[FIC] Cablebox [Terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Ven 23 Jan - 0:24

L'Inframonde

28 Décembre 1951

Quelques années auparavant, Jeanne Kalfon, avait été sauvé par con conjoint avait fait croire à la perte des papiers de son ex femme qui portait le même prénom que Jeanne enfin de les donner à cette dernière pour la sauver des rafles Juive. Cela sauva sa vie mais un jour elle fut découverte par un groupe allemand, heureusement ce n'étaient pas des nazis comme on les connaissait, c'était en 44, c'était l'Hydra. Ils l’embauchèrent dans leur rands tandis qu'il la protéger des autres, les antisémites et éviter ainsi qu’elle finisse dans un camp ou fusilier. Son mari quand à lui continua sa vie publique alors qu'elle se mit à bosser en secret à partie de la fin de la Seconde guerre Mondiale.
L'Hydra était la seule chose qui restait des nazis et cette organisation opéra dans le secret et ce pendant les décennies qui suivirent.
Revenons au 28 Décembre, Jeanne était enceinte de 6 mois, et était dans sa nouvelle voiture.
Une Renault 4CV (Photo), modèle assez récent.
Elie était entrain de se rendre au Cimetière du Père-Lachaise dans le 20ème Arrondissement de Paris.
Oui à peu près au même endroit que la Fin de la Précédente FIC, c'était pas voulu par l'auteur.
En effet elle bossait dans un petit labo d'Hydra se trouvant caché dans le cimetière sous la tombe de Jean Valjean.
Justement elle se gara sur le parking devant l'endroit public, saluant le fossoyeur qui était de mèche avec eux, logique, puis elle alla à la tombe en question.
Elle s'assura ensuite que personne ne la voyait et prononça une phrase.

Jeanne : Hail Hydra.

C'est alors que la tombe s'ouvrit et l'agent chargé de la sécu de l'entré fit signe à l'employée d'entrer, ce qu'elle fit, avant de refermer le tout.

Agent : Hé bien Jeanne, comment ça va, et le p'tit ?

Jeanne : Oh il remue un peu mais ça va.

Agent : OK, bonne journée.

Jeanne : Oui à toi aussi.

La gentil scientifique avança jusqu'à son labo où l'attendait ses 5 collègues mais le seul à retenir c'est Cole Freeman, un gros black, ou une gros cible vivante comme on dirait aux Etats Unis. C'était aussi son meilleur ami à Jeanne, il alla alors la voir le sourire au lèvre, il devait avoir une bonne nouvelle.

Cole : Jeanne, tu ne vas pas me croire !

Jeanne : De quoi Cole ?

Cole : Nous avons réussis à ouvrir un portail entre notre monde et l'Inframonde.

Jeanne : Mais c'est fantastique !

Cole : J’imagine déjà la tête du Baron Strucker quand il l'apprendra.

Jeanne : Il est encore ouvert ?

Cole : Non j'attendais ta venue avant de le réouvrir pour te montrer.

Cole s'avança vers une grande vitre blindé, derrière se trouvait une salle moyenne où se trouvait un petit condenseur et et la faille fermé, il fit signes aux autres de l'ouvrir tandis que Jeanne alla se mettre à ses cotés. Puis elle s'ouvrit alors sous leurs yeux ébahies, la faille ruisselait d'un incroyable lumière jaunâtre.

Jeanne : C'est Magnifique !

Cole : Ouais, je sais.

Mais leurs jouissances furent de courtes durée car l'une des machines explosa, tuant sur le coup le scientifique se trouvant à coté, puis l'arme s'enclencha.

Cole : Qu'est ce qui se passe !?

Scientifique  On ne sait pas, il y a des perturbations !

Jeanne : J'ai des contractions !

Cole : C'est pas le moment !

Malheureusement c'était le moment d'accoucher pour la jeune femme, c'est alors que la vitre explosa et la faille s'ouvrir vraiment grandement et commença à aspirer les choses aux alentours. Heureusement les scientifiques et Cole purent s'accrocher à des objets les entourant.
Ce ne fut pas le cas de Jeanne qui fut absorbé par la faille sous les cris de Cole.
La brèche disparut ensuite sans laissé de trace. Tout le monde s'en était sorti, tout le monde sauf Jeanne et son futur enfant.
Du moins c'est ce que tout le monde pensait à cet instant.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Sam 24 Jan - 19:20

Le Dernier Geste d'un Ami

7 Septembre 2015

Il était à peut près 11H30, dans un café parisien, Gilbert Montagné venait de raconter son histoire à un de ses amis, Ahmed Merabet, qui était policier au XIème arrondissement de Paris. Ce dernier était ému par ce qu'il venait d'entendre et questionna son ami.

Ahmed : Et comment tu as fais pour revenir dans ce monde ?

Gilbert : Je ne sais pas, une autre faille s'est ouverte quelques jours plus tard dans le cimetière et j'en suis sorti, le fossoyeur m'a alors amené à l’hôpital et mon père est arrivé. Le reste de l'histoire est sur wikipédia.

Ahmed : Moi j'étais l'homme de la famille depuis la mort de mon père, je sais ce que ça fait de perdre un parent. Enfin tu ne l'as pas vraiment connu.

Gilbert : Ouais, je me demande ce qui est advenu d'elle.... Et sinon quoi de neuf de ton coté ?

Ahmed : Je vais essayé de me lancer dans la magistrature. Et sinon j'ai fais les recherches pour toi.

Gilbert : Tu sais pour qui bosse Jérôme ?

Ahmed : Non pas encore, mais j'ai appris qu'il y a 9 mois, il a été engagé dans une entreprise appelé Cablebox mais a démissionné peu de temps après, c'est ensuite qu'il a disparu de la circulation jusqu'à son retour au mariage de Léon et Ada Kennedy.

Gilbert : Bizarre, quel est le boulot de cette entreprise ?

Ahmed : J'en sais rien enfaîte c'est me^me pire que ça, il n'y aucune infos sur cette mystérieuse entreprise, ni même la date de création, c'est vraiment intriguant.

Gilbert : OK, et où se situe leur locaux ?

Ahmed : Dans le XIIème arrondissement, à coté de la Tour Eiffel.

Gilbert : OK merci de ton aide.

Ahmed : Mais de rien, ça m'a fait plaisir de pouvoir t'aider.

C'est à ce moment là qu'une collègue de Ahmed entra dans la café en vitesse.

Policière : Ils y des coups de feu au 10 rue Nicolas Appert, c'est pas loin d'ici, on y va ?

Ahmed : Ça c'est pas banale, je crois qu'on peut y arriver à pied. Bon je dosi et laisser Gilbert, salut.

Gilbert : Salut.

Il alla rejoindre sa collègue et s'en alla laissa notre chanteur seul, entrain de borie son café. Ne se doutant pas des événements qui allaient se produire.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Sam 24 Jan - 22:15

L'Entretien d'Embauche

8 Janvier 2015

Gilbert était triste, il venait de perdre un ami, Ahmed Merabet. Quand il pense que c'était l'une des dernières personnes à l'avoir vu vivant, ça l'attriste. Ne pouvant pas faire vengeance car ne sachant pas où se trouvaient les frères Kouachi, il dû passer à un autre chose.
Il se concentra plutôt sur les infos que lui avait apporté son ami le policier avant sa mort, ce sera d'une certaine manière lui porter vengeance.
Il demanda à avoir un entretien d'embauche avec cette mystérieuse entreprise dont on ne savait rien. Si on devait se fier à leur noms, ils devraient vendre des câbles ou des boites, mais ça on n'en sait rien.
Finalement le jour J il se rendit à leur locaux, une incroyable tour devant faire au moins 50 étages. Il allait postuler pour un post au 31ème étage sans ascenseur... Avec ascenseur.
Il s'y rendit en ayant demandé à la réception, tout était normal, pour l'instant.
Il toqua à la porte et attendit en jouant avec ses jambes, ce qui n'attira guère l'attention des employés, malgré que ce soit un truc bizarre.
Finalement on lui ouvrit la porte. Et un mec en sortit et se mit à 3 cm de son visage pour le renifler avant de reculer subitement et afficher un sourire de pub pour dentifrice.
Ce mec était bien sur soit, cheveux bruns foncés, coupe à la brosse, un air semi sérieux, semi loufoque et les yeux gris/bleus.

Marc : Ah vous devez être Gilbert Montagné, moi c'est Marc, entrez donc !

C'est ce que fit Gilbert qui arriva dans un bureau assez sobre mais sans fenêtre, il s'installa devant le bureau de Marc qui se mit à sa place pour commencer la discutions.

Marc : Alors j'ai votre CV sous mes yeux et d'après vous, vous voulez nous rejoindre parce que avoir deux boulots c'est nul, c'est mieux d'en avoir trois.

Gilbert : Oui c'est ça.

Marc : Vous êtes prit !

Gilbert : Sérieux !?

Marc : Pourquoi c'était pas prévu ?

Gilbert : Si mais....C'est juste que je suis content d'être prit.

Marc : Cool, vous commencerez demain matin à 9 heure, Hulga, notre réceptionniste de cette étage vous guidera à votre bureau.

Gilbert : OK bien merci.

Marc : Et tachez de ne pas être en retard, sinon je vous tuerais.

Gilbert : Ah ah ah !

Marc : Je ne plaisante pas.

Gilbert : Ah ah ?

Marc : Ah ! C'est une blague !

Gilbert : Ah....

Gilbert s'en alla en 4ème vitesse, son nouveau chef lui faisait déjà peur, et encore ce n'était que le début.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Dim 25 Jan - 21:24

Déjà En Retard

9 Janvier 2015

Gilbert logeait dans un appart chic (Plan) du 6ème arrondissement de Paris, juste à coté du Palais du Luxembourg (Photo) où se trouvait le Sénat Français (Map), dans le Quartier Saint-Germain-des-Prés. Il était à peine 8 heure du mat, Gilbert dormait encore, il avait réglé son réveil à 9 heure, il pensait que grâce à la manipulation quantique du système ferroviaire, il pourrait se retrouvait instantanément à son bureau quand son réveil sonnera. Donc il avait dormi habillait avec les chaussures au cas où ça marcherait.
En bas de l'immeuble, l'ambiance était calme, les Gardes Républicains gardaient le Sénat et ses alentours non loin de là tandis qu'une voiture de la Police National s'arrêta à coté de là où vivait Gilbert. Les deux policiers, l'un aillant un teint basané, regardèrent l'immeuble en question puis vérifièrent leurs armes.
A première vue ils n'étaient pas venus pour rigoler avec leur Sig-Sauer SP 2022 (Photo) dans leur Peugeot 308 (Photo).

PBL (Policier Blanc) : Alors pourquoi on doit l'éliminer ?

PBA (Policier Balsané) : Moins tu pose de question, mieux nos chance de survie seront élevés.

PBL : Tu sais je suis de tout cœur avec Hydra, mais ils pourraient nous dire qui on tue quand même.

PBA : Tout ce qu'on doit savoir, c'est que c'est un chanteur du BSAA et que l'Hydra veut qu'on le tue. Si jamais ça foire, une équipe de choc est stationné non loin de là pour nous venir en aide.

PBL : Bonjour la discrétion si on ne réussit pas.

PBA : Arrête de te plaindre, on y va.

Ils descendirent de leur véhicules et profitèrent que quelqu'un sorte de l'immeuble pour y entrer, ils demandèrent ensuite au gérant l'étage où logeait Gilbert, c'était le deuxième étage. Balsané s'approcha ensuite la porte et défonça la porte à coup de pied sous les yeux de la vieille dame de l'étage au dessus qui descendait la poubelle.

VD (Vieille Dame) : Hé bien dis donc, on ne vous a pas apprit à toquer avant d'entrer à l'école de police ?

PBA : Ferme là mémé !

VD : Non mais dis donc, vous manquez pas de culot vous !

Balsané en eut marre et descendit la grand mère en lui tirant dessus 3 fois dans l'abdomen puis il entra dans l'appart avec son collègue. Il lui fit signe de visiter les deux chambres tandis qu'il visitait le salon et les autres pièces du sud. Blanc alla donc dans la chambre se trouvant au Nord Est et à peine entré, rua ses yeux sur le lit, où avait l'air de se trouver Gilbert entièrement recouvert par les draps. Il trouva ça bizarre et s'approcha avant de retirer la couverture d'un geste vif.
Quel fut sa surprise en voyant des coussins positionnés pour donner une forme humaine. Une voix prit alors la parole.

Gilbert : Pas là !

Il regarda Gilbert et se prit un coup de chevrotine dans le ventre et s'écroula par terre entrain de mourir.
Son pote, se trouvant dans la cuisine et aillant entendu le tir, sprinta vers son origine. A peine arrivé, il vit son collègue mort par terre et alla vérifier son poux, il n'y avait plus rien à faire pour lui.
Il remarqua ensuite la fenêtre ouverte et s'en approcha pour regarder les environs. C'est à ce moment là que Gilbert, qui était perché sur les rebords, le chopa et le balança par dessus bord. Le faisant tomber sur un taxi en contrebas.
Le chanteur sauta à son tour mais en faisant une roulade, amortissant sa chute et se dirigea au plus vite vers sa voiture à lui pour tenter de s'enfuir, fallait juste que le moteur démarre.
Au même moment le chauffeur du taxi, alla voir si le flic allait bien.

Chauffeur : Vous allez bien monsieur ?

PBA : Ouais ouais c'est bon.

Balsané descendit du toit du taxi et se remit de sa chute. Il vit ensuite le véhicule de Montagné s'en aller vers la Rue de Seine. Il prit sa radio pour prévenir les renforts.

PBA : Hé les gars, Gilbert se fait la malle !

Partisan (R) : Vous l'avez laissé s'enfuir !?

Les partisans d'Hydra en question se trouvaient dans un van non loin de là et ils virent la cible passer à toute vitesse devant eux, ils se lancèrent à sa poursuite. Les Partisans étaient les plus timbrés de l'organisation et les plus fidèles, ils ne bossaient que pour eux contrairement aux autres agents qui mènent double vie.
Enfin bon Gilbert remarqua qu'il était poursuivit, surtout quand les poursuivants en question se mirent à tirer sur sa pauvre voiture qui en avait bavé depuis le début.
Il tourna au final à droite au niveau du Quai Malaquais et fonça tout droit, finissant sur le trottoir en percutant quelques civils au passages. Et sauta finalement de la voiture juste avant qu'elle n’atterrisse à l'eau. Il était face à terre, mais guère le temps de se reposer, le crissement des pneus du van se firent entendre non loin de là.
Il se releva et regarda les 8 partisans sortirent du véhicules à quelques mètres de là et commencer à ouvrir le feu.
Il leur tira dessus avec son arme, déchargeant toute ses munitions pour seulement en tuer 3.
Puis il lâcha son pompe et longea le port des Saints-Pères-Malaquais jusqu'à arriver au niveau du Pont des Arts. Il s'élança alors pour s'y accrocher et grimper dessus car il était en dessous de pont le pauvre.
Mais sa progression fut entravé par une balle qu'il reçut dans le bas du dos, ça le fit lâcher prise.
Il tomba alors comme une grosse merde par de terre à la merci des méchant, il ferma les yeux et pria pour que sa mort soit rapide.
Seulement il fut prit d'une étrange sensation et quand il rouvrit les yeux, il était à nouveau debout, les nabots d'Hydra morts et du sang sur les vêtements. Il ne savait pas ce qui s'était passé mais ce qui était sur, c'est que les sirènes de police étaient entrain de retentir au loin et qu'il devait partir.

A 9 Heure 1, il arriva enfin à son lieu de travail mais à peine arrivé à son étage qu'il tomba sur son patron qu'il le rouspéta.

Marc : Vous êtes en retard.

Gilbert : Mais des gens voulaient me tuer et maintenant mes vêtements sont foutus !

Marc : Je ne veux pas savoir, c'est la dernière fois, est ce bien clair !?

Gilbert : Oui chef.

Marc : Ici, on s'appel par nos prénoms.

Gilbert : OK Marc.

Marc : Au revoir Gilbert.

Et le patron s'en alla en faisant la danse de la girafe saoul, c'était vraiment une journée bizarre qui débutait pour notre pauvre aveugle.


Dernière édition par Gilbert Montagné le Mar 27 Jan - 19:52, édité 1 fois
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Lun 26 Jan - 20:55

La Collègue

Gilbert après s'être sèchement fait accueillir par le boss, demanda à Hulga de le conduire à son bureau qui d'après la réceptionniste était aussi occupé par une certaine Sandra Bullot, une nouvelle venue, qui sera aussi sa collègue.
Ils arrivèrent un destination et entra dans sa nouvelle zone de travail où la collègue en question l’accueille chaleureusement avec un sourire flamboyant.

Hulga : Voila votre bureau, et voici Sandra, je suis sur que vous vous entendrez bien.

Et sa charmante secrétaire qui avait le charisme d'un homme s'en alla, laissant seuls les deux employées. Gill alla voir alla voir madame Bullot pour lui faire la causette.

Gilbert : Salut Gilbert Montagné, BSAA, Fugitive, Chanteur et tout ça. Dites moi, vous pouvez me renseigner sur ce travail ?

Sandra : On va être clair sur une chose, je fais aussi partie du BSAA mais en secret, je suis content de voir enfin quelqu'un de normal.

Gilbert : Quoi !? Pourquoi le BSAA enverrait il quelqu'un ici ?

Sandra : Enfaîte je bosse en filature chez Albert Wesker, l'HCF, et ce dernier soupçonne cette boite d'être sous le direction d'un alien trafiquant de trombone et pour Wesker, il n'y que lui qui a le droit de faire ce genre de trafic.

Gilbert : Et vous en pensez quoi !?

Sandra : Je penses que c'est tous des robots. Marc, ses règles changent tous les jours et l'autre Hulga, vous verrez plus tard quand vous lui poserez des questions et vous comprendrez. Il n'y que Davy qui est normal.... Et encore.

Gilbert : C'est qui ?

Sandra : L'agent d'entretien.

Gilbert : Et tu ne sais rien sur la boite ?

Sandra : Rie nada, hormis le non de mon poste, je suis chargé de l'administration des affaires d'audiovisuels Nord Coréen de la boite.

Gilbert : Ouais et moi je suis même pas.

Sandra : C'est marqué sur ta fiche pose sur ta table avec ton salaire et tout ce que tu dois à faire, c'est de placer les fichiers qu'on t'envoi là où ils doivent être placé.

Gilbert : AH OK.

Sandra : Et toi tu viens pour quoi ?

Gilbert : Un ennemi à moi Jérôme Colonel, a bossé ici il y a quelques temps et comme j'ai appris que cette entreprise avait l'air chelou, je suis venu enquêter.

Sandra : Et tes vêtements tachés de sang ?

Gilbert : Ça !? C'est juste de mecs, potes à Jérôme, qui ont essayés de me liquider sur le chemin.

Sandra : Sympa.

Gilbert : Bon je vais commencer mon boulot ,faudrait pas éveiller les soupçons, on se revoit plus tard.

Sandra : Ouais, tiens moi au courant.

Nos espion alla faire son taf de placer les documents à leur place et plus tard dans la journée, il ira interrogé la réceptionniste et l'agent d'entretien.
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Lun 26 Jan - 23:51

Davy Mourier

11 heure 30, Gilbert était toujours sur l'ordinateur à faire la même chose, encore et encore. C'est alors que quelqu'un ouvrit la porte, c'était l'agent d'entretien avec son sceau et sa serpillière, il fut alors étonné de voir des gens.

Davy : Ah désoler, je pensais qu'il n'y avait personne.

Et s'en alla en faisant un signe de la main pour s'excuser avant de refermer la porte. Mais notre chanteur français l'avait reconnu et poussa un petit cri de joie.

Gilbert : Tu as vue !?

Sandra : Vue quoi ?

Gilbert : L'agent d'entretien, c'est Davy Mourier !

Sandra : Qui !?

Gilbert : Le mec de Nolife, qui traîne avec Monsieur Poulpe !

Sandra : Connais pas.

Gilbert : Faut que j'aille lui parler.

Sandra : Dépêche toi, c'est bientôt la pause.

Gilbert s'en alla donc dans le couloir pour aller à l'encontre de sa stars en bousculant quelques collègues au passage. Il le retrouva près des ascenseurs, entrain de nettoyer le sol et il glissa comme un con sur une flaque d'eau.

Davy : Faites gaffe où vous marchez.

Gill se releva encore trempez, heureusement le sang sur ses fringues avait séché depuis très longtemps.

Gilbert : Davy Mourier ! Qu'est ce que vous faites là !?

Davy : Fallait bien que ça arrive, quelqu'un qui me reconnaisse. Je suis là parce que en ce moment c'est dur et je dois trouver un moyen de finir mes fins de mois alors j'ai trouvé ce job il y 3 semaines.

Gilbert : Et sinon, vous n'auriez pas vu des choses étranges depuis votre arrivé ?

Davy : A part la machine à café qui bouge, rien.

Gilbert : Ah OK.....LA MACHINE A CAFE QUI QUOI !!!?

Davy : Je préfère que vous le découvriez par vous même.

Gilbert : Bon et sinon vous savez ce que fait cette entreprise ?

Davy : Non mais si vous avez des question, demandez à Marc, c'est notre chef. Enfin bon, je dois continuer mon travail et je pense que vous aussi.

Gilbert : OK, mais ce fut un plaisir de vous rencontrer.

Davy : Moi aussi, hé.

Gilbert s'en alla pour retourner à son travail, l'enquête n'avait guère avancé mais il ne se laissa pas décourager.


Dernière édition par Gilbert Montagné le Mar 27 Jan - 20:09, édité 3 fois
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Erza Josse le Mar 27 Jan - 19:39

sans meme avoir lu encore la fic (ce que je vais faire) le titre me fais penser a un nom entreprise^^
avatar
Erza Josse
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 254
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mar 27 Jan - 19:40

Twingo !
Je veux dire bingo ^^
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Erza Josse le Mar 27 Jan - 19:51

j'aime bien complètement wtf comment d'hab^^

Gilbert : OK Marc.

Marc : Au revoir Gilbert.
^^
avatar
Erza Josse
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 254
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mar 27 Jan - 19:53

Et encore t'as rien vu ^^
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mar 27 Jan - 20:36

Mon Café !

13 Heures, Gill s'était rendu à la fameuse machine à café qui bouge d'après Davy, mais arrivé à celle ci, elle était aussi normal qui machine ordinaire.

Il a dû blagué ou fumé de la beuh, elle est normale c'est machine.

Il l'a regarda attentivement et place 1 euros dedans, sans résultat. Il remarqua alors qu'il fallait placé un Dollar Australien pour que ça marche.

Mais où je vais trouver ça moi ?

Heureusement Marc était de passage dans le couloir, l'employé l'interpella alors.

Gilbert : Hé Marc, je viens de découvrir qu'il fallait utilisé des dollars australiens sur cette machine mais je n'en ais pas, tu pourrais avec ta gentillesse me filer 1 dollar, s'il te plait.

Marc : Non ! Exprès tu bosseras 6 heures de plus, jusqu'à 3 heures du mat !

Gilbert : QUOI !?

Marc : Et on ne discute pas !

Et Marc s'en alla à reculons tout en ne lâchant pas sa proie du regard avant de disparaître à l'angle de ce même couloir. Gilbert ne savait plus quoi faire, c'est alors qu'il remarqua un dollar australien posait par terre.

Quel chance.

Il se bossa pour la ramasser mais en se relevant, il ne vit plus la machine en fasse de lui, il se tourna vers sa gauche et la vit s'enfuir à toute allure.

Gilbert : Hé mais reviens !

Ce fut parti pour 10 minutes de course poursuite à la Benny Hills dans les nombreux couloirs de l'étage, bousculant tout le monde sur le passage et finalement la machine s'arrêta pile à un endroit dans la pièce et ne bougea plus. Le héros de l'histoire quand à lui était complètement crevé mais au moins il allait enfin pouvoir se faire un café. Il posa délicatement le billet dans la fente, la machine l'absorba, Gill pressa le bouton qui lui plus et un gobelet remplis du café qu'il s'était tant donner de mal à avoir. Gloire au café. Il le prit dans ses mains, il sentait encore la chaleur de la caféine dans ses paumes.
Quand tout à coup, un mec passa par là et lui arracha des mains avant de le boire cul sec.

Employé : Merci le nouveau pour ce délicieux café !

Gilbert : AAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Fous de rage, notre héros, frappa de toute ses forces dans la gueule de ce voleur. Et fit résonner un bruit de choc métallique avant de faire super mal à la main. L'employé ne sentit rien et il afficha un sourie joyeux avant de dire : "Je ne ferais plus ça si j'étais toi" et de s'en aller comme si de rien n'était.

C'est un putain de robot !

Là l'enquête venait de faire un gros bond en avant, mais ça ne fit pas trop plaisir à notre aveugle qui s'en alla pour retourner à son office pour s'y réfugier.


Dernière édition par Gilbert Montagné le Ven 30 Jan - 20:40, édité 2 fois
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Mar 27 Jan - 21:10

Les Renseignements

15 heures, Sandra était entrain de surfer sur son phone, et suivait les actualités du moment qu'elle annonça à voix haute.

Sandra : Les Frères Kouachi sont toujours retranchés dans l’imprimerie et Coulibaly est toujours dans le supermarché casher avec ses otages. Je pense que l'assaut aura bientôt lieu.

Sandra leva les yeux vers un Gilbert déboussolé et entrain de regarder à travers les stores pour voir les autres bureaux. Il était nerveux, il avait peur que ces robots se retournent contre lui et en savait plus à qui faire confiance. La jeune femme voyait qu'il était préoccupé par quelque chose et elle le fit sortir de ses craintes.

Sandra : Bon dis moi ce qui se passe, t'es bizarre depuis ton retour de la machine à café.

Gilbert : Est ce qu'il y a des micros ou des caméras.

Sandra : Non, j'ai vérifié partout.

Gilbert : Ce sont des robots.

Sandra : Je m'en doutais, comment t'as sus ?

Gilbert : En tapant un avec ma main, elle souffre encore du choc métallique.

Sandra : Ah ouais toi t'es plutôt direct.

Gilbert : Bon je vais aller voir cette Hulga et essayez de lu tirer des infos.

Sandra : Je te souhaite bon courage et évite de te faire démasquer par les robots.

Le héros s'en alla par la seule porte de la pièce et revint en vitesse à l'accueil en évitant de croiser le regard des autres employées. Une fois au niveau de la secrétaire, il la regarda droit dans les yeux, elle avait ce petit air trop innocent. Et le sourire un peu naïf aussi.

Hulga : Que puis je pour vous ?

Gilbert : Par hasard, sauriez vous où se trouve le grand patron de la boite ?

Hulga : Il est actuellement à son bureau au dernier étage, juste au dessus de celui des 6 Actionnaires.

Gilbert : Et y aurait il moyen que je le rencontre ?

Hulga : Désoler mais il est actuellement occupé, revenez plus tard.

Gilbert : C'est très important, je dois le voir.

Hulga : Voir qui ?

Gilbert : Le grand patron.

Hulga : Désoler, il n'est pas ici, revenez plus tard.

Gilbert : Quoi mais vous veniez de dire qu'il était là !?

Hulga : Qui ?

Gilbert : Le Grand Patron.

Hulga : Désoler, il est déjà rentré chez lui, revenez demain.

Gilbert : Mais....

Hulga : Que puis je pour vous ?

Gilbert : Laissez tomber....

Cette Hulga avait la mémoire d'un poissons rouge, Gilbert devait faire machine arrière et attendre, mais attendre quoi ?
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Ven 30 Jan - 21:12

Le Grand Patron

17H30, Gilbert en avait marre de bosser et il devait techniquement encore travailler jusqu'à 3 heures du mat, il commencé vraiment à haïr ce boulot, surtout qu’il était géré par des robots. Sandra quand à elle semblait allait bien, elle savait gérer l'ennui et la fatigue de son coté. Soudainement Marc entra promptement dans le bureau et posa ses mains sur la zone de travail de Gilbert

Marc : Gilbert, le Big Boss veut te voir.

Gilbert : Pourquoi ?

Marc : Je ne sais pas.

Et sans qu'il ne puisse reposer une question, Gill se fit entraîner hors de la salle par le petit chef sous les yeux de Sandra qui n'en croyait pas ses yeux. Marc l'emmena jusqu'aux ascenseur et appuya sur le bouton à coté.

Marc : Tache de montrer le meilleur coté de toi et ne fais pas honte à l'entreprise.

Gilbert : Qui est le Grand Patron ?

Marc : Je ne sais pas, personne n'est jamais monté pour lui parler.

Gilbert : Il doit se sentir un peu seul.

Marc : Mais non il doit avoir des putes là haut.

Les portes de l’élévateur s'ouvrirent et le pauvre aveugle fut jeter à l'intérieur par Marc qui lui dit une dernière phrase.

Marc : Et souris bordel de branlette !

Puis les portes se refermèrent puis se fut un long moment de silence qui fut coupé par la sonnerie de l'Iphone 6 de Gilbert, Wings Of My Dream, il décrocha.

Gilbert : C'est pas vraiment le moment pour parler.

Canne (T) : De toute façon c'est jamais le moment en ce moment.

Gilbert : Tu ne me ferais pas une crise de jalousie ?

Canne ( T) : Non. CRICCCCCCCC !!!!!

Après ce magnifique bruitage de quelqu'un qui raccroche au téléphone, arriva au dernier étage qui était enfaîte un immense poste de commande avec des écrans partout. Et au centre de la pièce se trouvait une créature humanoïde, une sorte d'humain pieuvre qui était entrain de jouer avec des trombones et semblait ravis de voir Gilbert Montagné arriver.

Créature : Ah, te voila enfin.

Gilbert : Je vois que vous parlez notre langage.

Xanon : Oui, et permettez moi de me présenter : Xanon, de la dernière flotte des Zlontariens. Je suis venu sur Terre il y a 1 an pour faire du trafic de trombone, illégalement car c'est puni de peine de mort sur Zlonta. Sur Terre j'ai pas l’impression.

Gilbert : Non, ici c'est clean de ce coté là. en tout cas Xanon, vous pouvez m'expliquer ce que c'est que ces robots ?

Xanon : Je n'en sais rien.

Gilbert : Comment ça ?

Xanon : Quand ils sont arrivés, c'étaient des humains normaux mais depuis l'arrivé des 6 Actionnaires il y a deux mois, les employés ont commencés à devenir étranges. Puis j'ai découvert comme vous que c'était des robots. Malheureusement je ne peux pas sortir pour mener l'enquête. Je risquerais de me faire remarquer, c'est pour cela que je vous demanderez à vous et votre amie de vous rendre à l'étage des actionnaires pour voir qui ils sont vraiment.

Gilbert : OK marché conclu mais dites moi savez vous où est parti travailler Jérôme Colonel après être parti de chez vous et pourquoi i lest parti d'ailleurs.

Xanon : Je dois vous avouer que je ne m'en rappel plus de ce type, je vais aller chercher son dossier, on en reparlera quand vous serez allé voir les actionnaires.

Gilbert : OK d'ac.

Et Gillou s'en alla par l'ascenseur pour retourner voir Sandra et tout lui expliquer, imaginez la tête qu’elle fera en voyant que Wesker avait aussi raison depuis le début.


Dernière édition par Gilbert Montagné le Dim 1 Fév - 15:33, édité 1 fois
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Gilbert Montagné le Ven 30 Jan - 22:14

Dans les Coulisses

Sandra avait été mit au courant de la situation pour son collègue et ensemble ils se rendirent à l'ascenseur, encore une fois, mais cette fois ci pour se rendre à l'avant dernier étage. Une tension palpable pesait au sein de la cage, qu'est ce qui allait les attendre, était ce bientôt la fin de la mission pour les deux agents du BSAA.

Sandra : Tu pense que ce sera quoi qui va nous attendre ?

Gilbert : Je ne sais pas mais avec tout ce qu'o na déjà vécu, tout me semble plausible.

Sandra : Tant que c'est pas une histoire de Virus et des Zombie, ça me changerait.

Le "Ting" signalant qu'ils étaient arrivés au bon étage se fit entendre et les portes s'ouvrirent, leur menant à ce qui semblait être une salle de réunion ordinaire. Ils s'avancèrent dans la pièce tandis que leur chemin de sortie se referma derrière eux. Tout était bien éclairé et il ne semblait y avoir personne, étrange.

Sandra : Si ça se trouve, ce sont des hommes invisibles qui sont derrière tout ça.

Gilbert : Si ça se trouve c'est un piège.

Les lumières s'éteignirent, confirmant la théorie de Gilbert.

Gilbert : Qu'est ce que j'avais dis !

Quand les lumières se rallumèrent, ils se retrouvèrent en compagnie des 6 actionnaires. Deux d'entre eux étaient derrières notre duo et les 4 autres de l'autre coté de la table. Mais ce n'étaient pas des humain, c'étaient des cyborgs plus connu sous le nom de Cybermen (Photo).

Gilbert : Bas les masques, Kakashi sensei !

CC (Chef Cybermen) : Comment ça, veuillez éluder votre question.

Gilbert : Les robots de nos jours n'ont aucune culture.

Sandra : Vous êtes qui vous !?

CC : Nous sommes les Cybermens, des humanoïdes devenus machine à qui on a enlevé toute émotion et entraîner pour le combat et convertir tous les autres humanoïdes en Cybermen.

Gilbert : Ah ouais, sympa, et c'est quoi votre plan ?

CC : Nous avons créé des Cybertaupes, des Cybermens camouflés sous apparence humaines et qui se font passés pour des humains jusqu'au moment final.

Gilbert : C'étaient des humains avant ?

CC : Oui avant notre arrivé mais ensuite nous avons transformé la quasi-totalité des employés en Cybermens avant d'être des cybertaupes.

Gilbert : Et maintenant vous allez faire quoi ?

CC : Les activer, pour qu'ils sortent dans les rues, tuent les humains résistants et convertissent les autres.

Gilbert : L'entreprise a combien d'employé au sein de ce bâtiment ?

CC : 500 employés.

Gilbert : Donc 500 Cybermens.

Sandra : Et vous allez faire quoi de nous ?

CC : Nous allons vous laisser admirer notre oeuvre avant de vous convertir.

Gilbert : Mais comment il n'y a pas d'écran ni de fenêtre.

CC : Silence.

L'heure de l'invasion avait commencé.
Au 31ème étage, tout se passait bien et Marc alla voir Hulga, la secrétaire pour lui poser une question.

Marc : Hulga, vous n'auriez pas vu Gilbert et Sandra, je les cherche pour pouvoir les virer.

Hulga : Qui ça ?

Marc : J'avais oublié que vous étiez conne.

Soudain Hulga se leva de sa chaise et s'immobilisa, ce fut la même chose pour la quasi totalité des autres employés, puis elle contourna son bureau et se positionna en face de son chef qui en comprenait rien.

Hulga : Nous devons vous reprogrammer.

Marc : Vous êtes devenus folle en plus d'être conne, et qu'est ce que vous avez vous autre aussi !

Hulga : Venez avec nous !

Marc : Ne me touchez pas !

Le p'tit chef frappa alors la secrétaire en plein visage, ce qui arracha une partie de celui ci, révélant la face robotique en dessous.

Marc : Oh mon dieu !

Hulga : Vous sera effacé.

Elle lui toucha l'épaule, envoyant un jus électrique très important, le tuant en un immense cri de douleur qui résonna dans tout le bâtiment. Espérons que les autres employés non cyborgs arriveront à se cacher.
A l'extérieur du bâtiment se trouvaient postés devant la Tour Eiffel deux soldats de l'Armée de Terre Français, déployés suite aux attentats de Charlie Hebdo. Ils étaient entrain de discuter entre eux tandis que la vie tourner tout autour, les passants marchaient, les voitures roulaient et les roumains volaient.

Soldat 1 : Je trouve que Hollande s'est montré brillant durant cet événement.

Soldat 2 : Ouais et je suis content que les 3 terroristes soient enfin morts.

Soldat 1 : Tiens pourquoi ils sortent tous du bâtiment ?

En effets ils virent les employés sortirent du bâtiment et s'arrêtaient sur le trottoir et d'un coup l'un d'eux tira une décharge électrique à distance sur l'un des soldats, le touchant à la tête et le tuant sur le coup. Son collègue s'abrita derrière une poubelle et se mit à mitrailler ses créatures sans savoir que ses balles ne leur faisaient rien. Pour se qui est des civils, ils commencèrent à paniquer, les voitures se crashèrent et les gens se bousculer pour fuir car les Cybertaupes continuaient leur massacre, tuant les individus potentiellement dangereux.
Comme si un drame n'avait pas suffit....
avatar
Gilbert Montagné
Admininstrateurs
Admininstrateurs

Messages : 933
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Erza Josse le Dim 1 Fév - 16:45

Oh la référence a doctor whoo^^
avatar
Erza Josse
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 254
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Cablebox [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum