[FIC] Tu es Dieu ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Tu es Dieu ! [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Dim 30 Oct - 23:06

24 Septembre 2016

Japon; Nishinomiya; Dream Coffee Shop

I'm Gonna Stand By You de Rachel Platten jouait en fond sonore, tandis qu'un couple sortait café tandis qu'un autre couple entrait pour s'asseoir dans un coin, du moins ils semblaient être un couple, car ils étaient réalité frère et sœur. Et le frère justement attendit d'être assis pour ensuite jeter un regard à une table à sa droite où se trouvaient nul autre que Gilbert Montagné, ainsi que moins connue, Haruhi Suzumiya.
Ce dernier avait organisé cette petite rencontre en tête à tête, après leur précédente aventure où ils étaient rencontrés, pour discuter un peu, mais surtout pour parler d'une chose en particulier. Et c'est pour cette chose qu'il avait tenu à ce qu'elle ne parle de cette rencontre à personne, historie que sa Brigade ne soit pas au courant, et ne vienne pas se mêler de ce qui ne les regardaient à priori pas. Dû moins selon Gilbert.
Au bout du compte, il se racla la gorge, car la prochaine phrase qu'il allait sortir avait forte chance de foirer, mais il devait le faire, parce que temps que c'est pas dit, rien ne pourra avancer. Allez c'est parti !

Gilbert : Tu es Dieu !

Un silence s'imposa dans le café suite à cette déclaration, car il faut dire qu'il l'avait dit assez fort pour que tout le monde puisse entendre. Seul e son de la TV continuait à se faire entendre, parlant de la situation actuelle à Paris, à propos d'un attentat bioterroriste ou quelque chose comme ça. Mais on s'en foutait pour le moment.
La première réaction de Suzumiya fut de la surprise puis son visage s'assombrit, elle grogna alors ses prochains mots. Ça ne semblait pas lui plaire.

Haruhi : Donc tu m'as fait venir ici pour de déblatérer les mêmes conneries que Kyon m'a dit.

Gilbert : Mais c'est pas des conneries, c'est vrai !

Son visage devint alors clair comme de l'eau de roche, elle était très en colère, elle devait surement avoir l’impression qu'on se foutait d'elle. Alors que pourtant Gilbert disait la vérité, même si celle ci était très complexe.

Haruhi : Arrête de te moquer de moi !

Gilbert : je ne me moque pas de toi, c'est vrai, c'est toi même que me la dit !?

Haruhi : Moi même !?

Gilbert : Oui la toi du futur !

Haruhi : Bon là c'est bon, j'en ai marre, je me casse !

Elle faisait la gueule, c'était sur et certain. Elle se leva alors pour se diriger vers la sortie, une lumière blanche.
Mais Gill la rattrapa et l'attrapa avec une force incroyable et la fit se retourner de force pour lui faire face.

Gilbert : Je te dis la vérité, je te le jure !

Haruhi : Te fous pas de ma gueule !

Gilbert : Je sais pas moi, essaye de faire un truc de dieu et tu verras que j'ai juste !

Elle semblait vraiment d'humeur à l’obier ,mais comme il ne lâcherait pas autrement, et qu'elle ne voulait pas se faire chier à prévenir la police, elle accepta de tester pour voir.

Haruhi : Ça marche, mais lâche moi.

Le ton glacial avec lequel elle l'avait dit, fit que l'aveugle la lâche immédiatement, lui laissant un peu d'espace libre.

Haruhi : Je veux que les personnes personnes ici autre que moi et Gilbert disparaissent, maintenant !

Aussitôt dit, aussitôt fait. La café se vida de ses occupants en un clin d’œil, et la tasse de café précédemment portée par une serveuse, s'éclata violemment sur le sol. Ça avait marché !
La jeune lycéenne resta incrédule pendant quelques secondes, avant de finalement voir une explosion de joie se produire dans son cœur. Elle commença à limite sauter sur place tellement son amusement était au maximum, les limites étaient en train d'être dépassé.
Elle avait complètement changé de comportement, et ça plut à Gilbert qui était heureux de la voir elle même heureuse, elle était même mignonne comme ça.

Gilbert : Alors contente ?

Haruhi : Bien sur que oui ! Oh pourquoi j'ai pas écouté Kyon ou toi plus tôt !? J'ai perdu tellement de temps à m'ennoyer dans une vie morne et sans intérêt alors que je disposais de tous les atouts pour la rendre excitante !

Gilbert : Content de ta faire plaisir !

Haruhi : Vite, il faut que je test d'autres trucs !

Elle se tut quelques minutes et tourna lentement sa tête vers la télévision qui montrait une reportrice en train d'interroger Shamouchou, le chef d'un groupe de mercenaire haïtiens, proche des lieues de l'attentat avec ses hommes.

Reportrice (TV) : Alors qu'allez vous faire maintenant ?

Shamouchou (TV) : Ah ben ouais ouais, j'vais ouaaaaiiiisss, vous voyez ?

Reportrice (TV) : E ?

Une idée de génie vint alors dans la petite cervelle de l'insolente jeune femme. Elle se tourna vers le vieil homme et lui prit ses mains en faisant un petit sourire de diablesse.

Haruhi : Ferme les yeux, c'est un ordre !

Gilbert : Ça marche !

Il l'écouta et ferma ses paupières, se laissant prêter au jeu.

Haruhi : Je veux que l'on soit à Paris, maintenant !

L'ambiance à leurs oreilles changea du tout au tout, c'étaient maintenant des bruits de circulations intenses, de klaxons, de travaux et d'insultes qui se firent entendre. Pas de doute, on était bien à Paris.
Gill ouvrit alors les yeux pour bien confirmer officiellement ça, ils s'étaient téléportés comme par magie.
Enfin "ils"...
Il manquait quelqu'un.
Suzumiya n'était plus là.
A ce moment là, tout sembla s'écrouler pour Gilbert. Avait il fait une connerie ? Non, c'était la bonne chose à faire, il le savait. Mais le problème, c'est qu'elle était désormais seule, avec des pouvoirs qu'elle vient de découvrir, et qu'elle va utilisait n'importe comment, sans aide.
Et en plus, notre héros se demandait dans quel coin de Paris elle avait bien pu se retrouver. Il devait la chercher, avant que tout parte en couille. Et vite !
Car IL devait l'aider à bien utiliser ses pouvoirs, pour éviter que la Fin du Monde ne se produise.
Le temps était désormais compter, pour Paris, pour la France... Mais pour le Monde aussi.
Pendant ce temps au Café, tous les clients étaient réapparu, surement par Suzumiya l'avait décidé ainsi.
Et ils étaient encore sur le cul de ce qui venaient de leur arriver, ce qu’ils ne sauraient expliquer. En tout cas la serveuse partit chercher une balayette pour ramasser les morceaux à terre, qu’elle était pourtant sur d'avoir eu dans les mains il n'y a même pas une seconde.
Revenons cependant sur les deux mystérieux clients du début, et surtout celui qui avait à l’œil le célèbre chanteur et qui remarqua sa soudaine disparition. Il tourna alors son visage vers sa sœur pour s'adresser à elle, elle qui mangeait à l'anglaise le plat qu’elle avait commandé.

Frère : Masumi, je crois qu'on a un problème.

Masumi : Qu'est ce qui a Shu-nii ?

Shu-nii : Ma cible s'est envolée.

A ce moment là la sœur tira un drôle de tronche en regardant l’endroit où devait se trouver la cible, elle était complètement ahuri par sa disparition soudaine.
Son frère répondant au nom de Shuichi Akai en profita alors pour s'allumer une petite clope et sortir la dernière réplique de cette Micro FIC.

Shuichi : C'est même un GROS problème.

Il esquissa un petit sourire, celui qui disait que il allait bientôt botter des culs.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum