[FIC] Les Aventuriers de l’Arche Perdue [Terminée]

Aller en bas

[FIC] Les Aventuriers de l’Arche Perdue [Terminée] Empty [FIC] Les Aventuriers de l’Arche Perdue [Terminée]

Message  Mylène Farmer le Jeu 9 Mai - 0:01

11 Juin 1936

Mer Égée; Grèce; Geheimhaven

Une visite à l'improviste mais qui était pourtant prévisible a lieu dans cette base allemande au Nord de la Crète.
Le Hauptmannen (Capitaine) en charge de celle ci s'y attendait et a déjà tout préparé pour cette éventualité. Il s'agit au passage de Mohler, un officier de la Heer, branche terrestre de la très connue Wehrmacht créée à peine un an plus tôt et dont l'Insigne parlera au plus grand nombre.
Les deux visiteurs d'assez haute importance sont le SS-Standartenführer (Colonel) Ernst Vogel et le Docteur Friedrich von Hassell, à la tête de l'Ahnenerbe. Le premier est connu pour être brutal et impitoyable, ainsi que pour se balader avec une bâton en plastique assurant son autorité. Le second a un penchant pour les animaux dangereux et est connu de ses sous-fifres pour se balader constamment à une lame planquée dans la manche, à la manière des ancêtres de Desmond Miles.
Ces hommes aux ordres de leur Dirigeant imposent tant par leur prestance que leur capacité à faire flipper même les autres personnes faisant parti du Troisième Reich. C'est d'ailleurs le cas avec tous les soldats de cette base, enfin pour le pu qui en reste depuis le dernier incident.
Ce pour quoi eux sont venus, accompagnés de quelques uns de leur subordonnés, pour avoir la situation en main.
Mohler est pris à partie dans son bureau par ces deux plus hautes figures d'autorité que lui.
Alors que Hassell referme la porte derrière, Vogel tape un coup avec son arme contondante sur le meuble en bois massif  avant de tourner ce petit sourire marqué une belle paire d'yeux bleus-gris juste au dessus. Malgré ça, il ne semble pas avoir fait le déplacer juste pour rigoler, loin de là.
Le tenancier reste debout, par respect pour la hiérarchie, bien qu'ils ne soient pas dans le même groupe militaire.

Vogel : Allons droit au but si vous le voulez bien. Où est l'Arche d'alliance ?

Mohler : Je vous ai déjà tout expliquer par téléphone et j'ai même envoyé un message écrit de ma main au Führer.

Vogel : Notre Führer est sceptique quand à votre histoire alambiquer. Même le Reichsführer-SS lui même aura dû mal à défendre votre tête si vous n'avez pas de preuves de ce que vous avancez.

Hassell : De mon coté je crois à votre version des faits car il faudrait être fou pour oser raconter de telles sornettes,et je sais que vous ne l'êtes pas. En plus, mon boulot et ma passion sont l'occultisme. Ce qui n'est pas le cas de Monsieur Vogel ici présent.

Vogel : Avez vous quelque chose qui pourrait éviter de tout perdre ?

Mohler : Nous avons un... enregistrement de ce qui s'est passé qui a pu être sauvé, et... J'en fais encore des cauchemars. Je peux vous le montrer, la bobine est dans mon casier.

Vogel : Parfait, ça fait un moment que je n'ai pas vu un bon film.

Le Capitaine sort la pellicule de l'endroit où elle est rangée et demande l'aider à ses hommes pour préparer le matériel afin ce film assez particulier puisqu'il utilise la très récente technique du Technicolor Trichrome d'Herbert Kalmus. Rendant sa projection encore plus authentique.
Tout le monde se tait alors que le métrage se lance, afin de découvrir l'ouverture du conteneur des Tables de la Loi, plus connues sous le nom des Dix Commandants écrits par Moise et dictée par Dieu lui même.
Cette scène ne sera pas inconnu aux fans d'Indiana Jones.
Allez savoir comment Steven Spielberg a pu être aussi proche de la réalité, à moins qu'il n'ait un petit coup de pouce venant d'ailleurs. En tout cas, les deux SS observent le spectacle se déroule devant eux, commençant bien mais virant très vite au drame.
Je vous résume ça en quelques lignes :
- L'Oberst (Colonel) Herman Dietrich de la Heer, l'Archéologue Français René Emile Belloq et le Sturmbannführer (Major) Arnold Ernst Toht de la Gestapo qui sont tous les trois présentes devant la relique à ne découvrir que du sable à l'intérieur.
- S'en suit de la fumée qui sort de l'objet sacré, et bien plus surprenant, à savoir des esprits qui partent virevolté tout autour des spectateurs alors que ces derniers son sur le cul. Presque autant que ceux qui découvrent cette scène au travers de ce souvenir gravé.
- Tout part en couille quand les fantômes révèlent leur horrible visage, terrifiant les officiers présents, avant qu'un feu divin n'embrase le français qui se met à hurler de de douleur. Les flammes foudroient juste après, tel un éclair, tous les soldats présents à la cérémonie judaïque.
- La tête de Dietrich implose, celle de Belloq explose et le visage de Toht fond comme du fromage.
- Le souffle de la mort se répand partout avant de s'envoler avec les corps dans le ciel, tel un tourbillon, ne laissant aucune trace de son passage exceptée l'arche en elle même dont le couvercle la refermer.
- Tout se termine même pas une minute plus tard quand deux personnages apparaissent à l'écran et racontent des choses en français que seul Vogel comprend dans le lot. Il s'agit du Couple Montagné qui n'a rien à faire là.

Gilbert : Franchement, Leon nous croira pas quand on lui dira ça.

Shiho : En tout cas, je ne sais pas toi, mais ça nous fera un superbe frigo.

Gilbert : Au moins, il y aura une trace de notre passage. J'espère qu'on pourra le retrouver dans le Futur.

Shiho : Allez éteins moi ça s'il te plaît.

L'image s'arrête juste après, ne laissant qu'un écran blanc en guise de deuil pour la trentaine de personnes que l'Armée du Reich a perdu cette nuit là. Les seuls survivants sont sont qui n'ont pas participé à la cérémonie car occupés à garder la base pour éviter une attaque par derrière.
Les deux membres de la Schutzstaffel se regardent, gravement, alors que la lumière se rallume dans la pièce.

Hassell : Il faut envoyer ça de toute urgence au Führer.

Vogel : Monsieur Himmler va augmenter ses délires de sciences occultes en voyant qu'il avait raison.

Hassell : Est ce que vous savez ce qu'i lest advenu des deux individus à la fin de la vidéo ?

Mohler : Non, ils ont réussi à s'enfuir avec l'arche sans passer par notre port. Ils doivent être liés à Raspoutine au vu des étranges capacités qui ont manifesté d'après ce que m'a raconté le Colonel Dietrich peu de temps avant sa mort.

Vogel : Ce sont donc eux les deux perturbateurs qui avaient réussi à nous voler le coffre en Egypte.

Hassell : C'est vache de dire ça, mais heureusement que le défunt Belloq a voulu faire une vérification de authenticité de cette chose. Imaginez ce qui se serait passé si elle avait atteint le Château Kaufmann comme prévu et que notre Führer l'avait ouvert.

Vogel : Ça aurait été la fin d'Adolf Hitler et notre Reich aurait été grandement chamboulé. C'est assez ironique que ce soit un Rituel Juif qui nous ait sauvé.

Hassell : Par contre, je me demande qui étaient réellement ces deux individus de race inférieurs à la fin ?

Vogel : Quelque chose me dit qu'ils viennent d'un temps plus loin que le notre.

Mohler : Vous le pensez vraiment ?

Vogel : D'après ce qu'ils ont dit et ce que j'ai vu, rien n'est dorénavant impossible.

C'est sur cette phrase qui résume beaucoup ce qu'o na pu voir dans cet univers jusqu'à présent, que notre histoire du jour se termine.
Si vous voulez d'autres histoires avec des nazis, voire la version complète d'Indiana Jones 1 version Gilbert et Shiho, n'hésitez pas à me le dire.
Mylène Farmer
Mylène Farmer
Anciers
Anciers

Messages : 218
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum