[FIC] White Day [Terminée]

Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty [FIC] White Day [Terminée]

Message  Lina Inverse le Ven 22 Fév - 21:10

14 Mars 2019

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

Tout le monde se rappelle du Mariage entre Gilbert Montagné et Suzanne Cordasi.
Un Mariage très populaire dans cet univers et qui a entraîné directement ou indirectement à de nombreux événements au cours des prochaines décennies.
En même temps, comment vous voulez ne pas l’oublier.
Entre la cérémonie en elle même qui était absurde, et la violence de la fête d'après.
Merci Carmine Millione !
On se rappellera aussi du Précédent Mariage de Leon, notamment grâce au même aveugle qui semble tous les rendre inoubliable dés qu'il y est présent.
Sachant que cette fois ci encore, il y sera, on peut certainement s'attendre à quelques surprises.
Bonnes ou mauvaises, seul l'avenir nous le dira.
Surtout que attendez...
Il n'est pas juste un invité, non non non mon monsieur !
C'est lui qui officie tout le tralala.
Puisque comme sa Femme pour l’enterrement de Holt Valentine, il en a l'autorisation.
Du Pape lui même.
"Monde de Merde" aurait dit George Abitbol.
On se demande bien pourquoi.
Par contre pour ce qui est des enfants de chœur, là il y a aussi de la surprise.
Alors, non, ni Kenzie Dodgera-sarkissian, ni Akemi Montagné ne sont présentes.
Leur parents leur interdit d'aller à des trucs religieux, pour leur santé mental.
Aussi parce que le premier essai s'était mal passé l'année dernière.
Non à la place, c'est directement Lucy et Shiho qui le seront, car elles font jeunes.
Et puis ce sont des femmes de confiance pour Gilbert.
Et puis ça préparera la séance de strip-teas surprise qu'il a prévu pour après si tout se passe bien.
Les futurs mariés ne sont pas au courant, et chut, faut pas leur dire.
D'ailleurs tant qu'on d'eux, allons les voir !
Ils se trouvent devant l'église blanche et rose, prêts à accueillir tous leurs amies.
En espérant que ça se passe comme ce mariage là.
La foule de journalistes et de paparazzis est aussi présente pour couvrir médiatiquement cet événement spécial.
D'ailleurs ils filment et prennent en photo les invités quand ils arrivent, alors que les futurs mariés les font entrer.
Écoutons les différents échanges qui se font, pour nous amuser.
La première personne à venir est Lucy Dodgera, la mercenaire enfantine à tendance psychopathe et qui adore tourmenter le marié en lui faisant des coups de putes pour faire rire. Autant dire qu'il a longuement hésité avant de l'autoriser à pouvoir y venir.

Lucy : Salut Leon !

Leon : Tu ne tenteras pas une de tes blagues j'espère.

Lucy : C'est mal me connaître !

Haruhi : Il ne faudrait pas me gâcher le plus beau jour de ma vie.

La blondinette s'avance et laisse sa place à Yuki Nagato, une intelligence artificielle extra-terrestre dans le corps d'une lycéenne qui est la meilleure amie de Suzumiya, et C.C., qui est.... C'est compliqué à dire.

Yuki : Bonjour.

Haruhi : Salut Yuki, toujours aussi bavarde !

C.C. : Il y aura de la pizza ?

Leon : Oui, mais pas de Domino's.

Ensuite, nous avons Bob Freeman, une ancienne marionnette de Tricell et ancien inspecteur dans la Police de New Raccoon City, qui est depuis chez les Avengers et tente de vivre correctement avec sa situation d'Assimilateur, une mutation dû au Virus X.

Bob : J'espère que tout se passera bien aujourd'hui.

Leon : On l'espère nous aussi.

Viens au tour des Hiruko avec Kagetane, le Père qui garde toujours un masque sur le visage et qui était autrefois scientifique pour Léviathan, et Kohina, sa fille psychotarée qui dépèce les petits chiots qu'elle croise et est aussi doué au couteau qu'une champion de Top Chef mais pas avec les mêmes intentions.

Kagetane : Cette journée s'annonce déjà éblouissante.

Kohina : Papa, je pourrais aller voir la crypte après !?

Kagetane : Si tu es sage bien entendu.

Kohina : Oh merci papa !

Le couple au centre de cette fic reste silencieux face à ces individus quand même bien dangereux.
De plus gros paquets de personnages finissent par suivre, et que des Avengers pour l'instant.
Ailein Bartley, une demi ange demi humaine qui dirige l'équipe Tango du BSAA Européen à la cool.
Johnny Gat, un flic, ancien membre de gang, qui est stylé avec ses lunettes de soleil et son parlé cash.
Ophelia Sarkissian, l'une des têtes de l'hydre qui est mercenaire à louée et héroïne des temps modernes.
Moira Burton, une membre de TerraSave un peu rebelle et qui a horreur de se servir des armes à feu.

Ailein : Hey les gars !

Haruhi : Hey !

Johnny : J'espère que vous n'avez pas oublié les prostitués !

Leon : On a pas eu besoin de chercher bien loin pour en trouver.

Ophelia : Il faut bien se rendre utile.

Moira : Nique le système !

Johnny : Moi ça me va.

Le Coffre, le fidèle compagnon de tous les héros de Resident Evil.
Frank Castle, un justicier expéditif répondant au surnom de Punisher.
Spermutter, le médecin légiste qui a le nom le plus pourri au monde.
Clara Lille, notre hackeuse venant du Québec et qui a déjà affronté des fantômes.

Coffre : Chalut, je vais mettre plein de trucs dans ma bouche !

Haruhi : OK...

Frank : Je veillerai à ce que tout se passe bien ici.

Spermutter : Tant que je peux avoir une journée de boulot sans corps, ça m'irait bien.

Clara : J'ai emmené des cookies si quelqu'un en vaut.

Leon : Merci c'est gentil de les avoir rapporté.

Holden Radcliffe, un inventeur de génie qui a failli détruire involontairement le monde avec ses LMD quand deux gros méchants en ont pris le contrôle.
Anne Berling, une survivante de l'attentat de Paris orchestré par la Shén Yā qui a le pouvoir de créer des choses par la pensée.

Holden : J'avais senti depuis le début qu'il y avait quelque chose entre vous deux.

Haruhi : Merci de nous avoir aider avec les LMD à que ça se fasse.

Holden : C'est vrai que ça a aide, bien que j'aurais voulu y contribuer autrement que par cette voie ignoble.

Anne : Allez, entrons.

Nous avons un vrai autre couple, du même sexe cependant, qui vient à son tour.
Maxine Caulfield, une jeune femme passionnée par la photographie et qui peut remonter dans le temps.
Chloe Price, une punk qui a le goût de la vie et aime faire des fêtes.

Maxine : Tout le bonheur est poru vous.

Chloe : On va s'éclater !

Leon : Merci, vous aussi.

Chloe : On se revoit à l'after !

Attention, on vient seulement de faire 1/3 des gens qui y seront présents.
Ça en fait du monde, même pour un mariage.
Pour marquer une petite pause, le Couple Montagné sort de l'édifice religieuse pour aller causer avec leur amies.
L'un en tenue de curé et l'autre en enfant de chœur.

Gilbert : Ça va comme vous voulez les tourtereaux !?

Leon : Tout va bien Gilbert, merci de t'en soucier.

Haruhi : Ne nous fait pas regretter de t'avoir confier ce poste si important.

Shiho : Ne vous en faites pas, cette fois ci tous les corps sont présents.

Gilbert : Oh putain c'est vrai ! On en a fait quoi déjà du corps empaillé de Holt depuis tout ce temps !?

Shiho : Tu me poses une colle là.

Gilbert : Je crois que je l'ai envoyé par erreur dans le Zoo de New Raccoon City.

Shiho : J'espère qu'ils penseront à bien le nourrir.

Leon : Allez, allez vous occuper de finir les préparations, d'autres invités arrivent.

Gilbert : Ça marche, à plus tard !

Ils s'en retournent à leur poste essentiel, aidées par Lucy qui doit aussi y jouer son rôle.
Retournons donc aux défilés des caméos, puisque vous n'en reverrez que très peu ultérieurement.
C'est principalement du fan service.
Joan, Spacker Dave et Nathaniel Bumpo sont là bien qu'on ne s'en rappelle que bien peu d'eux.
Ils ne disent rien et ne font que passer.
La prochaine, Erza Josse, par contre, s'arrête pour dire des choses.

Erza : Je suis contente que vous ayez retrouvé l'amour vous deux.

Haruhi : Ça t'arrivera à toi aussi, ainsi qu'à Ailein.

Erza : D'ailleurs, on a prévu de tenter de se mettre ensemble un de ces quatre, pour voir si ça marche.

Haruhi : Si c'est votre truc et que vous vous plaisez, ne vous privez pas.

Erza : C'est juste qu'on pense encore à lui quand on est ensemble, ce qui est gênant.

Haruhi : Le tue l'amour.

Leon : Ça passera, allez courage.

Erza : Merci, bon mariage à vous.

La pauvre...
Bon, voilà Baptiste Sixte, le meilleur de tous les PDG !

Baptiste : C'est diffusé sur toutes les chaînes à ce que je vois.

Leon : Beaucoup de stars à un même endroit, à s'ébruite vite et ça fait vendre.

Baptiste : Ça ne vous dérange pas ?

Haruhi : Pas du tout.

Leon : On a l'habitude.

Baptiste : Tant qu'ils ne ruinent pas la cérémonie, tout devrait être bon.

La voie de la sagesse est toujours précieuse.
Alphonse Adams et John Lugo, deux anciens soldats de la Delta Force passent aussi par là pour le Mariage.
Suivis par Tomoaki Araide, un vieil ami du Japon de Leon qui a aidé à mettre fin à l’Organisation Noire.

Tomoaki : Tu passeras à la clinique un de ces jours, ça fait longtemps Leon.

Leon : J'y penserai, quand j'aurais le temps entre deux missions.

Nous arrivons désormais à des personnages bien plus connus du lore de base.
Avec pour commencer les deux autres amours du Leon, à savoir Ada Wong te Claire Redfield.

Ada : C'est presque aussi charmant que notre mariage à nous.

Haruhi : Made In Japan.

Ada : Tu serais surprise de découvrir que je suis moi même à moitié japonais de par mes parents.

Claire : C'est vrai que je me rappelle quand tu nous avais balancé ton vrai nom dans le bar ce jour là.

Ada : Je commence à me demander si ça n'aurait pas été plus judicieux pour moi que vous révéler mon passé lié à la Main.

Leon : C'est sûr que ça m'aurait simplifié la tache à New York de le savoir.

Ada : Désolée pour ça,je n'aurais jamais cru que ça te retomberait un jour dessus toute cette histoire.

Leon : Je m'en doute, ne t'inquiète pas.

Claire : Bon, la prochaine fois, ce sera à moi que tu passeras la bague au doigt ? Sherry n'attend que ça.

Haruhi : P'tain, elle ne peut même pas attendre un an ou deux, le jour même elle nous en parle déjà.

Ada : Pour sa gouverne, elle était là la première.

Claire : Et puis Capcom tente de réécrire notre histoire, alors il faut s'y adapter.

Haruhi : Je croyais que tu détestais ce jeu.

Claire : C'est le seul truc positif que j'en retiens.

Ada : J'en retiens que j'ai fini comme une vieille chaussette sale et qu'à la fin Leon a fait son choix.

Leon : Si je dis que j'ai adoré ce jeu, je me met tout le monde à dos pour des raisons différentes, c'est bien ça ?

Un éclat de rire s'enclenche, et les deux femmes du première jour en ville s'en vont dans la chapelle.
Vient au tour d'un couple un peu plus fixe, bien qu'il y ait eu des amants et des bas.

Chris : Je ne vais rien dire sur ce que j'ai entendu.

Leon : Ça va mieux entre vous ?

Jill : Nous avons essayé de fixer notre relation.

Haruhi : Vous ne vous êtes pas trucidé donc c'est déjà bien.

Chris : Malgré nos sentiments, être en couple ne fait que les nuire.

Jill : Nous avons donc décidé d'être juste des copains de sexe qui profitent juste d'un bon ciné en extra de temps en temps.

Chris : Depuis que nous faisons comme ça, il n'y a plus de soucie.

Leon : C'est bien, je suis content de vous voir à nouveau heureux tous les deux.

Sherry : Nous arrivons au bon moment !

Chris : Sherry, Jake, vous êtes aussi mignon qu'au premier jour tous les deux.

Leon : Vous me rappelez mon adolescence.

Jake : C'est vraiment une phrase de vieux ça.

Sherry : Laisse, tu vas le faire chagriner.

Leon : Claire est déjà à l'intérieur si tu la cherche.

Sherry : Oh cool, allons y tous ensemble.

Les quatre partent rejoindre les autres déjà dans l'église catholique.
Une figure plus célibataire qui a tout entendu est la prochaine sur la liste.

Rebecca : Je pense que la bonne aura de Gilbert et Shiho affecte tous les couples.

Haruhi : C'est vrai que je suis moins jalouse depuis que je les connais, mais après leur remettre tout le mérite, non. Je crois plutôt que les sévices que j'ai subi sur mes membres et mon mental a à voir avec ça.

Rebecca : Je ne voulais pas...

Haruhi : Pas de soucie, c'est juste que je ne sentirai plus jamais mon bras perdu par exemple, même si ce qui le remplace est de très bonne facture. C'est difficile à décrire à quelqu'un qui ne connait pas ça.

Leon : Et toi Rebecca, ça va niveau relation ?

Rebecca : J'ai réussi à retrouver Billy Coen et nous nous sommes revu depuis tout ce temps, ça fait bizarre.

Leon : Toujours aussi sympa ,

Rebecca : Oui et il a vécu un tas de choses de son coté, et il a divorcé il y a deux ans. On va peut être essayer un truc ensemble, je vous tiendrai au courant.

Leon : Ça marche, amuse toi bien.

Haruhi : Et ne saoule pas trop les gens avec mes histoires de bras, ça va plomber l'ambiance !

Le reste de la Famille Burton déboule alors, du verbe débouler, bien après la fille aînée.

Barry : Ça me paraît bizarre de dire ça, mais c'est dommage que Wesker ne puisse pas être là aujourd’hui.

Leon : C'est vrai, j'aurais voulu qu'il soit mon témoin.

Barry : J'espère que ça ce mariage ne finira pas en garniture pour sandwich, contrairement aux précédents où on a été.

Kathy : Le pire était celui de Gilbert et Suzanne.

Polly : Leon, ne crois pas la version de Gill à ce sujet, il a tout inventé pour ne pas s'en rappeler du vrai.

Leon : Je me disais aussi que cette histoire de Double et de Saddam Hussein était bizarre.

Polly : Par contre, le Troisième Reich, c'était vrai, je m'en rappelle encore.

Kathy : N'y penses plus mon trésor.

Barry : C'est pour ça qu'on était pas à la fête d'après, et t'en mieux, le clou du spectacle était le pire.

Haruhi : Ah ouais, le fameux massacre.

Leon : En tout cas, celui ci devrait bien se passer, si on croise les doigts.

C'est au tour de deux vieilles connaissances du marié de venir.
Son cousin, Fagin, et un vieil ami qui fut le héros d'une aventure oublié de tous, Ark Thompson.

Fagin : Salut Cousin.

Ark : Bonjour.

Leon : Tu sembles un peu stressé, tout va bien Fagin ?

Fagin : Oui, c'est juste que j'ai un peu peur que ça dégénère comme la dernière fois.

Ark : Ne t'en fais pas oh la la, tout va bien se passer.

Haruhi : Sacré talent d'acteur.

Nous avons un tas de jolies bouts de femmes auxquelles l'heureux élu à fait son charme.
Ingrid Hannigan, son contact au sein du FSO et une de ses meilleures amies.
Manuela Hidalgo, une fille infectée par le Virus T-Veronica qui a l'instar de Sherry avec le Virus G a réussi à vivre avec et a aussi développé des pouvoirs liés à celui ci.
Angela Miller, une membre du Special Response Team de Harvardville dont le frère aîné a très mal tourné.
Alexander Kozachenko, un ancien révolutionnaire reconverti en professeur en chaise roulante.
Helena Harper, une agent de l'USSS qui a trahi son pays par contrainte.
Elles passe toutes avec un certaine regard vers le charmeur, sans exception.
Nous enchaînons rapidement car ça commence à bien faire avec, avec deux sidekick de héros.
Carlos Oliveira, l'hispanique, et Parker Luciani, l'italien.

Carlos : Yé suis Don Diego de la Vega !

Parker : Mama mia !

Comment ça, c'est hyper cliché ?
Arrêtons de fumer vos roupettes !
Au tour de l'autre dirigeant politique à être présent en ce jour de la réponse amoureuse.
Il s'agit bien évidemment de Sakana Orenji, Présidente des Etats Unis d'Amérique.

Sakana : J'espère que vous aurez tout plein d'enfants !

Haruhi : Oooouuuaaaiiisss...

Nadia et D.C. passent par ci et repasseront par là.
Voici désormais la famille plus proche qui s'annonce, avec notamment Joyce Kennedy, la mère de Fagin et tante de Leon, qui malgré l'age a gardé une fraîcheur d’antan. Horuto et Neka Suzumiya, les parents d'Haruhi, sont aussi de la partie et sont fiers de ce qu'est devenu leur fille unique.
La petite sœur de Kyon est aussi de la partie bien qu'elle reste un peu en retrait.

Joyce : Te voir aussi grand à présent et avoir d'aussi jolies filles à t'occuper, ça m'enchante beaucoup.

Horuto : Tant qu'il ne traite pas ma fille comme un vulgaire bout de viande, j'essayerai d'être tolérant.

Neka : Ne gâche pas le mariage Dārin.

Haruhi : Mama, ne me dis pas que tu as amené à manger !

Neka : Si, pour au cas où il n'y aurait pas assez de nourriture pour tout le monde.

Leon : Quel est le problème ?

Haruhi : Elle n'est pas très douée pour la cuisine.

Neka : J'essaype de m'améliorer.

Haruhi : Je suis souvent obligé de l'aider pour éviter que l'on soit intoxiqué.

Joyce : Ça ne peut pas être si terrible.

Horuto : C'est que vous vous ne la coltinez pas comme femme.

Neka : Je crois que nous allons entrer maintenant, il veut mieux Otto.

Une fois parti, les futurs époux peuvent s'adresser quelques mots en tête à tête.

Leon : Ton père est toujours comme ça ?

Haruhi : Je ne l'apprécie pas, et j'aurais dû le supprimer tant que j'avais encore mes pouvoirs.

Leon : Ta mère par contre à l'air d'être gentille et attentionnée.

Haruhi : Elle l'est et je lui dois beaucoup.

Les derniers invités finissent pas arriver, avec notamment Lina Inverse et Ross Jenkins, vus dans la dernière fiction.

Lina : Alors, c'est ça le Dieu dont on m'a promis l'existence !?

Haruhi : J'avais des pouvoirs mais on me les a privé.

Lina : Pathétique comme divinité si elle se fait retirer ses pouvoirs par le premier venu.

Haruhi : OK, je n'ai peut être plus mes pouvoirs, mais je peux toujours toujours te foutre mon poing dans ta gueule la Planche à Pain !

Lina : Attends... Comment tu viens de m'appeler !?

Haruhi : Planche à Pain car ça à l'air plus vide que le Parlement Français sous ton haut !

Lina : Busu, je vais te cramer ta face de morue !

Haruhi : Onore, je vais te faire courir rouquine !

Leon : Hé, on se calme un peu s'il vous plaît !

Ross : Viens Lina, allons nous asseoir !

Enfin voici les deux derniers venus qui vont normalement clore ce chapitre.
Le Marchand, sans qui l'aventure en Espagne de Leon aurait été bien plus corsée.
Tsuruya, une amie d'Haruhi qu'on avait encore jamais eu la chance de retrouver sur ce Forum.

Marchand : Hé hé hé, nous allons nous marrer étranger !

Tsuruya : Haru-nyan, ce gars est franchement drôle à écouter niyorooon !

Voilà, vous avez 60 personnages passés devant vos yeux ébahis.
Le couple au centre de mon histoire va pouvoir discuter un petit peu avant de se lance pour la cérémonie.

Leon : Pourquoi avoir choisi ton Père en témoin si tu ne t'entends pas avec lui.

Haruhi : Car même si je ne l'apprécie, je reconnais bien qu'il tient à moi, bien que j'aimerais qu'il fasse preuve d'autant de compassion avec ma mère. Tant qu'on parle de nos témoins, pourquoi Claire ?

Leon : Raccoon City.

Haruhi : C'est vrai. Bon...

??? : Haruhi-san, contente de voir que tu vas bien.

Haruhi : Cette voix...

La mariée sert des poings et grince des dents en se rappelant de très mauvais souvenirs.
Son regard haineux s'adresse à cette jeune femme assez innocente.

Haruhi : Sasaki ! Quel culot d'oser venir à mon mariage après ce que tu m'as fait !

Sasaki : Je suis désolé.

Leon : Qui est ce ?

Haruhi : Une autre fille avec des pouvoirs de Dieu, qui a collaboré avec Ashlaide pour me priver de mes pouvoirs.

Sasaki : Laisse moi m'expliquer.

Haruhi : Dégage !

Leon : Haruhi, laisse la juste dire ce qu'elle a à dire et puis tu pourras l’ordonner de partir si tu le souhaites.

Haruhi : D'accord, alors fais vite :

Sasaki : Je voulais juste que tu comprennes l'enjeu de tes pouvoirs quand tu t'en servais à l'époque n'importe comment. Je ne savais pas que cette fille et son copain te feraient ça, et causeraient autant de dommages. Si c'était à refaire, je m'y abstiendrai.

Haruhi : A cause de toi, je suis devenu bon à figurer dans un univers cyberpunk ! Donc maintenant tu te barres et tu ne reviens jamais !

Sasaki : Au revoir alors Suzumiya-san.

Elle se tourne lentement sur elle et s'en va, visiblement bouleversé de ne pas s'être fait pardonné.
Haruhi n'en a rien à faire, elle veut que son mariage se déroule correctement sans qu'on remue le couteau dans la plaie qui ne sait pas complètement cicatrisée. Leon préfère ne rien dire, c'est le mieux à faire dans cette situation, car il comprend tout autant l'amertume de sa future femme que le regret de cette autre personne.
Sans qu'ils le sachent néanmoins, l'horloge allait bientôt perdre ses aiguilles.
Lina Inverse
Lina Inverse
Anciers
Anciers

Messages : 127
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Où je suis ! ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Stive People le Sam 23 Fév - 22:59

Enfer; Neuvième Cercle; Chris & Wesker

Monde de merde...
Enfin plutôt monde sans merde serait plus approprié pour désigner cet endroit.
En effet, suite à son malencontreux décès face à son double, Albert Wesker a fini son après vie au Royaume des Démons. Comme tous ses résidents, il a eu le droit à son propre Enfer Personnel dont c'est pas lui qui en choisit le contenu, sinon ce serait trop simple et pas amusant.
Visiblement, celui qui l'a choisi avait un sacré sens de l'humour.
Vous commencez à connaître la scatophile qu'a développé ce cher Alby après son bain volcanique.
Si ce n'est pas le cas, vous en avez bien de la chance.
Une chose est sûr il s'y ennuie comme un vieux rat mort.
Autant dire que c'était le but voulu de ceux qui l'ont fait, et ils ont très bien réussi
Vivre dans une dimension où personne ne fait caca, c'est nul.
De ses propres dires.
Ce n'est pas tout en revanche, car ce serait pas drôle sinon.
Vous allez vite comprendre, je vous fais juste écouter.

Chris : WESKER !!!

Le Vaillant Redfield pose un objet lourd sur la table d'un coup sec.
Il s'agit d'un Delamotte à 80 euros, ou 90 dollars américains si l'on convertit.

Chris : Champagne !

Albert : Chris...

Chris : Et joyeux anniversaire mon meilleur ami !

Alors là, je vous sens perdu.
Laissez moi vous expliquer.
Dans cette fausse réalité, il travaille en tant que détective privé à New Raccoon City avec son pote suprême, Chris Redifeld, en ayant fondé leur propre agence "Chris & Wesker" où Jill y bosse aussi en tant que secrétaire et Claire en tant que porte manteau.
Peut être un peu machiste ces architectes.
Enfin non, Leon est une lampe de bureau, donc autant pour moi, je retire ce que j'ai dit.
Je ne vais pas vous dire ce qu'il advient d'Ada, ce serait nuire grandement à son image.
Malgré ces bizarreries qui font sourire, ce n'est pas le cas de celui sur qui tout est centré.
Ça doit bien faire des lustres que ses lèvres ne se sont pas levé.
Telle une larve, il il ne bouge pas de son bureau en attendant d'y faire son cocon.
Il bave même parfois, rajoutant de la ressemblance à cette comparaison.
Sa tête collé sur son poing.
Diable seul sait si il aura un torticolis de malade le jour où il la retirera.
Il soupira devant l'enchantement de son ami imposé, sans prêter attention à ce qu'il dit.
Ça donne lieu à une discutions à sens unique.

Chris : Tu vas bien aujourd'hui !?

Albert : Oui...

Chris : Tu as vu, j'ai pensé à ton anniversaire !

Albert : Oui...

Chris : Je te sers un verre !?

Albert : Oui...

Chris : Au fait, tu au courant pour l'Affaire Blimbeuldon qu'on arrivait pas à faire avancer !?

Albert : Oui...

Chris : C'était en fait la victime le couple, elle s'est tué en se tirant des bulles dans sa tête !

Albert : Oui...

Chris : Non !?

Albert : Oui...

Chris : C'était pour voir si ut suivais et c'est bien le cas !

Albert : Oui...

Chris : Bon, et si j'allais aux toilettes pour couler un bronze !? Non j'déconne, on ne peut pas !

Albert : TUEZ MOI !!!

Chris : Tu es déjà mort et tu le sais bien !

Albert : PUTAIN !!!

??? : Je peux peut être résoudre ton problème.

Quelques notes de piano jouent l’apparition d'un mystérieux personnage, au pas de la porte de l'agence.
Personne ne l'a vu venir, même pas moi.
Il s'agir d'Adrien Normikwawal, un agent de la Brigade Criminelle posté à Strasbourg, qui est censé être mort peu importe l’univers où il se trouve. Tué par Natalya Vipèra en l'infectant un de ces virus serpentes, ou bien censée être assassiné puis rayé de l’univers par Damien l'Antéchrist avec la Lame d'Azrael.
Dans les deux cas, quelle fin de merde.
Le vieux croulant le reconnait et reprend une cure de jeunesse d'un coup, sentant un possible espoir.
Il défonce d'un coup de pied son bureau qui lui faisait de l'ombre et se jette dans les bras du flic à la surprise du faux Chris qui est étonnamment en colère et se montre agressif. Ses yeux deviennent d'ailleurs rouge, c'est un signe.

Chris : Albert, retire toi de lui et reste auprès de moi !

Albert : Sors moi de là bordel de merde !

Adrien : Justement, je suis venu pour te raccompagner sur le plan terrestre.

Chris : Albert, dépêche toi avant qu'il ne te fasse du mal !

Albert : Mais pourquoi toi !? Et pourquoi seulement maintenant !?

Adrien : Tu dois sauver la mariage de Haruhi et Leon qui risque de causer la fin du monde.

Chris : Albert, ta place est à mes cotés !

Albert : Ah ils sont ensemble ces deux là maintenant !?

Adrien : Oui mais on en parlera plus tard, je vais te faire sortir de là.

Chris : Albert, je vais te torturer éternellement si tu ne viens vers moi de suite !

Albert : OK, allons y petit cana Noël !

Adrien : C'est bon.

D'un coup, un flash vient aveugler momentanément le tortionné aux lunettes de soleil.
Quand il peut à nouveau voir, il se rend compte qu'il est désormais en totale lévitation.
Il est en train de traverser une sorte de champ cosmique et mystique entièrement noire avec des reflets blancs.
Son sauveur se trouve toujours devant lui, avec une certaine fierté bien marquée sur son visage.

Adrien : Tu vas revenir d'entre les morts avec un nouveau corps physique identique à ton précédent.

Albert : Merci Adrien, je ne savais pas tu aurais de tels pouvoirs dans la mort !

Adrien : C'est ça d'être au Paradis.

Albert : Oh cool, mais sinon je vais faire quoi ensuite ?

Adrien : Tu vas apparaître au beau milieu de la cérémonie où ils se trouvent, et ton but sera de les protéger des méchants qui vont tenter de les kidnapper. Tu sauras les reconnaître quand tu les verras.

Albert : Ça marche !

Adrien : Bien, je vais donc te laisser. A jamais.

Albert : A quoi ?

Nouveau flash blanc, puis des voix inaudibles devenant de plus en plus clair.
Wesker revient parmi nous.
Stive People
Stive People
Arrivants
Arrivants

Messages : 5
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/01/2019
Localisation : Chez Moi. ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Claire Redfield le Lun 25 Fév - 21:20

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

Le grand moment que vous attendiez tous va enfin avoir lieu.
Les caméras sont installées, et les flashs photographiques fulminent, pour couvrir l’événement.
Tous les invités sont à leur place, assis sur les banc de l'église, à attendre que la cérémonie commence.
Enfin tous, pas exactement...
Certains manquent à l'appel alors les projecteurs s'allument sur la scène.
Le prêtre improvisé Gilbert est parti chercher son texte qu'il écrit sous format papier pour être sûr de ne pas le perdre, et il a demandé à ce que l'on fasse déjà l’entrée des mariées en attendant qu'ils reviennent. Il n'est cependant pas seul à ne pas être là.
Outre Shiho et Lucy qui sont en coulisse pour n'apparaître que quand l'aveugle les appellera, il y a :
- Les Hiruko qui sont partis explorer la crypte car c'est bien plus intéressant à faire de leur point de vue.
- Ophelia s'est absentée pour aller voir la Statue de Jésus dans l'une des pièces annexes du saint lieu.
- Erza et Fagin qui sont allés au toilettes pour différentes envies pressantes.
- Ada qui a mystérieusement disparu sans que personne ne sache où elle est.
Tant pis pour ces manquants à l'appel, ils vont tout rater mais c'est leur faute.
Enfin je dis ça, mais vu le temps que mettre l'illustre comique à revenir, ils ont encore le temps de ne rien loupé.
La première personne à faire son entrée sur ce couple aussi surprenant qu'adorable, c'est bien sur le Marié.
Leon avance en compagnie de sa meilleure amie, qui aurait pu être aussi être sa femme, bien que rien ne soit perdu. Claire et lui discutent donc tout en avançant jusqu'à l'autel.
Bohemian Rhapsody de Queen joue en arrière fond sonore, écho compris.

Claire : C'était qui cette fille dehors qui espionnait à l'intérieur et que Haruhi a engueulé ?

Leon : Une connaissance à elle. A priori, celle qui l'a privé de ses pouvoirs.

Claire : Oh... Je comprends mieux sa colère.

Leon : Si il y a bien un truc que je connais par cœur sur elle, c'est qu'il ne faut pas lui faire de sale coup.

Claire : Elle sait les retourner.

Leon : Il faut croire que j'ai un penchant pour les femmes qui ont du répondant.

Claire : Si elle avait été là Raccoon City, ça aurait été plus facile.

Leon : Comme Thanos, elle aurait fait disparaître les zombies en un claquement de doigt.

Claire : Elle en aurait foutu une à Irons.

Leon : La ville aurait été sauvée.

Claire : Bordel, le vrai miracle.

Leon : Ça tu peux le dire.

Ils atteignent le bon bout après cette discutions pour le moins amusante tant par les références et que son ton.
La marié, vêtu assez sobrement malgré l'occasion, à la demande de sa compagne qui ne voulait pas qu'il en fasse trop, pour rester un tant soit peu naturel.
Cette dernière est la suivante à venir, tenue par son père, tout en portant une robe blanche et noire qui rend jalouse une partie des femmes, et aussi des hommes, de l'assemblée. Certaines et certains voudraient pouvoir la porter.
Une nouvelle chanson en version cover marque le coup, façon métal.

Horuto : Désolé pour tout à l'heure, j'ai été un peu désagréable.

Haruhi : J'ai l'habitude de toi, comme quand tu "expliques" des choses à mama avec tes poings.

Horuto : J'essaye de faire des efforts, mais j'ai du mal à me contrôler quand je m'énerve.

Haruhi : J'en ai rien à foutre de ça, ça ne change pas le résultat qui sont les marques sur son visage.

Horuto : Je...

Haruhi : Si un jour tu finis par la tuer, tu auras intérêt à fuir loin pour ne pas que je te retrouve, c'est clair ?

Horuto : C'est clair... Pour mon gendre, je suis toujours un peu mitigé. D'un coté je n'aime pas sa personnalité de dragueur sur patte sarcastique, mais d'un autre coté, tu serais morte sans lui, donc je lui dois au moins ça.

Haruhi : N'empêche, je suis tout de même heureuse d'une chose, que Kyon ne t'ait jamais rencontré.

Cette dernière phrase glace la conversation entre les deux, ce qui se fait remarquer tout autour.
Peut être aurait elle dû choisir quelqu'un d'autre pour remplir ce rôle ?
Au moins, ce couple improbable qui réunit deux univers loin d'être incompatibles est enfin réuni pour échanger leur vœux de mariage. Enfin quand le prêtre chargé de tout le blabla se pointera.
En attendant ils peuvent discuter un peu entre eux, de façon intime.

Haruhi : Le meilleur jour pour notre mariage.

Leon : C'est mon cadeau pour le White Day.

Haruhi : Ça bat complètement la statue en chocolat de la Saints Valentin.

Leon : C'est sûr. Elle était quand même très ressemblante.

Haruhi : Tu crois qu'il va mettre combien de temps à trouver son texte ?

Leon : Je sais pas, mais je préfère à ce qu'il nous ramène l'armée de clodos du coin ou que ça se finisse en fusillade de mafieux.

Carlos : Où sont les putes qu'on nous avait promis !?

Barry : Et les sandwich à la pomme de terre et au cumin !?

Sakana : Mais quel être humain normal mange ce truc !?

Moira : Où est Keanu Reeves !?

Haruhi : Il n'a pas pu venir, il...

??? : Comme moi, il a découvert la crasse qui circulait dans le sang de ces Avengers !

Une voix grave, rauque, métallique et clairement modifiée vient résonner à travers les parois de l'église.
Pourtant, son porteur est impossible à localiser, sauf que...
Une explosion du fumée se produit au niveau de l'autel, pile là où se trouvent les quatre personnages qu'on suit depuis le début de chapitre, les surprenant au passage. Très vite cependant, les réflexes de ces guerriers endurcis prennent le pas sur l'ébahissement Initial.
Claire se précipite sur Horuto pour l'écarter au mieux du possible danger qu'il va y avoir.
Leon reste proche d'Haruhi, et ensemble ils se couvrent leur propres arrières face à l'inconnu.
START de Rina Aiuchi se fait entendre alors qu’apparaît sur le piédestal ce qui ressemble à un méchant de Scooby-Doo.
Une longue robe à capuche noire qui enveloppe la majorité du corps, un masque argenté neutre dont les orifices oculaires illuminent d'un blanc quasi-surnaturel, un ensemble de vêtement en dessous tout aussi sombre avec des gants et des bottes de la même couleur. Tout ceci lui donnait à look androgyne et le fait que son timbre n'était pas naturel ne nous donnait aucune indication de sexe.
Qui que ce soit sous ce déguisement, il s'est donné un mal fou à ne pas être reconnu.
Le Vilain pointe alors du doigt les deux heureux organisateurs de cet événement, non sans un mépris.

Masque Argenté : Vous deux, vous êtes à la tête de ces clown en costume, et vous allez payer le prix de leur affront, pour montrer l'exemple !

Leon : Tu as choisi le mauvais jour pour nous emmerder mon pote !

Haruhi  : Dégage ou c'est mon poing dans la gueule que tu vas recevoir !

Masque Argenté : Vous faites vos fiers alors vous vous avez déjà perdu !

Alors que les gardes du corps des présidents le braquent avec leur armes, et que toute la scène est enregistrée en direct et retranscrit à la TV, deux créature sortent de cette émanation, comme par magie. Il s'agir de ce qui pourrait s'apparenter à une créature mi-homme, mi-rat, et l'autre, c'est une monstruosité faite d'algue et de boue.
Je vous l'avais bien dit, c'est un épisode de Scooby-Doo, avec déjà des suspects indiqués au préalable.

Haruhi : D'où ça sort ça !?

Claire : Tirez !

Agent 1 : On ne peut pas, on risquerait de blesser les mariés !

Agent 2 : Notre angle de vue est vraiment pourri.

Horuto : Vous servez à rien !

Haruhi : Pour une fois je suis d'accord avec mon père !

Leon : Ne t'en fais pas, nous avons clairement l'avantage pour l'instant sur eux.

Masque Argenté : C'est ce que vous croyez !

Leon : C'est une évidence.

D'un coup, alors ça continue de parler, l'impensable se produit.
Un trou se créé, comme ça, dans le sol, avec une chaleur infernal en sortant, accompagnée de vapeurs.
Quelqu'un en déboule, en lévitation pendant quelque instants, le temps que cela se refermer sous ses pieds afin qu'il puisse se poser juste après. Laissant l'étonnement à tous ceux qui le reconnaissent de le découvrir là et bien vivant.
Une personne dans l'assistance se lève et réagit à cette apparition divine.

Sakana : Albert !

Albert : Salut Sakana, ça chie bien dans le couvent !?

Sakana : Mais mais mais tu étais mort !?

Albert : Oh tu sais, la vie ça va, ça vient, comme les Hirondelles de Printemps.

Masque Argenté : Qu'est ce que c'est que bordel !? C'était pas prévu ça !

Albert : Je viens pour stopper tes plans de gâcher le mariage de Haruleon en les enlevant, vile traîtresse !

Il pointe alors du doigt l'auteur de ce plan machiavélique, selon lui et lui seul.

Albert : Claire !

Claire : Quoi !?

La seconde d'après elle se prend son super poing dans la gueule et finit assommée et dans les bras de son cogneur.

Albert : Je te la tiens, j'en fais quoi maintenant !?

Barry : Fais en un Claire Sandwich !

Moira : Papa !

Masque Argenté : Ça suffit les conneries !

Le méchant costumé balance une bombe ninja qu'il a sur lui pour reproduire un écran de fumé pour se tirer. Celui englobe tous les personnages aux alentours, et quand il disparaît, c'est le désarrois général.
Haruhi et Leon ont disparu, mais pas que !
Il en va de même pour Albert et Claire, ainsi que les trois vilains de films d'horreurs nanardesques.
Il ne reste plus que le père de la mariée encore présent sur l'allée central, perturbé par ce qui vient de se passer.
Personne ne sait quoi penser de ça, ni du fait que les absents de tout à l'heure ne sont toujours pas revenus.
Seule une intonation forte et virile s'élève dans la salle pour teaser un peu la suite.

Lina : Je crois que c'est l'heure de mener une petite enquête ! Pas que je sois venue ici pour rien !

Sakana : Albert, reviens !

C'est sous cette demande que ce clos cet épisode.


Dernière édition par Claire Redfield le Dim 10 Mar - 0:05, édité 5 fois
Claire Redfield
Claire Redfield
Anciers
Anciers

Messages : 363
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Claire Redfield le Mar 26 Fév - 20:52

France; Alsace; Bischheim; Appartement Moulin

Une douleur intense au niveau du crane continue de tambouriner avec sa mélodie cassante.
Claire ne sait pas ce qui s'est passée exactement.
Des lascars costumés ont débarqué, puis l'instant d'après ce fut autour de Wesker de faire son entrée en scène.
Ensuite, il la accusée à tort d'être responsable de tout ce merdier, et... Plus rien, le vide total.
Il y a juste cette sensation de poing dans la gueule, qui revient et revient et revient, en boucle, sans s'arrêter.
Elle voudrait se réveiller afin que cela cesse, si ça marche aussi simplement que ça.
Ses vœux sont presque exaucés quand elle se sent revenir à elle et que la peine se dissipe un peu, bien que quelques  miettes de celle ci restent encore présentes, alors il ne faut pas faire sa folle et courir partout.
La première chose que la témoin du marié remarque en ouvrant ses paupières, outre la lumière agressive qui lui perce les pupilles, ce sont choses hors du commun qui sont penchés sur elle et qui semblent vivantes.
L'une est un pantin de bois rappelant Pinocchio, et l'autre une peluche représentant un Marsupilami.
En plus de se mouvoir et de paraître conscient, elles savent parler comme vous allez pouvoir le constater.

Pantin : Hé Roger, tu vois ça !?

Roger : Ouais, elle se réveille !

Pantin : On prévient les autres ?

Roger : Oh j'sais pas, il a dit quoi Maxime ?

Pantin : Je ne sais plus.

Claire : AAAAAAHHHHHHH !!!!!

Hurlant telle la mort, la brunette se lève d'un bon puis d'un coup de pied fait traverser par la fenêtre à sa gauche, la peluche au nom humain, puis écrase le vulgaire bout de bois taillé au sol avant de le piétiner avec ses chaussures toujours aux pieds, le réduisant en bouilli.
C'est alors que deux femmes entrent dans la pièce et tentent d'immobiliser la furie en peur.
Celle aux cheveux roux s'y prend très bien et la plaque au sol, le visage contre terre, avec une facilité déconcertante.
Les hostilités sont de mises ici, jusqu'à ce que la voix de la raison intervient pour les remettre sur le droit chemin.

Voix de la Raison : Arrêtez vous conneries tout de suite ! Et hop, au salon !

Paye ta voix de la raison !
Sans attendre Godot, Claire est emmenée de force dans une autre pièce, en passant brièvement par un couloir, mais en tournant à gauche pour arriver à un salon où l'attend quelqu'un qu'elle connait bien. Albert Wesker déjà installé sur le divan face à la TV, buvant une tasse de lait au caca chaud.
Pas au cacao, au caca chaud.
Posée contre son grée juste à coté de lui, elle ne sait pas trop où y mettre de la tête avec tout ce qui la survole.
Surtout que là, il y a quand même 7 inconnu dans cette pièce, ce qui n'est pas rien.
Certains assis à une table, et les autres sur un autre canapé sur la droite.
L'animosité contribuée par la Sœur Redfield, mais visiblement instaurée par ce bon vieux Albert au vu des regards désagréables qu'on lui lance. Allez savoir ce qu'il a encore fait.
Heureusement, l'autre personne aux sages paroles s'exprime à nouveau d'une claire distinction.

Voix de la Raison : Bon, comme il y a pas une couille qui veut bouger l'autre, je vais faire les présentations, comme ça nous serons fixé :

Albert : Je peux encore en av...

VR : Ta gueule ! Ta gueule.

Albert : Quoi ma gueule, qu'est ce qu'elle a ma gueule !?

VR : Elle me donne envie de la prendre, de la rouler en boule et de la jeter dans une poubelle.

Albert : Ça marche.

Maxime : Moi c'est Maxime et vous êtes chez moi.

Rousse : Chez tes parents.

Maxime : Ça sonne moins classe de dire ça.

Claire : Qu'est ce qu'on fait là ?

Maxime : Hé oh, j'ai pas fini ! Tu me laisse terminer de causer, et puis tu pourras poser tes questions, capisce ?

Claire : Connard.

Maxime : Merci bien. Je suis le Boss ici et si tu veux retourner chez toi, tu devras suivre mes règles et consignes, sinon tu ne reverras jamais tes amis et tout ce que tu as connu. Alors voici donc mes compagnons d'infortunes, à savoir Stive Poubelle. Un gros con raciste, sexiste et j'en passe qui est néanmoins un bon bouclier humain quand on en a besoin d'un.

Stive : Salut !

Rousse : C'est Stive Poppel en fait, mais il préfère qu'on l'appelle Stive People pour ne pas qu'on le reconnaissance.

Maxime : Celle qui vient de parler c'est Chloé Kraeminger, ma rousse à moi qui me dépasse en tout et qui un sacré coup au lit !

Chloé : Je veux bien te croire.

Maxime : Ensuite la fille brune qui est blasée, c'est Claire, comme toi, mais on va l’appeler Claire 2 et toi Claire 1 pour plus de simplicité au niveau des dialogues.

Claire 2 : Si tu le dis.

Claire 1 : Je ne suis pas convaincu.

Maxime : Je m'en fiche. Le mec en cuir et aux lunettes de soleil qui est mon parfait sosie, c'est Philippe Grisou, dit Phil Grisou ou Del Soluce pour tout le monde, même lui.

Phil : Hey Claire 1.

Maxime : Le type en tenue mexicain là avec drap blanc, masque de squelette et chapeau, c'est Dieu du Tonnerre.

DT : Moustache Gracias !

Maxime : A coté de lui, le con couvert comme en hiver avec un cache œil, c'est Guerrier de l’Été.

GE : Qui ?

Maxime : Puis ceux que tu as défoncé et qui ne sont pas là, c'étaient nos mascottes pour notre faire vendre des jouets. Roger et Pipinocchio.

Claire 1 : Désolé, j'ai pas l'habitude de croiser ce genre de chose par chez nous.

Albert : Même pas quand Gilbert est là ?

Claire 1 : Si, mais c'est pas pareil, c'est différent.

Maxime : Bon en tout cas maintenant, tu peux poser tes questions.

Claire 1 : Qu'est ce qu'on fait là ?

Maxime : Ton ami va déjà pouvoir te filer un début de réponse.

Albert : Alors tu vas rire...

Claire 1 : Ouais...

Albert : J'ai cru que t'étais la méchante, je t'ai pété la gueule !

Claire 1 : Je l'ai senti.

Albert : C'est juste après que je me suis rendu compte de ma connerie que les filous ont voulu se tirer avec Haruleon après leur avoir injecté un truc chelou alors qu'on était dans le brouillard. J'ai agrippé le monstre boueux, tandis que toi t'étais toujours moi, et là sans savoir comment, on s'est téléporté !

Claire 1 : Téléporté ?

Albert : Téléporté !

GE : Téléporté !?

Albert : Téléporté !

Claire 2 : Téléporté ⸮

Albert : Tél...

Maxime : Ouais bon continue ducon !

Albert : Nous nous sommes retrouvé dans une ruelle étroite, et ces margoulins se sont tirés comme des arabes sans que je puisse rien y faire comme tu étais toujours scotché à moi telle une magnifique sangsue ! Puis ces gens là sont arrivés et nous ont emmené ici. Et cette femme là au chapeau fait un très bon café !

DT : Je n'oublierai jamais ce moment où il a moulé un churros dans la tasse... Brrr !

Claire 1 : OK, et vous savez qui sont ces trois là qui ont enlevé nos amis ?

Maxime : On en connait deux, mais pas le troisième.

Claire 1 : Dites toujours, ça m'intéresse.

Maxime : C'est un coup de Damien Straub et Jeremy Verdier.

Phil : L'Antéchrist et le Dieu de Pluie mexicain.

Claire 1 : Je ne les connais pas.

Maxime : C'est normal ce sont des ennemis à nous de base, de notre univers, pas du votre.

Claire 1 : Attends... Quoi ?

GE : Quoi ?

Stive : Qui ?

Albert : C'est vrai qu'on a pas dit ça !

Maxime : TU ne l'as pas dit.

Albert : Déso.

Chloé : Vous ne vous êtes pas juste téléporté, vous avez êtres passé d'un monde à un autre, comme nous il y a plusieurs mois de ça, quand Stive ici était devenu un lapin blanc.

Claire 1 : Ah mais oui je me rappelle maintenant de vos noms ! C'était quand Ashley Graham avait foutu son bordel !

Albert : Et que je suis mort comme un merde !

Claire 1 : Quand Haruhi et Leon ont eu le tournant dans la vie d'ailleurs.

Chloé : Avant ça, nous avions déjà rencontré Gilbert et Shiho Montagné de chez vous qui nous avaient aidé à vaincre plusieurs tocards, y compris Damien justement.

Claire 2 : Les meilleurs souvenirs.

Claire 1 : C'est vrai qu'ils aiment voyager à travers le temps et l'espace ces deux là.

Maxime : En tout cas, je peux enfin reprendre où j'en étais ?

Claire 1 : Ouais vas y.

Maxime : Je vais passer sur les détails de pourquoi ce sont nos ennemis, ça demanderait au moins 100 courts métrages pour tout raconter, si ce n'est plus. Non par contre le truc que j'ai à te dire à toi Claire et à Albert, c'est qu'il y a au moins un gars de chez vous qui les a aidé, mais je ne sais pas qui. Je sais juste qu'ils ont maintenant des contacts réguliers avec quelqu'un de l'autre coté dans votre univers.

Claire 1 : Ça ne peut tout de même pas être l'un des invités du mariage.

Claire 2 : Tu es vraiment sûre ?

Claire 1 : Enfin je dis ça, mais avec ce que Jill nous avait fait il y a peu, rien n'est impossible.

Phil : Ça rajoute du mystère.

Claire 1 : Sinon visiblement vous étiez au courant de ça depuis au moins un moment, alors pourquoi ne pas avoir tenté de nous prévenir ?

Chloé : C'est ce qu'on a tenté de faire avec nos contact locaux.

Maxime : Ces crétins de Montagné n'ont pas répondu !

Phil : Peut être qu'ils sont dans le coup.

Albert : Ça ne peut pas !

Phil : Bah excuse moi, quand tu vois les films qu'ils produisent, je me dis qu'ils sont capables de tout.

Claire 1 : Donc je devine que là encore, impossible de prévenir nos amis qu'il y a au moins un traître parmi eux ?

Chloé : C'est ça.

Claire 1 : Merde...

Claire 2 : Et nous on est loin d'être aussi bien équipé que vous pour faire un aller retour pour le leur dire.

Claire 1 : On fait quoi alors ?

Maxime : On les laisse à leur merde et on s'occupe des deux couillons qu'on l'on connait pour sûr comme faisant parti du coup.

??? : Je n'ai pas l'impression que vous y connaissiez grand chose à la situation.

Cette fois monotone et grave ne vient pas d'un des personnages présentés jusque là.
Un nouveau venu, comme si il n'y avait pas déjà assez de gens à retenir, s'incruste à la fait.
Celui ci est assez grand, à un regard vide de joie, et possède des cheveux noirs teints en blond et qui sont en queue de cheval. Quelque chose chez lui n'est pas normal, c'est peut être les reflets rouges dans ses yeux.
Tout le monde sauf les deux étrangers le reconnaissent.

Presque Tous : Damien !

En effet, découvrir qui c'est ,ça explique certaines choses.
Par contre, ça voudrait dire qu'il n'a rien à voir avec toute cette histoire.
Claire Redfield
Claire Redfield
Anciers
Anciers

Messages : 363
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Lina Inverse le Dim 10 Mar - 0:07

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

L'heure est grave.
Quatre personnes sont manquantes, y compris les deux stars sur le point de se passer la bague ua doigt.
Les réseaux sociaux sont en feu, et tout le monde craint pour l'avenir des Avengers.
Il faut faire quelque chose !
Comme la police et les services ne servent à rien, Baptiste Sixte et Lina Inverse se sont improvisés enquêteurs professionnels pour l'occasion car au vu de leur grave, ils font partis des plus intelligents et malins du lot.
C'est ainsi qu'ils se sont vite concertés et en ont conclus qu'il y avait anguille sous roche.
Comment les trois vilains ont pu accéder à l'église aussi facilement ?
Réponse, l'un est forcément l'un des invités au mariage qui en a profité pour faire rentrer les autres.
Mais qui ?
Une liste de suspect a été vite dressée, et il s'agit de ceux qui étaient comme par hasard absent au moment des faits.
10h35 pour être plus précis.
Il s'agir ainsi de :
1) Gilbert Montagné
2) Shiho Montagné
3) Lucy Dodgera
4) Ophelia Sarkissian
5) Kagetane Hiruko
6) Kohina Hiruko
7) Fagin
8 ) Erza Josse
9) Ada Wong
10) Sasaki
Pour la dernière, elle est comptée dedans comme sa présence étrange près de l'église a été confirmée par plusieurs.
Il va donc falloir interroger et voir leur version des faits, afin de mettre le tout ensemble pour vérifier que ça se tient.
Mieux qu'un épisode de Barnaby.
Les séances policières vont se passer au confessionnal pour plus de symbolisme et pour être plus en intimité.
Aussi parce que ça fait rigoler intérieurement la Major Inverse.
Nous commençons ainsi par le Curé Improvisé qui semble très préoccupé par la situation.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Gilbert : J'étais en train de chercher mon texte dans le bureau du prêtre qui est normalement là en temps normal, c'est juste en face de la porte menant à la salle principale, dansl e premier couloir dans les coulisses. Celui ci mène à la salle avec la statue de Chuck Norris à l'autre bout à gauche, et à droite, c'est l'escalier qui descend à la crypte.

Baptiste : As tu trouvé ton texte ?

Gilbert : Non, pourtant j'ai cherché partout, mais il n'était nul part !

Lina : Tu mens !

Gilbert : Mais non, c'est faux !

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

Gilbert : J'espère que vous trouverez Leon et que vous me direz qui a fait ça, que je leur pète la gueule.

Vous aurez compris qui fait le méchant flic et qui fait le bon.
Au tour de Shiho Miyano, froide et distante comme quand elle n'est pas d'humeur ou face à des inconnus.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Shiho : J'attendais à l'arrière avec Lucy que Gilbert ait fini de trouver ses papiers. Quand les méchants sont apparus, j'ai demandé à Lucy d'aller chercher Ophelia pendant que j'observais la situation. J'aurais voulu intervenir mais à cause de la fumé, j'avais pas une bonne vue pour tenter une approche correcte sous ma forme de canne.

Baptiste : As tu vu quelqu'un d'autres en coulisse avant ou pendant l'attaque ?

Shiho : Peu de temps avant, il y a les Hiruko qui sont passés pour aller en bas, mais ils ne sont revenus que bien après la disparition des coupables.

Lina : Tu mens !

Shiho : Non.

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

Lina : J'aurais dû agir au lieu d'être juste passive.

Elle s'en va calmement, contrairement à son mari qui est parti plus nerveusement.
Passons à l'autre enfant de chœur qui fait ses yeux de Chat Potté pour amadouer en vain le jury.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Lucy : Jeeeee... J'étais avec Shiho bien sûr, et tout ce qu'elle a dit est vrai !

Baptiste : Pourquoi as tu mis autant de temps pour chercher Ophelia dans la salle avec la statue ?

Lucy : Euuuuu... Elle s'était le pied... Ouais c'est ça, elle s'était coincée le pied sous la statue !

Lina : Tu mens !

Lucy : C'est vr... FAUX !! C'est faux, je ne mens pas, je suis une honnête fille !

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

On sent bien l'honnêteté dans ce qui a été dit.
Après elle, autour de sa compagne, Ophelia Sarkissian qui est calme malgré la situation.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Ophelia : J'observais la Statue de Chuck Norris qui m'a comme envoûté, j'étais déconnectée du monde pendant ce temps. Après, allez savoir pourquoi, elle m'est tombée dessus et j'ai été bloqué par elle, car putain elle est lourde, même pour moi. C'est Lucy qui m'a sauvé en venant me voir et me débloquant avec un levier.

Baptiste : Où elle l'a trouvé sur elle ?

Ophelia : Aucune idée.

Lina : Tu mens !

Ophelia : Ta gueule.

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

La vipère s'en va, roulant sa langue dans sa bouche.
Viens le tour du scientifique au masque cachant son visage et aux yeux jaunes.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Kagetane : Ma fille et moi, nous étions en train d'étudier la crypte et les restes qui s'y trouvent, pour le cadre d'expériences que je mène de mon coté, et pour qu'elle puisse s'amuser un peu avec. Nous n'avons croisé personne d'autres durant notre temps là bas.

Baptiste : Vous êtes donc resté en retrait de tout cet événement ?

Kagetane : Pas exactement. Je suis monté à un moment donné pour demander à quelqu'un si il avait un stylo sur lui, mais je n'ai trouvé personne dans le couloir. J'ai vue un peu ce qui se passé de votre coté, avec les quelques crétins masqués, mais je n'ai pas jugé souhaitable d'intervenir.

Lina : Tu mens !

Kagetane : Ah ah ah, tu peux toujours tenter de m’affronter pour voir si je mens, mais tu vas perdre gamine.

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

Le Demi-Démon dut retenir sa camarade d'aller tester la résistance du masque de l'autre gars.
La fille de ce dernier est la prochaine sur la liste, avec toujours sa joie morbide sur le visage.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Kohina : J'aidais Papa dans son travail, c'est tout Carotte Râpée, je suis même aller chercher du papier pour qu'il puisse ramasser les morceaux des gens.

Baptiste : Où as tu trouvé ce papier ?

Kohina : Dans un bureau où il y en avait. Il y avait des trucs marqués dessus mais c'était pas grave.

Lina : Tu mens !

Kohina : Tu veux mourir ?

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

Le pacifiste réussit à faire en sorte, encore une fois, que ça ne se termine pas en boucherie.
Cette fois ci c'est Fagin qui est présent, bien qu'il soit très nerveux, au point de sa gratter frénétiquement le bras.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Fagin : Moi ? J'étais aux toilettes tout ce temps, celle pour hommes bien sûr, qui sont à gauche, il ne faudrait pas que je me plante ! Je n'ai vu ni entendu, je ne pouvais pas non plus quitté la cuvette car ça n'arrêtait pas de vouloir sortir, hé hé !

Baptiste : Vous n'avez vraiment rien entendu ?

Fagin : Rien, je vous le jure sur ma parole !

Lina : Tu mens !

Fagin : Ne m'accusez pas comme ça sans preuve, je suis un honnête gens !

Baptiste : Bien, merci pour votre témoignage.

Le type à l'allure de clochard se tire assez rapidement pour ne pas être suspect du tout.
S'en suit Erza Josse qui fait la gueule et ça peut se comprendre quand sait tout ce qu'elle a perdu l'année dernière.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Erza : Déjà tu me causes autre, et puis j'étais aux chiottes, seule, assise sur les WC à jouer sur mon téléphone.

Baptiste : Je suppose que tu n'as rien entendu.

Erza : Si, j'ai pas réagi au départ puis je suis allée voir mais je ne suis arrivé qu'après qu'ils aient disparu.

Lina : Tu mens !

Erza : Tu me gonfles toi !

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

La française s'en va, en tapant des pieds.
La personne suivante est Ada Wong, calme mains inquiète, ça se voit un peu dans son regard.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Ada : Je vais vous le dire car ça ne sert à rien de le cacher, hormis d'incriminer. Je me suis réfugiée aux toilettes pour prendre de la méth car je sentais les symptômes du manque se faire trop fort. Je suis désolée de vous avoir caché ça, c'est quelque chose que j'ai hérité de ma vie avec Gilbert.

Baptiste : Pas de problème. D'autres personnes sont elles allées aux toilettes pendant ton passage ?

Ada : J'ai entendu la porte s'ouvrir puis se fermer à un moment, mais plus rien ensuite. Quand je suis sortie, après qu'Haruhi et Leon aient disparu, je n'ai croisé personne.

Lina : Tu mens !

Ada : Je dis la vérité, mais après je n'ai pas vérifié les boxes donc si ça se trouve il y avait quelqu'un d'autre.

Baptiste : Bien, merci pour ton témoignage.

L'ex du disparu part, le visage baissée, en regardant ses pieds.
Il ne reste plus que Sasaki qui est très inquiète, ce qui se voit sur son visage.

Lina : Que faisais tu au moment du crime, parle !

Sasaki : J'ai tenté d'espionner le mariage pour m'assurer que tout se passe bien car j'avais un mauvais pressentiment, mais tout ce que j'ai pu voir, c'est une jeune femme rousse qui entrait dans les toilettes de gauche. Car après Suzumiya-san et Kennedy-san sont venus et je me suis fait réprimander. Je suis donc aller manger un coup au petit restaurant traditionnel juste à coté, et j'ai tout raté de leur enlèvement.

Baptiste : Il y a des témoins pour prouver que vous étiez bien là bas ?

Sasaki : Les employés et surement plusieurs clients.

Lina : Tu mens !

Sasaki : Je ne mens pas.

Baptiste : Bien, merci pour votre témoignage.

La jeune étudiante s'en va, en se tenant les mains et détournant le regard.
Les deux inspecteurs autoproclamés se concertent pour en venir à leur conclusions.

Baptiste : J'ai trouvé seulement un coupable.

Lina : Je dois être meilleure que toi vu que moi j'en ai deux.

Elle affiche tête bien fière en affirmant cela.
Les coupables seront dévoilés dans deux épisodes.
Lina Inverse
Lina Inverse
Anciers
Anciers

Messages : 127
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Où je suis ! ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Claire Redfield le Dim 10 Mar - 21:47

France; Alsace; Bischheim; Appartement Moulin

Le Mal avait fait son entrée en scène, bien qu'il ne soit pas aussi intimidant que dans la Légende.
Néanmoins, il réussi l'exploit à attiser les foudres d'à peu près tout le monde et il s'en suit de vives réactions.
Chloé lui lance un couteau de lancer qu'il esquive d'un mouvement de tête, le laissant se planter dans la porte.
Phil sort le Desert Eagle noir qu'il a toujours sur lui et qui est son meilleur ami pour la vie afin de lui braquer dessus.
Dieu du Tonnerre prend son fusil à pompe et tente de tirer un coup avant de se rendre compte qu'il n'est pas chargé.
Stive et Guerrier de l’Été tentent de lui cracher dessus mais seul l'un réussi car il n'a pas un foulard sur la bouche.
Claire 2 en a rien à foutre de cette tête de con et le laisse se faire tuer par ses amis.
Maxime juge du regard en croisant les bras.
Albert se ressert un peu de lait pour aller avec son caca.
Claire 1 se sait pas quoi en penser et laisse faire pour l'instant.
Tout ça n'a pas l'air affecter plus que ça celui contre qui toute cette haine est envoyée.
Avec sa voix peu entrainante et surtout manquant d'ambition, il s'adresse à eux tous.

Damien : C'est bon, vous avez fini ?

Albert : Attends, voilà mon tour !

Tell un singe, le vil Wesker lui balance une belle crotte au visage, à la consternation des autres, même des plus débiles d'entre eux. Il faut dire qu'il peut foutre plus la fonte que Gilbert, c'est pour dire.
Seul le lanceur professionnel trouve ça drôle et ne se gêne pas de le montrer.

Claire 1 : Albert...

Albert : Ouais bon j'arrête, il peut parler !

Maxime : Ouais enfin qu'il fasse gaffe à ce qu'il va dire lui là !

Damien : Je viens en paix.

A ce moment, c'est l'hilarité général, presque tout le monde est mort de rire à l'entendre sortir ça.
Seuls les Claire sont de marbre sur le coup, et c'est l'une d'elles qui finit par lui répondre normalement.

Claire 1 : Explique nous.

Damien : Enfin quandi ls auront fini de se moquer demoi.

Claire 1 : VOS GUEULES !!!

Claire 2 : Elle a un coffre tout de même, je dois l'avouer.

Chloé : Elle me ferait presque peur.

Claire 1 : C'est bon ils ont arrêtés, tu peux parler car moi je veux vite sauver les mariés et rentrer chez moi, et je me doute que tu peux être utile à ça.

Damien : En effet, et donc non, je ne suis pas l'un des méchants de l'histoire, enfin disons plutôt que je ne le suis plus.

Claire 1 : Comment ça ?

Damien : Il se trouve que c'est assez ironique, surtout que je le fais tout le temps moi même ce genre de coup, mais Jeremy m'a trahi.

Un nouveau fou rire est sur le point d'éclater mais est tué dans l’œil par un seul regard de l'étrangère.
En même temps on serait à sa place, on pourrait comprendre qu'elle veuille vite en finir et se tirer de là.

Claire 1 : Trahir, comment ça ?

Damien : il va falloir que j'explique depuis le début.

Claire 1 : Ça m'aiderait beaucoup, sachant que j'ai raté presque tout le scénario.

Damien : Moi, Jeremy et Alex, nous travaillons jadis ensemble pour tenter d'élaborer un plan visant à dominer le monde et de nous venger de Maxime ici présent.

Maxime : C'est tout à mon honneur.

Damien : Malheureusement la défaite d'un autre de mes plans et le changement de cœur d'Alex ont fait retarder nos projets, et en plus j'ai fini dans un autre univers avec deux personnages de Detective Conan, dont une mariée à Gilbert Montagné.

Claire 1 : Attends mais...

Damien : Oui c'est celle que tu connais, et le hasard fait bien les choses quand tu entendras le suite.

Chloé : Abrège.

Claire 2 : Au lieu de faire du teasing.

Damien : Jeremy a fait quasiment tout le boulot à ma place, en entrant justement en contact avec une personne de votre monde avec qui il a pu conclure un deal pour que celle ci nous aide.

Phil : Ça va dans le sens que ce qu'on sait.

Claire 1 : Tu ne sais pas qui c'est ?

Damien : Si, c'est [Censuré], voilà.

Albert : Sérieux !?

Claire 1 : C'est logique quand on y pense, je pense connaître la raison de sa trahison.

Damien : Je peux continuer ?

Claire 1 : Bien sûr ?

Damien : Ensemble, ils en sont venus à un plan sans moi qui consiste à enlever Haruhi Suzumiya et Leon Kennedy afin de prendre leur amour presque divin pour augmenter la puissance de Jeremy et en faire devenir l'entité la plus puissante de tout l’univers, lui permettant d'enfin prendre la place de Chuck Norris à la tête des Dieux Mexicains.

Stive : J'ai pas compris.

GE : Moi non plus.

Claire 2 : Ca craint

Chloé : C'est réellement possible de faire ça ?

Damien : Grâce à la machine que j'ai conçu oui, mais ça ne marche qu'avec une romance entre un simple mortel et une divinité.

Claire 1 : Pourtant Haruhi n'est qu'une simple humaine à la base, et elle a perdu ses pouvoirs récemment en plus.

Damien : Une fois que tu as les pouvoirs d'une divinité, t'en deviens une, et tu le restes à vie, même si tu n'en as plus l'air.

Claire 1 : Fais chier...

Maxime : Fallait vraiment que tu fasses une telle connerie espèce de crétin d'andouille de traître de merde !

Claire 1 : Pourquoi t'a t-il trahi

Damien : Devine.

Claire 1 : Garder tout pour lui ?

Damien : C'est ça, et en plus il craignait que je puisse le tuer pour avoir tout pour moi au bout du compte.

Claire 1 : Ce qui n'était pas le cas je pense.

Damien : Oh si, il a bien fait de me trahir, car j'avais prévu de le trahir lui si il ne l'avait pas fait. Bah oui, si j'ai construit cette machine, c'est pour ma pomme à la base, je ne suis pas con.

Maxime : Mais il peut l’utiliser quand même bien entendu ?

Damien : Tout le monde peut l’utiliser tant que les sacrifices sont là.

Claire 1 : Les sacrifices ?

Damien : J'ai pas été clair ?

Chloé : Non, tu ne l'es pas du tout.

Damien : Ils vont crever une fois que la machine aura fait son taf.

Claire 1 : Oh non...

Chloé : Tu es quand même une grosse épine à notre pied.

Phil : Même quand t'es de notre coté, tu es une plaie.

Maxime : Tu fais chier !

Damien : Je vous remercie, ça me fait chaud au cœur.

Stive : Attends mais je suis pas là ils sont combien au final maintenant ?

Damien : Trois je dirais. Jerem, l'autre que j'ai mentionné avant et une troisième personne pour me remplacer et qui est moins dangereuse pour le Dieu de la Pluie.

Albert : Comme les trois méchants costumés !

Damien : Oui, nous avions acheté trois costumes et leur avions donné des noms comme dans Scooby-Doo. Le Masque Argenté, l'Homme Rat et la Créature de la Ballastière.

GE : Comme l'autre endroit avec le cas !

DT : Vado di machios la pagna à la casa !

Claire 1 : Ce que je veux savoir, c'est comment on fait pour l'arrêter avant de tuer Leon ?

Stive : Il a dit quoi l'autre roumain là !?

Damien : Vous allez devoir m'assister afin de le distraire suffisamment de temps pour que je puisse enclencher l'autodestruction de l'appareil en récitant la 5ème ligne du 1003ème paragraphe de l'Ancien Testament.

Chloé : Carrément.

Claire 2 : Ils pouvaient pas faire plus simple ?

Damien : Il faut juste qu'on se dépêche d'y rendre car il va surement bien commencer l'extraction de leur essence, alors si vous voulez bien vous presser.

Maxime : Pour aller où !?

Damien : Dans le village où il vit, à Votìverkerschasseim.

GE : A tes souhaits !

Maxime : Bon comme tu dois être le seul à savoir comment ça s'écrit cette merde, tu nous y conduit.

Damien : Ça tombe bien, j'ai une 32 places.

Claire 1 : Ne perdons pas de temps.

Stive : Où ça ?

Albert : Aucune idée, on va se contenter de les suivre.

Après une longue discutions, les voilà déjà lancés par ce qui semble être l'affrontement final.
Il faut juste espérer qu'il ne soit pas déjà trop tard.
Claire Redfield
Claire Redfield
Anciers
Anciers

Messages : 363
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Baptiste Sixte le Lun 11 Mar - 17:36

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

Baptiste et Lina ont décidé de se réunir dans le bureau de prêtre pour exposer leur verdict sur l'affaire.
Dans le même temps ils ont demandé aux journalistes de vérifier leur enregistrements pour voir si il n'y aurait pas des preuves dedans, ainsi qu'aux paparazzis de leur filer leur photos pour la même raison. C'est donc avec un tas de diapositives posées sur une table qu'ils se retrouvent.

Lina : Tu veux qu'on procède comment pour les explications ? On dévoile puis on explique, ou l'inverse ?

Baptiste : Je préfère qu'on fasse le précédé qu'on va fait pour en déduire qui à fait le coup.

Lina : D'accord, tu commences ou je commence ?

Baptiste : Comme je n'en ai trouvé qu'un, je vais débuter.

Lina : OK, laisse moi juste mettre une petite chanson de ma playlist pour accentuer l'effet de ta déduction.

Lina sélectionne Give a Reason Cover Haruko Momoi sur sa liste de fangirl.
Ceci fait elle pose son téléphone sur la table et pose ses deux mains juste à coté.

Lina : Vas y !

Surpris par son ton d'instructeur chef qui l’impressionne, le chef d'entreprise se dépêche de dévoiler son raisonnement.

Baptiste : Celle que l'on peut retenir de la liste des suspects, c'est Sasaki, comme les témoins ont confirmé le fait qu'elle était bien au Dōseiai-shadesu pendant tout le temps de la présence des trois méchants.

Lina : Tu commences bien, continue !

Baptiste : Gilbert et Kohina n'ont aucune raison d'être alliés comme ils se connaissent très peu, et pourtant leur version se correspondent, vu que forcément que le texte que le premier de trouvait pas que la seconde a pris peu de temps avant son passage afin d'aider son père.

Lina : Bien, c'est logique, continue !

Baptiste : Si la fille n'est pas impliquée, alors nous pouvons retirer le père vu qu'ils sont restés ensemble la majeure partie du temps et que les deux sont d'une honnêtement déconcertante. Par contre le témoignage du père nous montre qu'il n'y avait personne dans le couloir pendant une partie de la confrontation, ce qui veut dire que Shiho a menti.

Lina : Pour le moment, tu es arrivé aussi loin que moi, continue !

Baptiste : Cependant je ne crois pas qu'elle soit impliquée là, ni Lucy ou Ophelia. J'ai pigé ce qui s'est passé. Les dernières ont eu une aventure ensemble dans la salle avec la statue de Chuck Norris, sauf qu'à un moment donné celle ci leur est tombée dessus et elles n'ont pas réussi à s'en dégager. Shiho qui a assisté au tout début de l'enlèvement, est allé les voir pour les prévenir mais a donc été obligé de les aider à se dégager, ce qui a dû prendre beaucoup de temps. C'est pour ça qu'il n'y avait personne quand Kagetane est monté.

Lina : Franchement c'est pas des conneries ce qu'on dit sur toi, tu es bon, continue !

Baptiste : Il ne nous reste plus que les trois des toilettes. Fagin est clairement coupable, ça s'est vu tout autant de sa façon de réagir, son récit bancale et dont personne ne peut témoigner la véracité. En revanche pour Ada et Erza, je n'ai vu aucune anomalie dans leur réactions qui sont normales pour elles, et leur récits comprennent des contradictions. Donc l'une des deux pourrait avoir aidé Fagin, comme aucune ou les deux.

Une fois son analyse fini, un index vient clore la musique pour partir dans la partie la plus sérieuse.
Sa propriétaire affiche son regard téméraire et secoure légèrement sa tête de gauche à droite.

Lina : Pour Fagin tu as juste mais pour les deux autres, tu es passé à coté de plusieurs indices qui permettent de dire qui ment et qui dit la vérité. C'est dommage, à deux doigts d'avoir la meilleure note.

Baptiste : Dis moi alors ce que j'ai bien pu rater.

Lina : Erza a le discours le plus pauvre et c'est bien normale, c'est elle la menteuse. Je t'explique en reconstituant ce qui s'est vraiment passé. Quand Erza a quitté sa place pour aller aux toilettes, elle a juste jeté un œil dans celui des femmes afin de s'assurer qu'il n'y avait personne pour contredire sa version des faits, un peu comme Fagin. Sauf qu'elle n'a pas remarqué la présence d'Ada prenant de la drogue dans un des boxes, mais l'inverse c'est produit, la droguée a entendu quand Erza a ouverte la porte mais comme celle ci n'est jamais rentrée, c'est clair qu'elle était introuvable quand Ada est partie.

Baptiste : Elle serait allé où ? Voir Fagin ?

Lina : Exact. Sasaki l'a justement vu se rendre aux toilettes des hommes, celles de gauche. Alors ne sont que des suppositions qui se tiennent quand bien quand on suppose déjà que Fagin est dans le coup, mais regarde ça.

Elle tend une photo prise quand la Présidente Orenji discutait avec les mariées.
On y voit Erza et Fagin en retrait au fond, discutant de manière suspicieuse, à vérifier qu'on ne les y prenne pas.

Lina : Tiens c'est étrange tout de même pour deux personnes d'après ce disent tous les autres invités, ne se connaissent pas.

Baptiste : Il manque quand même la preuve incriminant définitivement l'un des deux, parce qu'ils pourraient sortir en tant qu'alibi qu'ils se connaissaient en fait, qu'ils sont sortis ensemble jadis et qu'ils ont juste voulu se remettre ensemble à l'abris des regards.

A ce moment là la porte s'ouvre, révélant Ross, l'allié de Lina, muni d'une caméra sous le coude.
A la joie sur son visage, on en conclut donc qu'il a une bonne nouvelle à nous délivrer.

Ross : Nous l'avons, et la police s'occupe déjà d'aller arrêter les deux coupables.

Lina : Montre moi ça.

Ross : Ça a été pris pendant l'instant final où nous pouvons avoir un meilleur aperçu de ce qui est arrivé à nos disparus. Les trois méchants ont a première vue utilisé des appareil sur eux pour se téléporter on ne sait où, emmenant aussi Wesker avec Madame Redfield alors qu'il voulait en choper un. Mais ce qui nous intéresse est là.

Lisa : Bien joué !

La Masque Argenté a pendant un court instant avant la téléportation sa capuche qui tombe, révélant une belle chevelure rouge écarlate qui rappelle étrangement un personnage en particulier qui à l'exact même.
Comme Claire l'avait dit, c'est logique quand on y pense.
Baptiste Sixte
Baptiste Sixte
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 352
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Jackie Estacado le Lun 11 Mar - 21:54

France; Alsace; Votìverkerschasseim; Usine Désaffectée

Une Kangoo blanche avec moins de places que de passagers s'arrête dans un petit coin de terre entouré de par beaucoup de verdure, afin de s'en servir de place de parking naturelle.
Au cœur de ce champ bordant un village paumé, se trouve une vieille usine à l'abandon depuis environs 30 ans qui avait servi à l'époque au Groupe Hamelin à y créer des cahiers pour leur marque Super Conquerant.
Tout un troupeau de personnages sort de cette automobile et je vais vous les rappeler, au cas où.
Damien l'Antéchrist, celui qui mène le groupe comme c'est un peu le seul dans le tas à connaître cette endroit.
Maxime Moulin, le gros con qui diriger cette troupe de théâtre si les nommer ainsi.
Chloé Kraeminger, sa petite amie la plus forte, bien même plus que lui.
Claire 2, sa petite amie la plus sarcastique, bien même plus que lui.
Stive People, qui n'a pas l'air de vouloir avoir un grand rôle aujourd'hui après avoir été antagoniste principal une fois.
Guerrier de l’Été, qui est bien moins utile qu'une plante verte si vous vouez mon avis.
Dieu du Tonnerre, celui qui nous fait toujours du bon café.
Phil Grisou, armé et prêt à en découdre bien que sa tête de naze ne le laisse pas présager.
Albert Wesker, qui s'est peint la gueule en mode Predator, mais pas avec de la boue.
Et Claire Redfield, qui a du mal à s'y faire avec ce groupe pour le moins alambiqué et sortant de l'ordinaire.
Tous ensemble ils avancent à pas prudent vers ce repaire de méchant sommes toute assez classique.

Maxime : T'es sûr que tu ne nous mènes pas dans un piège !?

Chloé : Il aurait fallu le dire avant.

Damien : Vous verrez bien.

Claire 2 : Je ne lui fais pas confiance.

Damien : Au fait Wesker.

Albert : Oui ?

Damien : Le Fantôme d'Adrien Normikwawal, c'était de moi.

Albert : Je me disais aussi qu'il n'avait rien à foutre en Enfer lui !

Damien : c'était mon Plan A et tu l'as fait foirer.

Albert : Déso mais pas déso, si tu m'avais dit directement qui était dans le coup, j'aurais réussi !

Claire 1 : Enfin t'as quand même cru que c'était moi.

Albert : Tu crois que Erza c'est plus crédible ?

Claire 1 : Un peu plus vu son comportement en ce moment.

Albert : Bah ça je sais pas, j'étais mort et enterré !

Claire 1 : C'est pas faux.

Damien : Je n'entends rien, c'est pas bon signe.

Stive : Pourquoi ?

Damien : Mon invention est censé faire beaucoup de bruit. Alors soit on est arrivé avant la processus, soit après.

Chloé : Au fait, comment tu as fait pour avoir les moyens de construire ça ?

Damien : Jeremy m'a filé beaucoup de blé et puis après, une fois que t'es riche, tu peux tout te trouver.

Maxime : Jeremy qui est friqué maintenant, on aura tout vu !

Damien : Ferme là et soyez silencieux à partir de maintenant.

Le démon leur fait signe de le suivre jusqu'à une entrée qui servait jadis pour les camions et dont le volet est grand ouvert, permettant à tout le monde d'entrer dans une grande salle qui est loin d'être vide et dénuée d’intérêt.
Une puissante machine se trouve en son centre, enveloppant une bonne partie de l'espace disponible. Elle est composée d'une pièce central représentant Pac-Man dont la bouche est ouverte mais qui peut visiblement se refermer à l'aide d'un mécanisme, de deux grands tiges électriques sur les cotés reliées à la boule ainsi qu'à deux cuves transparentes qui peuvent contenir chacune un être humain.
Au sol, couchés sur le dos, se trouvent deux corps immobiles encore trempés et reconnaissables.
Il s'agit d'Haruhi Suzumiya et de Leon Kennedy, laissés de telles façon à ce qu'on voit leur attributs respectifs.
Cette pathétique scène touche une personne ne particulier, plus que d'autres.
Claire Redfield est sans voix en voyant l'un de ses amours, gisant honteusement de la sorte dans cet endroit froid.
Elle se précipite sur lui comme une furie pour vérifier son pouls, avant de constater avec horreur la triste vérité.
Il est mort.
Chloé fait de même avec l'autre corps, pour en venir au même résultat.
La vie les a quitté.
Notre protagoniste ne peut alors s'empêcher de verser des larmes sur son ami perdu, sous différents regards compatissants et gênés de la part de ces étrangers pour elle. Même Maxime n'ose pas faire son connard pour une fois.
Celui qui réagit aussi beaucoup à cette scène, mais différemment, c'est l'Antéchrist.
Pour la première, il affiche une vraie émotion sur son visage, celle de la terreur.
Sa voix, d'abord fébrile, prend de l'ampleur au fur et à mesure qu'elle allonge sa phrase.

Damien : Il faut partie d'ici. Cassons nous !

Maxime : Damien qui a peur, c'est quoi ce bordel !?

??? : Il a raison d'être épouvanté, parce que lui seul à compris ce que cela signifié.

Chloé : Oh merde, son plan a réussi.

Elle et les autres se tournent vers celui qui a parlé et qui a réussi con coup, vous devinerez de qui il s'agit.
Jeremy Verdier, le Dieu de la Pluie Mexicain apparaît derrière eux à la sortie de l'usine, et se révèle est un homme grand et maigrichon aux longs cheveux qui descendent jusqu'à la nuque, avec une petite barbe pour signifier qu'il est devenu un méchant, à l'instar d'un Lancelot.
Sa tenue actuelle est seulement composée d'un slip, et malgré ça, la température frisquet n'à pas l'air de l'affecter.
Il prend la parole tel le grand vilain qui est censé être.

Jeremy : Alors les tapettes, ça vous la coupe !?

Claire 2 : On aura tout vu.

Jeremy : Bon Phil tu peux arrêter ton jouet venir vers moi.

Phil : Ça marche.

Un nouveau traître se prélève quand Del Soluce s'avance jusqu'à se mettre aux cotés de Slip-man.
Sauf que là, visiblement, tout le monde s'en fout de ce fait là, à son grand étonnement.

Phil : Vous n'avez rien à dire ?

Maxime : Non franchement, au vu de la relation que vous avez c'est guère étonnant !

Phil : Vraiment ?

Chloé : Oh quand il y au n petit truc qui change, cette fois ci, tu bosses pour lui et pas l'inverse.

Phil : Et toi Stive mon amour ?

Stive : Hé me parle pas, j'suis pas pédé !

Phil : Vous faites chier un peu quand même !

Jeremy : Ne t'en fais pas, ça ne va pas durer.

Damien : Je dois prévenir mon Père ou Lucifer pour...

Jeremy : A genoux misérables tapettes !

Tels sont ces dires sont des ordres, ils sont contraints de le faire par une force supérieure à eux, même pour Damien.
Le Dieu Tout Puissant sourit en voyant que tout marche comme prévu, sinon il aurait eu l'air con.

Jeremy : Je suis votre maître que vous adorez tant à présent, et vous m’obérerez aveuglement, n'est ce pas !?

Tous Sauf Phil : Bien entendu Maître !

L'homme de cuir vêtu se marre en voyant ces anciens alliés tournés au ridicule.
Il tourne ses lunettes vers son vrai camarade pour qui il a juré fidélité.

Phil : Ça a marché.

Jeremy : Enfin avoir son vœu le plus cher être exaucé, c'est beau, j'ai presque envie de chialer !

Phil : Tu vas faire ce que tu avais prévu de leur faire faire aux cinq là ?

Jeremy : Bien sûr et je vais même filmer pour foutre la honte de leur vie.

Phil : Bon bah moi je vais aller chercher les deux autres, en espérant qu'ils ne se sont pas fait choper.

Jeremy : Ouais vas y, et ramène moi des fraises tant que t'y es.

Del va ouvrir une porte non loin de là pour disparaître de la vue du Boss qui en profite de son coté avec ses nouveaux esclaves. Il s'adresse donc à 5 d'entre eux en particulier.

Jeremy : Maxime, Stive, Chloé et les deux Claire, vous allez me faire un Hare Hare Yukai.

Claire 1 : Maître, je ne sais pas ce que c'est.

Jeremy : Tu n'as qu'à les imiter car elles le savent.

Claire 1 : D'accord, je vais faire de mon mieux pour vous.

Pour laisser imaginer la scène qui suit, je vais vous simplifier la tache.
Chloé remplace Haruhi Suzumiya.
Claire 1 remplace Mikuru Asahina.
Claire 2 remplace Yuki Nagato.
Maxime remplace Kyon.
Stive remplace Itsuki Koizumi.
Ce qui nous donne une scène épique, qui nous ferait presque oublié que celle dont l'animé à qui on doit ça, est morte et juste à coté d'eux quand il le font. D'un coup c'est bien plus morbide.
En tout cas le Méchant a gagné.
Reste à voir ce qui vase passer dans l’univers principal.
Jackie Estacado
Jackie Estacado
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 108
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Lina Inverse le Mar 12 Mar - 12:13

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

Mauvaise nouvelle pour nos enquêteurs qui ont pourtant fait du bon boulot, les coupables sont introuvables.
La police et les services secrets ont cherché partout mais aucune trace d'Erza Josse ou de Fagin.
Pourtant personne ne les a vu quitter l'Eglise et il n'y aucune voie de sortie par le sous sol.
C'est comme si ils s'étaient volatilisés, ou plutôt devrais je dire téléportés.
Baptiste et Lina ont alors décidé de faire venir tous les anciens suspects dans le bureau où ils sont afin de discuter du problème que la situation présente et de mettre au clair certaines choses.
Les réactions sont diverses quand ils apprennent sur l'identité des méchants, bien qu'il n'y ait qu'un nom qui les marque vraiment, l'autre ils s'en foutent un peu à vrai dire.

Gilbert : Erza a fait le coup !? Hé ben putain !

Ada : Ada doit avoir une bonne raison de le faire.

Shiho : Je pense que ça doit concerner la mort des trois membres de sa famille.

Ophelia : Si ils ont changé de monde, ça va être chaud pour les retrouver.

Lucy : Mais qui est le troisème individu masqué qui était avec eux ?

Lina : Ça, on en sait rien.

Baptiste : Ni même pourquoi ils ont enlevé Haruhi et Leon.

Kagetane : Ne vous en faites pas, tant que je suis dans votre équipe, vous avez toutes les chances de gagner, même à l'aveuglette.

Kohina : Papa est le plus fort !

Sasaki : En dernier recours j'utiliserai mes pouvoirs pour restaurer la situation à son état initial, mais j'ai peur des effets secondaires que ça pourrait avoir.

Lina : Je vous rappelle qu'ici c'est moi la plus forte.

Baptiste : Je pense que Sasaki l'est plus comme elle a des pouvoirs divin. Même en étant la meilleure des sorcières, tu ne peux pas la battre.

Lina : Entre Haruhi et elle, on a vraiment décidé de me faire chier.

Kagetane : Je dois reconnaître que Sasaki pourrait une joueuse intéressante, avec Baptiste.

Lina : Et moi !?

Kagetane : Tu aurais pu l'être si tu n'étais pas aussi téméraire, tu ne reste donc qu'un pion pour l'instant.

Lina : Tu vas voir qui c'est le pion quand je t'aurais cramer la gueule sous ton masque !

Sasaki : Calmez vous s'il vous plaît.

Lucy : Au fait, désolée de vous avoir menti avant, vous ne nous en voulez pas ?

Baptiste : Non ça va.

Ophelia : Nous avions un peu honte de ce qui nous est arrivé, surtout que ça nous a empêché de venir en aide à nos amies.

Shiho : Je vous avais prévenu que vous n'auriez aucune moquerie à le dire.

Lucy : On t’écoutera la prochaine fois Shiho.

Ada : J'espère que Leon se débrouille bien où qu'il soit.

Lucy : Personne ne touche à mon souffre douleur préféré, pas même Erza !

Sasaki : J'ai toujours ce mauvais pressentiment que quelque chose de grave va se passer. Je l'ai depuis que je suis arrivée au mariage.

Lina : C'est fiable ton truc ?

Sasaki : Ça l'a toujours été avec Haruhi quand elle était sur point de faire n'importe quoi avec notre réalité, alors je suppose que oui.

Gilbert : On est tous des supers mégas guerriers de l'espace, on ne risque rien ! Si un Super Saiyan débarque, nous lui péterons la gueule !

Shiho : Nous avons bien réussi a sauvé le monde plusieurs fois.

Baptiste : Il y a quand même une fois qu'on a raté et seuls quelques rares malchanceux se rappellent des conséquences.

Shiho : Ah oui, l'An 2017 Apocalyptique qui existe désormais dans un monde parallèle au notre.

Gilbert : On va tous crever !

Ophelia : Ce changement d'humeur, toujours aussi fort le Gilbert.

Lucy : Je vais remettre un peu de carburant dans ma tronçonneuse, au cas où.

D'un coup, alors que les joyeux lurons sont bien posé, certains objets se mettent à trembler.
S'en suit tout le mobilier ainsi que le sol, secoué par une violente secousse sismique, du genre habituelle au Japon.
Sauf que là, ce qui est louche, c'est cette lumière bleu-verte telle le tréfonds des océans qui se met à briller en dehors de l'église et qui donne une drôle d’atmosphère à la pièce où ils se trouvent.
En réflexe, nos héros se lèvent tous en tentant de ne pas se faire mal, et dés que les tremblements ont censés, ils quittent la salle afin de se précipiter à l'extérieur afin de voir de quoi il en retourne. Durant leur trajet, un cri inhumain et défonçant les tympans retentit, ce qui fout froid dans le dos.
Une fois à l'air libre, le groupe rejoint la foule déjà présente et finit tout autant choqué qu'eux.
Un être surpuissant avec une taille gigantesque, des ailes de chauve-souris et une tête de pieuvre vient de sortir littéralement de sous terre, détruisant une grande partie de la ville au passage, tuant certainement beaucoup de monde.
Les fans Lovecraft reconnaîtront qui c'est.
Avec voix portante, la monstrueuse entité cosmique s'exprime aux humains dans leur langue locale, le japonais.

Cthulhu : Je viens vous aider à retrouver mon ami Leon.

Ophelia : Leon est son ami !?

Lina : Non mais là c'est bon, je m'avoue vaincu !

Kagetane : Leon serait aussi un joueur à ce que je vois.

Baptiste : Un véritable Deus Ex Machina.

Lucy : Bon, encore une fois, j'ai rien compris à ce qui se passe !

Shiho : Il y a des jours comme ça, où l'univers a décidé de sniffer un lot de javel.

Gilbert : On va se marrer !

Comment est ce que le poulpe mythique va t-il pouvoir les aider ?
Réponse prochainement.
Lina Inverse
Lina Inverse
Anciers
Anciers

Messages : 127
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Où je suis ! ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Ailein Bartley le Mar 12 Mar - 14:40

6 Septembre 2018

France; Île-de-France; Levallois-Perret; Institut Hospitalier Franco-Britannique

Les sifflement dans sa tête se sont réduit, ce qui fait du bien à la principale concernée.
Erza Josse a vécu une sacré aventure la veille et a eu comme récompense de finir à l'hosto.
Comme d'habitude, il a fallu qu'un mec l'insulte et c'est parti en couille, tellement qu'elle s'est retrouvé ensuite confronte à la police et même carrément à la DGSI. De quoi rivaliser avec un aveugle en particulier niveau n'importe quoi.
Sauf que son sang chaud a eu de mauvaise conséquences pour ses amies Avengers.
Presque tous les prisonniers capturés au Bunker de Strasbourg se sont échappé, y compris Élise Clean, la Présidente de Preosimiter et Leader de Crisis, une dangereuse organisation terroriste qui est l'ennemi juré de son petite ami Holt Valentine.
La boulette...
Ce dernier lui a rendu visite tôt ce matin en lui disant que ce n'était pas sa faute, qu'elle n'a pas fait exprès.
Pourtant au fond d'elle, elle s'en veut beaucoup la rouquine au fort tempérament pouvant rivaliser avec Haruhi et Lina, allant même jusqu'à se morfondre sur elle même.
D'habitude, elle n'est pas comme ça, mais depuis la mort de Sienna, la vie a un goût amer.
Surtout que le fumier qui a causé sa mort est toujours en liberté, même si Ophelia a dit qu'elle s'en occupait.
Les jours sont longs, les nuits tourmentées, et les parties de jambes à l'air plus aussi amusante qu'avant.
La deuil a dû mal à se faire, car pour elle, c'était comme son propre enfant, bien qu'elle en ait eu d'autres.
Celle là était la seule qui comptait, voilà pourquoi elle avait vendu ceux qui venaient de son ventre sur eBay.
Maintenant on rajoute à cette peine insurmontable, une faute grave et peut être des séquelles mentales.
Année de merde...
Quelques heures après le départ de son chérie, elle reçut la visite du Directeur Diny Eskovitch du BSAA.
Première fois qu'on voit l'homme au sommet de cette pyramide dont il manque plusieurs blocs et qui a de la chance de ne pas encore se casser la gueule.
Sa visite est bien moins courtoise comme vous allez pouvoir le voir assez rapidement.

Diny : Êtes vous complètement débile Mademoiselle Josse !?

Erza : Me fait pas chier connard.

Diny : J'avais entendu beaucoup de bien de votre famille, mais il faut croire que l’aînée a été trop gâtée !

Erza : Qu'est ce que tu me veux merde ?

Diny : Un dédommagement pour la perte d'une cible très importante, ainsi que pour les familles des agents qui sont morts par votre faute.

Erza : Ils se sont suicidés par accident ces cons, et non je ne payerai pas.

Diny : Je vais vous poursuivre en justice.

Erza : Fais ce que tu veux, j'ai Gilbert Collard en avocat, et ce mec peut faire gagner le Diable les yeux bandés.

Diny : Cette conversation est terminée.

Jeremy : Oui oui, et va cueillir des fleurs tapette !

Les regards se tournent vers l'entrée de la pièce où se tient sans qu'ils le sachent, la principal antagoniste de l'histoire que je vous conte actuellement.
Erza lève un sourcil à son encontre tandis que Diny fulmine face à la remarque qu'on lui envoyé à la face.

Diny : Je ne vous permet pas !

Jeremy : Allez va voir ailleurs si j'y suis, je dois parler à la Belle Scarlett.

Erza : Encore un crétin qui m'appelle comme ça.

Diny : Je n'en ai pas fini avec vous deux.

Jeremy : Tu ne connais même pas mon nom et tu me trouveras nul part sur Googgle.

Diny : Bordel de mince !

L'homme furax quitte la pièce en poussant de nouveau venu de son passage, faisant ensuite signe à ses gardes du corps postés dans le couloir de s'en aller avec lui, laissant ainsi ses deux emmerdeurs seuls.
Jeremy va ensuite s'asseoir sur le lit de la dame avec un beau sourire sur son charmant visage qui nous ferait presque oublier ce que l'on sait déjà sur lui mais qu'elle ne sait pas encore elle.

Jeremy : Enchanté d'enfin pouvoir te rencontrer Erza, même si je ne pensais jamais pouvoir le faire.

Erza : On se connait ?

Jeremy : Moi oui je te connais, comme si j'avais regardé six saisons entières sur toi et que la septième allait enfin pouvoir débuter.

Erza : Je ne comprends pas tes métaphores.

Jeremy : Tu comprendras quand je t’emmènerais avec moi là d'où je viens.

Erza : Ecoute, si tu veux qu'on couche ensemble, pourquoi pas, mais je vois ça ça avec Holt et Ailein, car c'est ce qu'on fait toujours. Par contre si tu veux qu'on vive ensemble, tu te fous le poing dans l’œil, parce que notre trouple nous suffit déjà.

Jeremy : Il n'empêche que si tu viens avec moi pour m'aider, je pourrais au final réussir à faire revenir Sienna.

La mention de ce nom fait avoir quelques frissons à la patiente qui voit ce mec devenir d'un coup vraiment flippant.

Erza : D'où tu connais son nom ?

Jeremy : Je te l'ai dit, je t'observe depuis un moment déjà.

Erza : Tu as deux options qui s'offrent à toi. Te barrer ou rester mais je te préviendras, tu supplieras pour que les infirmières viennent te sauver la vie.

Jeremy : Pas de problème, je vais m'en aller, mais juste avant je dois te donner quelque chose.

Il sort de sa poche une pièce bleu avec une tête de Créature de Frankenstein à deux balles dessus.
Sur le dos de celle ci est gravé "Dieu de la Pluie", avec le drapeau du Mexique au centre.

Jeremy : C'est moi dessus, quand je porte mon masque attitré.

Erza : OK, et j'en fais quoi de ça ?

Jeremy : Le jour où tu voudras accepter de m'aider en échange de sauver ta fille, tu n'auras qu'à prendre cette pièce et penser à moi, j'arriverai sur le champs.

Erza : Ça ne risque pas d'arriver.

Jeremy : Garde là quand même, on ne sait jamais.

Erza : Tu peux partir maintenant ?

Jeremy : Bien sûr, salut !

Erza : Ouais... Salut.

Au final, la situation s'est arrangée d'elle même sans gros soucie.
Néanmoins cette rencontre reste bizarre mais dans une semaine, elle l'aura complètement oublié.
Après tout, ce n'est pas le plus important à l'heure actuelle.
Le plus important est de réparer les erreurs qu'elle à faite, et Sienna n'en est pas une, ni même sa mort.

28 Septembre 2018

Etats Unis; Minnesota; New Raccoon City; Miro 81

La portable d'Erza tombe par terre, et comme ce n'est pas un Crosscall, il se casse sur le coup.
Les autres clients à l'intérieur de ce Café très populaire de la ville sont surprise en entendant le bruit que ça fait.
Ils le sont encore plus de découvrir l'ancienne membre de Cobratoile complètement paralysée par la peur.
Ce moment là, Holt le lui avait prédit que ça arriverait un jour, et le fait qu'elle ait fauté l'a entraîné.
Crisis l'ont capturé et sont en train de le mettre à mort, tout en diffusant l’événement sur Twitch.
Des gens tentent d'avertir les administrateurs pour forcer l'arrête de cette horrible vidéo, sans que ça bouge.
La femme endurcie a prévenu Ailein de ce qui se passe là et a tenté de continuer à regarder ce tragique moment sans y parvenir à tenir jusqu'au bout. Son cœur lui donnait l’impression de lâcher si jamais elle aurait continué.
Sans même voir la fin, elle la connait déjà.
Il est ou sera mort d'ici moins d'une minute.
Dans l'établissement, une chanson déchirante joue au même moment, comme si Dieu existait et qu'il était un sacré connard, à vouloir enfoncer cette pauvre femme alors qu'elle souffre déjà assez depuis presque deux mois déjà.
D'abord Sienna, maintenant Holt.
Chienne de vie.
Un serveur tente une approche pour la consoler, sans savoir la raison de cette tristesse.

Serveur : Ecoutez, est ce que je peux...

Erza : NON !!! DEGAGE !!!

Elle le menace d'un couteau, les larmes coulant d'elles même.
Ses dents grincent, la morve coule et son œil gauche est cachée par ses cheveux.
La pression monte, ses mains tremblent, ça va exploser.
Ça explose.
Le couteau vole dans l'épaule de l'employé qui voulait juste bien faire.
La tête vient taper contre la table, faisant sursauter ses voisins.

Erza : Non !! Non ! Non...

Après le troisième coup, elle s'évanouit.
Ça ne va pas arranger sa santé mentale ces lésions cérébrales et ce traumatisme.

20 Octobre 2018

Etats Unis; Louisiane; Dulvey; Cimetière Saint Pitersburg

Ses yeux, ses doigts, gigotent tel quelqu'un qui est en train de devenir fou.
Il y a de quoi car le sort s'acharne.
Après sa fille, son petit ami, c'est l'une de ses sœurs qui est touchée par la faux de la Mort.
Elle la tient dans ses bras alors qu'Ailein règle le compte des soldats de Crisis qui ont fait ça.
Si il y a bien quelqu'un qui aurait dû mourir, c'est Erza, pas elle.
C'est ce que celle qui est toujours indemne pense, en souffrant du syndrome du survivant.
Julie est en train de crever dans ses bras, avec son destin scellée par la déclaration de Shiho, l'experte dans ce domaine à première vue. Même les trousses de secours proposées par Silver Shroud ne pourront rien y faire.
Les deux sœurs se regardent dans les yeux, avec l'imperméable du détective sur la plaie de la mourante.
Leur derniers mots l'une pour l'autre sont très touchants.

Julie : Noel sera encore gâché par une morte dans la Famille.

Erza : Ne t'en vas pas...

Julie : Éloigne toi de moi, tu sais ce qui va se passer quand j'aurais fermé les yeux définitivement.

Erza : Je sais... Je sais !

Shiho : Les flics arrivent.

Silver : Nous serons avec elle, si tu veux aller respirer un coup un peu plus loin.

Erza : C'est ce que je vais faire, merci...

Shiho : Ne fais pas de conneries.

Tel un zombie, comme sera sa sœur plus tard, Erza avance sans but jusqu'à plus loin sur la route.
Tout ce qui se passe autour d'elle se trouve un autre monde pour elle, elle ne s'en soucie plus.
A quoi ?
Sienna...
Holt...
Julie...
Bientôt le reste de la fraternité.
Pas elle cependant, parce que c'est elle qui porte la poisse, elle le sait bien.
Elle aurait dû rester morte, si c'était pour subir ça.
Détruire Crisis ne les ramènera pas, avoir tué l'Homme Pourpre n'a rien fait pour leur fille.
Ailein aussi risque de crever si elle reste trop longtemps en sa compagnie.
Erza ne peut plus rien faire pour eux, plus rien...
Ah moins que... ?
Cette pièce ?
Non, c'est de la merde.
Quoique... ?
On peut toujours essayer.
Elle sort de sa poche l'objet que lui a donné l'autre type chelou le mois dernier.
Elle ne sait pas pourquoi elle l'a gardé, mais au moins là il faut qu'elle montre son utilité.
La serrant près de son cœur, la pro du katana prie pour que son vœu soit exaucé.
Sans le savoir, une ombre se faufile derrière elle, s'apprêtant à la tuer, mais elle est empêchée à la dernière minute.
Entendant un bruit, notre rouquine se retourne vers celui ci, seulement pour découvrir que ce qui a failli la zigouiller n'était rien qu'un vulgaire membre de Crisis ayant échappé à l'Ange Mortel. Sauf que là il est tout sec comme un raison, un peu comme si on lui avait retiré tout l'eau de son corps.
Son corps tombe au sol, dans une position crispée, révélant Jeremy juste derrière lui.
Il n'avait pas menti en disant qu'il apparaîtrait immédiatement une fois les conditions remplies.
Les deux personnages se font face, l'un à un sourire, l'autre des larmes séchées.

Erza : Fais les revenir.

Jeremy : Ce ne sera pas aussi simple que ça, surtout que là ce n'est plus une personne, mais trois.

Erza : Je ferais tout ce que tu veux, tant que tu les ressuscites et fait en sorte qu'ils vivent une vie paisible pour le restant de leur jours.

Jeremy : Tout ce que je veux, hein ? Ce que je veux c'est toi.

Erza : Mon âme ?

Jeremy : Allons, je ne suis pas le Diable, bien des cornes m'iraient bien ! Non, je veux que tu sois la Déesse qui m'accompagnera sur mon trône pour quand j'aurais dominé toutes les dimensions de mon univers.

Cette proposition est à double tranchant, mais la survivante maudite ne veut qu'une chose.
Vivre avec ce mec sera moins un Enfer qu'en vivant seule avec les autres toujours 6 pieds sous terre.

Erza : J'accepte de t'aider et d'être à toi. Que veux tu de moi ?

Jeremy : Que tu ailles voler le portable de Baptiste Sixte. j'ai besoin de l'argent qu'il y a dessus.

Erza : J'y vais alors.

Jeremy : Je t'expliquerai le reste une fois cette tache faite.

Machinalement, celle qui avait signe un dangereux pacte s'avance vers sa cible.
Baptiste Sixte se trouve avec sa sœur Ailein et d'autres gens, autour de la scène qui attira l'attention de tout le monde, empêchant ainsi au Dieu de la Pluie de se faire remarquer, ce qui est pratique.
Julie Josse a retrouvé son mari, Mike Tetra qui la tient dans ses bras pour ses derniers instants.
Erza s'arrêter quelques secondes, pour y assister, pour la voir une dernière fois vivante.
Bien qu'elle espère qu'elle revivra par la suite, si l'autre respecte sa part du marché.

Julie : Je t'aime mon amour...

La faune locale exprime son mécontentement vis à vis de ce qui se passe.
L'endeuillé ferme les yeux de la désormais défunte, pleurant avec de sincères larmes.

Mike : Moi aussi ma chérie...

Erza sert un peu du poing, pour tenter de calmer la douleur qui revient au galop.
Elle prend le courage sur elle même afin de ce concentrer sur ce qui est le plus important là, maintenant, à savoir sa première tache confiée. Baptiste est juste devant, séparé de sa sœur qui s'est avancé et i lest une cible facile.
Avec une habileté digne de celle qui manie les sabres comme personne, elle arrive à lui faire les poches sans qu'il ne le sente, lui subtilisant son portable. Elle repart ensuite sur ses pas pour aller le remettre à Jeremy.
Ce dernier n'a pas bogué d'un pouce, et aucun flic ne semble se préoccuper de sa présence.

Erza : Tiens, je n'ai eu aucune problème à le faire.

Jeremy : Merci, c'est parfait, tu es aussi douée que dans l'Animé !

Erza : L'Animé ?

Jeremy : Je t'en reparlerai plus tard, mais là je vais déjà voir avec la suite du plan qui consiste à faire de moi le Dieu des Dieux Mexicains. Si j'y arrive, tes proches reviendront, et comme je suis galant, je te laisserai même les voir de temps en temps, puisqu'après tout, je ne suis pas un monstre !

Erza : C'est quoi ce plan ?

Jeremy : Alors c'est très simple...

Au loin, seule une personne est concentrée sur leur agissement.
Silver Shroud est tapis dans l'ombre, perplexe face à ce qu'il entend.
Une nouvelle enquête s'ouvre pour lui, afin de battre les méchants comme d'habitude.
Le seul truc, c'est qu'on entendra plus parler de lui au cours des prochains mois.
Il n'est pas mort, mais Jeremy qui a remarqué sa présence, s'est assuré qu'il ne vienne pas faire chier.
Ce n'est pas aujourd'hui que nous saurons ce qu'il est advenu de lui.

24 Décembre 2018

France; Bourgogne; Chalon-sur-Saône; Maison Josse

Noel est arrivé et comme d'habitude la Famille Josse le passe en Famille dans la demeure des parents.
La dernière fois dû à beaucoup d'absence, ils avaient été treize à table, et il faut que ça a porté malheur.
Les deux grands absents du jour sont Holt Valentine et Julie Josse pour les raisons que vous connaissez.
Les personnes présentes sont :
- La Grand Mère, Maria, qui a enseigné à Erza tout ce qu'elle sait niveau combat.
- La Mère et Père, Éric et Charlotte.
- Noémie, née en 88.
- Laura, née aussi en 88.
- Marc né en 90.
- Thomas, né aussi en 90, et Jean-Paul, son petit ami.
- Ophélie, née en 92, et son copain, Loïc.
- Erza, l’aînée, qui ne se se remet pas de la mort de la benjamine, née en 94.
- Mike Tretra, qui est donc seul cette fois, et qui a aussi dû mal avec cette perte.
- Ailein Bartley, qui voit le bon coté des choses et se régale au repas.
Celui ci se passe silencieusement, sous le son des couverts qui tapotent les assiettes.
Après de longues minutes de malaise, quelqu'un ose enfin dire quelque chose.

Loïc : Tu veux voir ma bite ?

De gros sourcils se lèvent tout autour du manger, se demandant quelle mouche vient de le piquer.
Seul Erza ne réagit pas ça, préoccupé par son fort intérieur.
Ses pensées se contredisent assez fréquemment et la folie semble consumer son esprit.
Un coup, elle se dit que son alliance avec Jeremy est la meilleure idée qui soit, l'autre coup, c'est la pire qui soit.
Une chose est sûre et reste en place pour l'instant, elle est seule.
Toute seule.
L’amour a laissé sa place à un vide dans son cœur, que même un ange ne peut combler.
Elle pourrait très bien prendre un couteau et se trancher les veines, mais il reste un minuscule espoir.
Si la promesse qui a été faite se réalise, alors elle pourra continuer à vivre, bien que ça soit auprès de l'autre Dieu.
Sinon, la prochaine fois qu'elle reverra sa famille, se sera à son propre enterrement.
Après juste se tailler un peu un petit bout de peau, ça ne fait pas bien mal.
Au mieux, ça pourrait même lui procurer un peu de plaisir, un peu de sensation.
Ah voilà, ça coule un peu, mais rien de grave, elle n'a touché aucune veine, aucune artère.
Le liquide rouge vient s'ajouter à la sauce au vin, sans avoir le goût du ketchup.
Elle comprend enfin pourquoi les vampire trouve ça si fascinant.
Peut que si elle coupe un peu plus mais pas trop, ça pourrait...

Ailein : Erza, qu'est ce que tu fais !?

Prise en flagrant délit d'auto-mutilation, la coupable reste de marbre face aux inquiétudes de ses proches.

Erza : Rien.

Ailein : Ne mens pas, tu étais en train de t'écorcher le bras avec ton couteau !

Erza : Et alors ?

Mike : Ecoute, je sais que...

Erza : Ta gueule.

Maria : Erza, pas la peine d'être malpolie avec lui, tu dois te calmer et laisser ta colère de coté pour...

La grand mère est coupée par sa petite fille qui pose violemment ses mains sur la table.
Son regard est caché par ses cheveux, comme sa tête est baissée.

Erza : Vous me faites chier. Je m'en vais.

Sa rancœur ne lui donne même pas envie d'élever la voix, ce qu'elle ferait en temps normal.
Non, elle préfère partir sans écouter ceux qui tiennent à elle, car elle s'en fout.
Plus rien n'a d’importance, tant qu'ils ne seront pas revenus.
Peu importe les sacrifices faits.

14 Mars 2019

France; Alsace; Votìverkerschasseim; Usine Désaffectée

Tous ces efforts vont enfin mener au but voulu.
Au sol à ses cotés, gisent deux corps qui viennent de périr à l'instant même, noyés par l'eau présent en eux.
Fagin, ne sachant pas le sort réservé à son cousin, a tenté de se rebeller, sans y parvenir.
Phil Grisou a commencé à exiger des privilèges, ce qu'i la très vite regretter quelques secondes après.
Seule Erza est toujours debout, puisque de toute façon, elle est la préférée du cerveau derrière ces meurtres.
Jeremy est assis sur le siège d'eau qu'il a créé lui même et est surréaliste.
Deux attitudes se font face, celle blasée et triste de la femme, et celle confiante et sereine de l'homme.
Le Dieu Machiavélique ricane un peu puis finalement sort une phrase qui résume bien la situation.

Jeremy : L'Homme Rat et la Créature de la Ballastière n'ont pas été sage, et au final il ne reste que le Masque Argenté qui va avoir le droit à son cadeau.

Erza : Tu vas enfin les faire revivre ?

Jeremy : Bien sûr, c'est même en train de se faire, il y a juste un délais de quelques heures, un peu comme quand tu modifies une vidéo YouTube.

Erza : On pourra aller les voir quand ils seront bien là ?

Jeremy : Bien sûr ma Scarlett qui n'est pas Johansson.

Erza : Tu vas faire quoi à présent ?

Jeremy : Profiter de mon règne ici avec toi à mes cotés, ce sera magnifique.

Erza : Je l'espère aussi.

Jeremy : Ne t'en fais pas, en vrai, je suis quelqu'un de sympa !

Erza : Si tu le dis.

Jeremy : Pour la peine tu sais quoi !? Prépare tes affaires, dans trois heures nous irons dans ton monde pour voir que je ne t'ai pas menti, ça te va ?

Erza : Oui, oui !

Jeremy : Bien, et met moi ta tenue de soubrette, je l'adore celle là.

Pour accentuer la bonne ambiance mise par son humeur et son annonce, il lance Tiago avec l'aide du'ne télécommande et des hauts parleurs installés un peu partout dans l'usine. A la base il avait d'ailleurs prévu de jouer Bouken Desho Desho quand les autres sont venus, mais finalement il trouvait ça un peu trop cruel pour eux.
Vous voyez, il a un cœur, quand il le veut.


Dernière édition par Ailein Bartley le Mer 13 Mar - 23:51, édité 5 fois
Ailein Bartley
Ailein Bartley
Anciers
Anciers

Messages : 278
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Lina Inverse le Mar 12 Mar - 16:17

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

Un portail s'ouvre bien au dessus de l'église qui en vécu des choses en un seul jour.
Deux personnes en viennent en se tenant la main, sans se lâcher, arrivant dans cet autre monde.
Il s'agit bien évidemment d'Erza Josse et de Jeremy, désormais Dieu Tout Puissant, qui sont désormais un couple.
Bien que ça arrange l'un plus que l'autre ce fait là.
La fille au fort tempérament est étonnée de découvrir où est ce qu'ils ont atterri, puisque normalement ça aurait dû être aux Etats Unis qu'ils auraient dû débarquer, et surtout pas là où elle a trahi les siens.
Elle se tourne vers son nouveau conjoint sans trop comprendre, mais au vu de sa tête, lui aussi est interloqué.

Jeremy : Quelque chose ne va pas, j'avais bien calibrer la machine.

Erza : Tu crois qu'il y a eu un dysfonctionnement, ou bien que quelqu'un veut nous tendre un piège ?

Jeremy : Qui que ce soit, C'EST RIEN QU'UNE TAPETTE !!

Lina : Toi même la tapette !

Comme prévu, ils sont pris en tenaille de tous les cotés par plusieurs personnages voulant stopper leur vils désirs.
Nous avons devant Chibi Cthulhu qui a pris cette taille afin de ne pas détruire plus la ville, et qui d'un coup vachement plus kawaii comme ça.
A gauche Lina qui reste calme, malgré un visage grave, car elle sait qu'elle ne doit pas s'emporter puisque la situation est grave, et qui lévite grâce à l'un de ses sorts.
A droite Sasaki qui arrive à voler car elle l'a décidé ainsi et c'est comme ça que marche ses pouvoirs divins.
Derrière Ailein qui se rendu un peu utile après n'avoir eu son meilleur rôle dans un flash-back.
Celui qui jusque là était hyper confiant, flippe déjà un peu plus, tout en gardant le sourire.

Jeremy : Lui là, il faut s'en méfier !

Erza : Enfin vu sa taille, ça devrait aller non ?

Jeremy : Ce n'est pas la taille qui compte. Tu es humaine donc tu ne peux pas le sentir, mais il est aussi puissant que nous tous réunis. Je dirais que c'est lui le Boss de cet univers.

Cthulhu : Tu as raison. Repart et ne reviens jamais. Il vaut mieux pour toi.

Ailein : Erza, viens, il est encore temps !

Erza : Je ne peux pas.

Ailein : Comment ça ?

Erza : J'ai passé un marché avec lui.

Jeremy : Elle est ma compagne à présent.

A ces mots, il lui dépose un doux baiser sur ses lèvres, laissant tomber la mâchoire de l'ange juste à l'arrière.
Une fois ce beau geste terminé, il peut débuter son explication.

Jeremy : Je lui ai promis de ramener à la vie les trois personnes qu'elle a perdu l'année dernière en échange de ça.

Sasaki : C'est horrible de proposer un tel chantage à quelqu'un.

Jeremy : Si je peux être gagnant, c'est cool pour moi.

Lina : Est ce que tu as au moins tenu ta parole ?

Jeremy : Justement, c'est pour cela qu'on est là. J'en ai rien à faire de votre univers, je suis lucide, le mien me suffit amplement. Nous venons juste rendre visite à ses proches à leur résurrection afin qu'elle puisse leur parler un peu avant qu'on ne revienne chez nous.

Ailein : Ce n'est pas chez elle !

Erza : Ailein arrête !

Ailein : Mais...

Erza : Prends plutôt soin d'Holt, Julie et Sienna quand je ne serai plus là. Promet le moi.

Ailein : Je... Je te le promet Erza.

Erza : Merci.

Jeremy : Si vous pouviez juste vous écarter pour qu'on puisse faire ce qu'on a à faire.

Lina : Cela ne va pas être possible désolé, tu nous as trop emmerdé sans qu'on sache pourquoi pour te laisser faire qui que tu sois d’ailleurs.

Cthulhu : C'est le Dieu de la Pluie.

Lina : Ça je l'avais compris la première fois que tu l'as dit. Il doit quand même avoir un nom et une histoire.

Jeremy : Mon nom est El Vamoutispachoulis, et j...

Les yeux du comique surpuissant s'écarquillent quand il voit lui arriver sur la gueule une mauvaise nouvelle.
Une énergie rougeâtre lui perfore le torse avec une puissance incommensurable, le faisant hurler de douleur.
Erza est surprise et apeurée par cette soudaine attaque venue de nul part et qui semble d'une certaine préméditée par la sorcière rousse vu qu'elle est la seule non surprise et en plus elle affiche un petit sourire fier au passage.
Dans un dernier geste, le mourant tente de toucher celle dont il n'a pas pu profiter, avec sa main droite.

Jeremy : Scarlett...

Erza : ARRÊTEZ CA !!!

Ailein a un saut au cœur en l'entendant hurler comme ça, se sentant proche de celle qu'elle avait jadis assassiné.
Finalement, tout le corps et l'essence même de Jeremy est désintégré, ne laissant plus rien nul part.
C'est comme si il n'avait jamais existé, rayé de l'existence en moins de temps pour le prier.
Tout ceci fout dans une rage folle la pauvre femme qui avait tout sacrifié, sans avoir son dû.
Elle tente de s'en prendre à celle qu'elle tient pour responsable de ça, mais problème, la disparition de celui qui la tenait fait que ce qui la tenait en lévitation finit par disparaître. Donc elle chute avant même de pouvoir en foutre une à sa cible.
N'ayant plus rien à perdre, elle décide alors de laisse la mort la rattraper, regardant le sol se rapprocher d'elle très rapidement, prête à s'écraser devant une foule spectatrice de tout ce qui s'est jouer là haut.
Sauf que la vie lui en doit encore quelques une et elle est sauvé juste avant l'impact par la seule personne qui tient vraiment à elle ici et qui le lui fait savoir.
En effet, des larmes lui coulent dessus et ce ne sont pas pas les siennes.

Ailein : Je suis affreusement désolée Erza !! Je ne savais pas !! Je ne voulais pas !! DÉSOLÉE !!!

Erza : Ailein...

Une étreinte se fait alors entre elles, à la grande surprise la femme aux cheveux rouges.
En ne pensant qu'à sa propre situation, elle a omis celles d'autres personnes, et une en particulière.

Ailein : Je tiens à toi !! Je ne veux pas te perdre non plus !! Déjà que la vie n'est plus pareil sans Holt, alors si tu pars, tout mon combat n'aura plus de sens !! Notre combat !!

Erza : Quelle idiote...

Les mains de la pro du katana viennent saisir les joues de la Capitaine en larme pour lui donner une réponse un peu particulière en guise de pardon. Les effluves sont croisées.
A l'écart de cette scène touchantes, les trois personnages encore en vol en profitent pour discuter un peu.

Sasaki : Pourquoi est ce que tu as fait ça Lina-san ?

Lina : Pour régler ce problème, et il est réglé.

Sasaki : Il n'y avait pas un moyen plus pacifique de régler ce conflit ?

Lina : Surement, mais aurait il été vraiment meilleur ? J'aime bien ma façon de résoudre tout ça.

Sasaki : N'empêche, pour Erza-san, j'ai pas l’impression que ça sera une happy end. C'est une victoire amère.

Cthulhu : Je vais réparer les dégâts causés dans les deux mondes. Le mariage doit avoir lieu.

L'être à la fin de sa vie attelle donc à cette tache ardue, pour nous donner une meilleure conclusion.
Mettons un peu de musique pour aller avec, à savoir Boulevard Of Broken Dreams de Green Day.

Etats Unis; Louisiane; Dulvey; Cimetière Saint Pitersburg

Sans que personne ne puisse l'entendre, des tambourinements ont lieu plusieurs mètres sous terre.
Jusqu'à ce que le Fossoyeur n'arrive et perçoit quelques fractions de son de ce qui se passe sous lui, ce qui le préoccupe et il accourt chercher un pied de biche avant de revenir à l'endroit d'où provient le bruit.
Le caveau de la Famille Valentine où n'est pas enterré Holt Valentine à cause d'une erreur, mais où est bien enterrée sa fille Sienna.
Le gentil monsieur tente alors de forcer l'ouverture avec son outil.

Fossoyeur : Encore quelqu'un qui a été enterré vivant, je vous jure !

Il parvient à dégager la partie supérieure de la sépulture.
Après quelques efforts supplémentaire, il parvient à déloger une adolescente aux vêtements sales et au teint pale de là et de la reposer sur le terre ferme où elle peut à nouveau respirer tranquillement, après des mois sans pouvoir le faire.

Fossoyeur : Tu as eu de la chance que je sois passé par là, sinon tu aurais pu mourir là dessous. Décidément, ils ne peuvent pas faire plus attention quand ils classent quelqu'un mort ?

Sienna : J'étais morte ?

Fossoyeur : Faut croire que non. Ecoute viens avec moi, je vais te mettre au chaud et appeler la police pour qu'ils puissent s'occuper de toi. Quel est ton nom ?

Sienna : Sienna Valentine.

Confuse, l'homme attention prend soin d'elle jusqu'à l'arriver des forces de l'ordre.
Ceux seront étonnés au moment ils se rendront compte de qui elle est et depuis combien de temps elle est morte.

Tchad; Sahara

La désert ensablé est entièrement recouvert de neige, ce qui n'était pas arrivé depuis... Oulah, bien longtemps.
Surement une nouvelle conséquence du bouleversement climatique, ou bien est ce dû à autre chose ?
Évitez de demander à l’énergumène qui est en train de s'en relever, car il ne saurait vous répondre.
De ses longs cheveux blonds, celui qui se nomme Gourry Gabriev est comme d'habitude à la ramasse.

Gourry : Où je suis ? Où est Lina ?

Tout ce dont il peut se souvenir, c'est d'une bataille épique face à Ruby Eye Shabranigudu, et puis plus rien.
Ne sachant pas où il est, il décide de suivre une direction précise afin de retrouver celle avec qui il adore traîner.
Une chose est sûre, avec son armure bleutée, il ne risque pas de passer inaperçu.
En espérant qu'il parvienne à quitter ce maudit désert.
Lina Inverse
Lina Inverse
Anciers
Anciers

Messages : 127
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Où je suis ! ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Mylène Farmer le Mar 12 Mar - 23:40

Japon; Kansai; Nishinomiya; Shukugawa Catholic Church

Après un désastre incommensurable, le grand événement peut enfin avoir lieu.
Haruhi Suzumiya et Leon Kennedy ont été ramenés à la vie par les pouvoirs de Cthulhu qui fait désormais parti des invités du mariage qui sont tous revenus pour y assister enfin. Rajoutons à eux Damien, Maxime et ses alliés qui sont là un peu pour se détendre après avoir tenté vainement de sauver la situation de leur coté.
Albert et Claire sont cote à cote, fiers de pouvoir voir leur meilleur ami vivre une belle romance, bien qu'avec un peu de jalousie, il ne faut pas se le cacher.
Ailein et Baptiste reste ensemble, et ont quand même un sentiment doux amer quand ils savent où va finir Erza après avoir commis cette complicité volontaire, et ils réfléchissent déjà à un moyen de lui sauver la mise.
Lina refuse de se dire qu'elle n'a pas bien agi, même si elle reconnait qu'il n'y avait pas solutions magiques, et que toutes auraient fait au moins une victime, qu'elle soit mortelle ou non.
Sasaki a eu enfin l'autorisation d'assister à cette union, bien que la mariée lui ait fait clairement savoir que le retour de ses pouvoirs pouvait encore attendre un peu, et qu'elle viendra la voir le jour où elle voudra les ravoir.
Quand aux heureux amoureux, ils ont le droit à un petit d'intimité le temps que Gilbert qui officie le bordel finisse de relire son texte qui lui a été reconstitué, alors que les deux enfants de chœurs, Lucy et Shiho, attendent derrière.

Haruhi : Beaucoup de résurrections en ce moment.

Leon : Peut être que ça touchera aussi ceux que tu as perdu.

Haruhi : Ce serait trop beau.

Leon : Si jamais un jour Kyon venait à revenir, un peu comme Ada ou Erza, je serai prêt pour tenter quelque chose à trois. Je sais à quel point i la été important pour ta vie, et ce serait malhonnête de ma part de te priver de ça.

Haruhi : Merci. D'ailleurs tant que tu parles d'elle, ça me fait quand même un peu chier de voir Erza finir à Guantánamo, même après sa trahison.

Leon : J'ai réussi à éviter la prison pour Jill, mais là ça risque d'être plus dur.

Haruhi : Surtout que les conditions de détentions ne sont pas super, de ce que j'ai entendu dire.

Leon : En même temps, il n'y a déjà pas de jugement, et la peine est floue.

Gilbert : OK c'est bon je suis prêt ! C'est quand vous voulez !

Haruhi : Alors on y va !

Le curé non chrétien fait alors un signe à chorale fraîchement embauchée pour qu'ils viennent danser sur une certaine chanson la chorégraphie qu'ils connaissent. En effet il s'agit des 5 doubleurs principaux d'un animé qui s'appelle étrangement "La Mélancolie de Haruhi Suzumiya" et qui serait tiré d'une série de romans japonais.
Tomokazu Sugita qui double le cynique Kyon.
Aya Hirano qui prête sa voix à l’excentrique Haruhi Suzumiya.
Minori Chihara qui interprète Yuki Nagato.
Yūko Gotō qui fait Mikuru Asahina.
Daisuke Ono qui joue Itsuki Koizumi.
Ces derniers communiquent brièvement entrent eux avant de se lancer en scène.

Aya : J'ai toujours du mal à croire que nous allons danser au mariage d'un personnage que j'ai doublé.

Tomokazu : Ça pourrait être pire, il pourrait y avoir toute la Brigade SOS de présente.

Daisuke : Et même leur version alternatif du film.

Yūko : J'ai l'impression que ma tête va exploser.

Minori : Allons y, ils nous attendent.

Ils se mettent en piste, entamant donc l'Ending de sa la série avec une super chorégraphie.
Le Prêtre peut enfin débuter ce qu'il aurait dû faire depuis déjà le troisième chapitre de cette fiction.

Gilbert : Nous sommes donc réunis à ce jour burlesque pour accompagner Harui Suzumiya et Léon Kennedy ici présents sur le chemin de l'Amour entre Archery et Trafalgar en coupant court à toute violence faites par des bougnoules car en les temps qui courent l’Islam est un vrai problème.

Lucy : Qu'est ce qu'il raconte ?

Shiho : Il tente de faire passer un message subliminal.

Gilbert : En vertu des pouvoirs que me sont conférés, et des signatures que vous allez me faire après, je vous déclare mari et femme... Attendez j'ai sauté un passage.

Barry : Oh shit !

Gilbert : Ah voilà, déclarez votre amour et faites passer les bagues que les témoins vous donnent.

Haruhi : Leon, quand je t'ai rencontré, je dois avouer avoir détesté ce petit coté prétentieux qui se dégageait de toi et toutes les louanges qu'on faisait à ton sujet. J'ai découvert que ce n'était qu'une carapace et qu'en dessous se cachait un homme désespéré d'une vie qu'il n'aurait souhaité jamais avoir et qui n'était pas vraiment égayé par les nombreuses conquêtes qu'il obtenait au cours de ses missions. Tu m'as sauvé la vie et redonner l'espoir que tout était au plus bas pour moi, c'est pour ça qu'aujourd'hui je décide de sceller notre union.

Leon : Haruhi, je n'aurais pas cru au début qu'on pourrait finir par être aussi proche. Tu étais bien trop égoïste, soupe au lait et odieuse pour qu'on puisse s'entendre. Pourtant aujourd'hui, on se marie, c'est pour dire qu'il ne faut jamais se fier aux premières apparences. Encore désolé d'ailleurs pour ce coup de genou au ventre.

Haruhi : Oh ça, il n'en reste aucune séquelle, contrairement à ce que m'a fait Wesker.

Leon : En tout cas, j'espère pouvoir passer le restant de mes jours à éviter que tu t'ennuis, pour le bien de ce monde.

Il rigole à sa remarque, ce qui touche aussi une partie de l'assemblée, ainsi que sa copine.

Gilbert : Bon bah, vous pouvez vous embrasser et vous barrer, j'ai fini !

Les mariées s'embrassent alors que la Chanteuse Hirano se prépare pour la prochaine chanson.
Ils s'avancent ensuite de long de l'allée alors Lucy et Shiho lancent des vieilles pétales fanées derrière eux.
Une Mercury 1949 Series 9CM les attend à l'extérieur, la portière coté conducteur déjà ouverte, alors que les invitées se lèvent pour aller les rejoindre à la l'extérieur tandis que le rythme de la chanson continue à vibrer au-de-là des vitraux.
Leon prend le volant alors qu'Haruhi se colle à lui, finissant sous son bras.

Leon : On part où ?

Haruhi : Vers l'espace !

Ceci dit, ceci fait.
La voiture décolle vers d'autre cieux, de façon assez magicale, à la stupéfaction de la demandeuse.
Cette dernière se retournent pour faire face aux convives et leur tire la langue de façon espiègle.
En retour, ils lui font un gros fuck enfin de clore ce beau roman d'amitié qui ne faisait que commencer.
Mylène Farmer
Mylène Farmer
Anciers
Anciers

Messages : 218
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[FIC] White Day [Terminée] Empty Re: [FIC] White Day [Terminée]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum