[FIC] Let It Go [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Let It Go [Terminé]

Message  Ailein Bartley le Lun 17 Juil - 22:05

15 Mars 2004

France; Bressey-sur-Tille

Ailein Bartley avait enfin quitté son petit nid douillé au sein de UNIT pour pouvoir prendre son envol et déployer ses propres ailes sur ce monde qu'elle avait cessé de connaître depuis 1997.
C'était son mentor, le Colonel Ahmed qui lui avait dit qu'elle pouvait partir maintenant qu'Umbrella n'était plus une menace pour elle, et que franchement une vie derrière des barreaux c'est pas non plus super cool.
Après une séparation émouvante, la voilà qui alla rejoindre la France, ce magnifique pays dont elle avait un peu de sang et où Holt était censé habiter à l'heure actuel.
D'après les renseignements qu'elle avait pu avoir, il faisait parti d'un groupe antibioterroriste appelé le BSAA qui a peu d'importance au rang mondial mais qui lutte pour une notre cause.
Elle avait aussi appris qu'il s'était mis avec une certaine Marine Farron, une très jolie rousse, et qu'ils avaient eu une fille nommé Sienna. Celle ci avait 2 ans maintenant.
La dernière info qu'elle eut était le fait qu'ils habitaient à Dijon, et c'est tout ce qu’elle avait besoin de savoir pour lui rendre une petite visite de courtoisie. Il verra bien qu'il a choisi la mauvaise personne.
Et si ce n'est pas le cas, elle trouvera bien un moyen de rester à ses cotés. Sans savoir que ce n'était déjà plus elle qui dictait ses actes, mais ironiquement une organisation qui certes avait disparu mais était encore présente dans son esprit.
Là elle traversait les rues tranquilles de cette commune sans histoire qui bordait l'endroit où elle voulait aller. Il avait neigé durant la nuit et maintenant elle marchait sur 2 mètres de neige.
Toutes ces conditions réunit ensemble dans un même mixeur lui inspira une chanson qui deviendra un buzz bien des années plus tard, mais sous une autre variante.
Seule dans le froid, elle lança sa voix angélique sur cette blancheur naturelle.

Ailein : La neige est d'une blancheur éclatante dans la ville ce matin.
Aucune trace de pas visible.
Un royaume d'isolement.
Et il semble que je sois la Reine.
Le vent hurle comme cette tempête qui tourbillonne en moi.
Je ne peux plus la maîtriser, Dieu sait que j'ai essayé.

Une rage qu'elle avait pourtant enfouie au plus profond d’elle était en train de remonter, et petit à petit elle reprit sa forme d'Ange qu’elle avait laissé de coté depuis 97.
Les quelques personnes autour d'elle furent surpris de voir des ailes se déployer et ses yeux devenir blancs. Il y avait même deux gendarmes qui se demandaient si ils devaient agir ou bien laisser pisser et s'occuper de leur affaires.

Ailein : Qu'ils n'entrent pas, qu'ils ne voient pas !
Sois la gentille fille que tu as toujours dû être !
Dissimule, ne ressens rien, qu'ils ne sachent paaaaaaaas !
Eh bien maintenant ils saaaavent !!

Elle propulsa la voiture qui passait à coté d’elle à ce moment là, par dessus le pont qu'elle traversait, la faisant atterrir dans la rivière en contrebas.

Ailein : Libérée, délivrée !
Je ne peux plus me retenir !

Elle souleva les deux membres de l'autorité dans le ciel et en envoya un se casser le dos et mourir contre un lampadaire, tandis que l'autre vola jusqu'au toit d'une maison où il disparut à tout jamais.
Les gens furent pris de panique mais ça n'arrêta pas la furie dans son délire.

Ailein : Libérée, délivrée !
Pars et claque la porte !

Elle prit ceux qui étaient les plus proche et s'amusa avec eux comme des jouets avant de la claquer entre eux jusqu'à ce que mort s'en suive. Leur vie n'avait pas d'importance, seule celle de Holt l'avait.
Umbrella a réussi l’exploit de la transformer en Ange de la Mort.

Ailein : Je me fiche de ce qu'ils diront !

Elle commence a battre des ailes pour pouvoir prendre l'altitude la plus haute du ciel, n'ayant plus donc ses jolies pieds sur ce sol glacial et rempli de bactérie.

Ailein : Que la tempête se déchaîne !

Elle prépara une grosse boule d'impulsion dans ses mains et dés que le moment fut près et la déchargea dans ta ville, tuant tous ses habitants présents à l'intérieur à ce moment jusqu'au dernier.
Elle venait de tuer près de 1000 personnes, à elle seule, en quelques secondes. C'est effroyable et inconcevable, pourtant elle l'avait fait.
Les Shinigamis allaient avoir du boulot à régler.

Ailein : Le froid ne m'a jamais dérangée de toute manière.

Après cette remarque cynique, elle se rendit là où elle devait aller, Dijon.
Finalement après une ellipse, elle arriva devant l'immeuble où logeait les Valentine et devant celui ci se trouvait un homme distribuant des journaux gratuits.
Elle ne prit un juste pour jeter un œil sur la première page.
La Voici.:
Le monde semblait couler toujours aussi profondément dans la folie.
Ailein rangea le journal sur elle et s'approcher de l'entrée où une vieille femme sortait pile poil à ce moment là et en voyant quelqu'un arriver, laissant la porte ouverte pour la laisser entrer.
Une belle courtoisie.

Ailein : Merci beaucoup.

Femme : Oh il faut bien qu'il y ait des gens pour... Oh elle est déjà partie.

Trop tard, l'Ange était déjà en train de monter les escaliers jusqu'à arriver devant la porte où sur la sonnette il avait marqué le bon nom, mais elle n'appuya pas dessus, elle préféra toquer fortement puis attendre qu'on lui ouvre.
L'entrave à sa quête fut remplacée par une tête rousse gênante pour ses projets et qui ne savait pas du tout le danger qui l'attendait. Car avant même d'avoir pu prononcer ne serait ce qu'un seul mot, elle fut soulevé comme un victime de Dark Vador dans les airs avec une pression au cou.

Marine : Qui êtes vous... ?

Ailein : Je suis l'Ange de la Mort et je viens reprendre mon copain.

Elle écrasait son cou tellement fort qu'au final ça fit l'effet bouchon de champagne et sa tête partit faire un saut en arrière pour atterrir entre les pieds nus d'une petite fille qui tremblait de peur face à ce monstre face à elle.
Ailein ne remarqua que maintenant la présence de la petite et eut un haut le cœur en se rendant compte de l'impact que ça allait avoir sur elle de faire ça.
Mais surtout elle se rendit compte que ce qu'elle venait de faire était machiavélique et très vaniteux. Elle ne valait guère mieux que les Démons qu'elle maudissait.
Les mains imprégnées du sang de sa victime, la meurtrière tenta se s'approcher de l’âme souillée près d'elle pour la rassurer mais celle ci reculait à chaque posé en avant.
Visiblement la situation semblait être au plus mal quand une voix se mit à gronder dans l'appartement, une voix hautaine et divine.

Dieu : Ailein ma fille, ce que tu as fait est grave.

Ailein : Dieu ?

Dieu : Mais je vais te laisser une seconde chance, sauf que tu devras abandonner certains souvenirs pour ça.

Ailein : Quoi !? Non attends je...

On reprit sans prévenir au moment où elle était devant l'entrée de l'appartement des Valentine, mais une chose avait changé en apparence.
A la place de Marine se tenait un Holt assez désabusé, ce qui était étonnant sachant qu''il était d'habitude content de voir une jolie femme débarquer chez lui.
La fille grecque ne semblait plus dégager d'animosité et elle le regardait avec joie et enthousiasme, après tout ils ne s'étaient plus vu depuis longtemps.

Ailein : Salut Holt, ça va ?

Holt : Ouais, t'es qui ? On se connait ?

Ailein : Bah oui c'est moi Ailein Bartley ! Je sais que ça fait longtemps mais on était ami d’enfance à la primaire.

Holt : Je ne m'en rappelle pas.

Ailein : Oh tu dois plaisanter.

Holt : Je sais pas.

La fille rigola, le garçon leva un sourcil.
Tout cela semblait sortir d'un rêve, mais qu'est ce qui était réalité alors ?
avatar
Ailein Bartley
Arrivants
Arrivants

Messages : 11
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum