[FIC] Bad Day For Gilbert Montagné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Bad Day For Gilbert Montagné

Message  Curie le Mar 24 Oct - 22:00

Personnages/Acteurs

Gilbert Montagné : Charlie Sheen
Shiho Miyano : Michelle Rodriguez
Le Facteur : Robert Downey Jr.
Albert Wesker : Bill Murray
Ling : Jackie Chan
Erza Josse : Kate Mara
Leon Scott Kennedy : Eric Roberts
Ada Wong : Zhao Wei
Jack Cortis : Burt Reynolds
Sam Mackinley : Keanu Reeves
Holt Valentine : John Stamos
Jérôme Colonel : Ryan Reynolds
Gin : Jaclyn Cole Miskanic
Suzanne Cordasi : Natalie Portman
Carmine Millione : Jean Reno
Zarick Himaslinam : Morgan Freeman
Jaquertine : Melissa McCarthy
Cole Freeman : Eddie Murphy
Wolfgang von Strucker : Daniel Brühl


Dernière édition par Curie le Mer 25 Oct - 13:38, édité 2 fois
avatar
Curie
Arrivants
Arrivants

Messages : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Bad Day For Gilbert Montagné

Message  Curie le Mar 24 Oct - 22:45

Arrivé en ville

13 Août 2014

Le jour se leva dans la petite mais grand bourgade tranquille de New Raccoon City, tandis que les premiers rayons de soleil éclairaient la maison d'un homme qui avait emménagé la veille dans cette ville. Cet homme, c'était Gilbert Montagné, un chanteur français à succès dont la vie privée n'était pas saupoudrée de pétales de roses.
Il était actuellement dans son lit, les draps qui s'arrêtaient au niveau du bassin bien comme il fallait et qui était ne parfait état, faut dire qu'ils passaient de très bonnes nuits malgré son passé torturé.
Il leva ses paupières, un petit sourire s'affichant sur ses lèvres, il avait bien dormi. Il pouvait voir de là où il était le gros smiley rouge qui était surement fait avec du sang et qui était méga creepy sur le plafond.
Il se tourna ensuite d'un demi quart vers sa droite pour faire face à la seule et unique Shiho Montagné, sa femme depuis déjà 10 ans. C'était un vrai garçon manqué et il l'aimait pour ça.
Là elle ronflait très fort, la bave au lèvre, avec un tempax dans l'une de ses narines et une bougie qui sortait de sa bouche. Ils s'étaient bien amusés avant de se coucher. Que d'agréables souvenirs.
Pas le temps de se ressouvenir de ça, Gilbert avait prévu un tas d'activités aujourd'hui, à commencer par prendre un petit déjeuner bien équilibrer, puis lire les nouvelles du jour dans le journal avant d'aller rendre visite à ses nouveaux voisins.
Pour être plus rapide, efficace et méticuleux, il décida de faire les trois en même temps. Il enfila donc ses pantoufles coin-coin, son chapeau de cowboy, descendit les escaliers et prit un toast déjà prêt et collé sur le mur depuis des mois.
Il sortit donc de chez lui en croquant à pleine dent dans sur le tas de moisissure qu'il tenait tendrement, le gout était succulent et son estomac le lui faisait bien savoir ne faisant des bruits inhabituels. A peine dehors qu'il croisa le facteur joyeux qu'il s'empressa de tuer en l’asphyxiant avec son haleine de poney avant de lui arracher le journal des mains pour le lire.
Les gros titres parlaient de l’élection récente d'Albert Wesker en tant que Président des Etats Unis, c'était en 2012, en même temps ce journal datait de 1999. La photo du Président semblait avoir été faite pendant son sommeil, quand quelqu'un ressemblant au célèbre cyberterroriste Ling lui dessinait des bites sur le visage.
Finalement, aillant encore faim, Gill dévora ce journal en une traite, se lâchant le bout des doigts pour finir. Il arriva ensuite devant un Manoir Lugubre peint en noir où il faisait étrangement nuit, avec du vent fort, de l'orage et des chauve-souris qui volent tout autour.
Il frappa à la porte avec une grosse poignet à l'ancienne, un éclair frappa soudainement et quelqu'un ouvrit la porte. C'était visiblement une jeune rousse au regard noir, très noir, qui se frottait les mains comme une personne mal intentionné.
Etant très naïf de naissance, Gilbert voyant en elle quelqu'un de sympa.

"Bonjour je suis votre nouvel voisin !
- Par Azarus, je sais que tu es Gilbert Montagné, et tu n'aurais pas du venir dans cette ville. Tu vas y mourir, oh que oui ! Et tes Démons en seront responsables, mwa ah ah ah ah !!!"

La porte se ferma toute seule, sans que personne ne la touche. Notre héros eut juste le temps d'entendre quelque chose de derrière la porte avant que le chant des oiseaux morts ne vinrent faire son retour.

"Pars maintenant, sinon tu le regretteras.
- Oui, bonne journée à vous aussi !"

Prenant cette menace à la cool, il alla voir son autre voisin qui habitait lui dans une simple demeure entièrement blanche où il faisait très beau, très jour et où les animaux de la forêts vivaient en paix sans adorer Satan.
Il appuya sur la délicate sonnette qui le remercia et fit une douce mélodie joyeuse pour avertir les propriétaire de la présence de quelqu'un de fort charmant sur leur palier. Un homme assez vieux mais toujours beau gosse ouvrit la porte et fit un sourire charmeur à Gilbert qui tomba instantanément sous son charmant et bégaya un peu avant de pouvoir dire sa première phrase.

"Bonjour je suis votre nouvel voisin !
- Nouveau Voisin ? Saperlipopette, quelle chouette nouvelle ! Chérie !
- Quoi !?
- On a un nouveau voisin !
- Saperlipopette, quelle chouette nouvelle !
- Comment vous nommez vous ?
- Gilbert Montagné, et vous ?
- Léon Scott Kennedy, à l'origine mon nom était Bouvier, j'ai du sang français dans mes veines. Et la charmante dame que vous avez entendu parler avec sa voix débordante de tendresse, c'est ma femme, la Duchesse Ada Wong d'Autriche.
- Puis je entrer ?
- Bien sûr mon ami."

a ce moment là, l'homme aux airs bourgeois sortit une bouteille d'un endroit magique et il dit :

"Champomy d'abord !"

Gilbert se laissa guider dans cet havre de paix où une odeur de cerise était perceptible grâce à son fin odorat. Il s'installa un fauteuil relaxant avec son robe crème, il avait l'impression de se noyer dans un cappuccino.
Très vite, les verres arrivèrent avec cette délicieuse boisson gazeuse, et Léon accompagné de sa riche femme Ada s’installèrent sur le canapé argenté juste en face, pour discuter autour d'un bon verre de contrefaçon de champagne.

"Que faites vous dans la vie vous deux ?
- Je suis thanatopracteur en ville depuis quelques semaines déjà, car oui, nous avons aussi emménagé récemment ici, moi et ma femme. N'est ce pas extraordinaire !?
- Ça l'est mon amour ! Pour répondre à mon tour à votre question, je suis attaché de presse travaillant pour Armacham Technology Corporation, vous savez les société qui vend les petits biscuits.
- Ah oui, les petits biscuits ! Celle avec la pub qui dit "C'est grave chanmax !"
- Oui avec le petit ours rigolo qui perd la tête à la fin.
- Ah, ça me rappelle mon enfance tout ça."

Voyant la duchesse bien s'entendre avec l'aveugle, Léon se leva pour aller mettre une petite musique bien détente, c'était Eternal Flame du groupe Texas. Un bon tube qui rappela une période de la vie du chanteur qu'il aimait bien se rappeler.
Pour en rajouter, le belle asiatique d'Autriche lança à petit regard à son mari pour lui faire comprendre qu'il était tant d'amuser la galerie. Rien de sexuel dans tout ça, rassurez vous.

"Je connais des blagues, je suis certain qu'elles sauront vous enjailler.
- Une blague, une blague, une blague ! Clama le public.
- Alors, c'est un Pingouin qui rentre dans un appartement bon marché et qui voit un Lapin et lui demande son chemin, le Lapin lui répond qu'il est trop vieux et qu'il faut demander à l'Autruche. Le Lapin va voir l'Autruche qui ne parle pas un mot d'anglais car le français c'est mieux. Le Lapin va donc apprendre le français chez le Chien qui veut 5 euros. Sauf qu'il doit les chercher chez le Juif dans un bar où il se trouve avec son ami Musulman et son ami Jean Rochefort qui sent fort."

Tout le monde ria de bon cœur après cette courte blague hilarante.
On sonna au même moment à la porte et Gilbert se proposa ne langage des signes d'aller ouvrir à la porte car après tout il n'était chez lui, c'était donc parfaitement normal.
Sur la palier, il découvrit sa femme, Shiho, en boxer tenant par la tête le corps sans vie du Facteur de tout à l'heure dont le visage lui rappelait quelqu'un, mais il en saurait pas dire qui. En tout cas, la garçon manqué qui n'avait pas du tout l'air japonaise semblait un peu remonté contre lui.

"C'est toi qui a laissé ça traîner devant notre maison ?
- Pardon ma canne, je pensais le nettoyer après avoir fini la visite de nos voisins.
- Bien j'aime mieux entendre ça.
- Tu veux nous rejoindre ?
- Hé bien..."

Léon et Ada apparurent alors soudainement, le premier avec une bouteille dans la main et la seconde avec un verre.

"Il faut bien quelqu'un pour nous aider à finir ce Champomy.
- Et ce verre n'est pas assez grand pour ce qui reste.
- Ouais allez viens Shiho, on va s'amuser."

Vu que tout le monde le vouloir, la grand dure accepta l'invitation chez les bouges, ne sentant pas le regard d'une voyante creepy non loin de là qui ricanait en silence.
Le Couple Montagné avait mis sans le savoir un pied en Enfer.
avatar
Curie
Arrivants
Arrivants

Messages : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Bad Day For Gilbert Montagné

Message  Ailein Bartley le Ven 27 Oct - 22:58

Le Destin est joueur

20 Août 2014

Une Jeep arrivant à toute vitesse fit un sacré créneau juste en face de l'usine désaffecté de la ville, elle portait le logo du BSAA et elle manqua de percuter le Sergent Sam Mackinley de l'US Army était planté comme un piquet à regarder l'engin arriver sur sa tronche, un air suspicieux.
Il n'avait même moufter un peu, comme si il avait su d'avance que le véhicule s'arrêterait juste à temps, ou qu'il était juste un peu mais beaucoup pas bien dans sa tête. Sachant que juste après, il sortit une barre de Crunch de sa veste militaire avant de croquer à pleine dent dedans.
Faisant sauter une maternelle non loin de là, ce qui signifiait que la pub ne nous avait pas menti, bien au contraire. C'est une arme très puissante à ne mettre qu'entre de très bonnes mains, comme les siennes.
Gilbert Montagné, qu'on croirait avoir vu dans Mon oncle Charlie, quitta la jeep qui ne conduisait pas puisque c'était sa femme au volant. Celle ci descendit d'un pas prononcé de l'engin, en machin du chewing-gum et et menaçant du regard tous les soldats aux alentours pour qu'ils n'essayent pas de la reluquer.
avatar
Ailein Bartley
Arrivants
Arrivants

Messages : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Bad Day For Gilbert Montagné

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum