[FIC] Pertes Douloureuses [Terminé]

Aller en bas

[FIC] Pertes Douloureuses [Terminé]

Message  Claire Redfield le Sam 17 Fév - 21:37

1 Juin 2018

???; ???; ???

Une douce brise de début d'automne vint souffler les cheveux de la brune en sommeil, ce qui la fit sortir peu à peu du long sommeil qu'elle venait d'avoir mais qui semblait avoir été très court.
Quand ses paumière commencèrent enfin a reprendre un peu de vie, les globes oculaires eurent comme première vision un endroit étrangement familier alors qu'elle ne l'avait visité qu'une seule fois et pendant juste quelques minutes. Sauf que ce n'était pas durant n'importe quelle journée.
C'était lors de sa visite à Raccoon City pour chercher son frère Chris en 1998.
L'Emmy's, un café rien de plus normal dans une ville qui ne l'était déjà plus depuis quelques jours, et ce fut donc son premier arrêt dans l'Enfer, choses qui la marqué à jamais. Car c'était ici qu'elle avait faire sa première rencontre avec les morts qui marchent.
Ah et contrairement à ce que certains pourraient croire en voyant l'intro de Claire, cet n'était pas le dîner qu'on pouvait voir très clairement mais le café qui apparaissait assez rapidement quand on voit le panneau de la commune. C'est bien plus clair dans l'intro de Leon de ce coté là.
En tout cas Claire avait un peu la tête dans le cul et elle se massa le crane en baillant un coup tout en remarquant une tasse de café plutôt tiède posée juste sous son nez.
Bizarre, je croyais m'être couché dans mon lit.
Je commence à perdre la tête, j'espère que c'est pas l'age qui veut ça.
En tout cas il doit bien y avoir encore un employé vu que la lumière est allumé et qu'il ne m'aurait surement pas enfermé ici pour la nuit.
Je vais essayer de le trouver et pay...

Elle s'arrêta subitement alors qu'elle s'apprêtait à se lever pour trouver âme qui vive.
Attends une petite seconde !
Cet endroit ne fait pas partie des endroit qui ont été reconstruit à New Raccoon City.
C'est un Burger King qui a à la place maintenant.
Alors comment ça se fait que je sois ici !?

Comme réponse sortant de nul part à ses questions, elle entendit quelqu'un taper à la vitre juste à sa droite, ce qui lui fit une petite frayeur. Ce ne fut plus de peur que de mal quand elle constata que c'était que Leon, bien qu'il portait étrangement son uniforme de la RPD.
Il était en train de lui faire coucou de la main, les yeux fermés et un sourire jusqu'aux oreilles.
Elle lui retourna son geste, bien que ne comprenant pas ce qui se passait.
Quelle mouche l'a piqué ?
Je l'ai jamais vu aussi heureux, surtout depuis que Ada est morte.

En parlant de la jolie chinoise, son grappin sortit de nul part en attrapant le pauvre agent qui fut ensuite entraîné dans la pénombre, sans que rien ne puisse être fait pour pouvoir le sauver.
Claire se leva d'un bond de sa chaise et était déjà prête à partir pour l'aider même sans arme.
Il se passe vraiment trop de choses bizarres pour que ça soit normal.
Et Gilbert n'est pas là donc...

Un râle assez particulier fut fit avoir des frissons dans tout le corps, coupant instantanément sa pensée.
Elle l'avait reconnu.
Elle jeta juste un œil juste à sa gauche et prouva qu'elle avait raison, c'était bien le tout premier zombie qu'elle ait croisé de la vie et ses gémissements hantaient encore ses pires cauchemar comme si c'était hier.
Il était en train de faire le tour de la salle pour la rejoindre et n'était plus qu'à quelques pas d'elle. Elle commença alors à reculer vers la sortie de secours tout en se frottant les yeux pour bien être sûr qu'elle était réveillée.
Je dois forcément rêver, c'est pas possible autrement !
Mais dans le doute, je dois fuir.
Je sais quoi faire faire.

Comme la première fois, elle se tourna vers la porte juste derrière elle dont la barre n'était plus qu'à porté de main et elle la poussa de toute ses forces, espérant tomber sur son meilleur ami qui la protégerait sur ce coup là, le temps qu'elle trouve une arme.
Ses attentes tombèrent sur le plancher quand elle refusa de s'ouvrir, ce qui était contraire à ses souvenirs.
En plus, Leon n'aurait pas pu l'aider à nouveau sur ce coup ci, puisqu'il s'était fait emporté on ne sait où.
Claire était donc seule face à la bête affamée qui ne cherchait qu'à la manger.
Elle s'adossa contre la porte et regarda tout autour du zombie pour voir si quelque chose pourrait l'aider.
Il y a un tabouret tout proche.
Mais je peux pas l'atteindre à cause de lui.

Elle n'avait pas le temps de bien réfléchir à un plan pour le ruser car il lui sauta dessus pour la croquer. C'était cependant sous estimer l'expérience qu'elle avait gagné après avoir affronté ses nombreux potes après lui.
Avec souplesse, elle réussit à éviter de justesse ses dents meurtrières et à se faufiler derrière lui. Elle ramassa alors le tabouret convoité et asséna un coup à l’arrière de sa tête, le faisant tomber à terre.
Elle fit ensuite ce qu’elle aurait faire à l'époque et elle enchaîna plusieurs coups jusqu'à ce qu'elle puisse voir sa cervelle à ses pieds et que son sort fut donc scellé pour de bon.
Ceci fait, elle lâcha son arme improvisé et souffla un peu.
Finalement j'ai pas eu besoin de Leon cette fois ci.
Mais lui doit avoir besoin de moi.
Je dois aller à se rencontre.

Sans plus tarder, elle fonça droit vers l'entrée principal du café pour en sortir.
Une fois en dehors, elle s'avança un peu plus loin dans la route sa droite pour chercher où est ce que Leon aurait pu être entraîné et ne vit qu'une ruelle assez sombre d'où elle vit quelque chose posé à même le bitume à même son entrée.
Elle s'en approcha et et le ramassa pour l'examiner en détail.
C'est bien le grappin d'Ada, elle me l'avait montré une fois.
Mais elle ne peut pas être là, elle est morte.
Je comprends de moins en moins cette situation.
Que dois je faire maintenant ?


Leon : Claaaaaiiiire !

Cette voix semi-étouffé venait du bout de la ruelle qui n'était visible et elle appartenait bien à la personne qu'elle cherchait. C'était le moment d'aller lui venir en aide, avant qu'il en soit trop tard.

Claire : Leon, j'arrive !

Elle s'y engouffra sans même voir le bout, espérer bientôt voir la chevelure blonde qu'elle adorait voir.
Pourtant, plus elle progressait et plus elle avait l'impression que les murs tout atour d'elle se rapprochaient dangereusement, à tel point qu'à un moment donné elle dû commencer à se faufiler puisque l'espace était devenu très étroit.
C'est quoi le problème de ces murs !?
Ils ne pouvaient pas être parallèles comme des murs normaux !?
J'espère juste ne pas me coincer, ce serait emmerdant.

Finalement, vint un moment où ils arrêtèrent de rétrécir et où finalement elle vit une sortir de sa galère.
Une fois dégagé et à nouveau dans un espace où elle pouvait à nouveau se mouvoir comme bon le voulait, elle regarda les alentours pour voir où il fallait se diriger ensuite. Elle prit alors compte de l'endroit où elle se trouvait maintenant, un décor bien trop familier.
Hé mais c'est la prison de l’île de l'autre taré !
Rockfort Island.
Ouais je m'en rappelle très bien de ce bâtiment en feu à ma gauche ainsi que celui de droit où il y avait ces maudits clébards qui m'avaient foutus la frousse en sortant subitement de dessous pour m'attaquer.
On peut m'expliquer ce que je fous là.

Une personne sortant de nul part vint à se rencontre mais pour point d'explication.
C'était Rodrigo Juan Raval, le gentil mec de la sécurité d'Umbrella qui l'avait capturé puis au final libéré et qui était mort en aidant son frère à la retrouver. Pourtant il était là et bien vivant, il tendit même un Desert Eagle à Claire pour qu'elle le ramasse.

Rodrigo : Il te sera beaucoup plus utile qu'à moi.

Claire : Euuuu... Merci ?

Elle le prit quand même par courtoisie et d'un clignement d’œil, le garde disparut.
C'est... Bizarre.
Mais au moins je suis maintenant armé, ce qui est bien si jamais je recroise des zombies.
Bon maintenant je vais me rendre à la cour où j'avais le rouquin farceur pour la première fois.

La porte pour s'y rendre était juste derrière elle, elle l'emprunta sans problème.
De l'autre coté elle retrouve ce même camion écrasé contre le mur que lors de sa dernière visite, sauf qu'un cri vint vite l'alerter ua plus au moins. C'était Steve Burnside qui était en train de faire dévorer vivant à même le sol par 4 zombies tout nu et tout affamé.
Horrifié par ça, elle tira sans réfléchir sur eux, les tuant rapidement avec sa précision exemplaire, puis vint s'agenouiller sur le jeune prisonnier pour tenter de lui venir en aide mais il était déjà trop tard.
Son pouls ne battait plus, il était mort, et il en tarderait sans doute pas à se transformer.
Ça, elle s'en fichait, tellement qu'elle le prit dans ses bras en tentant de retenir tant bien que mal les larmes qui lui venaient spontanément ainsi que la morve lui dégoulinant des voies nasales.
Steve, pourquoi !?
C'est un cauchemar !
Je t'ai déjà perdu une fois et ça recommence !
Je te hais Alexia, c'est à cause de toi que tout ça est arrivé !

A ce moment là, un petit ricanement gravement diabolique survint.
Elle reconnut celui ci et une colère vint lui couler dans ses veines.
Elle se tourna vers la porte menant au pont pour voir une silhouette noir masculine se diriger vers elle avec style.

Claire : Wesker !

Albert : Ah la sœur de ce cher Chris ! Ne t'en fais pas, mes hommes et moi prendrait soin du corps de Steve.

Il tapa dans ses mains, ce qui fit en sorte que la brunette commençait à s'enfoncer dans le sol comme dans des marais mouvants. Elle tenta d'y résister mais il n'y avait rien à faire, elle disparut bien vite dans la terre.
Sa chute fut ensuite très courte et elle retomba sur ses pieds comme un chat pour cette fois ci se retrouver à l'aéroport d'HarvardVille qui était intact mais étrangement vide de forme de vie. Enfin c'était dur à dire car elle essayant de se concentrer sur les détails du décor, elle voyait flou.
Le seul truc qui fit net se trouvait juste devant elle. C'était le Sénateur Ron Davis qui tenait quelqu'un en otage avec un couteau à la gorge, et cette personne c'était Rani Chawla qui avait visiblement très peur.
Tout ça perturba les sens de la mère de substitution au plus haut point pour plusieurs raisons.
Encore un mort qui revient mystérieusement à la vie...
Sauf que lui j'aurai bien aimé qu'il le reste, ce connard corrompu sans cœur.
Ça ne peut pas être vrai, en plus Rani semble à nouveau âgé de 8 ans alors qu'elle en a 21 maintenant !
Pourtant j'ai cette envie d'y croire, comme si c'était...


Ron : Regarde moi faire ce que j'aurais dû faire la première fois ua lieu de la pousser dans les zombies !

Rani : Claire !

Il fit un mouvement horizontal et la une giclée de sang survint de la gamine qui fut lâché comme un vulgaire sur le sol pour y agoniser dans sa marre de sang sous les yeux furieux de sa protectrice qui se décida à foncer sur l'autre enfoiré.
Sauf qu'au moment où elle marcha dans la flaque rouge, elle tomba dedans comme si il y avait un fond profond.
Cette nouvelle plongée dans l'inconnu l'amène droit dans les bras de Moira Burton, la fille aînée de Barry, dans un décor qui ressemblait cette fois ci à Sushestvovanie Island où Alex Wesker s'était retiré après avoir trahi Spencer.
Une fois posée sur le sol par sa porteuse, la Sœur Redfield prit la parole avec joie exprimée par son visage.

Claire : Moira, je suis contente de te revoir, il se passe des choses étranges ici !

Moira : Toi aussi t'as remarqué !? Il faut qu'on sorte d'ici !

Claire : Ouais, je sais pas pourquoi mais je sens qu'à la fin du parcours, on va retomber sur la folle blonde.

Moira : Oh je pense que tu la croiseras bien plus tôt que ça.

Claire : Ah bon ?

Moira : Ouais...

Soudainement, une main vint agripper le cou de notre héroïne qui se retrouver soulever dans les airs avec une puissance qui laissait sous entendre à qui elle appartenait. Moira s'exprima alors à elle avec une voix totalement différente qui confirma l'hypothèse.

Alex : Me voilà !

Claire regarda la Wesker droit dans les yeux puis un flash de lumière vint l'aveugler pendant de nombreuses secondes.
Arh, c'est elle qui m'a fait ça !?
Ils me surprendront toujours ces Weskers.

Quand elle put à nouveau revoir quelque chose, elle se trouvait toujours sur une île mais pas la même, la paysage n'était pas du tout semblable. C'était cette fois ci Sonido de Tortuga où on avait un coté bien plus paradisiaque avec ces belles plages propres et lumineuses.
Sur le sable chaud un corps était en train de souffrir, c'était celui d'une autre personne proche au cœur de Claire, une qui était aussi censée être morte mais on était plus ça près. C'était Inéz Diaco, une collègue de TerraSave mais aussi et surtout sa petite amie avant qu'elle ne décède.
Voulant changer son destin à jamais, elle se précipita à ses cotés pour tenter de lui sauver la vie cette fois ci.

Claire : Tiens bon Inéz, tu peux survivre !

Inéz : Peut être, mais pas toi.

La mourante sortit un couteau de son étuis et planta Claire dans le bide.
C'est à ce moment là que cette dernière se réveilla en sursaut dans son lit, chez elle à New Racoon City.
Comme tout le monde l'avait surement deviné te même elle inconsciemment, c'était juste un cauchemar et l'éclat de la lune qui traversait le rideau de la fenêtre l'aida à la ramener à la dure réalité.
Elle passa ses mains sur son visage, sentant la fatigue lui frapper fortement celui ci.

Claire : Je pense qu'on peut pas faire pire que ça.

A ce moment là la porte menant au couloir s'ouvrit et un homme avec un drôle d’appareil sur la tête, et aussi dans ses mains, débarqua sans prévenir en se marrer.

Amixem : Oh little red shit !

Celle de la salle de bain fit de même, révélant un autre gars accoutré de la même façon.

Squeezie : Hé regardez les gens, Naruto est tout nu !

Ils finissent par se rentrer dedans et ils enlèvent alors leur casques, se reconnaissant ensuite.

Amixem : Ça alors, ne serait ce pas ce bon vieux Lucas qu'on là !?

Squeezie : Lol, je joue à VR Chat et je croire Maxime dans la vie réelle !

Ils se font un gros câlin un peu trop gay sous l’incompréhension totale de Claire qui croyait toujours être dans un rêve ou plutôt un cauchemar.

Chine; Shenzen; Shén Yāl Tower

Au sous sol de cet endroit appartenant à une grosse firme pharmaceutique, quatre personnages s'étaient retrouvés dans une pièce où se trouvait une grosse vitre blindée super opaque, empêchant de voir ce qu'il y avait derrière.
Le premier était Morgan Lansdale, l'ancien chez du FBC qui était la compagnie rivale du BSAA jusqu'en 2005, qui se demandait bien qui avait pu payer sa caution pour le faire venir ici et qui se demandait aussi qui viendrait à continuer ses projets après sa mort surtout maintenant que son choix original était décédé depuis plusieurs années déjà.
Le second était l'ancien dirigeant de WilPharma et aussi ancien membre d'Umbrella Corporation, Frederic Downing, qui n'avait même eu besoin qu'on l'aide pour qu'il puisse sortir légalement de prison et qui maintenant essayait de reprendre le flambeau de Natalya Vipèra à la tête de Green Umbrella.
La troisième était Maître Gims qui en parallèle de sa vie de chanteur continuait à diriger en coulisse Tricell même si le coup foiré de 2016 l'avait pas mal abattu, il arrivait enfin à s'en relever.
Et le quatrième fut Chōkan Kakuzawa, anciennement dirigeant de Umbrella Japan, mais qui avait changé de veste pour rejoindre la Tentsu une société rivale qu'on connait mieux sous le nom de The Connection dans le milieu du bioterrorisme.
La personne qui les avait convié là se montra en fin, en s'aidant d'une canne pour marcher visiblement à cause de son vieil âge. Ils surent directement qui s'étaient même si ils n'avaient jamais eu la chance de rencontrer jusqu'à alors mais ça réputation l'avait précédé.
Madame Gao, l'un de Cinq Doigts de la Main, qui s'occupait de l'Asie et qui était surtout connue pour exporter sa drogue connue sous le nom de "Steel Serpent" qui est une sorte d'héroïne" mais avec un ingrédient en plus gardé secret.
Elle se mit dos à la vitre, regardant ses invités avec un petit sourire sympathique.

Gao : J'ose espérer que le voyage de vous a pas épuisé.

Morgan : C'était la moindre de choses pour venir vous remercier de m'avoir éviter de finir ma croûte en cellule.

Frederic : Je suis toujours ouverts aux discutions avec des personnes qui ont encore le sens de la diplomatie.

Maître : Malgré moi, tu m'attires, un peu comme un aimant !

Chōkan : Au moins ça me permet de revoir une tête que j'ai connu du temps de la Vraie Umbrella.

Gao : Le temps commence à être juste pour nous, maintenant que Red Umbrella revient de plus en plus menaçante. Nous ne pouvons plus nous permettre de nous faire la guerre, ce serait les déclarer vainqueurs alors que nous sommes tous d'accord que se serait le pire scénario que ça soit eux qui gagnent.

Ils approuvèrent ses dires de la tête.

Gao : Nous devons nous allier pour les faire tomber, et heureusement pour nous, j'ai un plan.

Elle tapa fortement avec sa canne sur le sol, ce qui fit se relever la glace derrière elle.
Deux grosses cuves se trouvaient derrière et un corps dans chacune d'elles.
C'étaient ceux de Steve Burnside et d'Inéz Diaco.
avatar
Claire Redfield
Anciers
Anciers

Messages : 315
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum