[FIC] Zombies Nazis [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Zombies Nazis [En cours]

Message  Gilbert Montagné le Mer 26 Oct - 15:26

Chapitre 1 : Bienvenue à South Park !

8 Octobre 2016

Etats Unis; Colorado; South Park

Gilbert Montagné est dans la place, il va enfin pouvoir s'éclater à faire ce qu'il aime faire. Éclater du zomzom eu du fasciste, ça tombe bien, la mission du jour comprend les deux !
Résumons la situation qui peut sembler absurde mais Gilbert Montagné.
Il y a deux heures, des forces ennemies ont débarqués dans la petite bourgade de South Park. Apparemment ce serait Hydra, l'organisation criminelle officiellement dissoute il y a quelques mois après la mort d'un des derniers lieutenant par Naru. Officieusement fin Août, toujours par Naru, à la mort de Gideon Malick, avec l'aide entre autre de notre aveugle préféré.
Ces forces d'Hydra auraient lâché un virus expérimental transformant les personnes infectées en zombie zombie, plus de nouvelles après ça.
L'Equipe Oscar de la Branche Américaine du BSAA est envoyé sur place pour neutraliser la menace biologique et arrêter les hommes d'Hydra. Fauve Hautot est à la tête du groupe et le chanteur français est là en soutient stratégique.
Toute cette belle équipe de 6 personnages, il y avait grève ce jour là, se trouvait au dessus de South Park dans un Piasecki HUP, prête à descendre avec leur cordes.
Il ne restait plus qu'à attendre l'ordre, qui tardait à venir.

Gilbert : On attend quoi pour débarquer ?

Fauve : Je m’échauffe, allez y, et visez la tête !

Elle fit craquer ses doigts en montrant ses bras musclés avec ses deux tatouages représentant Matt Pokora et Naru. Deux tatouages qui imposent le respect... Ou pas. Puis elle étira ses tendons en regardant ses hommes descendre comme à la formation, Gill les suivit de près avec sa propre corde en peau de meuhmeuh, laissant la Capitaine en arrière.
Sauf que rien ne sep asse jamais comme prévu quand le sexagénaire est présent, car en effet un missile déboula de nul part et vint percuter l'appareil en vol, frustrant son pilote qui savait bien qu'il mourrait comme les autres pilotes avant lui dans cette série de merde.
Evidemment les soldats accrochés à leur cordes furent les plus dérangés car ils allaient faire une sacrée chute quand même, et sans échappatoire. Seul Gilbert eut le bon réflexe d'activer son soutient gorge parachute qui lui sauva la vie. Il vit alors ses joyeux compagnons sans nom crever comme des cons, et l'hélico se crasher dans une colline au loin.

Gilbert : Pourquoi ces figurent meurent toujours ?

Aucune réponse, il était déçu.
Il toucha sol et retira son attirail avant de braquer braquer dans tous les sens avec son Spas 12 avec crosse intégrée. Il vit alors un homme sortir de derrière un taxi calciné et s'approcher vers lui avec une morsure au bras. Il reconnut instantanément l'anorak orange que le blondinet portait, c'était Kenny de la Néo Crisis, mais sans sa capuche. Celui ci arriva aussi à reconnaître son pote du BSAA.

Kenny : Tu tombes bien Gilbert, on s'est fait avoir moi et mes hommes, eux n'ont pas survécu...

Gilbert : Qui a causé cet attentat !? Est ce Hydra !?

Kenny : Non pas eux, c'est... Die Juden !

Soudain, celui qui meurt toujours eut un brassard rouge avec une croix gammée noire qui apparut sur son bras droit, tandis que son teint devint verdâtre et ses yeux ne changèrent pas.
Il était devenu... un Zombi Nazi !

Kenny : Unsere Stärke ist unsere Schnelligkeit und unsere Brutalität !

Gilbert : Mais pourquoi tu causes turque !?

L'Anorak Zombifié était de plus en plus proche de sa cible et il l'insultait, près à le dévorer. Et il allait réussir puisque Gilbert n'arrivait pas à trouver sortie ou le courage de lui en coller une. C'étai sans compter su l'apparition soudaine du Capitaine Hautot derrière le zomzom, en mode poirier, et qui lui brisa le cou avec ses jambes, donnant une belle vue à notre héros fétiche.
L'aveugle se rinça l’œil et siffla même sur le coup, oubliant que son ami devenu zombi venait juste de se faire buter sous ses yeux. Il alla remercier la femme bad ass qui faisait un tea bag sur le corps défunt du mort vivant.

Gilbert : Bravo ! Mais comment t'as fait pour survivre au crash !?

Fauve : Le Style, tu devrais me voir au plumard !

Gilbert : On pourrait faire ça là, qu'est ce t'en dis !?

Fauve : L'idée est plutôt tentante...Mais eux ne semblent pas d'accord.

Gilbert : Eux ?

Elle pointa du doigt la horde de zombies nazies qui étaient en train de silencieusement les encercler comme les fourbes qu’ils sont. Ils étaient nombreux, trop nombreux pour une ville de cette taille.

Gilbert : Qu'est ce qu'on fait !?

Fauve : On se colle dos contre dos et...

Gilbert : Une ruelle, salut !

Fauve : Hé, j'ai pas fini d'expliquer mon plan !

Trop tard, il était déjà loin ! Et les zombars déjà proche, trop tôt.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Zombies Nazis [En cours]

Message  Gilbert Montagné le Mer 26 Oct - 22:10

Chapitre 2 : Le Blessé

Gilbert se planqua derrière une voiture en reprenant son souffle, il était d’humeur rock, me^me hard rock aujourd’hui. Il avait d'ailleurs dégommer 5 zombies sur le chemins avec son gros pompe et il profita de ce moment de répit pour recharger. Il compta alors le nombre de cartouches qu'il restait.

Gilbert : 25, pas mal !

Il était un peu triste d'avoir abandonné la fausse rousse sur le chemin, mais bon dans ce genre de situation, c'est chacun pour soi, en tout cas pour lui. Et ça lui a toujours réussi, la preuve il est toujours en vie malgré tout ce qu'il a vécu. C'était surement Dieu qui veillait sur lui, en pensant à cela, il regarda le ciel et lâcha un petit rire.

Gilbert : Haruhi, je me demande si tu peux entendre ce à quoi je pense maintenant.

Ah, 22, halo ? Mon caca est en haut de l'immeuble ! Gnééééééééééééé !!!!
Il imaginait déjà sa réaction si elle avait entendu ça, ça devait être drôle à voir.
Mais quelque chose le sortit de ses joyeuses pensées, et ce n'était pas son portable qui vibrait dans sa poche, non ça il s'en fichait, il verra plus tard qui c'est. Non c'était une voix qui se faisait entendre dans la rue, plutôt aiguë, du genre Christophe Maé, mais heureusement pour les oreilles c'était pas lui.
L'aveugle jeta un coup de d’œil de l'autre coté de la voir pour voir ce qu'il se passait.
Il vit alors un homme au beau milieu de la route, en face du salon de coiffure, couché sur le sol en train de crier à l'aide car il avait une jambe complètement fracturée, c'était pas beau à voir. A son accoutrement c'était un des hommes du BSAA qui étaient tombés de l’hélico, et il avait eu la chance de survivre à la chute, mais pas indemne.
Le problème qui se posait alors, c'est qu'il était en train d'attirer tous les morts du quartier ce con à gueuler comme ça, il fallait que ça cesse !
Gilbert avait donc à dilemmes, est ce qu'il devait se casser avant qu'ils soient submergés par les zombies, ou est ce qu'il devait porter secours à ce type qu'il ne connaissait presque pas ?
Il tourna sa demande vers la ciel en attente d’une réponse, celle ci vint rapidement en s'écrasant à coté de lui.
C'était un pigeon bourré, et surtout mort maintenant.
Ça voulait dire qu'il devait aider cet homme ! C'est parti !
Il s'approcha de lui au pas de course, et moins de temps qu'il faut pour dire "Bougnoule", il fut à ses soins, agenouillé à coté de lui, vérifiant sa blessure qui était pas belle à voir. Il aura dû mal à marcher correctement après un coup comme ça, le pauvre. Mais où est passé la politesse !?

Gilbert : Salut, bon vous savez qui je suis, je suis très connu, et puis o ns'est vu dans l'hélico.

Soldat : Ah oui, la stars française, Patrick Bruel c'est ça ?

Gilbert : C'est vexant ça.

Afshin : Au fait moi c'est Afshin, je viens d'Iran, c'est pas loin de la France, n'est ce pas ?

Gilbert : c'est une question de point de vue.

Afshin : J'ai eu de la chance de survivre à cette chute, je pense que les autres n’ont pas eu cette chance...

Gilbert : Je crains aussi...

Afshin : Est ce normal que je ne sente plus ma jambe droite ?

Gilbert : Hé bien, comment dire ?

Des ombres surgirent tout autour d'eux, ne laissant pas le temps au héros de continuer cette passionnante conversation qui menait nul part. Gill se leva alors et fit face à la menace traînante, qui s’amassait vers eux. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils ne soient submergés, et déjà les insultes en allemand se firent entendre.

Gilbert : Je crois qu'on est dans la merde.

Afshin : Promet moi de faire en sorte que je ne devienne jamais un foutu zombi...

Gilbert : Hé oh attend, on vient à peine de se rencontrer, on pourrait déjà se prendre un café, ensuite discuter de tout ça chez l'un de nous deux, puis après ça finirait au li...

Afshin : Attention derrière toi c'est affreux !

Sans pouvoir se retourner, Gilbert fut agrippé dans le dos par zombi nazi qui le planqua au sol avec une incroyable force malgré sa décomposition qui se faisait déjà sentir. Ses crocs sanglantes se plantèrent dans l'épaule de sexagénaire qui ne put s'empêcher de pousser un petit cri mélodieux avant de foutre un putain de coup de coude dans la face du mécréant et de se relever en vitesse, l'épaule saignante.
Ils étaient partout ! Serait ce déjà la fin !? Gill ferma les yeux et commença à fredonner les premières paroles de "Je veux tout" qu'il connaissait par cœur.
Un sifflotement dans l'air, une tête tomba. Puis une autre, et encore une autre. Très vite les tires furent plus forts et le nombre de morts à terre s'éleva.
Gill ouvrit les yeux, trop content de voir que ceux là haut avaient entendu ses prières, il commença alors à sautiller sur place.

Gilbert : Oui je veux tout, sur ce bateau de l'espoir ! Où les zombies et les zonards... !

C'est à ce moment quel 'auteur prit une pause pour constater qu'il avait super bien choisi la chanson à faire chanter par Gilbert, ce fut un beau coup. Puis il reprend l'écriture comme si de rien n'était.
Les sauveurs déboulèrent en trompe, ils étaient 4 et ils semblaient avoir pour 3 d'entre eux le même age que Kenny.
Le premier, Stan Marsh, avait les cheveux bruns foncés et il était armé d'une MP5A6 et il semblait très concentré et calme sur ce qu'il faisait.
Le second, Kyle Broflovski était roux et juif, et il possédait un FN FNC qu'il maniait avec une certaine aisance malgré la colère qu'il concentrait envers ses ennemies.
Le troisième, Eric Cartman, avait les cheveux châtains et faisait feu comme un fou avec son RMB-93 sur les pauvre nazis qui décédèrent encore plus face à ça, il semblait même s'éclater à faire ce qu'il faisait.
Pour finir, il y avait celui qu'on appelait Officier Barbrady qui se faisait plutôt discret avec son Colt Detective Special, il était au passage en réalité le Shérif du Compté de South Park.
Ces personnages entourèrent bien vite l'aveugle et le soldat blessé, historie de les sécuriser un peu mieux. Le vieux chanteurs reconnut l'insigne que les trois personnes accompagnant le shérif portaient sur leur tenues emblématiques. Il prit alors la parole.

Gilbert : Hé, vous êtes des potes à Kenny !

Eric : Ah bah tiens d'ailleurs en parlant de lui, il est passé où ce p'tit enculé de pauvre !?

Gilbert : Il est mort.

Stan : Oh mon dieu ils ont tué Kenny !

Kyle : Espèces d’enfoirés !

Le Juif défonça la gueule à 5 nazis, les enterrant pour de bon.
De son coté, le Shérif s'occupa de mettre l'iranien sur son dos, pour pouvoir le porter.

Barbrady : J'ai le blessé ! On peut partir !

Ils commencèrent à se tirer, par une ruelle comme Gilbert à la fin du précédent chapitre, pour trouver un endroit où se planquer loin du danger.
Ah bein d'ailleurs, ça marque aussi la fin de ce chapitre ! ^_^
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Zombies Nazis [En cours]

Message  Gilbert Montagné le Ven 28 Oct - 21:10

Chapitre 3 : Les "Vrais" Responsables

Les Survivants passèrent le gars chargés des tickets qui était maintenant dans l'autre camp, et ils entrèrent dans le cinéma de la ville qui était vide et calme, et isolé des ennemies. En effet les zombies ne pouvaient pas entrer ici car "Making oFF" était à l'affiche, et ça, tous les morts vivants en ont peur, même ceux nazis.
Heureusement que l'attaque n'avait pas eu lieu le lendemain, ça aurait "Bienvenue à Zombieland", et là il y aurait masse de zombies pour voir le film, venues du monde entier. Mais je m'égare.
Ouais mais juste pour finir, hé bien la veille c'était "South Park le film : Plus long, plus grand et pas coupé", ou pour nos amis québécois, "South Park : Plus grand, plus

Eric : Hé mais oh, on s'en fout de ça putain !

Oh mais si je vous fait chier, vous me le dites !?

Eric : Oui tu fais chier le Narrateur !

Bon bah si c'est comme ça, je vous emmerde et ej rentre à ma maison !

Eric : C'est ma réplique bordel de cul !






Stan : Ah ouais merde là ça craint les mecs, il y a plus de narrateur !

Kyle : Tu fais chier Cartman !

Eric : Ferme là sale juif !

Gilbert : Hé bon on se calme, et l'un d'entre vous peut m'expliquer la situation ?

Barbrady : Moi je suis occupé avec le blessé.

Afshin : Ne touchez pas ma jambe !

Barbrady : Calmez vous, je vais bander tout ça !

Afshin : Avec quoi ?

Barbrady : Bonne question !

Afshin : ...

Barbrady : C'est dur, c'est mon premier jour en ville vous savez !

Kyle : Mais c'est faux Officier Barbrady !

Stan : Mais ouais, ça fait supra longtemps que vous bossez ici  !

Barbrady : Ah bon !? Vous en êtes sur !?

Stan : A 1000 %.

Barbrady : Bah ça alors, j'en suis le premier surpris !

Gilbert : On peut enfin m'expliquer ce qu'Hydra fout ici, c'est qui les dirige !?

Kyle : Hé bien, c'est plus compliqué que ça...

Eric : Ouais, c'est pas ces bons gars d'Hydra qui sont derrière tout ça, et c'est bien dommage d'ailleurs.

Gilbert : Alors c'est qui ?

Kyle : L'ATC.

Gilbert : Non, Baptiste, pourquoiiiiiiiii !!!?

Stan : Non on pense pas que ce soit lui directement qui ait donné l'ordre de faire tout ça.

Kyle : Mais en tout cas c'est bien eux.

Gilbert : Et comment vous le savez ?

Stan : Grâce à Cartman.

Eric : Hé ouais, heureusement que JE suis là pour faire correctement le boulot, pendant que vous...

Kyle : Accouche, tas de graisse !

Eric : J't'emmerde !!! Bon... C'était il y a 1 semaine, plus ou moins, j'ai réussis à intercepté un message des forces noires d'Armacham, disant qu'ils avaient fini de fouiller un centre de recherche souterrain d'Hydra qu'ils avaient trouvé quelques jours auparavant, et qu'apparemment l'endroit avait abandonné par son personnel à la hâte.

Stan : Cartman nous a prévenu de cette nouvelle, et on a ensuite décidé d'y jeter un œil mais malheureusement l’endroit était très bien gardée par leur armée privée, on ne pouvait rien faire.

Kyle : Kenny nous a ensuite dit d'attendre qu'une occasion pour pouvoir nous y infiltrer se présente.

Stan : C'est arrivée aujourd'hui.

Gilbert : Ah, je crois que je commence à comprendre.

Stan : Ouais ces enfoirés ont dû découvrir qu'on les surveillait et ils ont lâché ce virus inconnu pour tenter de nosu éliminer et d'enterrer ce qu'ils avaient trouvé là bas.

Kyle : Mais ça va pas se passer comme ça !

Stan : On a prévu de profiter de l'agitation pour passer leur défense.

Gilbert : Ça risque pas d'être chaud avec leur armée présente ?

Kyle : Non c'est bon, ils ont remplacé sans aucune raison leurs soldats présents par les gardes de sécurité hier soir, ça va nous faciliter la tache.

Gilbert : OK, et vous savez autre chose sur ce complexe d'Hydra abandonné ?

Eric : Nan, que dalle !

Gilbert : Bon bah j'ai plus d'autres questions, on peut donc y aller.

Kyle : Ouais, allons y !

Stan : Officier Barbrady, restez ici avec le blessé, vous serez en sécurité.

Barbrady : Ça marche les jeunes !

Afshin : Non ne me laissez pas avec lui.

Barbrady : Ça va, tout va bien se passer !

Afshin : ...

Nous étions donc sur le point de quitter le cinoche, quand je sentis un regard froid se poser sur moi.
je regarder autour de moi et je vis alors pendant quelques instants ce Cartman regarder ses copains avec un regard mauvais avant de reprendre un air plus cool, surement qu'il avait remarqué que je le regardais.
Ah ce moment là, j'avais cette drôle de sensation que cette histoire était bien plus compliqué qu'elle n'y laissait paraître. Et j'étais loin de me douter que j'avais juste.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Zombies Nazis [En cours]

Message  Gilbert Montagné le Sam 29 Oct - 14:09

Chapitre 4 : Sans Narrateur
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Zombies Nazis [En cours]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum