[FIC] Cluedo [Terminé]

Aller en bas

[FIC] Cluedo [Terminé]

Message  Mylène Farmer le Dim 5 Nov - 16:53

5 Novembre 2017

France; Corse; Bastia

Mylène Farmer claqua du talon et se tourna avec un étrange sourire à son visage vers ses invitées, tous présents dans le salon après qu'elle les ait convié ici pour une raison obscure.
Devant elle se tenaient des stars de différentes nationalités qu’elle connaissait bien.
Il y avait :
- Amélie Nothomb, le romancière belge a l'humour noire prononcé et qui devait être aussi dingue qu'une Fermer et un Montagné fusionnés dans un même corps. Elle vous tuera si vous n'achetez pas ses bouquins, en vous faisant souffrir d'avance. Mais au moins elle saura se rappeler votre nom.
- Elton John, le héros de la communauté LGBT, qui depuis son rôle dans le dernier Kingsman, patrouillait dans les rues anglaises pour tabasser à coup de prestance les méchants homophobes qui traînent par là.
- Madonna, la Mylène Farmer américain, plus ou moins, qui était là pour demander un peu d'argent à la figure de diamant car les fins de mois sont difficiles et elle a vraiment besoin d'acheter une armée de petits chinois pour envahir l'Australie.
- Enrique Iglesias qui a vu qu'il y avait de la lumière à l'intérieur donc il a décidé de s'incruster pour piquer tous les curly qui étaient servis avant de finalement rester un peu pour voir combien de temps il pourrait rester ici sans que ça choque personne.
- Sting qui veut proposer à Mylène une petite carrière à l'international après leur duo ensemble, malgré le fait que pour le moment, elle ne lui a répondu qu'elle n'était pas intéressée.
- Jean-Jacques Goldman car tant qu'à avoir la Super Célébrité Féminine Française, autant avoir son presque équivalant masculin, car c'est quand même elle qui gagne sur les deux.
- George Clooney qui aime à la fois la chanteuse française mais aussi draguer, donc si il peut la draguer et quand plus c'est elle qui l'invite, il ne refuse pas. En plus la dernière fois au restaurant italien, ils s'étaient bien marrés.
Tous se demandaient pourquoi elle les avait convié dans le salon où personne n'était censé se trouver.
Voyant leur regard, elle décida de s'exprimer et s'écartant un peu sur la droite.

Mylène : Je sais que l'un d'entre vous à fait ça.

Elle pointa de sa belle main vernie de rouge le corps fraîchement décédé de Kylie Minogue qui était aussi l'une des invitées, mais elle était là pour une autre raison. Mais ça, l'hôte de la maison ne perdit pas de temps à créer un suspense.

Mylène : Elle était mon espionne personnelle au sein de Tricell que j'avais envoyé en alliance avec le BSAA pour tenter de faire tomber pour de bon les dernières défenses de cette organisation, ainsi que la tête de leur chef Maître Gims.

Tous étaient surpris par cette révélation et ils se regardèrent avec méfiance. Continuant avec son talent d'actrice et de tout ce que vous voulez, Madame Farmer les pointa tous du doigt en reclaquant du talon, juste pour ajouter de l'effet à sa prestation.

Mylène : L'un d'entre vous bosse pour Tricell et je trouverai qui c'est ! Gilbert Montagné m'a enseigne l'art de l'enquête qui m'a été utile jusque là dans mon combat contre les autres Umbrella, même la Néo. Je vais utiliser ça maintenant...

Les portes de la pièces claquèrent et on entendit le verrou s'enclencher.

Mylène : C'est l'heure d'être interroge. A toi, Amélie.

Cette dernière fut entraînée par une force magique jusqu'à une chaise où elle sentit ensuite le poids de son amie aux cheveux bruns-roux se poser sur elle, que ça soit par le fait qu'elle avait un profond regard qui entrait dans ton corps, ou aussi parce que elle était physiquement sur elle, dans une position plus que douteuse.
N'étant pas gênée par cela, celle qui était suspectée garda un calme à couper le souffle.

Mylène : Que faisais tu au moment du meurtre, soit il y a une heure.

Amélie : J'étais dans la cuisine avec Elton John en train de le forcer... de le conseiller à acheter mon livre, mais on peut dire résiste bien le salaud. J'ai fermé la porte de la cuisine et je l'ai bloqué avec une chaise pour que personne ne puisse l'ouvrir. Juste au cas où.

Mylène : Très bien.

Elle laissa son ami libre, pour le moment, et plaça Elton à la place, toujours dans la même position.

Mylène : Est ce vrai ce qu'elle a dit ?

Elton : Putain que oui ! Cette folle m'a séquestré 2 heures dans cette putain de cuisine ! C'est que quand vous nous avez appelé qu’elle m'a détaché et qu'on a pu arriver. Elle m'avait mis un bâillon pour que je ne puisse pas appeler à l'aide. Il faut la faire soignée celle là !

Mylène : Très bien.

Elle enchaîna avec Madonna.

Mylène : Et toi ?

Madonna : J'étais dans la salle à manger avec Enrique et aussi George je crois. Il faut dire que mon attention était centré sur le premier car je gardais les curly restantes pour éviter qu'il ne les mange en entier. Au final, j'ai réussi à les garder jusqu'au moment où ut m'as appelé.

Mylène : Très bien.

Au tour du concerné.

Mylène : Alors ?

Enrique : Bah elle a tout dit. J'attendais l’occasion de pouvoir m'emparer de mon précieux, mais c'est jamais arrivé, je suis dégoutté.

Mylène : Très bien.

En un tour de main, ce fut Sting qui se retrouva sur la chaise.

Mylène : T'étais où ?

Sting : Je fumais une clope dehors, seul.

Mylène : Je croyais que t'avais arrêté.

Sting : J'ai repris, à cause du stress et tout ça.

Mylène : Très bien.

Goldman qui était un peu vieux pour ses conneries se retrouva obliger de décrire ses agissements.

Jean-Jacques : J'étais aux toilettes.

Mylène : Pour ?

Jean-Jacques : La grosse commission. J'ai des problèmes digestifs dernièrement, c'est pas la joie. Personne pourra prouver mes dires vu qu'on ne m'a pas vu y entrer ou sortir.

Mylène : Très bien.

Pour finir, c'est le vieux dragueur qui fit son discours.

George : C'est Gilbert qui t'as appris cette méthode aussi ?

Mylène : Oui.

George : Tu n'étais pas comme ça la dernière fois, au restau chinois.

Mylène : C'est quoi ton alibis ?

George : J'en ai pas vraiment, j'ai quitté un instant le salon pour me rendre à la cuisine mais la porte était fermée et quand j'ai regardé à travers le trou de serrure, je ne voyais que Amélie de dos, elle semblait parler à quelqu'un, Elton visiblement d'après leur dire. Je suis ensuite retourné au salon, visiblement personne n'avait remarqué mon départ.

Madonna : Maintenant que tu le dis, c'est vrai que je t'avais vu revenir de quelque part mais sans t'avoir vu partir. C'est pour ça.

George : Tu me relâches ?

Mylène : Oui.

Avec un regard plein d'excuses, l'intrépide enquêtrice s'écarta et laissa le gentleman se lever pour rejoindre le groupe.
A peine, il eut le temps de faire ça, qu'une balle lui traverser l'arrière du crane, ne lui laissant pas le temps de se retourner et le faisant tomber au sol. L'horreur pouvait se lire sur les yeux et même la bouche des convives.
Alors qu'une certaine fierté et nonchalance se dégageait de le tireuse auburn.

Mylène : Voilà notre coupable.

Amélie : C'est comme dans mes livres !

Jean-Jacques : Comment tu pouvais savoir que c'était lui !?

Mylène : On s'en fout de ça, le plus important c'est que...

Elle s'approcha du corps et le retourna, révélant les bordures d'un masque très bien fait, rappelant ceux portés par une certaine Vermouth ayant fait parti de l'Association des corbeaux. Sous celui ci, ce n'était pas elle, juste un inconnu.

Mylène : Tricell a perdu ce round.

Gandhi (???) : Bien joué Mylène.

Intrigué, celle qui venait d'être nommée regarda dans la veste du Faux Clooney et trouva un petit émetteur haut parleur d'où venait la voix de cet homme qu'on avait plus vu depuis un RP plutôt cool.

Mylène : Je te fais si peur que ça pour que tu t'en prennes à moi comme ça ?

Gandhi (Émetteur) : Disons plutôt que Red Umbrella, Tentsu et Shén Yā sont trop occuper à se détruire qu'ils me laissent le terrain libre pour reconstruire le bébé Thomas Travis et reprendre leur part du marché noir des BOW quand ils auront fini leur boulot.

Mylène : Et je gène tes plans ?

Gandhi (Émetteur) : Evidemment, tu n'aurais jamais dû l'envoyer pour m'infiltrer. Jamais.

Mylène : C'est toi qui devrait avoir peur de moi. Sous mes airs gentille et souriantes se cache une sociopathe en manque de tuerie, surtout depuis que j'aide le BSAA avec ma Umbrella à moi.

Gandhi (Émetteur) : Qui peut avoir peur de toi ?

Mylène : Toi, bientôt. Tu souffriras encore plus si j'apprends que mon ami George, le vrai, n'est plus de ce monde.

Gandhi (Émetteur) : Ne t'en fais pas, il est vivant, attaché dans son hôtel.

Mylène : Très bien. A plus tard.

Elle raccrocha, toujours aussi confiante, puis elle se tourna vers ses invités, encore plus souriante.

Mylène : Qui veut du Champomy ?

Ils ne savaient pas quoi répondre à ça, les raisons étaient différentes suivant la personne.
avatar
Mylène Farmer
Anciers
Anciers

Messages : 194
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum