilbert s'était cru dans Mortal Kombat ?

Gilbert sauta tel un Dieu sur Erza Josse et la traversa littéralement pour faire plouf, il sortit ensuite de l'eau avec le cœur de cette dernière dans la main puis il le pressa, provoquant un "Fatality !".
Autant dira que la grande rousse sombra comme le Titanic, recolorant l'eau de la piscine par la même occasion.

Et si Erza avait reconnu Gilbert Montagné, et vice versa ?

Gilbert et Erza étaient face à face, dans la piscine, elle en maillot de bain, lui complètement habillé pour une fois.
Étrangement aucune animosité ne se fit montré de l'un à l'autre, ce fut même tout le contraire.

Erza : Hé ben Gilbert, qu'est ce que tu fous là !?

Gilbert : Ah bah j'allais te poser la même question !

Erza : J’emménage en ville, pour être avec Holt !

Gilbert : Ah ben moi aussi, pour la même raison en plus !

Léon : Hé oh, qui va réparer ma clôture !?

Erza + Gilbert : Ferme là Léon !

C'est ainsi que l'Agent Secret partit chez Jawad pour commettre à un attentat.

Et si ça avait été le coup de foudre entre Erza et Gilbert ?

Une drôle de chanson commença à se jouer dans le jardin, et les deux adultes dans la flotte se mirent à rougir avant de causer en anglais.

Erza : Oh, I'm having so much fun !

Gilbert : Well Erza, we're just getting started.

Erza : Oh, I love you Gill !

Et ils s'embrassèrent amoureusement tandis que le pauvre voisin arriva pour se plaindre.

Léon : Hé oh, qui va réparer ma clôture !?

Erza + Gilbert : Shut up Leon !^

La Leon partit donc mettre bas pour élever ses enfants toute seule.

Et si Barack Obama avait débarqué quand il fallait pas ?

Les Hommes de l'USSS défonçèrent lap orte d'entrée de chez Léon et déboulèrent dans le salon avec Helena Harper et Barack Obama. La scène qu'ils virent alors était... Bizarre on va dire.
Celui qu'ils étaient venus voir tenait Gilbert par le col, contre un mur, tandis que la Canne se reprenait un verre et que Erza s'amusait à détruire des vases avec sa batte de baseball.
Le Président fit part de son étonnement.

Barack : Hey les mecs, vous avez pété un câble là !?

Erza : Oh un noir ! Ça vaut 500 points !

Elle lui défonça la gueule, et se mangea une avalanches de balles par la même occasion, c'était hardcore, mais il n'y avait pas Benzaie.

Et si Léon avait pris des mesures drastiques ?

Léon revint à l'intérieur de sa baraque et remarqua que tout était sans dessus dessous.

Gilbert : Pour la table basse, c'est pas moi, c'est elle.

Le brave homme dégaina son Wing Shooter et descendit le fumier devant lui d'une balle dans la tête, puis Erza et puis la Canne qui pouvait se déplacer toute seule malgré ses dires.
Suite à ça, il se posa sur le canapé et éclata en sanglot.

Léon : Mais qu'ai je fait de ma vie !?

Il s'en colla une à lui aussi, laissant du travail pour l'Inspecteur Jack Cortis.

Et si c'était encore Robert ?

Quelqu'un sonne à la porte, ça énerve l'occupant de la maison qui en à ras le cul des conneries.

Léon : Oh bordel, si c'est encore Robert, je l'égorge.

Il s'avança vers l'entrée et découvrit au niveau de la porte fracassée, Robert Patrick habillé comme un flic motard.
Là s'en est trop pour l'agent de la DSO, il s'approche du T-1000 pour lui toucher deux mots.

Léon : Sale Connard !

J'avais bien dit que c'étaient deux mots, mais deux mots de trop. Il se fit empalé par le bras gauche du Terminator, devenue une longue lame très puissante et qui fait mal, ouille ouille ouille !
Heureusement, il réussit à l'égorger comme prévu... Ce qui ne fit rien, voila.
Quelle mort de merde.

Et si la voiture n'avait pas démarré ?

Léon tourna, encore et encore, la clé dans le contact, on on dirait que ça voulait pas.

Léon : Ada, tu peux m'aider s'il te plait ?

Sauf qu'elle n'avait plus toute sa tête, enfin elle n'avait même plus du tout, et du sang giclait par l'orifice.
Léon hurla à la mort tandis que la voiture commença à rire diabolique, la ceinture enroula le pauvre homme et l'étrangle. S'en était fini de la Légende, hé oui, tragiquement tué par sa voiture, c'est quelque chose qui peut arriver.

Et si Erza avait eu une surprise en partant ?

La belle rousse démarra sans voiture sans problème et commença à rouler dans les rues de la ville, mais elle n'avait pas pensé à regarder sur la banquette arrière. Gilbert en surgit en poussant des cris de saumon en rûte et l'étrangla avec son Simon juste quand la caisse heurta un dos d’âne. Ils s'envolèrent, comme la tête d'Erza, et le véhicule s'écrasa dans l'appart d'Ada, et sur cette dernière, la tuant sur le coup.
Léon se leva alors en poussant un rugissement.

Léon : Non mais putain !!!!!!

Il se transforma en Nazi et partit à la conquête du monde en slip, comme en 40, à dos d'éléphant ! FIN !!!!!
avatar
Paul Duquart
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 56
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Jackie Estacado le Lun 24 Oct - 21:44


Et si le petit ami de Saryna n'était pas vraiment mort ?

La flicarde était tristounette, ça faisait 1 an que son fiancé était mort, et comme le scénario n'avançait pas, elle était encore en deuil, malgré le fait qu'elle sortait maintenant avec Martin. Il regardait le bureau vide de Kite, la larme à l’œil.
C'est alors qu'une main se posa sur son épaule c'était Kite.
Un sourire vint s’inscrire sur son visage et le prit dans ses bras pour l'embrasser en en mettant partout, puis elle arrêta car c'était dégueulasse, surtout pour les autres, et elle prit la parole.

Saryna : Oh Kite, tu m'as manqué !

Kite : Mais j'étais juste parti chercher un donuts à la Boulangerie d'en face !

Il ne comprenait rien à ce qui se passer sous ses yeux, et nous non plus... Comme d'habitude avec Saryna.

Et si Martin avait déboulé sans prévenir ?

Alors que la STARS regardait le bureau sans vie, son petit ami déboule, furax et tapa dû poing devant elle.

Martin : Mais putain, tu fais chier à toujours penser à ton ex, et jamais à moi !

Saryna : martni...

Martin : Ta gueule ! Tu veux ton Kite !? Hé bien le voici !

Il sortit le corps en décomposition avancé du flic décédé et le posa sur le bureau de sa petite amie qui fut horrifiée par tout ceci.

Martin : Prends ça comme une rupture, c'est fini entre nous !

Et il fonça vers la fenêtre la plus proche pour faire comme dans le Générique de Mad Men.

Et si le bureau de Kite avait été repris ?

Il était toujours aussi vide, dû moins c'est ce qui semblait, car Lys Venbell arriva avec son café pour se poser là car c'était son bureau à elle maintenant, depuis qu'elle a été recruté dans les STARS.
Mais Saryna ne l'entendait de cet oreille, et comme Ken le survivant, elle craqua sa chemise pour exposer ses muscles avant de se téléporter derrière l'autre meuf et lui glisser un "Kokoda" qui lui fit exploser la tête, la tuant forcément. Les autres flics au alentours s'étouffèrent avec leur beignets en voyant ça, causant encore plus de morts.

Et si Saryna avait reçu la visite de Gilbert Montagné ?

Saryna ne s'attendait pas à recevoir de la visite, et surtout pas de Gilbert Montagné.
Il déboula déguisé en Père Noel et bourré comme un cul de verre.

Gilbert : Hé ! Hé, joyeux noël mes amiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiies !!!!!!!!!

Le son fut tellement aigu que Saryna commença à trop planer gros, tellement même qu'elle toucha le réacteur nucléaire d'un avion et mourut, point.

Et Saryna était une célébrité comme Elvis Presley ou Michael Jackson ?

Henri était surpris de voir celle qu'il pensait morte, vivante, et Kite avec son donut le comprenait. Mais ce qui était encore plus bizarre que ça, c'était de voir Saryna avec une banane et une veste blanche en train de faire sa chorégraphie en chantant.

Saryna : Just beat it, beat it !

Tout le monde écouta ses sages paroles, et ses collègues se ruèrent sur elle pour la tabasser à mort. C’est beau la fraternité !

Et si c'était Dimitri qui avait tué Naru ?

Et alors qu'Henri était sur le point de prendre la parole pour annoncer sa présence à Saryna, Dimitri Rascalov déboula dans la pièce en chantant avec la tête de Naru dans une de ses mains.

Dimitri : Et oui moi aussi, je peux chanter ! Oh que c'est beau, de chaaaanter !!

Il balança la tête dans la poubelle et se met sur le bureau de la flicarde avant de lui des trucs pas très catholiques.

Dimitri : Tâte mes couilles, tâte mes couilles, tâte mes couilles bitch !

Il lui colla alors une balle dans la tête et il sourit fièrement.

Dimtiri : Ah cette fois ci je l'ai bien eu cette salope !

Kite : Ça troue le cul !

On se croirait dans South Park là. ^_^

Et si Saryna y était aller vraiment à fond en terme de séchage de larmes ?

Elle commença à sécher ses larmes avec un mouchoir puis elle se leva pour faire la même chose avec Henri.

Henri : Mais qu'est ce que vous faites Saryna ?

Saryna : Je dois sécher les larmes !

Une autre Saryna sécheuse de larmes apparut à coté de Frank Winst et de Niels Brikman pour leur faire le même coup, et une autre près du Sergent Garcia, et encore d'autres, c’était une invasion.
Ertalb Kerwes quitta son bureau à ce moment là en criant.

Ertalb : On est foutu !!!

Et justement, il fut assailli de tous les cotés par les sécheuses de larmes, le privant de toute eau dans son corps.

Et si Henri avait trouvé un cadavre dans la tombe ?

Henri : J'ai même visité votre tombe il y a quelques jours pour vérifier ma théorie comme quoi c'était faux. Et j'ai trouvé ce magnifique cadavre de John Fitzgerald Kennedy, bien entretenu, et qui sait faire ses besoins tout seul. Qui le veut !?

Naru : Moi moi moi !

Henri : Hé bien tenez mon ami !

Le psychorouge fut très content de son cadeau et il alla donc le montrer ses amies.
Avant de se rendre compte qu'il avait pas et de se suicider par déprime.

Et si ils s'étaient plantés de salle ?

Saryna ouvrit la porte, mais c'étaient les W.C. pour hommes, et il y avait son chef qui était là en trai nde lire le Picsou Magazine, le froc baissé.

Ertalb : La porte !!

Elle referma et fit comme si elle n'avait rien vu, c'était mieux pour elle.

Et si ils s'étaient vraiment plantés de salle ?

Elle ouvrit la porte et ils entrèrent dans le Repaire du Spectre, Ernst Stavro Blofeld déboula donc du haut de son perchoir pour les accueillir.

Blofeld : Bienvenue chez moi, alors faites attentions aux mines sur la gauche, au laser au milieu et aux requins mangeurs de grosses connes sur la droite, merci !

Malheureusement Saryna trop conne, elle marcha sur une mine qui la propulsa contre le laser qui la décapita, et sa tête alla finir tout droit dans la gueule du requin. FIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNN !!!!!!!!!!!!!! Henri Petrick reviendra dans "Un jour levé où il fait nuit".

Et si ils auraient dû prendre un guide parce que là on peut plus aider ?

Elle voulut ouvrir la porte mais il y en avait pas. C'est con.
Ils regardèrent ensuite autour d'eux et remarquèrent qu'ils étaient dans une sorte de jungle tropicale.

Henri : Tu m'as emmené où ?

Saryna : Aucune idée.

Soudainement, un Vélociraptor jaillit d'un buissons et se jeta sur Saryna pour la boulotter, c'est ballot !

Et si le cerveau de Saryna avait planté ?

Ça faisait déjà quelques minutes que les deux persos étaient assis sur le canapé de la salle d'attente, et Saryna était en train de réfléchir, du moins c'est qu'Henri pensait. En fait, elle avait les yeux livides et de la bave qui lui coulait de la bouche, c'était pas bon signe. Le légiste arriva alors pour confirmer l'heure de la mort.

Légiste : 10 Heures 30, j'emmène le cadavre !

Il le prit comme une veste et s'en alla avec, c'était bizarre.

Et si on avait vraiment été dans un Disney ?

La porte de la salle de détente fut défoncé par Naru qui arriva en chantant tranquillement Détective Naru de façon super joyeuse, mais ce qu'il ne s'attendait pas, c'est que l'autre détective se mette à chanter à son tour.

Henri : Je veux savoir ! Montre-les-moi ! Les incohérence de Sarah Kyrine !

La débile de flic de leva à son tour en chantant une tout autre chanson.

Saryna : Si vous voulez réussir cette remarquable incohérence ! Y'a quelques ingrédients à mélanger ! Il vous faut de la bière et la canne de Gilbert avec sa coke ! Puis la bite de Morandini !

Les décors tout autour tombèrent comme au théâtre, une lumière blanche vint l'éclairer.

Saryna : N'est ce pas stupéfiant !? C'est magique ! Incohérent comme tout !

Elle se transforma en Grenouille à trois couilles sauf le Dimanche.

Saryna : C'est fou ce que la drogue peut faire pour nous !

Elle tomba finalement raide morte sur la table d'opération. Nichon !

A Suivre !!!!!!!!!
avatar
Jackie Estacado
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Gilbert Montagné le Sam 29 Oct - 22:33

La Suite de Souvenir !

Et si Saryna s’exprimait réellement comme ce qui était écrit ?

Saryna : DSL je ne pourrai vous dire se qui ses passe après , mais quand je me suis réveille quelque temps après je me trouver dans une chambre d'hôpital du petite bourgade.

Henri : Vous savez, il faut accorder les participes hein !? Et puis apprendre à mieux parler. Et ça veut dire quoi DSL ? Je connais pas, c'est une marque de thon norvégienne ?

Saryna : Gé ssui trro seul den ma mézon é...

Henri : Ta gueule, juste ta gueule !

Vexée, Saryna se jeta dans un tracteur pour se donner la mort.

Et si Naru était habillée comme une Princesse Disney au moment de la Chanson ?

Henri : Eu...

Naru : Alors là non, je ne porterai pas une robe, connard !

Et si Naru était habillée comme Aladdin au moment de la Chanson ?

Naru : Là c'est mieux !

Henri : Vous pouvez m'expliquer pourquoi vous êtes habillé comme un gitan !?

C'est alors que Stive déboulant habillé comme un mendiant et énervé.

Stive : Hé t'as vu comment ut lui parle là !? Tu veux une babouche, hein dis !? Hé vl'a l'autre babouche tiens !

Le French Détective se retrouva enseveli sous une pile de babouches, il y mourut privé de l'oxygène.

Et si Saryna n'était pas sourde comme un pot ?

Naru : Sinon je suis là pour me présenter au bureau de la criminelle mais visiblement je me suis trompé de porte.

Saryna se leva à ses mot pour faire face à l'homme aux cheveux rouge.

Saryna : La Criminelle ? Suivez moi, c'est par là !

Et ils s'en allèrent en se tenant la main devant un Henri médusé que la parodie ait plus de sens que l'original.

Et si Naru, c'était Naruto ?

Henri observa Naru de la tête au pied pour en venir à la conclusion suivante.

Henri : Vous êtes un ninja !

Naru : Mince !

Il lança une boule de fumée ninja et se cassa par la porte d’entrée pour ensuite tomber dans l'abyme su script.

Et si Kite avait été à ses cotés ?

Saryna était seule dans le vestiaire à penser à son amour perdu.

Saryna : Tu me manques Kite.

Celui ci passa justement dans le coin à ce moment là et entendit cette phrase.

Kite : Bon putain Saryna, le prochaine fois, c'est toi qui va à la Boulangerie !

??? : Laisse tomber, elle est conne.

C'était Martin qui avait dit ça en faisant vite fait un caméo.

Et si les hommes de maison étaient apparus dans ce RP ?

Naru : Oh mon dieu les hommes de maison !

Un tas d'homme ayant l'apparence d'une maison déboulèrent en criant "Mangez moi !", ils se firent tous descendre par Naru avec l'aide d'un bazooka.

Naru : Bah la maison, hé bah à plus !

Générique de fin.

Et si Naru avait pété une durite ?

L'Inspecteur Vanders commença à parler au Détective Nippon nimauvais.

Nick : Enchanté, je suis l'inspecteur....

Naru : RRRRRRRRRRHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAA !!!!

Bob : Woputain !

Naru sortit une hache de son dos et la lança sur la tête de l'Inspecteur Freeman avant d'arracher la gorge de celui devant lui. Heureusement les soigneurs arrivèrent pour lui administrer une fléchette tranquillisante, il fut ensuite ramener à son enclos au Zoo et tout est bien qui finit bien.

Et si Bob s'était planté de numéro ?

Une fois un peu seul, Mr Freeman composa un numéro et une fois que ça décrocha, il prit la parole.

Bob : Naru est là, je fais quoi ?

Donald Trump : Je sais pas, c'est un asiat non ? Bah enferme dans un conteneur plein de poissons pas frais pour te venger ! Car ensemble, nous vaincrons les asiats, et tous les autres cons !

Bob : Eu... Je crois que je me suis planté de numéro.

Il raccrocha au nez du gros raciste.

Et si les personnages s'étaient rendus compte que la scénario était confus ?

Un silence s'installa dans la pièce et Nick fut le premier à parler.

Nick : Bon attendez, Bob t'as parlé à qui ? A moi ou à Henri ?

Bob : A Naru en fait.

Naru : Ah merde, c'est con alors ce que j'ai dit !

Henri : Pas plus qu'on que Saryna qui se plaint que Nick lui pique son enquête, alors que c'est pas SON enquête, car comme Nick dit dans le RP, c'est pas le boulot des STARS, et puis j'ai dit au début du RP que Nick dirigeait l'enquête avec Bob.

Garcia : C'est vrai, j'ai même tout filmé !

Saryna : Mince, vous m'avez démasqué !

Elle retira son visage pour révéler son véritable visage.

Fantômas : Je suis Fantômas !

Lys : C'est normal que je suis plus là ?

Henri : Oui, c'est parfaitement normal.

Naru : Bon si c'est comme ça, je vous emmerde et je rentre à ma maison.

Malheureusement les hommes de maison le tuèrent avant qu'il n'ait pu finir son trajet, triste pour lui.

Et si Henri était un prédateur sexuel ?

Saryna était recroquevillée sur le fauteuil, perdue dans ses pensées quand elle entendit des pas se rapprocher puis une main se poser sur elle, celle d'Henri qu'elle reconnut. Celui ci prit alors sa douce voix et parla.

Henri : Geeeeeeeuuuuuuuu !!! FILLE !!!

Il sortit son gros gourdin et l'assomma avec avant de la prendre dans des positions sordides.
Naru arriva à ce moment là pour leur causer, mais il remarqua la situation gênante.

Naru : Putain, mais c'est quoi ce commissariat de tarés !

Nick : GNIIIIIIIIII !!!!!

L'Inspecteur Vanders sauta sur le pauvre japonais qui finit martelé à coup de cendrier, ce qui n'est pas vraiment cool.

Et si Naru avait posé les mauvaises question ?

Naru sortit un bloc note pour noter les réponses qu'aller lui fournir la membre d'intervention.

Naru : Avez vous des chats à la maison ?

Saryna : Eu... Non.

Naru : Intéressant. Quelle est votre taille de soutien gorge ?

Saryna : Hé ! Ça ne vous regarde pas !

Naru : Je vois ? Ma conclusion est que VOUS ETES LESBIENNE !!

Saryna : QUOOOIIIIII !!!!!????

Holt arriva en attendant ce mot interdit et il sauta Saryna aussi rapidement que le bruit d'une vague sur mes couilles !
Il sauta ensuite par la fenêtre pour prouver qu'il pouvait être Judas ! Mais c'était faux.

Et si la Loi de Newton avait correctement fonctionné ?

Le Nouveau Chef des Stars pointa du doigt l'ouverture en face de lui.

Ertalb : Hé, tu vois cette fenêtre ?

Henri : Oui ?

Ertalb : Ah cool, je pensais que seul moi la voyait ! Attends je fais un test !

Il recula quelques peu pour prendre de l'élan qui sprinta vers la fenêtre pour la traversa en criant "Meuh !".
Puis il s’écrasa quelques étages en dessous comme une grosse merde, bah oui on est pas dans un cartoon !
Henri cligna frénétiquement des yeux, sans trop rien comprendre à ce qu'il venait de passer.

Henri : Mais il est con lui !

Naru : C'est je me tue à dire depuis le début !

Les deux détectives convinrent qu'il était mieux pour eux de retourner à leur maisons et faire comme si rien de tout cela ne s'était produit.

A Suivre !!!!!!!!!
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 939
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 21
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Jackie Estacado le Dim 30 Oct - 10:06

Encore la Suite de Souvenir !

Et si le Chef s'était fait prendre la main dans le sac ?

Ertalb piqua encore une fois une clope à un de ses agents mais c'est à ce moment que le SWAT déboula dans la pièce par les fenêtres pour le coffrer, avec à leur tête NOOB.

NOOB : Enfin on sert à quelque chose !

Ertalb : Arh, vous me le payerez gadget !

Et ils le balancèrent par la fenêtre pour voir si il volait toujours bien. Ce n'était plus le cas.

Et si Naru s'était cru dans question pour un champion ?

Le Dét Jap sorti un carton jaune et se mit à imiter Julein Lepers.

Naru : Je suis celui qui vous a kidnappé, j'étais d'ailleurs avec vous ce jour là, et j'ai été tué par celui qui ait en train de parler. Je suis... Je suis ?

Saryna : La Mer Noire !

Naru : Bravo !

Dimitri arriva à ce moment pour se plaindre.

Dimitri : Mais c'est n'importe quoi !

Saryna : A c'est que maintenant que tu t'en rends compte Roger !?

Elle explosa de rire, et mourut.

Et si Naru était allé loin dans ses questions ?

Naru : Est ce que vous aviez les yeux bandés ?

Saryna : Sais plus, mais chiffon dans bouche à moi.

Naru : Est ce qu'ils vous avaient enlevé la culotte ?

Saryna : 47

Naru : Est ce qu'il vous a fourré sa bite dans votre chatte ?

Saryna : La Mer Noire.

Naru : Ah là, je dis oui, oui oui oui !

Et si on avait eu une avalanche de caméos inutiles ?

Lys s'avança vers sa chef pour la regarde et s'en va.
John-117 faite de même.
Ensuite c'est au tour de Shiho Miyano puis de François Hollande, Haruhi Suzumiya, Le Pape François, Stromae, Jésus et même un chat à trois yeux !

Saryna : Je suis très connue !

Naru : Très conne surtout. Bon sinon, est ce que votre vagin s'est dilatée durant la chute de la voiture ?

Saryna : Euuuu...

Et si alors que revoilà la sous-préfète !?

Naru : Elle était nulle celle là.

Garcia : J'avoue.

Et si Naru avait été porté par les émotions ?

Naru froissa sa feuille de note alors que des larmes coulèrent de ses joues.

Naru : C'est horrible ce qu'ils vous ont fait !

Saryna : Eu... Merci ?

Naru : Mais que fait la police bordel !?

Il pleura alors dans les jupes de la flicarde qui ne savait plus très bien où se placer là.

Et si on jouait sur les fautes de Sarah Kyrine ?

lys : écouter je croie que j'ai peut-être un moins de réveille les souvenir de saryna , il vaudrais la mettre sous hypnose

Naru : Hein !? Qui veut la mettre sous hypnose !? Réponds !

lys : 404 - Not found

Naru : Ah... Autant pour moi !

Et si Lys avait été flattée par les remarques de Naru ?

Naru : Tiens un esprit inférieur intelligent, c'est vraiment intéressant, c'est quoi votre nom ?

Lys : Esprit intérieur intelligent ? Je prends note, au fait moi c'est Lys.

Naru : Statistiquement les personnes avec un nom de fleur sont moins intelligente que les autres pourtant il semble y avoir des exceptions, c'est vraiment intriguant, peut-être un nouveau sujet d'expérimentation...

Lys : Oh vous pouvez expérimenter pas mal de choses sur mon corps si vous voulez, je suis très ouverte sur plusieurs point.

Naru : Eu...

Lys : Ah vous faites votre timide maintenant !? Qu'est ce que vous êtes amusant Monsieur le Détective !

Nick : Je me marre putain !

Il s'écroula de sa chaise, la bière encore dans la main.

Et si ses collègues avait abusé de sa confiance ?

Nick installa Saryna sur le canapé, Naru prépara un scalpel puis le chef arriva en tenue traditionnelle hollandaise avec  un saxophone, jouant Une Souris Verte car c'était le seul air qu'il connaissait.
La flicarde ne sentit pas le gros foutage de gueule la frapper au visage et se laissa faire.
Ertalb lui foutu son instrument dans le cul et s'échappa par les conduits d'aération.
Naru la planta alors dans la jambe en ricanant tandis que Nick lui pissait dessus.
Là elle commença à avoir quelques soupçons mais elle se dit finalement que c'était juste qu'une impression.
Oui, elle était vraiment très conne.

Et si Naru avait fait son show avec l'hypnose ?

Naru : Bon, la cam, elle tourne ?

Nick : Oui c'est bon !

Naru : Bien maintenant, quand je compterais jusqu'à trois, tu te réveilleras et tu te prendras pour un humain parfaitement cohérent ! 1, 2, 3 !

Elle se réveilla et regarda l'hypnotiseur dans les yeux.

Saryna : Alors vous avez réussi à régler mon problème ? Parce que là, Martin doit surement m'attendre à la maison, et j'espère que ce Dimitri ira se faire voir en enfer.

Naru : Elle parle normalement ! C'est un miracle !

Flics : Ouah, impressionnant !

Naru : Maintenant tu es un chien !

Saryna : Ouaf !

Naru : Maintenant Freeze ! C'est bon, Nick met ta bite derrière son oreille !

Nick : C'est bon !

Naur : Défreeze !

Saryna : AAAAAAHHHHHHHHH !!!!!!

Et si Naru avait laissé Saryna dire de la merde ?

Saryna : Là y a leur chef, Yegor, il n'a pas de cagoule contrairement aux autres et il est très énervé.

Naru : Je vois.

Saryna : Et là il demande à Batman de me tuer mais il le tue avec un chasse neige.

Naru : Intéressant.

Saryna : Puis mon caca il fait de jolies dessins !

Naru : Bien.

Ertalb : Vous savez qu'elle est en train de dire de la merde ?

Naru : Ah oui mais j'écoute pas, je dessine une bite sur mon carnet de notes.

Ertalb : Oh excusez moi, continuez je vous pris !

Et si Naru avait choisi une autre méthode pour tenter de la tuer ?

Le japonais prend un oreiller et commence à étouffer sa patiente qui tente de se débattre du mieux qu'elle peut.

Naru : maintenant vous allez dormir sergent-chef, vous allez vous reposez et quand vous vous réveillerez vous vous sentirez bien et aurez oublié cette séance.

Elle finit par ne plus bouger, il a réussi son coup, mais il remarque les autres flics.

Naru : Merde je les avais oubliés euh

Lys : Il à tuer notre sergent !

Nick : Attends, on a d'autres en rés...

Ils se mirent presque tous à tirer sur Naru qui décéde sur le coup.

Nick : Bon bah tant pis.

Et si Nick avait réagi comme sa personnalité le devait ?

Nick remarqua que Naru lui mentait.

Nick : Vous voulez la tuer, je ne sais pas pourquoi, mais une chose est sur, et c'est ça.

Naru : Vous le prenez d'un calme vous.

Bob : Il est comme ça depuis qu'il a perdu sa femme.

Nick : Vous pouvez au moins vous expliquez, ce serait la moindre des choses à faire.

Naru : Elle ne me servait plus à rien.

Nick : Je vois.

Saryna : Kite...

Kite : Mais bordel ! J'étais juste parti chercher des DONUTS !!

Et si Naru avait été arrêté et jugé de son crime ?

Le Juge Frozman affiche un air sévère sur son visage.

Frozman : Qu'avez vous à dire pour votre défense ?

Naru : Je vous emmerde et je rentre à ma maison.

Et se cassa une nouvelle fois sans que personne ne l'arrête.
Décidément, tout le monde était con dans cette ville.
avatar
Jackie Estacado
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Shiho Miyano le Mer 4 Jan - 23:03


Et si Gilbert avait crevé un pneu en court de route ?

L'aveugle tentait tant bien que mal de pousser le gros tas de feraille de la route, mais quandç a voulait ça voulait pas.

Gilbert : Putain mais où ai je mis le pneu de secours !?

Canne : Tu te rappelles la fois où tu avais la dalle mais que t'avais la flemme d'aller au Burger King juste à 300 mètres ?

Gilbert : Ah ouais c'est vrai.

Mine de rien, le caoutchouc avec un peu de ketchup, c'était très bon vous dira le non voyant.

Et si Gilbert avait eu un autre partenaire ?

En arrivant sur la lieux notre bon vieux Gigi s'approche du Sergent Mackinley qui est le seul vrai personnage sur place, les autres soldats n'étant pas là pour des questions budgétaires et Esmaraldine étant jouer par un singe atteint de strabisme.

Gilbert : Alors, où est mon nouveau partenaire !?

Mackinley : Il est juste là !

Il pointa du doigt un noir très peu équipé qui arriva le sourire aux lèvres légèrement masqué par la grosse cible qui était cloué sur son visage.

Memba : Hey mec, moi c'est Memba Lestek, on peut y aller, c'est easy j'te jure !

Gilbert : Qui me parle !?

Pour une fois, l'aveugle l'était vraiment.

Et si Léon avait eu une réaction normal en retrouvant Gilbert après leur dernière aventure.

L'Agent Kennedy s'approcha férocement du mal voyant qui semblait extrêmement heureux de le revoir.

Gilbert : Oh putain Léon, comme je suis...

Une balle lui traversa le crane et il tomba sur le dos, l'air con toujours là pour le servir.

Léon : J'aurais déjà dû faire ça la première fois.

C'est alors qu'il sentit de nombreux canons le toucher, juste pour lui dire qu'il était dans la merde la plus totale.

Et si Léon avait vraiment dû faire équipe avec Hilbert Montagné.

L'agent américain ne savait pas quoi penser face à cette situation.

Léon : Vous lui ressemblez beaucoup, à un détail près.

Hilbert : Normal, j'suis son frère !

En effet ils avaient tout en commun, excepté le nez qui touchait le sol.

Et si quelqu'un avait réagi face à la tirade de Léon.

Une tension était palpable entre les deux hommes mais ils devaient se rendre à une évidence.

Léon : De tout façon on a pas le choix, Gilbert. Et je pense qu'il va falloir mettre notre différent de côté et qu'on fasse copain-copain durant cette mission. J'espère être de retour chez moi assez rapidement, ma fiancée m'attend. Oh Gilbert, pour prouver ma bonne fois, je t'invite pour fêter mes fiançailles.

??? : Comment !?

Un homme sortit de l'ombre, c'était Rondoudou, le spécialiste des incohérences scénaristiques.

Rondoudou : Alors le mec il a essayé de te buter toi et ta femme quand vous l'avez croisé tout en montrant des signes de folie avérée, et tu veux déjà l'inviter à ton mariage. T'as un instinct de survie proche d'une sardine obèse.

Comme d'hab, il se fit mitrailler de toute part pour avoir tenté de réparer le scénario.

Et si il y avait eu des croisements temporels comme dans Ju-on ?

Après un premier couloir plutôt sombre avec plusieurs taches de sang, ils débarquèrent dans la salle de l'ascenseur où il y avait du monde. Le premier réflexe de Gilbert fut de mitrailler dans le tas sans question avant de voir à quoi ressemblait ses victimes.
On aurait des visiteurs de mondes parallèles comme dans une FIC CrossOver récemment sortie.

Gilbert : Je crois que j'ai fait une boulette Léon. Léon ?

Avant de se tourner, un poing traversa sa tête, et c'était un mec tout aussi timbré que lui qui avait fait ça.

Alain : CE RP N'A AUCUN SENS !!!

Albert Wesker et Ichigo Kurosaki qui débarquèrent juste derrière lui étaient d'accord avec ses propos.

Et si il y avait eu une mauvaise surprise dans l'ascenseur ?

Gilbert et Leon prirent ce moyen de transport jusqu'au niveau B4 avec un cadavre avec eux.
Le passage se déroula sans problème jusqu'à un bruit de pet, ce qui fit se tourner le plus sérieux vers celui qui l'était le point.

Leon : Gilbert...

Gilbert : Hé c'est pas moi je te le jure !

Ils se tournèrent alors versderrière où se tenait debout le corps maintenant possédé par une entité.

Entité : Désolé, j'ai des gazes !

Ils crièrent de frayeur comme deux peureux face à cette situation.

Et si Gilbert avait fait un échec critique ?

L'aveugle tenta de tirer sur le corps mort du mec de UNIT mais troua son pote Léon de par en par, sans ménagement.

Canne : J'ai bien l'impression que t'es réellement aveugle mon vieux.

Gilbert : Ah bon tu trouves !?

Il l'avait dit avec tant d'innocence, c'est si beau.

Et si la blague avait mal tournée ?

Gilbert s'apprêta à ouvrir la porte mais il se retourna au dernier moment et cria "BOUH !" à Léon qui lui en logea une dans la caboche par réflexe.

Canne : Encore un prank qui est parti en couille.

Leon : Je vais être la risée d'internet... Snif....

Il commença à pleurer comme Madeleine, la stagiaire.

Et si la blague avait vraiment mal tournée ?

Gilbert s'apprêta à ouvrir la porte mais il se retourna au dernier moment et cria "BOUH !" à Léon qui fit un infarctus et tomba en arrière, sur le sol, en train de crever.

Gilbert : Oh putain de merde, je suis trop con !

Léon : Abruti...

Il rendit son dernier souffle, pauvre vieux.

Et si le coté méta avait atteint son paroxysme ?

De l'autre côté du petit couloir, on pouvait voir que certaines parties du labo son en feu.

Léon : Génial, j'ai pas mon extincteur avec moi.

Gilbert : Si j'avais eu une entité relié à moi, je lui aurais demandé de chercher une solution ou de vérifier le souvenir des morts, mais ce n'est pas le cas.

Une explosion se fit entendre et d'un coup se fut un écran noir pour tout le monde.

Canne : Je crois bien que t'as fait exploser le Quatrième Mur.

Gilbert : Oups !

Il allait en falloir du temps pour le reconstruire.

Et si Leon était allé à Entitéland ?

Après avoir suivi ce qui semblait une petite fille, il se retrouva dans un drôle de parc d'attraction avec des entités partout.

Leon : Mais qu'est ce que c'est que ce bordel !?

Garçon Entité : Papa papa, est ce que je peux posséder le monsieur là !?

Papa Entité : Non mon fils, il faut attendre que le monsieur soit mort.

L'américain ne ovulait même savoir à quoi ressemblait la maison des horreurs ici.

Et si quelqu'un avait encore réagi aux conneries de Léon ?

Gilbert était sur le point de partir, mais Léon le rattrapa par le bras.

Gilbert : Ne m'en empêche pas, comprends moi, il y a du Foot à la TV ce soir, j'ai envie de voir ça.

Léon : Attends, on finit ce job rapidement et on regardera le match ensemble, ça te va ?

??? : Stop !

Rondoudou revient à la charge, au meilleur de sa forme.

Rondoudou : Mais c'est quoi ton problème Léon !? Ton partenaire fait n'importe quoi depuis le début du RP et toi tu veux voir un match avec lui !? Pourquoi t'as jamais proposé ça à Simmons ou Saddler car honnêtement je ne vois pas la différence entre eux et Gilbert.

Il se cassa ensuite très rapidement avant de se faire fusiller à nouveau.

Et si ce n'était pas vraiment Leon ?

Les cadavres se relevèrent, possédés par des entités.

Léon : Oh merde, des zombies. Putain de merde des filio de putuna ! Merda !!

Canne : Pourquoi il parle espagnole l'autre !?

Léon : Mierda, on m'a démasqué.

L'américain enleva son masque pour se relever être péruvien.

Carlos : Yo soy Carlos Oliveira !

Il commença à danser la salsa du démon avec Esma tandis que Gilbert se faisait défoncer la tronche gratuitement.

Et si le Plan avait foiré ?

Gilbert devait distraire les entités tandis que Leon se rendait à l’autre salle de commande, sauf que les ennemis s'en battaient royalement leur couilles invisibles du chanteur à deux francs 50 et ils commencèrent à faire voler l'agent dans les airs.
Ce dernier devint bleu de peur face à cette situation qui le dépassait légèrement.

Canne : J'avais raison, c'est bien un Caméléon !

Léon : Mais aidez moi !

Ils lui firent coucou tandis qu'il disparut à travers le portail vers l'Inframonde.

Et si la proposition de Gilbert avait été accepté ?

Gilbert, Esma et Léon étaient sur la canap, tranquille devant la TV, à parler amour devant le foot.

Gilbert : Si tu veux qu'on fasse un plan à trois, tu me le dis je suis partant !

Leon termina sa bière te la jeta dans les airs avec un grand sourire sur les lèvres.

Leon : Bien sûr, j'appelle direct Ada !

Il passa vite fait un coup de fils à la chinoise et v'là qu'on sonne à la porte. Ils vont ouvrir et tombent sur Ada.

Ada : C'est parti pour le cul, j'ai même invité des gens pour une méga partouze !

Divers personnages apparaissent les uns après les autres derrière elle.

Mackinley : J'ai apporté du Champagne !

Memba : Et moi des apérironds !

Hilbert : Et moi du canabis !

Rondoudou : Et moi de la coke car de toute façon ce scénario n'a plus aucun sens !

Ils entrèrent tous dans une maison qui fut violée pour toujours au plus profond de son être.
avatar
Shiho Miyano
Anciers
Anciers

Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  G-Man le Mer 21 Mar - 23:16


Et si la randonnée de Sulfura s'était mal passée ?

La canadienne tenta de trouver un coin sans animaux et finalement tomba sur une page sur un arbre alors qu'il faisait soudainement nuit. En la ramassant, elle vit qu'elle devait en ramasser 7 autres.

Sulfura : Tiens, je devrais utiliser mon téléphone d'urgence.

Elle voulut appeler le Garde Forêtie mais son téléphone grésilla étrangement, comme ses yeux et finalement elle vit un visage tout blanc et vide juste en face d'elle. Ils se cognèrent juste après comme des cons.

Slender : Mais putain, vous ne savez regarder où vous mettez les pieds pauv'e conne !

En représailles, il lui brisa le cou avec ses nombreux bras.

Et si la méthode de soin de Sulfura était dangereuse ?

Baptiste était gravement blessé et son amie allait devoir le rafistoler un coup.

Sulfura : Je vais te faire un on-gan.

Baptiste : Un quoi ?

Elle enfila ses lunettes de soleil trop stylé et commença a faire la danse du cheval sur le corps du pauvre homme.

Sulfura : Oppan Gangnam Style !

Elle le piétina tellement bien qu'on pouvait en faire du pâté pour chat après coup.

Et si c'étaient pas les bonnes herbes que Sulfura avait ramené ?

Un paysage de couleur défila sous les yeux de Bap et Sulf qui partageaient le joie avec plaisir et amour.

Baptiste : Tu sais, j'taime trop grosse.

Sulfura : Moi aussi, même si je me comporte comme la reine des connes à ta présence.

Baptiste : Hé c'est normal cette boule de cystal qui fonce vers nous ?

Sulfura : J'crois pas non.

Un astéroïde les écrasa et tua tous les dinosaures, encore une fois.

Et si la scénario avait été logique ?

Sulfura vit un Lynx s'approcher d'elle et elle fut contente de le voir.

Sulfura : Dis moi tu es loin de chez toi Flip.

Le félin se jeta sur elle et commença à la dévorer entièrement.

Baptiste : Je me disais bien que c'était trop gros le coup de l'animal qu’elle connait comme de par hasard.

Et si c'était le mauvais animal qui avait été là ?

Sulfura : Dis moi tu es loin de chez toi Flipper.

Le dauphin était en train de crever au soleil, presque asséché.

Flipper : De l'eau putain, j'ai soif !

Baptiste : Ah ces dauphins, ils sont très intelligents !

Flipper : Abruti !
avatar
G-Man
Arrivants
Arrivants

Messages : 61
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Claire Redfield le Jeu 3 Mai - 12:32


Et si Aerafal s'était rendu à la Demeure Kennedy ?

Le fils de Léon s'était rendu à l'adresse et déballa tout ce qu'il voulait dire à la première personne qu'il croisa.

Aerafal : Père, je suis si heureux de vous retrouver !

??? : C'est à emporter ?

Aerafal : Tu as drôlement changer, depuis quand t'as les cheveux noir ?

Vendeur : Vous voulez un Whopper ou pas ?

Le gosse ne répondit pas, gardant ses yeux émerveillés tandis que la queue derrière s'impatientait.

Et si Aerafal était fauché comme Jésus ?

Il regarda si il lui restait des tickets mais rien à par du sable dans ses poches.

Aerafal : Bon bah j'ai plus qu'à attendre son retour !

Leon ne revint jamais.

Et si Aerafal avait voulu copié Danny Rand ?

Le secrétaire à l'accueil fit surprise voir un clochard débarquer pied nu dans le hall de la grande entreprise.

Aerafal : Je viens voir mon père Léon.

Secrétaire : Ah non, j'ai seulement un Leon, notre PDG et il est actuellement en réunion.

Aerafal : D'accord j'y vais !

Il voulut forcer le chemin mais fut défoncé par des Oobots Ninja Ada Sans Culottes et mourut comme un con.

Et si le hasard faisait bien les choses ? (Jake et Sherry)

Et si elles étaient parties chercher les glaces trop loin ?

Et si les parents de Sherry étaient du fumier ?
avatar
Claire Redfield
Anciers
Anciers

Messages : 330
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Et si les RP s'étaient déroulés différemment ? [En cours]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum